Bleu Blanc Sang – Tome 1 – de Bertrand Puard

pixiz-14-11-2019-13-36-56.jpg

 

Mon avis : Nous voici plongés au cœur d’une voir de plusieurs intrigues, des enchères mirobolantes sont enregistrées pour les toiles d’une peintre totalement inconnue. Qui sont ces mystérieux acheteurs ? Serait-ce de la spéculation ou une manipulation à plus grande échelle ?

Eva va se retrouver au centre de cette tourmente malgré elle. Coupée de sa famille depuis 10 ans elle va renouer afin d’éclaircir certains points, notamment comment une artiste qui a été l’obsession de son père pendant des années est soudain sortie à la lumière ?

Elle va rencontrer Hugo qui souhaite l’aider, ainsi que sa demi sœur Tiphaine. A eux trois, ils vont essayer de dénouer ce sac de nœuds. Ils avancent à tâtons, ne sachant ni à qui se fier, ni l’identité des conspirateurs. Encore moins leurs implications. La quête de vérité va les mener au-delà de ce qu’ils peuvent imaginer.

L’auteur signe ici un excellent premier volet, mêlant intrigue bien ficelée, un rythme soutenu. Le tout entraîne le lecteur aux côtés des protagonistes, on est totalement hypnotisée par les rebondissements qui ne font qu’assombrir les faits. La tension et le suspense est à son comble. Même lorsque la vérité éclate devant le trio, de nouvelles questions surviennent, tenant le lecteur en haleine. En effet, l’auteur est un véritable « pousse au crime », le twist final nous entraîne forcément vers la lecture du 2ème tome. Pour ma part, je n’ai pas lu le prologue qui annonce la suite car sinon je me serai retrouvée à enchaîner avec l’opus suivant !!! Mais il me tarde de m’y plonger de nouveau !!! Lecture vive, mêlant complot, finance, politique et intrigue ; un sacré cocktail (explosif) à vous couper le souffle, je vous le recommande vivement. Mon premier livre de l’auteur et sûrement pas le dernier.

Résumé : 5 juin 2018. Tandis que la France enterre à Notre-Dame son président de la République mort tragiquement quelques jours auparavant, un convoi transportant une toile d’une artiste du xviiie siècle inconnue, Justine Latour-Maupaz, est pulvérisé au lance-roquettes sur une autoroute du centre de la France. Au même instant, à New York, une œuvre de la même artiste est adjugée pour la somme inouïe de 53 millions de dollars. Pour quelles raisons des forces obscures cherchent-elles à détruire précipitamment, ou à s’approprier soudainement, les travaux de cette peintre ignorée ? À qui profite ce regain d’intérêt ? Eva Brunante, dont le père, seul exégète de la peintre, a disparu, va se lancer dans une enquête aux ramifications politico-financières vertigineuses.
Bienvenue dans la république Bleu Blanc Sang !

Date de parution : 12.10.2016 aux Editions Hachette Romans

bertrand puard

 

 

 

L’Etoile D’Orion d’Aymeric Janier

etoile

Mon avis : Des événements sans rapport évident entre eux se produisent de part et d’autre du Monde. Et pourtant le doute est peu permis. Seule une organisation peut être derrière tout ça. En effet, les moyens et une logistique d’envergure ne peuvent être le fait de personnes isolées. Quel est leur objectif final ? Seule une poignée d’individus le sait et a une vision d’ensemble.

De ces entreprises trois personnes que rien ne devait amener à se rencontrer vont mettre en commun, leur connaissance de terrain, leurs réseaux et leur savoir-faire afin de faire éclater la vérité. Une course contre la montre ou contre la mort s’engage alors. De ruses et de spontanéité, ils vont tenter de faire échouer cette organisation de l’ombre et la faire sortir à la lumière. Ils vont devoir se faire confiance et comprendre le but de Spectre, afin de débusquer les membres. Connaître la vérité et ses conséquences risquent de bouleverser leur vie. Le doute plane au-dessus de leur tête…

L’auteur signe ici un excellent thriller d’espionnage. Les fils sont déroulés telle une belle bobine, aucune vue d’ensemble pour le lecteur qui découvre peu à peu le cheminement à travers les déboires des différents protagonistes. Un rythme soutenu, un sacré cocktail d’actions et de réflexions, rend cette lecture totalement addictive. Les faits historiques réels sont très bien étayés grâce aux vidéos que nous découvrons au fur et à mesure, présentés comme des messages à des agents. Le lecteur est donc totalement impliqué dans sa lecture et dans l’enquête. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les différents personnages, leurs questionnements sont devenus les miens, en totale immersion dans l’histoire. L’effet boule de neige, manipulation, sans oublier une belle part au suspense, sont très bien évoqués sans tomber dans le « déjà connu ». A la fois original et très bien travaillé, je recommande vivement cette découverte. Pour ma part je suivrai de très près les futures sorties de l’auteur.

Résumé : SPECTRE Derrière cet acronyme se cache une organisation aussi redoutable que mystérieuse, née sur le sol américain, en réaction à « l’incident du 20 janvier 1986 ». Ses agents, recrutés dans le plus grand secret, au terme d’une sélection draconienne, lui sont inféodés corps et âme. Sous couvert d’éliminer les menaces extérieures, l’organisation, tentaculaire, nourrit en réalité un tout autre dessein. Face à ce monstre aux multiples visages va se dresser un improbable trio. Trois individus pris dans une toile mondiale et qui vont se débattre pour faire éclater la vérité, au péril de leur vie. – Contenu numérique exclusif ! –

Date de parution : 16.09.2019 aux Editions Beta Publisher

aymeric janier.jpg

 

Cool Killer de Sébastien Dourver

COOL KILER BOOK

Mon avis : La vie d’Alexandre va basculer suite à un ce qu’on aurait pu prendre pour un terrible accident. Mais au final il y a tellement pris du plaisir qu’il va réitérer et va monter un projet à très grande échelle.

Il va utiliser les réseaux sociaux et faire sortir le plus violent de chacun des protagonistes. Il va utiliser l’envie, la curiosité malsaine des gens et organiser, les internautes vont se laisser prendre à ce jeu macabre et aller de plus en plus loin. De fil en aiguille, de spectateurs ils vont se retrouver acteurs. Le no limite est l’honneur. Mais jusqu’où est prêt à aller Alexandre pour assouvir ses nouvelles pulsions ?

Un livre que l’on peut qualifier de violent, voir de très violent. Que se sont dans les idées suggérées que dans certaines scènes relatées. Et pourtant l’auteur a su mettre en lumière le voyeurisme d’Internet et montrer à l’excès les dérives qui peuvent en découler.

L’auteur, grâce à son style, au rythme, aux idées, a su personnifier la Violence. Dans ce livre c’est un personnage à part entière. C’est une très belle prouesse. Même l’Arme est personnifiée à travers Chien.

J’ai été ravie de découvrir cet auteur et ce livre, même si j’ai trouver que la vulgarité n’apportait pas grand-chose au livre. En effet, à mon sens, elle le dessert, j’ai eu l’impression qu’il s’agissait d’une surenchère. Alors que tous les ingrédients sont présents pour en faire un livre percutant et d’une brutalité envers le monde, les personnes et la terre entière.

Résumé : Alexandre Rose fait partie du système. Ingénieur brillant, il a avalé toutes les couleuvres qu’on lui présentait. Jusqu’à l’overdose. Jusqu’au jour où il décide de renverser le jeu et de détruire la société par ce qu’elle a de pire : la violence. Dans un monde rongé par les réseaux sociaux et l’info en continu, sa créature, le Cool Killer, a toutes les  » qualités  » pour y parvenir.

Date de parution : 13.06.2019 aux Editions La Martinière

SEBASTIEN

Saia de Guillaume Madelpuech

saia

Mon avis : Les événements s’enchaînent en même temps que les données informatiques s’affolent. Que se passe-t-il ? Un attentat au centre de recherche Nohôs où Joseph Bessac trouve la mort.

Sophie Bessac est appelée sur place afin d’évaluer les risques et les données. Son domaine de compétence : la recherche et l’Intelligence Artificielle. Les grandes puissances cherchent les responsables de cette cyber attaque. L’Iran semble le coupable tout désigné. Sophie a des doutes mais à qui peut-elle faire confiance ? Depuis son arrivée elle est bien accueillie et pourtant elle sent qu’on ne lui dit pas tout. A tout pris, elle veut retrouver les assassins de son père et de ses collègues. En même temps elle va essayer d’éviter qu’une guerre mondiale sans précédent n’éclate, en aura-t-elle les moyens ? Elle va se concentrer sur cette réponse « A qui profite les différentes attaques cybernétiques alors que tout le monde semble touché ? »… De réflexions en recherche, quelle va être sa réaction lorsque la réponse va lui parvenir ?

L’auteur signe ici un excellent premier roman, un parfait techno-thriller qui fait carrément froid dans le dos. Un rythme très soutenu rend la lecture à la fois addictive et oppressante. Un style direct et efficace. Le lecteur est embarqué dans ce complot anonyme à la fois géopolitique, économique et militaire. Le temps est compté. Les différentes puissances et leurs services sont très bien dépeints. Les informations sont très précises et étoffées, la technicité très bien expliquée. Je n’ose même pas me demander s’il y a une part de vrai dans ce roman, tellement le risque est grand. Frôlant la science-fiction mais à la fois très plausible, quel est donc l’avenir de l’Homme et ses recours si l’Intelligence Artificielle rentre ainsi dans notre vie. Déjà présente dans notre quotidien, voir de plus en plus, et si le risque était à notre porte ?

Saia un titre très énigmatique va vous couper le souffle et vous poser pas mal de questions. En tout cas, à la fin de ma lecture ce fut mon cas. La frontière entre le réel et l’imaginaire est-elle si franche ?

 Résumé : La Guerre entre l’Iran et les Etats-Unis aura-t-elle lieu ? Un attentat contre un centre de recherche en intelligence artificielle du titan de l’internet Nohôs, à Dubaï, menace d’entraîner toute la région dans un redoutable engrenage géopolitique. Une course contre la montre s’organise sur fond de guerre informatique, de crise financière et de manœuvres diplomatiques et militaires.

Date de parution : 10.05.2019 en Auto-Edition

guillaume malpuech

 

 

 

J’irai Tuer Pour Vous d’Henri Loevenbruck

J IRAI TUER POUR VOUS.jpg

Mon avis : Une claque, un coup de cœur 💓💓💓 ce livre.

J’ai littéralement dégommé ce livre, impossible à reposer. De courtes nuits, lecture en marchant, il a quant même fallu que je m’arrête pour travailler ou dormir. J’ai été époustouflée, âgée de 2 ans en 1985, j’ai découvert avec effarement, le déroulé d’opérations, de complots et manigances nationales et internationales qui ont débuté en 1985 avec les attentats de Paris aux Galeries Lafayette. Et pourtant sur certains points, ma lecture a eu quelques échos sur ce que nous vivons depuis quelques années.

J’ai suivi pas à pas la vie de Marc Masson, Hadès, son parcours, son évolution jusqu’à ce qu’il se retrouve officier clandestin de la DGSE.

Les alternances de lieux, principalement entre Lyon, Paris et Beyrouth, accompagnées de flash-back et  de changement d’époques, grâce aux extrait du carnet de Marc ; rythment ce récit à 100 à l’heure. Des chapitres courts mais condensés de données nous donnent envie de connaître la suite. J’ai été totalement hypnotisée, je souhaitais toujours savoir et la suite ? Les otages, que deviennent-ils ?

Marc un personnage à la fois brute mais attachant. Il n’a de cesse depuis sa tendre enfance de réparer les injustices et c’est ce qu’il va faire aux côtés d’Olivier.

Olivier, officier traitant d’Hadès, va se prendre d’affection pour son jeune poulain, sûrement même plus qu’il ne devrait. Cette amitié, ce respect, une relation tendre presque filiale, entre les deux hommes en font un très bon duo sur le terrain.

L’emploi du présent de narration embarque totalement le lecteur près de 30 ans en arrière, le récit en est d’autant palpitant et glaçant de réalisme.

L’auteur allie très bien et avec brio les alternances de récits et de données politiques ou géopolitiques afin que le lecteur comprenne la situation de l’époque. Principalement la relation de la France avec L’Iran, le Liban et la Syrie. Mais aussi les relations entre les Services et le Pouvoir. Parfois pendant ma lecture, j’ai été gêné par ce que j’ai appris, peut-être trop jeune ou trop naïve. Cette lecture m’a confortée sur mon avis de me plonger régulièrement dans des récits avec des bases de réalités. Apprendre en lisant est à la fois poignant et agréable. J’avoue que la nausée m’est montée sur la manière dont la crise des otages a été géré afin d’en faire de la récupération électorale. Ce livre m’a malmenée, bousculée, fait perdre pied sur certaines pensées que je pouvais avoir et m’a également subjuguée. Bravo à l’auteur d’avoir sur me transporter dans le temps, dans l’espace et de m’avoir fait passé par tant d’émotions (colère, fascination, dépit). Bravo à tous ces Hommes, ces Marc qui œuvrent dans l’ombre afin que nous vivions dans un monde meilleur.

L’affaire Rainbow Warrior, plusieurs fois citée m’a rendue curieuse j’irai me documenter sur cet autre sujet. Ma volonté actuelle, connaître hier pour mieux comprendre aujourd’hui.

Sur le blog, fait rare je vous ai mis une petite citation qui m’a fait beaucoup rire.

citations henri.jpg

 

Résumé : 1985, Paris est frappé par des attentats comme le pays en a rarement connu. Dans ce contexte, Marc Masson, un déserteur parti à l’aventure en Amérique du Sud, est soudain rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il est officiellement agent externe mais, officieusement, il va devenir assassin pour le compte de l’État. Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d’une seule personne… Jusqu’à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d’État, sont-ils prêts à se dévouer ? Et jusqu’à quel point la République est-elle prête à les défendre ? Des terrains d’opérations jusqu’à l’Élysée, des cellules terroristes jusqu’aux bureaux de la DGSE, Henry Loevenbruck raconte un moment de l’histoire de France qui résonne particulièrement aujourd’hui dans un roman d’une tension à couper le souffle. Pour écrire ce livre, il a conduit de longs entretiens avec « Marc Masson » et recueilli le récit de sa vie hors norme.

Date de parution : 24.10.2018 aux Editions Flammarion – 16.10.2019 aux Editions J’ai Lu

HENRI.jpg

L’Ecole Noire de Rin Fujiki (tome 1)

Mon avis : Une première enquête qui n’aura de cesse de nous surprendre. En effet, les pères Hiraga et Nicholas quittent le Vatican pour aller confirmer où la présence de miracles en Amérique. Dès leur arrivée un enchaînement de meurtres étranges vont se succéder. Ils sont loin d’imaginer la cause. Quels secrets revêt cette abbaye, école de l’Elite.

Les Pères sont deux personnalités opposées.  Hiraga, jeune asiatique, turbulent, spécialiste en chimie, physique et mathématique. Un peu de Saint Tomas, il ne croit que ce qu’il voit. Nicholas, plus âgé, se base sur les texte et les Écritures. A eux deux ils vont combiner leurs déductions, connaissances et expériences afin de trouver une raison logique aux phénomènes qui se produisent ou affirmer la présence de divinités.

Une enquête tout à fait originale, un thriller ésotérique très bien réussi. Le lecteur est de suite entraîné aux cotés de ces deux protagonistes. Leur découvertes font froid dans le dos, mais le besoin de rationaliser est le plus fort. Les suspicions ecclésiastiques sont très bien expliquées sans être non plus trop abondantes. Les données théologiques sont très bien réparties afin que le lecteur comprenne, sans tomber dans le cours magistral. Le dynamisme et la fougue de nos deux enquêteurs sont bien mises à mal. La croyance ou les croyances évoquées, le sont pour la bonne compréhension de cette histoire. Le rythme donné au récit ne laisse aucun répit. Le mélange de données, expériences et réflexions, un sacré cocktail et un résultat, tout à fait à la hauteur. J’ai vraiment beaucoup apprécié cette enquête qui sort des sentiers battus et me plongerai très prochainement dans la suite des aventures de nos comparses.

Résumé : Il existe au sein du Vatican une institution spécialisée dans l’authentification des miracles : le Siège des saints. Nous allons suivre les enquêtes de deux de ses membres : Le père Hiraga, un scientifique pragmatique, et le père Nicholas, expert en vieux manuscrits et crypto analyse.
Ils sont envoyés en Amérique à l’église Saint Rosario pour un cas d’Immaculée Conception. Mais aussitôt arrivés, ils sont confrontés à l’horrible meurtre d’un prêtre selon un rituel satanique.
Plus troublant encore, la Vierge Marie en larmes apparaît devant les prêtres.
Décidés à éclaircir ces mystères, les deux prêtres mènent leur enquête, mais ils ne sont pas au bout de leurs surprises, et une terrible menace pèse sur eux.

Date de parution : 29.11.2018 aux Editions De Saxus

Tuez-Les Tous… Mais Pas Ici de Pierre Pouchairet

Entre Coup de Cœur et Coup de Poing !!! J’hésite encore !!!

Je sais que j’ai fini ce livre les tripes à l’air, ça c’est une certitude.

TUEZ LES

Mon avis : Nous sommes aux côtés de Martine et Louis qui vont tout mettre en œuvre pour retrouver leur fille et la faire revenir à la maison. Ils vont enquêter ensemble dans une zone disons pas très accueillante. De l’aide va leur parvenir, amis ou ennemis ? Ne connaissant pas la réponse ils vont compiler avec.

Des parents désemparés et abasourdis par ce qu’ils apprennent sur leur fille. Le lecteur ressent toutes les étapes qui vont du dénis à l’acceptation, puis même à la probabilité qu’ils recherchent peut être un cadavre. Pourtant, rien ne va les arrêter pour qu’ils arrivent à leur but. Se rendre sur place est la première étape d’un long parcours dont ils ne sortirons pas indemnes mais très marqués, à vie. Ce qu’ils vont découvrir dépasse l’entendement. Leur motivation ne sera jamais mise à mal ni freinée, même sous les différentes menaces.

L’auteur, un magicien des mots, signe ici un livre, à mon sens magistral. Il arrive à nous faire passer, comme les protagonistes, par toutes les phases et toutes les émotions. Vous verrez le lecteur n’est pas du tout épargné ! De la description de faits à l’auto-suggestion, je suis aussi passée par toutes les couleurs. Magicien car même des personnages absents, deviennent omniprésents et d’une puissance remarquable. Un tour de maître aussi dans l’évaluation, le plantage du contexte géopolitique ainsi que les différentes sphères impliquées. Qu’on se retrouve à Quimper, Paris ou Istanbul les ambiances sont tellement bien décrites qu’on se sent en totale immersion. Tout au long de l’enquête, Louis remonte tous les barreaux d’une échelle qui va au-delà de l’avouable. Fiction ou inspiré de faits réels ? Je crois préférer rester dans l’ignorance de la réponse. Un sacré cocktail de perversion, manipulations machiavéliques et sans oublier l’endormissement par les médias. J’ai trouvé aussi très intéressant de décentraliser les protagonistes et de montrer que tout ne se passe pas qu’à Paris.

L’auteur soulève également des questions existentiels à notre sécurité. Des points déposés par-ci, par-là, nous amènent, même dans le cadre d’une fiction, à nous poser pas mal de questions… J’ai frissonné, j’ai été assez secouée par certaines évocations. Certains clichés sont également tombés, principalement sur le profil des jeunes qui partent, leurs raisons peuvent être très diverses et pas seulement religieuses. Estomaquée, également, par la puissance de certains personnes dans l’ombre qui peuvent à elles seules décider de vie ou de mort, ou à l’échelle nationale de certaines implications. Quand on est enfant, on a peur du noir, en tant qu’adulte se sont les ombres qui nous donnent le plus d’effroi !!! Je crois que je vous ai tout dit, à vous de lire ! Ah, si, j’allais oublier comme l’auteur n’épargne pas ses lecteur, un épilogue à couper le souffle !

TUEZ LES DED

Résumé : Julie Loubriac a disparu. Âgée de 17 ans, ce n’est pas la première fois qu’elle se volatilise. Ses parents sont pourtant persuadés qu’il ne s’agit pas d’une simple fugue. Divorcés, ils vont unir leurs forces pour découvrir ce qui a pu arriver à leur fille, qui préparait le bac.
Face à l’immobilisme de la police, Martine et Louis Loubriac vont se lancer à sa recherche. Elle tient un magasin de vêtements plutôt haut de gamme. Quant à Louis, il a presque près tout raté dans sa vie. Ex-flic, ex-journaliste, ex-époux… Parfois, il parvient à être père de famille. Il lui reste cependant une chose, sa guitare pour jouer du blues dans le bar de sa nouvelle compagne, Jennifer.
Même s’il n’a pas été un grand flic, il garde quelques réflexes de l’époque. Et il va tout faire pour découvrir ce qui est arrivé à sa fille. L’affaire se corse quand il est approché par un agent de la DGSI, qui le met sur une piste surprenante…
Une enquête qui va mener le couple Loubriac de Quimper à Istanbul, en passant par la Syrie. Entre drame familial et manipulation des services de renseignements, il va se retrouver au cœur d’un secret d’Etat, sur fond de guerre contre le terrorisme…

Date de parution : 18.01.2018 aux Editions Plon

PIERRE