Samhain d’Eric Chesneau

En Souvenirs du Salon de Guainville,

shamain

Mon avis : Un très bon cocktail de nouvelles. Des personnes se sont réunies en l’honneur du nouvel an celte et font part à l’assemblée de leur récit. Un rituel qui perdure depuis plusieurs années. Ils se retrouvent tous les ans dans la gaieté et la bonne humeur. Un groupe d’amis d’horizons différents qui s’apprécient et se respectent.
Un montage à la fois original et dynamique puisqu’entre deux nouvelles, l’auteur retranscrit l’ambiance des convives, leurs réactions et commentaires. J’ai beaucoup apprécié ce style d’enchaînement qui rend plus vivant le recueil.
Comme dans tout recueil, certains textes sont plus marquants que d’autres. J’ai beaucoup aimé l’ensemble des textes, très originaux et qui retranscrivent des histoires très diverses et variées. Chacun a sa propre émotion et interprétation du conte. Même au sein des convives les avis divergent parfois.
Une plume dynamique qui sait tenir le lecteur en haleine et qui s’adapte parfaitement aux différents histoires évoquées. L’aspect fantastique est saupoudré, parfois ces histoires paraissent tellement réelles que cela en est déroutant. Une en particulier, juste au dernier paragraphe, twiste final, la fiction apparaît. Une très belle découverte de l’auteur dont je ne manquerai pas prochainement d’explorer ses autres œuvres.

shamain ded.jpg

Résumé : Lisa est en retard. Lisa est toujours en retard. Mais nul ne lui en tient rigueur. Je pense que nous sommes tous, à des degrés divers, amoureux de Lisa, même Sophie, qui chaque année, la serre un peu trop contre son corps et un peu trop longtemps à mon goût. Car nous devons tous être un peu jaloux des attentions que les autres portent à Lisa. Lisa pourrait être notre muse. Elle est gaie, fraîche, et a toujours de belles histoires à raconter. Elle est la meilleure conteuse du groupe. Je le pense sincèrement.
Chaque année, c’est l’éclat de sa robe blanche, là, au bout du chemin, qui nous la fait deviner. Elle arrive toujours du même côté, lentement, légère malgré son handicap, à travers les arbres dénudés. On entend son pas caractéristique écrasant les feuilles qui jonchent le chemin.
Lisa avance en claudiquant.

Date de parution : 07.04.2018 aux Editions Ella

erich chesneau.jpg

 

6 réflexions au sujet de « Samhain d’Eric Chesneau »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s