Broyé de Cédric Cham

Mon avis : A la fin de cette lecture lue d’une traite, je me suis demandée pourquoi j’avais autant tardé pour découvrir Mathias et Christo ?

En effet, une lecture bouleversante, on suit parallèlement la vie de ces deux personnages qui à la fois nous font nous révolter ou nous attendrir.

La violence est omniprésente dans ce livre, que ce soit dans les actes eux-mêmes ou dans les ressentis. Tout dans l’attitude de Christo nous montre qu’il en a bavé et même plus, sa relation avec les autres en est la conséquence. Renfermé, il parle peu, il est solitaire et ne supporte pas l’injustice. Que se passe-t-il quand il va se retrouver confronter à une situation qui peut mettre en péril sa nouvelle vie ?

Mathias, un personnage auquel on s’attache d’entrée, on a peur pour lui pour sa vie. Il a fui un environnement familial violent et il va se retrouver dans les griffes d’une personne redoutable. Cette rencontre va bouleverser sa vie à tout jamais.

L’écriture de ce récit est à l’image de Christo je trouve. Pas un mot en trop, juste le principal, pas d’enrobage, juste du factuel. Et c’est justement cet enchaînement de phrases courtes et de peu de détails qui m’a totalement hypnotisée et glacée. En effet, je souhaitais savoir ce qui allait se produire, allait-il s’en sortir ? Mais à quel prix ? La paix intérieure n’est parfois qu’illusion. Le sacré cocktail de manipulation, de violence, de privation et de récompense en fait un adulte qui risque à tout moment d’exploser.

J’ai été happée, tenue en haleine, dégoutée par la nature humaine, de voir ce que des personnes peuvent faire subir à d’autres humains… Une lecture qui me marquera c’est sûr… Je félicité l’auteur pour ce sacré bouquin dont on ne sort pas indemne. Il démontre avec habilité que l’enfance, les repères, l’amour familial, forgent ce que l’adulte deviendra.

 

Résumé : Christo porte dans sa chair les stigmates d’une enfance extrêmement violente. Christo lutte pour contenir cette rage qui bouillonne en lui… Jusqu’au jour où son regard croise celui de Salomé, une jeune femme qui va l’accompagner au-delà des cicatrices. Christo va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors. Lâcher prise ! Au risque de ne plus rien maîtriser… Mathias, enfant, fugue pour éviter les coups, espérant un monde meilleur. Mathias se réveille enfermé dans une cage. Abandonné, désespéré, la peur au ventre, seul ! Jusqu’à ce que son geôlier se dévoile, un homme qui lui annonce qu’il va le dresser. Pour survivre, pour vivre, Mathias va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors ! Au risque de se perdre à tout jamais. Deux êtres. Deux vies. Peut-être pas si éloignées…

Date de parution : 15.05.2019 aux Editions Jigal

Auteur présent au Salon Lire C’est Libre

A découvrir également du même auteur : Le Fruit de mes Entrailles 

cham cedric

Blessures Invisibles (Tome 4) d’Isabelle Villain

blessures invisibles.jpg

Mon avis : Une double claque, un véritable allez-retour !!!!

Je suis ravie de retrouver Rebecca de Lost dans un nouveau volet. Les drames passés sont encore très frais dans les mémoires. Et pourtant, malgré le deuil, elle rempile et se donne à fond afin de résoudre cette nouvelle enquête qui va l’amener à ouvrir des portes pourtant réputées pour rester clauses. En effet, l’armée n’a pas pour habitude d’étaler ses failles et ses erreurs sur la place publique. La mort du Major va entraîner l’équipe à faire face aux conséquences psychologiques des différentes missions et le traitement des chocs post-traumatiques.

Parallèlement, un tueur en série qui a déjà refait surface dans Mauvais Genre continue de sévir. De fausses routes en pistes erronées, les enquêteurs comme le lecteur sont baladés d’un suspect à l’autre. La tension est très palpable, très bien retranscrite.

Un excellent opus très psychologique, que ce soit l’appréciation des événements et le comportements des protagonistes. Les personnages, dont Rebecca et son équipe se livrent, se dévoilent les sentiments, les prises de conscience et les failles. Leur esprit et leurs pensées sont en partie posés et mis à nu. De nombreux échanges au sein de cette équipe vont renforcer leurs liens, malgré les ombres ou les souvenirs qui planent au dessus de leur tête.

Que j’adore les choix de l’auteur, à chaque livre un thème et ici c’est encore une réussite. Mêlant à la fois le déballage et la prise de conscience, le tout avec finesse et brio. J’ai ressenti une dimension encore plus psychologique dans ce livre. Elle n’hésite pas à malmener ses personnages ce qui les rend encore plus attachants et crédibles. Comme à chaque fois personne n’est épargné, de nombreuses remises en questions à venir.

Un style que je trouve de plus en plus abouti, une vraie patte se dessine dans la plume de l’auteur. Ici beaucoup de descriptions et d’explications savamment distillées qui contribuent à un enrichissement de la lecture. J’apprécie beaucoup apprendre en lisant. Les phrases courtes transmettent une dynamique au lecteur, que ce soit dans les explications, observations ou dans l’enquête en elle-même.

Une fin qui m’a laissée assise pour rester polie !!! Et deux merveilleuses nouvelles car oui il y en a aussi, « un peu de douceur dans ce monde de brutes » !!!! Vivement le prochain !!!

blessures ded

Résumé : Le major Maraval est retrouvé mort à son domicile, une balle dans la tête, son arme à la main. La thèse du suicide est pourtant très vite abandonnée par le groupe du commandant Rebecca de Lost, et les pistes militaires et familiales se multiplient. Dans le même temps, le « tueur au marteau », demeuré silencieux depuis l’enterrement du capitaine Atlan, décide de reprendre du service. Deux enquêtes sous haute tension. Un final explosif !

Date de publication : 09.01.2020 aux Editions Taurnada

A lire de préférence dans l’ordre : 

Peine Capitale

Âmes Battues 

Mauvais Genre 

ISABELLE VILLAIN

Âmes Battues (Tome 2) d’Isabelle Villain

pixiz-27-11-2019-22-34-24

Mon avis : Nous retrouvons Rebecca de Lost dans cette deuxième enquête, retour compliqué au 36 suite aux événements survenus dans Peine Capitale, l’opus précédent. Elle tente de se reconstruire et une terrible affaire l’attend. Des femmes étranglées à mains nues puis très violemment battues. Quel profil peut s’attaquer de cette manière aux victimes qui n’ont de prime à bord rien en commun. Un maniaque ? Une vengeance ? ou au contraire une personne dotée d’une finesse et d’une intelligence hors du commun ?

Une équipe qui se reconstruit, chacun reprend ses marques, intègre une nouvelle recrue et essaie de résoudre cette enquête qui piétine. La hiérarchie, la presse, les guetteurs, tout le monde s’empare de l’affaire ce qui rend le travail des enquêteurs plus compliqué.

Encore un volet réussi avec brio. Du suspense, de l’humanité et de la sensibilité ressortent cette lecture. Outre le côté polar très réussi, l’auteur soulève également la violence faite aux femmes, qui touchent tous les milieux, des prostituées dans la rue, aux bourgeoises emprisonnées dans leur cage dorée. Sont également expliquées les différentes formes de violence ou de harcèlement. Et nous fait nous rendre compte que ça n’arrive pas qu’aux autres. Sont évoquées certaines structures mises en place mais qui manquent souvent de places ou de moyens afin de pouvoir faire face aux appels au secours. Le rôle de la justice est soulevé. L’ensemble n’est pas moralisateur mais sous forme de constat. Le cheminement de vouloir sortir d’un carcan devenu quotidien n’est pas chose aisée, ici il est évoqué pleinement.

L’aspect psychologique et psychiatrique ont une grande place dans ce récit. Que ce soit dans le personnage de Rebecca qui tente de faire face à ses actes ou vis-à-vis d’autres protagonistes que je vous laisse découvrir par vous-même.

Une plume toujours aussi directe, sans fioriture, embarque le lecteur. Je suis à chaque fois totalement hypnotisée, je ne peux refermer un livre de cet auteur que lorsqu’il est terminé. Un rythme calculé, montrant les moments actifs ou d’actions, face aux moments de piétinement ou de doutes. Le tout savamment bien dosé.

Une réussite, un parfait moment de lecture, une prise de conscience… A vous de juger !!

Et si vous le souhaitez, retrouver une nouvelle enquête lisez Mauvais Genre. Pour ma part je vais patienter gentiment jusqu’à la sortie du 4ème volet.

 Résumé : Traumatisée par l’issue de sa dernière affaire, le commandant Rebecca de Lost est chargée d’élucider le meurtre d’une prostituée, frappée à mort et abandonnée dans une ruelle sordide.
Les enquêteurs se retrouvent confrontés à un psychopathe diaboliquement intelligent dont l’ambition est de battre la police à son propre jeu. Enfermé dans une spirale infernale, il est désormais contraint d’aller jusqu’au bout de sa manipulation. La partie est perdue d’avance. Il le sait, les flics, pas encore.

Ré édition le 17.04.2019 aux Editions Taurnada

isabelle-villain.jpg

 

 

Surtout Le Pire de Lou Vernet

pixiz-26-11-2019-17-24-25.jpg

Mon avis : Une lecture qui m’a bluffée et d’un côté m’a laissée sans voix (sans mot). On part du passé, sans savoir où l’auteur va nous amener et pourtant des indices sont semés tel « Le Petit Poucet ». En effet, chaque élément a son importance dans le récit et la suite.

Des personnages, écorchés, souvent seuls ou abandonnés ; quel avenir ont-ils ? Surtout lorsqu’une rencontre vient tout bouleverser. C’est ce que va vivre Raphaël, pensant son passé derrière lui, avoir pensé ses blessures. Et pourtant, un élément déclencheur va tout chambouler et faire revenir un ami depuis longtemps perdu de vue. Tout l’oppose à Anna et pourtant lorsque leurs regards se croisent pour la première fois, leur inconscient le sait, rien ne sera plus comme avant.

Le destin existe-t-il ? Est-on maître de son existence, décidons-nous réellement notre avenir ? Est-on orienté par des ressentis de-ci de-là ?

Des suicides de jeunes mères se multiplient et pourtant personne n’y prête plus attention que cela. Qu’ont-elles en commun ?

Le pouvoir du passé et de la naissance sont ici à l’honneur. La conséquence des actes ou des choix est omniprésente. De cette lecture se dégage une violence, une noirceur. Pourtant la Nature a une place prédominante, toujours présente, en arrière ou au premier plan. Presqu’une personnification qui ne suffit pas au lecteur à voir l’éclaircie, la clarté qui essaie de pointer son nez. Ses manifestations envers les Hommes qui la maltraitent. Une volonté d’entraîner le lecteur et à lui faire comprendre que la volonté seule ne suffit peut être pas.

L’auteur réunit dans un même récit le début et la fin, la boucle est bouclée. Pourtant des questions restent en suspens, le lecteur se prend de plein fouet la réalité. Je suis restée scotchée, émue, bouleversée, lorsque le puzzle a commencé à se former et une fin… Un suspense addictif nous emporte jusqu’aux dernières pages. Je ne peux que féliciter l’auteur pour ce livre dur qui va me marquer un bon moment… Qui par la force de son style et de ses mots vous entraîne dans les grandes profondeurs des questions existentielles et vous retourne le bide. En un mot AMN (ceux qui l’ont lu comprendront).

Le cercle de la vie ne serait-ce pas un éternel recommencement ?

lou ded

Résumé : Ce que l’aube promet au jour n’est souvent qu’un leurre. Anne Carrière le vérifie à chaque découverte macabre. Cette fois-ci, il s’agit d’une jeune femme, Sandra Link, 24 ans, retrouvée morte dans sa baignoire. Un banal suicide, à première vue, comme il en existe toutes les quarante secondes dans le monde. Une histoire vite retracée. Fugueuse depuis ses dix-huit ans, la jeune femme venait d’accoucher deux jours plus tôt dans un hôpital parisien d’où elle s’était enfuie aussitôt en abandonnant son enfant. Bien trop jeune et seule pour porter un si lourd fardeau. Ce n’est pas la première ni la dernière fois et pourtant la légiste ne s’y fait pas. Surtout que c’est le second cas en moins d’un mois. À croire que toutes les guerres et les catastrophes ne suffisent plus à la misère humaine. Il faut encore que soient ajoutés au nombre des victimes des nourrissons. Comme un besoin d’éradiquer tout espoir, toute rédemption.

Date de parution : 20.09.2019 aux Editions du Loir

lou vernet.jpg

 

Les Oubliés de Malik Agagna

pixiz-24-11-2019-11-13-00.jpg

Mon avis : Serge, ancien flic, va se laisser entraîner par sa belle-fille dans une sombre histoire, le père du petit copain de cette dernière a disparu. Jimmy, membre d’un groupe de rock sur le déclin n’est pas revenu de sa dernière tournée.

Malgré quelques réticences au départ, Serge va de nouveau enquêter. Soulevant ainsi les blessures du passé, sa courte carrière de flic suite à une bavure. Ayant gardé quelques contacts, il va se démener afin de faire toute la lumière sur cette histoire qui plus on creuse, plus les découvertes ramènent à la fois au passé, vers une sombre exploitation de la misère humaines.

Je découvre l’auteur par ce livre, une écriture fluide, haletante. Des personnages à la fois attachants, Serge qui rempile pour faire plaisir à sa compagne ; mais qui va se retrouver au cœur d’une histoire à la fois tragique et insoupçonnable. Le suspense est toujours maintenu, le lecteur suit pas à pas les découvertes de cet enquêteur atypique. L’amitié, la vengeance, l’appât du gain, le passé, la misère de certaines personnes sont mises en lumière. Voilà le cocktail principal autour duquel s’enroule l’intrigue. Une ambiance à la fois glauque et remplie d’espoir de voir revenir Jimmy.

L’auteur jongle très habilement avec l’ombre et la lumière. Il soulève également et très habilement le fait que la disparition de SDF, de marginaux, de personnes sans attache ne monopolise pas les foules. Un drame de notre société, où les personnes deviennent des ombres qui peuvent passer et disparaître dans l’indifférence la plus totale. Le dénouement est amené de manière extraordinaire et surprend le lecteur. Des émotions diverses m’ont traversée, la révolte face à ce constat, le sujet est traité avec justesse sans surenchère, c’est factuel. Pourtant, il prend aux tripes. L’histoire basée sur des faits imaginaires, est tout à fait plausible. Le titre à lui tout seul suffit à résumer cette enquête, à plusieurs tiroirs.

Le machiavel est également à l’honneur, la manipulation, la détresse et la trahison. J’ai beaucoup aimé cette lecture où l’humain est placé au premier plan, elle amène le lecteur à se poser des questions. Un sujet excellemment bien traité, l’auteur distille avec brio les éléments jusqu’à un final imprévisible. Je lirai sans aucun doute, le premier livre et suivrai les sorties de Malik Agagna avec grande attention.

malik ded

Résumé : En enquêtant sur la disparition d’un rocker sur le retour, un ancien flic, viré du SRPJ de Strasbourg pour une bavure monumentale, découvre que de nombreux marginaux disparaissent sans laisser de traces… Pister l’ancien chanteur va l’amener à croiser une cohorte de personnages pour le moins saisissante : fonctionnaires véreux, migrants apeurés, adolescents déboussolés, musiciens de seconde zone, criminels en mal de rédemption…

Date de parution : 12.04.2019 aux Editions Lajouanie

malik

Les Loups et l’Agneau de Christophe Dubourg

pixiz-21-11-2019-14-58-12

Mon avis : Des personnages qui n’ont rien à avoir, leur vie, leur métier, tout les oppose et pourtant, Borg, Alice, Jean, Christine, Slavko et Robert vont se rencontrer. Il y aura un avant et un après. Ces jours vont les marquer à vie et ils ne seront plus les mêmes ensuite. Jean va faire la désagréable expérience en devenant une proie… Lui qui n’avait jamais été que le chasseur.

Une histoire à la fois, touchante et bouleversante,  les sens sont bien mis en éveil, lorsque l’on ne peut plus se servir de la vue ; l’odorat, le touché et l’ouïe sont des sens que l’on développe. Ces sensations sont très bien décrites dans  ce livre. Le lecteur a l’impression de se retrouver au même endroit que les protagonistes et ressent leur détresse, leur peur, leur peine et leur violence ; sans oublier leur volonté de s’en sortir à tout prix. Les ressentis de l’enfermement, de l’oppression sont très bien dessinés.

Des profils très poignants, Jean évolue beaucoup dans sa manière de penser et d’appréhender sa vie, son métier. Aurait-il une certaine prise de conscience quant aux motivations de son employeur ? A quoi la vie et la mort ne tiennent-elles ? Alice la plus jeune est malgré elle au centre de toute cette tragédie.

Je découvre l’auteur avec cette lecture et je dois dire que j’ai été bluffé par l’atmosphère. Au court de la lecture, j’avais certaines certitudes qui ont volé en éclat, pour mon plus grand plaisir. Il nous emmène dans les profondes noirceurs de certains esprits torturés mais nous dévoile également qu’il y a un public pour ces horreurs. De nombreuses surprises ponctuent ce livre, aucune certitude. « L’habit ne fait pas le moine », cette expression prend tout son sens. Un style à la fois sombre et entraînant, nous avançons à tâtons, pas à pas, en essayant d’éviter les embûches (comme les personnages en fait). Savons-nous réellement faire la différence entre le loup et l’agneau ? En lisant ce livre, vous trouverez peut-être la réponse, dans tous les cas vous passerez un bon moment et c’est déjà très bien. Un conseil, ne tombez pas dans leurs griffes.

le loup ded

Résumé : 1981. Borg traque inlassablement sa princesse. Il a l’espoir de trouver en de très jeunes filles la pureté et l’innocence auxquelles il aspire tant. Mais, invariablement, ses proies le déçoivent. Surgit alors Slavko, son double diabolique. Lui se charge du sale boulot. Pour multiplier les chances de trouver une véritable princesse, Borg décide de gagner une grande ville : Caen. C’est là que son destin croise celui de Jean. L’homme est un ancien mercenaire aguerri rongé par les fantômes de son passé. Sa nouvelle cible ? Robert Chevallier. L’homme est marié et père d’Alice, huit ans et demi. En acceptant ce contrat, le tueur d’élite ne se doutait pas qu’à son tour, il deviendrait une proie.

Date de parution : 28.08.2017 aux Editions Ravet-Anceau

Christophe-Dubourg_2560

 

Bleu Blanc Sang – Tome 1 – de Bertrand Puard

pixiz-14-11-2019-13-36-56.jpg

 

Mon avis : Nous voici plongés au cœur d’une voir de plusieurs intrigues, des enchères mirobolantes sont enregistrées pour les toiles d’une peintre totalement inconnue. Qui sont ces mystérieux acheteurs ? Serait-ce de la spéculation ou une manipulation à plus grande échelle ?

Eva va se retrouver au centre de cette tourmente malgré elle. Coupée de sa famille depuis 10 ans elle va renouer afin d’éclaircir certains points, notamment comment une artiste qui a été l’obsession de son père pendant des années est soudain sortie à la lumière ?

Elle va rencontrer Hugo qui souhaite l’aider, ainsi que sa demi sœur Tiphaine. A eux trois, ils vont essayer de dénouer ce sac de nœuds. Ils avancent à tâtons, ne sachant ni à qui se fier, ni l’identité des conspirateurs. Encore moins leurs implications. La quête de vérité va les mener au-delà de ce qu’ils peuvent imaginer.

L’auteur signe ici un excellent premier volet, mêlant intrigue bien ficelée, un rythme soutenu. Le tout entraîne le lecteur aux côtés des protagonistes, on est totalement hypnotisée par les rebondissements qui ne font qu’assombrir les faits. La tension et le suspense est à son comble. Même lorsque la vérité éclate devant le trio, de nouvelles questions surviennent, tenant le lecteur en haleine. En effet, l’auteur est un véritable « pousse au crime », le twist final nous entraîne forcément vers la lecture du 2ème tome. Pour ma part, je n’ai pas lu le prologue qui annonce la suite car sinon je me serai retrouvée à enchaîner avec l’opus suivant !!! Mais il me tarde de m’y plonger de nouveau !!! Lecture vive, mêlant complot, finance, politique et intrigue ; un sacré cocktail (explosif) à vous couper le souffle, je vous le recommande vivement. Mon premier livre de l’auteur et sûrement pas le dernier.

Résumé : 5 juin 2018. Tandis que la France enterre à Notre-Dame son président de la République mort tragiquement quelques jours auparavant, un convoi transportant une toile d’une artiste du xviiie siècle inconnue, Justine Latour-Maupaz, est pulvérisé au lance-roquettes sur une autoroute du centre de la France. Au même instant, à New York, une œuvre de la même artiste est adjugée pour la somme inouïe de 53 millions de dollars. Pour quelles raisons des forces obscures cherchent-elles à détruire précipitamment, ou à s’approprier soudainement, les travaux de cette peintre ignorée ? À qui profite ce regain d’intérêt ? Eva Brunante, dont le père, seul exégète de la peintre, a disparu, va se lancer dans une enquête aux ramifications politico-financières vertigineuses.
Bienvenue dans la république Bleu Blanc Sang !

Date de parution : 12.10.2016 aux Editions Hachette Romans

bertrand puard