Surtout Le Pire de Lou Vernet

pixiz-26-11-2019-17-24-25.jpg

Mon avis : Une lecture qui m’a bluffée et d’un côté m’a laissée sans voix (sans mot). On part du passé, sans savoir où l’auteur va nous amener et pourtant des indices sont semés tel « Le Petit Poucet ». En effet, chaque élément a son importance dans le récit et la suite.

Des personnages, écorchés, souvent seuls ou abandonnés ; quel avenir ont-ils ? Surtout lorsqu’une rencontre vient tout bouleverser. C’est ce que va vivre Raphaël, pensant son passé derrière lui, avoir pensé ses blessures. Et pourtant, un élément déclencheur va tout chambouler et faire revenir un ami depuis longtemps perdu de vue. Tout l’oppose à Anna et pourtant lorsque leurs regards se croisent pour la première fois, leur inconscient le sait, rien ne sera plus comme avant.

Le destin existe-t-il ? Est-on maître de son existence, décidons-nous réellement notre avenir ? Est-on orienté par des ressentis de-ci de-là ?

Des suicides de jeunes mères se multiplient et pourtant personne n’y prête plus attention que cela. Qu’ont-elles en commun ?

Le pouvoir du passé et de la naissance sont ici à l’honneur. La conséquence des actes ou des choix est omniprésente. De cette lecture se dégage une violence, une noirceur. Pourtant la Nature a une place prédominante, toujours présente, en arrière ou au premier plan. Presqu’une personnification qui ne suffit pas au lecteur à voir l’éclaircie, la clarté qui essaie de pointer son nez. Ses manifestations envers les Hommes qui la maltraitent. Une volonté d’entraîner le lecteur et à lui faire comprendre que la volonté seule ne suffit peut être pas.

L’auteur réunit dans un même récit le début et la fin, la boucle est bouclée. Pourtant des questions restent en suspens, le lecteur se prend de plein fouet la réalité. Je suis restée scotchée, émue, bouleversée, lorsque le puzzle a commencé à se former et une fin… Un suspense addictif nous emporte jusqu’aux dernières pages. Je ne peux que féliciter l’auteur pour ce livre dur qui va me marquer un bon moment… Qui par la force de son style et de ses mots vous entraîne dans les grandes profondeurs des questions existentielles et vous retourne le bide. En un mot AMN (ceux qui l’ont lu comprendront).

Le cercle de la vie ne serait-ce pas un éternel recommencement ?

lou ded

Résumé : Ce que l’aube promet au jour n’est souvent qu’un leurre. Anne Carrière le vérifie à chaque découverte macabre. Cette fois-ci, il s’agit d’une jeune femme, Sandra Link, 24 ans, retrouvée morte dans sa baignoire. Un banal suicide, à première vue, comme il en existe toutes les quarante secondes dans le monde. Une histoire vite retracée. Fugueuse depuis ses dix-huit ans, la jeune femme venait d’accoucher deux jours plus tôt dans un hôpital parisien d’où elle s’était enfuie aussitôt en abandonnant son enfant. Bien trop jeune et seule pour porter un si lourd fardeau. Ce n’est pas la première ni la dernière fois et pourtant la légiste ne s’y fait pas. Surtout que c’est le second cas en moins d’un mois. À croire que toutes les guerres et les catastrophes ne suffisent plus à la misère humaine. Il faut encore que soient ajoutés au nombre des victimes des nourrissons. Comme un besoin d’éradiquer tout espoir, toute rédemption.

Date de parution : 20.09.2019 aux Editions du Loir

lou vernet.jpg

 

6 réflexions au sujet de « Surtout Le Pire de Lou Vernet »

    1. Merci, très dark en effet. Prenante et addictive… troublante… je viens d apprendre qu il y aura une suite en septembre 2020, ce qui me laisse le temps de digérer..

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s