Le grand vertige de Pierre Ducrozet

« Livre lu, sur les conseils de … »
Geneviève, du blog Collectif Polar, voici son avis

le grand vertige

Mon avis : Ce livre m’a, à la fois, marquée, chamboulée et mise mal à l’aise.

J’ai beaucoup apprécié rencontrer Adam, personnage charismatique, éminent chercheur écologique dont le travail est reconnu dans le monde entier. Ses travaux pendant de longues années ont été reconnu jusqu’à ce qu’il soit invité à présider une nouvelle entité européenne Commission Internationale sur le Changement Climatique et pour un Nouveau Contrat Naturel”.

Il va recruter ses collaborateurs de manière tout à fait inédite, par le mérite et le fait que ces personnages parcourent le monde et ont des profils atypiques et totalement sensibles aux causes qu’il porte. Leur tâche va être de repérer soit des espèces rares, soit des sites industriels ultra pollueur, dans le but de créer une base de travail, Télémaque. Dans certains pays, les missions sont simples mais souvent les risques de se faire arrêter ou pire leur colle à la peau.

Parti de là, bien sûre rien ne va se passer comme les protagonistes principaux l’avaient imaginé. En effet, des attentats vont pulluler, des arrestations, des incendies, brefs tout un tas d’événements internationaux vont se succéder. On suit certains globetrotters dans leur périple et le lecteur se rend bien compte que plus on avance plus on s’éloigne de « leur mission initiale » et pourtant ils vont essayer de tout mener à bien, jusqu’au jour où ce qui va se dérouler sous leurs yeux va dépasser l’entendement. Et quelles solutions va-t-il leur rester ? A part fuir et se cacher ?

J’ai grandement apprécié la plume poétique de l’auteur, qui nous emporte d’un continent à l’autre, nous embarque aussi dans cette cause très louable de vouloir sauver la planète. Le seul ennemi de la nature serait l’Homme, son évolution, jusqu’à la destruction de son propre environnement. L’auteur a su me déstabiliser au-delà de ma lecture, m’a poussé à m’interroger très longuement sur mes propres pensées, quelles sont les différentes solutions afin de faire éclore un Monde qui serait respectueux ?

S’interroger, s’interpeller, c’est surtout à travers le personnage d’Adam que le questionnement est né, j’ignore si c’était le but de l’auteur mais c’est le résultat qu’a eu cette découverte sur moi. Les différents personnages m’ont alarmée, touchée, chacun à sa manière, le retour aux sources de ses envies primaires : survivre. Quand sa vie est menacée pour une cause tout à fait louable, jusqu’où est-on prêt à aller ? Manipuler, trahir ? Franchement, je n’ai pas les réponses et j’ai trouvé que chaque vie humaine compte. Quelles sont les limites que l’on peut sagement établir ?

Une lecture bouleversante à différents niveaux, où s’entremêlent réflexions et questionnements ? L’émergence de la violence n’est pas une nouveauté, mais on se rend bien compte jusqu’où certaines personnes sont prêtes à aller soit pour un idéal, pour de l’argent ou du pouvoir. Nous sommes proches de la folie. Les contextes géopolitiques ici mis en scène sont d’un criant réalisme qui m’ont fait frémir à plusieurs reprises. Je remercie Geneviève pour cette découverte qui m’a totalement sortie de ma zone littéraire habituelle et qui m’a franchement marquée. Une lecture dont je me souviendrai longtemps, très longtemps.

Résumé : Pionnier de la pensée écologique, Adam Thobias est sollicité pour prendre la tête d’une “Commission Internationale sur le Changement Climatique et pour un Nouveau Contrat Naturel”. De ce hochet géopolitique, pas dupe, il tente de faire une arme de reconstruction massive. Au cœur du dispositif, il crée le réseau Télémaque, indépendant et parallèle, constitué de scientifiques ou d’intuitifs, de spécialistes ou voyageurs, tous iconoclastes, qu’il envoie en missions discrètes, du Pacifique sud à la jungle birmane, de Manaus à Moscou…
Tandis qu’à travers leurs récits se dessine l’encéphalogramme affolé d’une planète fiévreuse, Adam Thobias conçoit un projet communautaire aussi alternatif que novateur.

Date de publication : 19.08.2020 aux Editions Actes Sud

D’autres avis sur ce livre : Marie Trouble Bibliomane, Miss Type, Diacritik,

AVT_Pierre-Ducrozet_6939

5 réflexions au sujet de « Le grand vertige de Pierre Ducrozet »

    1. Je ne sais pas si j en parle bien. J ai juste essayer de retranscrire mes pensées. Comme je te l avais dit ce livre m a bousculée ! Je ne savais pas vraiment quoi penser en le terminant !
      Merci a toi pour tes précieux conseils de lecture !
      Quant au lien c est juste normal 😀😀😀😀
      Petit padawan suit attentivement les conseils de sa Cheffe 😀 et ravie je suis

      J'aime

    1. Ravie je suis ! En effet, cette lecture m a chamboulée 🤩 je continuerai à découvrir l auteur !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s