Bayard et le crime d’Amboise d’Eric Fouassier

Bayard et le crime d AmboiseLecture d’Août

Mon avis : J’apprécie toujours autant les sauts dans le temps que l’auteur nous propose. Découvrir des pans de notre Histoire tout en étant emportée dans des enquêtes toujours très bien ficelées.

Charles VIII décède tragiquement de manière accidentelle, en tout cas aux premiers abords. De retour au temps du Royaume de France avec ses jeux de pouvoirs, d’alliances, de mariages, sans oublier les Chevaliers.

C’est un concours qui attire Bayard à Amboise, et pourtant il est bien loin de se douter que les complots français et-ou étrangers rôdent à tous les étages. Sa jeunesse, sa fraîcheur, son côté candide en font un personnage très attachant, mais c’est sans compter sur le combat où il excelle et son flair qui saura le guider malgré les félonies qui ne manquent pas d’entourer la Cour et la Reine.

J’ai été totalement embarquée dans ce contexte historique, où tout ce que j’apprécie est réuni : les intrigues, conspirations, l’espionnage et les enquêteurs. Un XVIème très bien décrit par l’auteur qui intègre parfaitement le décor autour de son suspense. Les pages se tournent toutes seules, totalement addictif, ce polar saura tenir en haleine tous les fans du genre.

L’auteur jongle et distille très habilement l’avancée de l’enquête, la description des personnages et le contexte géopolitique de l’époque. Héloïse qui a su déstabiliser le jeune chevalier qui débute sa rencontre avec la gente féminine. Elle va être l’oreille qui écoute, les connaissances qui éclairent, la douceur et la beauté qui illuminent. Mais bien sûre si vous avez déjà lu cet auteur vous saurez que chacun a son rôle.

J’ai beaucoup apprécié la retranscription des atmosphères des us et coutumes historiques mais aussi quels étaient les ravages des « on dit », le fonctionnement de la Cour… Sans jamais tomber dans l’excès d’informations. Tout est fluide s’emboite, se lit facilement même si comme moi les carences en Histoire sont légions. Également, on y retrouve la pharmacopée de l’époque, à laquelle je suis sensible.

Un sacré puzzle, très bien ficelé et inspiré par l’auteur qui a su totalement me berner. Oui oui je l’avoue, il a fallu que je relise plusieurs fois un passage en me disant « nan mais ce n’est pas possible ». Une fine lame, habile, retors, j’ai trouvé que l’auteur agissait de manière très chevaleresque.

Un excellent moment de lecture, intrépide, dynamique, aucun temps mort, des personnages qu’on aime ou qu’on déteste. La confiance, si elle est mal placée peut vous amener jusqu’à la mort. Le danger rôde partout…

Une très belle rencontre avec Bayad que j’ai eu plaisir à découvrir ! Un coup de cœur estival à la fois intrépide et totalement dépaysant ! Un livre que je recommande naturellement !

bayard ded

Résumé : 1498, Charles VIII trouve la mort. Tout laisse penser à un accident : la tête du roi aurait violemment heurté un linteau de pierre et il aurait succombé à ses blessures.
Le jeune seigneur de Bayard est pourtant bien convaincu que les choses ne se sont pas déroulées de la sorte et soupçonne un assassinat. Épris de justice, il demande l’accord du premier chambellan, Philippe de Commynes, ainsi que la bénédiction d’Anne de Bretagne pour éclaircir cette affaire. Mais il doit faire vite, avant que ne se dispute la succession au trône, et   il s’engage, avec le soutien de la belle Héloïse Sanglar, dans une véritable lutte contre le temps.

Date de parution : 19.01.2012 aux Editions Pascal Galodé – 01.02.2017 aux Editions Le Masque

Autres œuvres de l’auteur : Les Francs Royaumes : Par Deux Fois Tu Mourras – La Fureur de FrédégondeLe bureau des affaires occultes

ERIC FOUASSIER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s