Goliat de Mehdy Brunet

#Marentréelittéraire2020

goliat

Mon avis : Un thriller basé sur deux époques, deux lieux. J’ai beaucoup aimé cette alternance de chapitres rapides qui alternent les différentes situations. On se retrouve avec des protagonistes qui vont à un moment donné se retrouver ?

Une histoire mettant en avant de grands thèmes comme le don d’organe et les chocs post-traumatiques.

Une trame d’histoire haletante mais qui a manqué de petites choses à mon avis.

Un roman dit « court » avec de nombreuses situations, de nombreux personnages, différentes ambiances.

J’ai trouvé que le démarrage fut relativement long, là encore par rapport à la taille du livre, j’ai ressenti des manques de profondeurs que ce soit l’évocation des thèmes mentionnés au-dessus et les personnages. Et un déroulé de fin que je trouve un peu « trop rapide ».

Le seul environnement où je me suis trouvée en immersion, c’est sur Goliat.

Les descriptions de lieu et d’ambiance nous enferment aux côtés des personnages. Mais c’est le seul endroit qui m’a portée.

Je n’ai ressenti aucune empathie vis-à-vis des protagonistes, même David m’a difficilement attendrie. A contrario les deux cowboys du FBI m’ont agacée, ils frôlent le fait d’être détestables mais leur enquête est très intéressante. J’ai bien ressenti leur « pataugement » face à ces crimes odieux. Ils piétinent malgré leurs efforts, ils n’avancent peu… Le dénouement je l’ai malheureusement trouvé rapide, et ensuite tout s’enchaîne.

Au-delà du côté thriller qui pour moi manque de profondeur, j’ai aimé les sentiments évoqués tant l’amour, la colère, l’abattement des forces de l’ordre et l’évocation des drames humains.

L’écriture de l’auteur que je découvrir ici me donne vraiment envie de découvrir les autres livres. Une lecture qui se découvre facilement et de manière très fluide.

Résumé : La mer de Barents, au large des côtes norvégiennes : Goliat, une plateforme pétrolière en proie aux éléments déchaînés, est le sinistre théâtre d’une série de meurtres odieux. David Corvin, ex-agent du FBI, va devoir utiliser toutes ses compétences pour stopper l’hécatombe. Mais au bout du chemin, il risque de perdre son âme… Et bien plus encore…

Date de publication : 03.09.2020 aux Editions Taurnada

Je vous remets le lien vers notre rencontre

mehdi brunet

La Catabase de Jack Jakoli

Livre lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus

la catabase

Mon avis : Un retour en deux temps.

Tout d’abord la construction et l’histoire, j’ai trouvé ces procédés très originaux. L’intrigue va au-delà de la condamnation du coupable par le tribunal. L’auteur nous montre également la partie judiciaire et carcérale. Un crime atroce, une condamnation qui ne surprend personne. Une deuxième histoire naît à ce moment, d’un côté le mari et la fille de la victime vont devoir apprendre à vivre avec l’absence de la femme et maman absente. D’un autre Gabriel va découvrir la vie en prison. Dès les premières heures le ton est donné.

Matt muté dans une ville de province où les crimes de sang sont rares et pourtant là c’est l’affaire de sa vie. Avec son coéquipier, ils vont, en ayant des techniques différentes, faire surgir la justice. Un flic qui veut, trouver la vérité est son objectif ultime, même si parfois il surfe avec la ligne. Ne manquant ni de courage, ni de panache, il ne va pas lâcher et surtout pas lorsque certains éléments vont émerger. Un personnage qui aurait mérité d’avoir un peu plus de profondeur, le lecteur suppose des événements sur son passé mais sans en avoir des certitudes. Pourquoi évoquer ces éléments ?

Les années passent et pourtant l’ombre de cette affaire plane dans l’esprit de tous.

Une lecture qui m’a surprise, même si une question reste en suspens. J’aimerai à l’occasion que quelqu’un qui l’a lu m’apporte une réponse. Mais passons, la construction originale du livre sert tout à fait l’intrigue.

Cependant, le style d’écriture et la forme ne m’ont pas du tout convaincue. J’ai trouvé dommage. Un travail de correction et de relecture aurait pu apporter et servir le livre. C’est un avis qui n’engage que moi, j’ai eu l’impression de lire un premier jet.

En résumé, je valide le fond avec les idées, le montage, l’histoire et l’intrigue, mais pas vraiment la forme.

Je sais que ce livre a eu du succès, alors je vous laisse vous faire votre propre avis et découvrir ce qui se cache derrière La Catabase. Je mentionne que les premières pages peuvent heurter.

Résumé : Elle émerge lentement, aveuglée par un projecteur. Nue et enchaînée à une table métallique. Près d’elle, un homme portant un masque de porc installe une caméra. Il se retourne vers l’objectif et prononce quelques mots avant de saisir un marteau : « J’ai bien reçu vos paiements. Nous allons pouvoir commencer conformément à vos directives. » Belgique, été 2006. Un promeneur découvre un corps sauvagement mutilé. Contraint d’intégrer la section criminelle d’un village tranquille, Matt entame sa première enquête. Rien ne pouvait le préparer à ce qu’il va découvrir. 

Date de parution : 16.12.2019 aux Editions Phenix Noir  

jack

Vous pouvez suivre ce prix sur les liens suivants :

Lien Site Internet Prix des Auteurs inconnus :

http://www.prixdesauteursinconnus.com/

Lien Facebook Prix des Auteurs inconnus https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/

Lien Instagram Prix des Auteurs inconnus https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/

Lien Twitter Prix des Auteurs inconnus

https://mobile.twitter.com/prixdesai

Mes autres lectures lues ou à venir dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 

Ma Vie sera pire que la mienne de Williams Exbrayat

Benzos de Noël Boudou

Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang de Laurine Valenheler

baniere pai

La Promesse de Cédric Cham

la promesse

Mon avis : Samuel tente de reprendre sa vie en main, sa femme a été assassinée sous ses yeux, lui laissé pour mort. Mais une fois sorti de l’hôpital, il retourne son arme de service contre lui. Non seulement sa vie s’écroule mais il ne peut reprendre son travail.

De déchéance en descente aux enfers, il va se fixer un objectif : retrouver les assassins de l’amour de sa vie !! Pour cela il va devoir arriver à sortir de chez lui et reprendre là où les flics se sont arrêtés.

Son enquête en marge des forces de l’ordre va lui permettre de remonter le temps et de découvrir la vérité. Comment va-t-il réagir quand sous ses yeux il va se rendre compte la motivation de ces meurtriers ?

L’auteur nous embarque aux côtés d’un personnage d’emblée attachant. En effet, l’empathie s’opère très rapidement vis-à-vis de Samuel. Cherchant la vérité, il se fait une promesse qu’il n’aura de cesse de tenir, il se fiche totalement des conséquences !

La recherche de vérité va se muter en vengeance, en vendetta personnelle, mais comment ne pas le comprendre ? Pas à pas, le lecteur évolue aux côtés de cet homme qui n’est plus un mari, de ce flic qui n’en est plus, mais qui a conservé tous les bons réflexes.

Certaines rencontres vont le maintenir sur son chemin, les promesses successives vont devenir son leitmotiv !

L’auteur met en lumière à la fois le deuil, l’état dépressif de son personnage principal, mais aussi son évolution et comment il va redresser. Sa motivation et ses rechutes rendent Samuel crédible et attachant.

J’ai adoré tout particulièrement un homme de l’ombre qui va lui aussi voir sa vie basculer et bouleverser suite à ces événements. L’enchaînement des faits puis des conséquences apportent un certain espoir et oxygène à Samuel.

Un livre noir, poignant, touchant. J’ai beaucoup espéré que les enquêteurs n’arrivent jamais au bout !!! Et oui je crois que c’est bien la première fois que ça m’arrive.

La description de certaines scènes m’ont de suite fait penser à certains films d’action et pimentent agréablement ce thriller noir tant par le thème et accentué par l’écriture de l’auteur. La mise en relief est parfaitement réalisée. On navigue également entre espoir et désespoir.

Encore une fois je suis conquise par mes découvertes de l’auteur. Heureusement, il m’en reste encore un, afin de patienter sagement jusqu’à la prochaine sortie !

Je remercie Mes Evasions Livresques pour le prêt et conseil sur ce livre !

 Résumé : « Après avoir assisté à l’assassinat de sa femme, un flic brisé retourne son arme contre lui. Sorti du coma, il ré-apprend à vivre pour respecter sa promesse : faire payer les assassins. Mais que peut un homme, seul, face à une entité du mal ? Dans un univers proche des polars coréens, entre violence, psychodrame et noirceur, « La promesse » est un thriller habile, surprenant… somptueux. »

Date de publication : 25.02.2016 aux Editions Fleur Sauvage

A découvrir du même auteur : Boyé, Le Fruit de mes Entrailles 

cham cedric

Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang de Laurine Valenheler

laurine

Livre lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus

Mon avis : Ce livre traite et met en lumière l’homophobie et la violence dont sont victimes les homosexuels.

Une enquête qui promet d’être difficile, surtout que les assassinats s’enchaînent et pourtant aucun indice ne va permettre aux enquêteurs d’avancer normalement. Ce sujet va devenir ultrasensible au sein de la brigade, les pistes ne mènent pourtant nulle part.

Un des protagonistes est le narrateur, le lecteur est donc placé en immersion dans ce livre, même si parfois nous pouvons être déstabilisés quand le narrateur change.

La violence et les violences sont au cœur de ce livre, une profusion de détails et d’anecdotes démontrent le mal être des victimes. Certes mais parfois, l’abondance peut alourdir la lecture et certains passages auraient pu être écourtés. Le ressenti de vie du quotidien de ce couple de flics qui doit faire face au regard des autres dans la rue mais aussi dans leur monde professionnel.

Des protagonistes attachants avec qui le lecteur vit, mange, dort et travaille. Sans oublier les tracas de tous les couples.

Un dénouement que l’on devine peu à peu au fur et à mesure des différentes situations mais j’ai trouvé que l’auteur avait été relativement habile afin de maintenir le suspense et nous tenir en haleine jusqu’au bout. J’ai été ravie de découvrir comment le coupable allait être mis en lumière. C’est bien fait et peut surprendre.

Une écriture entraînante, un livre étoffé, dense, sur leur vie et leur quotidien, de leur rencontre à leur vie à trois. Sans tabou, l’auteur livre la dureté de certaines scènes. J’ai beaucoup apprécié cette dimension humaine, les êtres sont mis en avant. Les journées sont bien décrites, de manière vivante, les ressentis du narrateur sont également transmis au lecteur.

Nous passons par toutes les émotions, l’amour, la colère, la haine, le partage, la souffrance silencieuse.

L’auteur aborde subtilement cette souffrance sans pour autant tomber dans le pathos. Sans excès, les faits sont bien distillés. Mon seul regret se trouve dans quelques longueurs. Une agréable surprise et découverte, un premier livre qui nous promet de belles heures de lecture à venir.

Une histoire d’une crédibilité criante !! Je salue le courage de l’auteur pour avoir osé sortir des sentiers battus et innover dans le monde du thriller. Ce côté original m’a beaucoup séduite !!! Alors même si j’ai pu mentionner quelques bémols, je conseille la découverte de ce livre.

Résumé : Au cœur de l’hiver 2017, quatre ans après les débats sur le projet de loi « Mariage pour Tous », plusieurs couples d’hommes sont retrouvés morts en petite couronne de Paris. Sur les scènes de crime, la signature marque les esprits : entre les corps des victimes sont retrouvés des triangles de tissu, roses comme le symbole de la persécution des homosexuels sous le IIIème Reich.

Pour l’équipe de Maël Néraudeau et Yohann Folembray, lieutenants à la Section criminelle du SDPJ 94 et partenaires à la ville comme à la scène, le compte à rebours est lancé. Le mot d’ordre est sur toutes les lèvres, y compris celles de la presse : mettre la main sur l’assassin et enrayer la vague de folie meurtrière. Mais face à un criminel aussi obscur qu’imprévisible, les enquêteurs se retrouvent désarmés, et ce malgré l’appui d’un capitaine de la Brigade des crimes sériels de l’OCRVP venu se greffer à la section pour les assister. Le sadisme du meurtrier se révèle alors sans limite lorsque l’affaire prend un virage dramatique pour les deux coéquipiers et amants. Entre les plaies endormies qui se réveillent et la colère qui les déchire, affectant l’équilibre du groupe, le terrain est plus libre que jamais pour le Tueur au Triangle Rose, qui profite de la diversion pour passer à la vitesse supérieure et parachever son acte final…

Date de publication : 21.10.2019 en AutoEdition

laurine perso

Vous pouvez suivre ce prix sur les liens suivants :

Lien Site Internet Prix des Auteurs inconnus :

http://www.prixdesauteursinconnus.com/

Lien Facebook Prix des Auteurs inconnus https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/

Lien Instagram Prix des Auteurs inconnus https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/

Lien Twitter Prix des Auteurs inconnus

https://mobile.twitter.com/prixdesai

 

Mes autres lectures lues ou à venir dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 

Ma Vie sera pire que la mienne de Williams Exbrayat

Benzos de Noël Boudou

baniere pai

Gangster L’Envers du Décor de Shifrinne

 

gangster

Mon avis : J’ai eu l’impressions que les grandes familles du trafic de cocaïne jouaient avec la France comme au Monopoly. Chacun sa place, son territoire et ses soldats. Quelques dérapages sont à dénombrer mais globalement tout fonctionne sans trop de dégât.

Sauf quand il vient l’idée d’un chef de famille de partir en croisade et de se lancer à la conquête des grandes villes. Mais pour cela, il faut s’implanter et quitte à frapper fort, autant déboucher des soldats déjà en place.

Voilà où nous entraîne l’auteur, ça tape, ça tire, ça cogne et ça trahit !

Stéphane va sentir que le vent est en train de tourner mais sans vraiment savoir d’où vient le danger ? Les clans vont aller de guet-apens en représailles, galvanisés par la vengeance, un bain de sang. Les hommes vont s’affronter et ne laisser aucun répit aux adversaires, anciens amis devenus ennemis.

Des têtes vont tomber et le trouble, ainsi que la déstabilisation des hiérarchies vont s’immiscer peut à peu jusqu’à exploser.

J’ai beaucoup aimé ce premier roman qui montre à la fois la violence, les réseaux mafieux, mais pas que… A travers le personnage très attachant de Stéphane, qui a sa manière bien a lui de gérer son business, plutôt façon gentleman. Sauf quand le danger se présente à sa porte.

Un rythme soutenu, des retournements de situations, un rythme trépidant, des changements géographiques, un ensemble qui met en relief le thème et la notion humaine mise en avant.

Et oui même dans ce milieu, les sentiments et affinités ont leur place. L’humain, l’entraide et la solidarité sont bien mis en lumière également.

Un très bon moment de lecture, une belle découverte !! Un auteur à suivre.

 

Résumé : Stéphane vit à Paris. A 28 ans, il appartient à la famille du caïd Lapaz et gère ses clubs de nuit, mais il est surtout au cœur des trafics et des décisions les plus secrètes de la famille. Machines à sous, rackets, cocaïne, le système rapporte des millions. Mais quand Assouni le Lyonnais entraine Lapaz dans le meurtre d’un rival, Stéphane comprend qu’ils sont en danger. Derrière les établissements et les trafics, il réalise alors l’envers du décor. Dans un univers où les alliances se font et se défont au rythme des meurtres, il devra survivre dans ce qui deviendra la plus sanglante guerre des clans que le milieu du grand banditisme n’aura jamais connu. Malgré l’illusion de sa toute-puissance, le plus féroce des caïds peut être pris à revers par ceux qui ont été trahis.
Plongée fulgurante dans l’univers impitoyable du grand banditisme français à travers Stéphane Saliseti, caïd parisien pris pour cible par un concurrent avide d’argent et de pouvoir.

Date de publication : 01.01.2019 aux AutoEdition

 

 

 

En Chasse ! de Jess Kaan

EN CHASSE

Mon avis : Une enquête qui démarre sur les chapeaux de roues. Il faut aller vite, les enquêteurs sont sur les dents après découvert une jeune fille victime d’un viol collectif.

Trouver ce groupe d’hommes qui vont continuer de sévir dans le secteur. Aucune trace, pas d’indice.

L’auteur nous emporte dès le départ dans de sombres moments, de nombreux protagonistes. Des affaires qui se croisent, un rythme qui alterne très bien la traque des chasseurs et plus calme lors des recherches des enquêteurs qui piétinent.

Par contre, le souffle est retombé, car les personnages secondaires sont nombreux, prennent une place importante puis disparaissent sans que le lecteur ne comprenne pourquoi.

La seconde enquête, Le Moraliste, personnellement je n’ai pas vraiment compris son rôle, autre équipe d’enquêteurs, autres protagonistes. Je me suis dit que c’était sûrement une ouverture pour le prochain volet, mais j’ai trouvé dommage ce procédé, qui a participé à alourdir un peu ma lecture.

Superposer ces deux quêtes peut brouiller le message que souhaite faire passer l’auteur. Le thème soulevé ici est fait de manière très volontaire, dynamique, le profil des victimes et leur devenir, que j’ai cru qu’il serait porté par Sébastienne, mais qui manque une peu d’étoffe même si son rôle et ses actes sont beaucoup plus révélateurs que toutes ses descriptions.

Parfois, on se sent un peu perdu au sens moral, un peu enfoui sous les descriptions qui ne sont pas toujours utiles. J’ai détesté Cassandre, personnage qui montre aussi le rôle de certaines femmes, c’était courageux de la mettre.

Une fin qui, à mon sens va (beaucoup) trop vite, les éléments qui semblaient très éloignés pendant la lecture, s’emboîtent en quelques paragraphes.

Garance Fazuras, enquêtrice volontaire et ultra dynamique, impliquée jusqu’au bout des ongles. Elle prend son rôle et l’enquête très à cœur, mais je l’ai trouvé un peu « gourde » sur sa vie personnelle.

Alors voilà ce n’est que mon avis, j’ai été ravie de découvrir l’auteur, son écriture et ses messages. Même si je termine cette lecture par un avis mitigé, je découvrirai les autres livres car je pense pouvoir passer un bon moment de lecture dans un autre volet.

 

 Résumé : Nord de la France. Le lieutenant Boris Lisziak vient d’arrêter Le Moraliste, un tueur en série manipulateur et retors. A quelques encablures, la capitaine Garance Fazuras piste des barbares « chassant » en groupe, coupables de viols collectifs particulièrement atroces. Le commandant Demeyer rejoint le duo de policiers pour l’épauler dans une traque qui s’annonce impitoyable.

Date de publication : 08.11.2019 aux Editions Lajouanie

jess kaan

Narco Football Club de Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal

narco

Mon avis : Une bombe 💣 💣 💣! Un coup de Cœur 💓💓💓

J’ai profité qu’actuellement plus trop personne ne parle de football pour découvrir ce livre. Ce n’est pas non plus mon sport favori, on ne va pas se mentir.

Les auteurs nous embarquent et nous immergent au Mexique. Les descriptions des villes, des ambiances, la violence, l’équipe est au complet. Pour la population, il y les cartels et cette passion culturelle pour le football. Peut-on vraiment dissocier les deux ?

Pas aujourd’hui car c’est la finale de la Copa Libertadores et les deux équipes en finale représentent les deux plus gros cartels mexicains. La tension monte en même temps que la chaleur, quoi de plus déstabilisant que l’entraîneur d’une des deux équipes soit assassiné justement ce jour-là. Pourquoi ? Par qui ?

On va passer des événements de rues à l’enquête, avec un rythme effréné  !! Les pages se tournent toute seules, un livre qui se lit d’une traite. J’avais envie de savoir comment Bolivar et Doce sa coéquipière, allaient réussir ou non à sonner le coup de sifflet final face aux cartels. En effet, il y a bien un deuxième match en coulisse. Quelles sont leurs cartes dans leur manche, leur marche de manœuvre ? Ils vous pouvoir s’appuyer sur des connaissances de confiance et avancer leurs pions. La feuille de match se dessine.

En effet, on découvre la gangrène et les réseaux hauts placés voir internationaux qui protègent les producteurs de blanche. La violence règne, le marche ou crève est une règle pour éviter les problèmes. Les vies sont des moyens d’échange et les financements totalement opaques.

Les difficultés à savoir qui se fier et la corruption qui semble également être un sport national, présentent un réel tableau dangereux pour l’équipe des Jaguars, des fédéraux qui souhaitent faire régner la loi et la justice, au milieu des buts et des tirs.

Après ce coup d’envoi sur les chapeaux de roues on se demande bien comment l’enquête sur cet assassinat va pouvoir se dérouler sans faute ni pénalty.

L’argent, le pouvoir et la drogue sont les arbitres de l’ombre. On ne sait jamais comment la situation peut évoluer et qui va avoir la chance de rentrer aux vestiaires, plutôt qu’au cimetière.

Outre un rythme digne d’un film d’action, l’écriture est franche dynamique et totalement addictive. Des phrases et chapitres courts qui ajoutent du dynamisme, un vrai régal. Mêlant dénonciation des violences, de la vie et des problèmes rencontrés, les auteurs n’hésitent pas à soulever les problématiques rencontrés par le Mexique entre autres, tous ces pays ayant les cartels qui règnent en maîtres.

narco ded

Résumé : Mexique, jour de finale de la Copa Libertadores qui couronne le club de foot champion d’Amérique latine. Un match à haut risque, qui oppose pour la première fois à ce niveau de la compétition les équipes rivales de la frontière, les Chacals et les Coyotes, toutes deux aux mains des cartels de la drogue. Quelques heures avant le coup d’envoi, le cadavre de l’entraîneur des Chacals est retrouvé dans un terrain vague. Dans une ville en état de siège, envahie de supporters surexcités, une équipe de superflics est dépêchée en urgence depuis la capitale pour résoudre l’affaire avant que la situation ne devienne incontrôlable.

Date de publication : 11.12.2008 aux Editions Alvik – 23.03.2016 aux Editions Le Livre de Poche

A lire découvrir la trilogie de Marc Fernandez (à gauche) : Mala VidaGuerilla Social Club, Bandidos et également Banlieues Parisiennes 

Malheureusement je n’ai pas réussi à trouver d’autres livres de Jean-Christophe Rampal (à droite)

Luca de Franck Thilliez

LUCA

Mon avis : Ma lecture se divise en deux. J’ai adoré non pas le thème mais les thèmes abordés par l’auteur, que se soit la PMA et ses dérives, un monde dark où la douleur est requise et un art de vie. Par-dessus on retrouve la recherche génétique et ADN, les extrêmes se font face !! Des sujets très bien abordés et bien développés, on découvre parfois avec horreur certains personnages et leurs objectifs finaux.

Le duo Henebelle-Sharko très présent mais légèrement en retrait au profit de Nicolas et de sa nouvelle collègue, où l’on découvre les conséquences de certains drames et jusqu’où sont prêts les gens pour éviter la souffrance et la difficulté de faire face au deuil. Nicolas un personnage que j’apprécie énormément, fortement blessé dans l’opus précédent, il essaie de remonter la pente. Le soutien de l’équipe, ils sont coéquipiers mais également amis.

Une enquête rudement bien menée, le lecteur est tenu en haleine, de nombreux rebondissements nous embarquent au fin fond de la noirceur et l’absence de limites que peuvent avoir certaines personnes. Parfois, les choix sont cruciaux et les conséquences qui en découlent amènent à des drames.

Toutefois, j’ai trouvé qu’à la fin du livre, il restait certaines questions sur le devenir de personnages secondaires, j’aurais vraiment apprécié connaître l’issue. Surtout que j’avais eu quelques petits bémols sur Sharko, et ici j’aurais aimé savoir ce qui allait arriver à Patricia, par rapport à Hennebelle dans le précédent volet. Aurais-je peut-être ma réponse dans le suivant. Je suis très sensible à la justice et quand il y a des dérives ou entorses, on les accepte pour tout le monde ou pour personne.

Un sacré plongeon dans la noirceur et la violence psychologique, très bien développée, déjà amorcée dans le volet précédent.

J’apprécie toujours autant la plume de l’auteur, ses récits ultra étayés, denses, fournis. J’aime apprendre en lisant, donc avec ces différents livres je suis servie, mais je sens pointer depuis le volet précédent, un tournant avec ce duo et je ne suis pas sûre d’approuver cette nouvelle orientation, Luca j’avoue me faisant « peur » en terme de déception, et c’est pour cela que j’ai mis un an à le lire.

luca ded

Résumé : Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.

Date de publication : 02.05.2019 aux Editions Fleuve Noir

Passionnée par les livres de Franck Thilliez, je ne peux que recommander celui-ci, mais à lire de préférence dans l’ordre suivant :
– « Série Sharko » : Train d’enfer pour un ange rouge – Deuil de Miel
– « Série Lucie Henebelle » : La chambre des Morts – La mémoire fantôme
– « Série Sharko et Henebelle » : Le Syndrôme E – Gataka – Atomka – Angor – Avant Pandémia – Pandémia – Sharko – Luca
– Œuvres indépendantes : La forêt des ombres – L’anneau de Moebius – Fractures – Vertige – Puzzle – Rêver – Le Manuscrit Inachevé 

franck thilliez

Celle qui pleurait sous l’eau (tome 3) de Niko Tackian

4 CELLE SUI PLEURAIT SOUS L EAU

Mon avis : Un volet que j’attendais depuis longtemps. Retrouver Tomar et Rhonda fût un pur plaisir, un duo d’enquêteurs très attachants.

Pendant que Tomar va essayer de régler ses problèmes et d’endiguer la machine infernale qui se met peu à peu en place, Rhonda va rester bloquer sur le suicide de Clara.

Interloquée, elle veut comprendre le geste de cette jeune femme qui avait la vie devant elle et qui a choisi d’y mettre un terme. Ce qu’elle va mettre en lumière va glacer le sang et la faire trembler. Elle va remuer ciel et terre, contacter toutes les personnes susceptibles de l’aider afin de confondre ce « coupable et son arme puissante » et aider les victimes qui souffrent en silence…

L’auteur signe ici un excellent opus, très psychologique, avec une pression sur les enquêteurs. La mise en lumière du vide juridique face aux violences psychologiques, une forme de violence qui peut mener à la mort, mais sans être directement responsable. Le crime presque parfait en somme.

Ara, la mère de Tomar, porte également les souvenirs douloureux de son passé et a toujours cette place en fond des histoires de son fils mais avec une puissance, une femme hors du commun, un soutien, mais pas que…

Une plume addictive, un rythme qui oscille entre les phases de recherches de Rhonda et son enquête en profondeur et les phases d’actions de Tomar. Une lecture totalement addictive.

Soulever la noirceur, la perversion, le pouvoir psychologique et les mécaniques de certains prédateurs, je salue et félicite l’auteur d’être allé au bout des choses, il ne s’arrête pas en chemin et nous expose clairement les faits sans filtre, et leurs conséquences. Est également soulevée l’impuissance de notre justice à faire face à ces situations, mais c’est sans compter sur Tomar et Rhonda.

Ce livre m’a particulièrement touchée, d’une part car les personnages se révèlent de plus en plus, mais aussi grâce à cette violence invisible très bien décrite et évoquée.

D’opus en opus, l’auteur sait faire évoluer ses personnages et leur situation personnelle mais aussi se renouveler dans ses intrigues, à chaque volet un thème développé avec brio.

Je sais qu’il me faudra patienter de nouveau pour retrouver Tomar… Mais ce ne sera que pour mieux le savourer.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie

Résumé : Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.

Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda, son adjointe, peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.

Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

Date de publication : 02.01.2020 aux Editions Calmann-Lévy

Précedents tomes de la Série Tomar Khan : Toxique, Fantazmë 

One Shot : Quelque part avant l’enfer  

D’autres avis sur ce livre : La Culture dans tous ses éclats, Nath, Collectif Polar, Encore un livre, Aude, Mes Evasions Livresques 

NIKO TACKIAN

Madame B de Sandrine Destombes  

MADAME B

Mon avis : Une sacrée rencontre avec Blanche, malgré un prénom qui m’a de suite fait penser à une colombe ou qui m’a évoqué la pureté, elle exerce un métier tout à fait particulier et hors norme. En effet, on fait appel à elle pour nettoyer après un accident ou bien pire.

Son rôle est de faire « disparaître » tout forfait de son client. Elle a repris la suite de son beau-père et s’est bâtie une solide réputation.

Pourtant, elle va se rendre compte peu à peu que certaines choses clochent… Ses doutes vont se muter en certitude, serait-elle en danger ? Sa fragilité, son passé refont surface et son esprit est sacrément malmené. Va-t-elle tenir la route ou perdre les pédales ?

J’ai vraiment beaucoup apprécié l’originalité cette protagoniste, sa vie, ses interactions avec son beau-père et son métier. Loin d’être de tout repos, la dimension psychologique et la place que représente la manipulation rendent cette lecture à la fois stressante et glaçante. En effet, ayant eu beaucoup d’empathie et de sympathie pour Blanche j’ai réfléchi et cherché à une solution en même temps qu’elle.

Un puzzle grandeur nature sacrément bien réalisé par l’auteur qui nous plonge dans cette sombre poursuite. Des ombres planent, le passé refait surface mais qui est derrière cette fabuleuse machination. Je n’ai rien vu venir, bravo !!! La confiance, l’amour, l’amitié sont aussi des éléments ressentis lors de cette lecture ; en parallèle de la haine, la violence et la vengeance ont aussi leur rôle et tiennent leur promesse.

Une écriture fluide et un style efficace rendent très bien la dimension de cette histoire oppressante. Tout est pesé, posé, et parfois nettoyé.

De fausses routes en espoirs ou en désillusions, Blanche va devoir découvrir la vérité et affronter la réalité. De recherches de causes et des conséquences qui vont survenir à son insu. Comment va-t-elle réagir ? Jusqu’où sa santé mentale peut la porter ? Je vous laisse trouver les réponses à ces questions en lisant et découvrant ce personnage sympathique, mais pas que…

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Marsaufeminin

Résumé : Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages
et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes
et délits.
Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau-père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.
Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme  » assurance-vie « , elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.
En menant l’enquête sur le maître chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré
les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraîne des conséquences.

Date de publication : 05.03.2020 aux Editions Hugo Thriller

D’autres avis sur ce livre : Collectif Polar, Sangpages, Nigrafolia, Pausepolars

A découvrir également du même auteur : Les Jumeaux de Piolenc,

SANDRINE DESTOMBES