La Valse des Loups de Michel Simon

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : Nous voici plongés au cœur de Marseille, ses gangs et ses rivalités ; en d’autres termes « dans le milieu ». La brigade criminelle est même scindée en deux : « le milieu » et « les crimes crapuleux ». Le capitaine Sercy ne se sent pas forcément à sa place dans cette brigade qui doit jongler avec les us et coutumes, remonter les filières, se méfier de tout le monde car la corruption fait rage. Depuis quelques mois les grosses têtes tombent les unes après les autres, aucun camp n’est épargné. En enquêtant, son équipe n’arrive pas à trouver à qui profite ces crimes car aucun des grandes familles du crime n’est épargnée. Il faut des résultats, sa supérieure ne cesse de lui remonter les bretelles. Il se sent acculé, d’un point de vue personnel ca n’est pas forcément la joie, divorcée, une petite fille dont il n’a pas la garde.

Un personnage bourru qui se dévoile et que l’on apprend à connaître. Il est attachant tant son boulot lui tient à cœur, malgré les multiples remontrances. Sa supérieur, Carolie de la Maisonneuve, ne le lâche pas, ne loupe aucune occasion de le malmener. Malgré tout la voir en si mauvaise forme va le toucher. Elle n’a pas forcément eu la vie facile, veuve, seule et un caractère certain. Un tandem boiteux au départ mais qui va se mouver en une équipe de choc, prêt à faire face à toutes les situations et à s’épauler mutuellement. C’est sans compter ce qu’a prévue le destin…

J’ai beaucoup aimé le montage de ce livre, le personnage principal Sercy se confie sous forme de journal intime à sa fille. Il se livre, sans filtre et sans tabou. Le lecteur est tant entraîner par l’enquête qui est captivante que par sa vie personnelle où il lutte tous les jours contre ses démons. Une fluidité d’écriture, un rythme soutenu dans les phases d’actions et de réflexions. Quelques apartés plus légères quand il s’adresse à sa fille permet au lecteur de se remettre de ses émotions. En effet, nous passons de l’exaspération, à la colère, au doute, à la hargne, à la stupéfaction, et à la tristesse ; même si il est vrai la joie et la gaieté sont également présentes. J’ai été très émue à certains égard, en lisant ce thriller façon journal intime, le lecteur est totalement immergé dans l’histoire. Je salue l’auteur pour cette prouesse, de surprises en déconvenues, il ne nous laisse aucun répit en nous plongeant au plus profond de abomination mais a rendu cette découverte très agréable, je surveillerai les prochaines sorties…

Résumé : Sercy, enquêteur à la Brigade Criminelle de Marseille est affecté depuis 3 ans à la section « homicide dans le milieu ». Arrêter les tueurs à gages et leurs commanditaires, tel est son boulot. Mais, il le fait sans grand enthousiasme, au grand dam de sa chef de service, Lui, ce qu’il voudrait, c’est être réaffecté dans son ancienne section, celle des homicides crapuleux. Retrouver les meurtriers de victimes innocentes, voilà ce qui le passionnait vraiment, voire le hantait. Un jour, une tentative de meurtre a lieu sur l’un des plus puissants parrains marseillais, sa chef de service lui demande de retrouver au plus vite les auteurs de cette agression pour éviter que la ville ne s’enfonce dans une spirale de la vengeance. Mais, elle lui demande également de faire, dans le même temps, quelques recherches sur son défunt mari. Ce dernier s’est suicidé quelques mois auparavant, et elle ne se pardonne pas de n’avoir rien pressenti. Sercy, qui trouve cette requête tardive, stupide et sans intérêt, accède cependant à sa demande. Mais, il monnaye son coup de main, et exige de sa supérieure qu’elle le fasse de nouveau muter à la section « crime crapuleux » dès que possible. Elle accepte le marché, et voilà notre enquêteur menant de front, une enquête officielle inextricable, et une enquête parallèle qui finit par le devenir tout autant. C’est alors que croyant avoir tout vu, tout vécu, Sercy va comprendre, au fil de ses investigations, que sur fond de règlement de compte dans le milieu, la perfidie, le sordide, et l’horreur, se nichent parfois sous nos semelles sans même que nous puissions un seul instant le soupçonner.

Date de publication : 14.10.2018 aux Editions Le Robinson Éditeur

SIMON Michel

 

 

De Bonnes Raisons de Mourir de Morgan Audic

de bonnes raisons

Mon avis : Nous voici en présence d’un excellent thriller qui se déroule de nos jours mais qui trouve ses racines en 1986. En effet, les meurtres ont l’air lié même lieu, et le lien paraît évident. Les enquêteurs restent dubitatifs devant les mises en scènes très macabres : que symbolisent ces hirondelles empaillées au côté des corps ? Que cherche le tueur ?

Des personnages qui vont pour certains susciter chez moi beaucoup d’admirations quant aux sacrifices qu’ils font au péril de leur vie pour mettre en lumière la vérité, mais pas que… D’autres vont au contraire vont m’écœurer. Il faut bien de tout pour faire un monde me direz-vous. Mais justement dans quel monde est-on plongé ici ?

L’auteur glisse très habilement le contexte géopolitique de la Russie, l’Ukraine et la Crimée de nos jours, avec les enjeux et les différentes guerres ; les prises de position et l’indépendance. Il nous retrace également le contexte des années 80-90 de manière saupoudrée qui rend son récit encore plus plausible, sont également mises en lumières les conséquences de la catastrophe. J’ai eu peur à un moment que la facilité soit le chemin choisi par l’auteur mais non ; il créée sa propre histoire sur l’événement tragique qu’est l’explosion du réacteur 4.

J’ai adoré ce livre qui frôle le coup de cœur, la plume de l’auteur nous entraîne à la fois dans l’action mais également dans des moments « de pause » où se trouvent les réflexions des différents protagonistes, ne croyez pas que ces instants soient de tout repos pour le lecteur. Bien au contraire, les nerfs du lecteur sont mis à rudes épreuves. Le puzzle est savamment bien distribué, un suspense et une tension maintenus jusqu’aux dernières pages. Ces dernières m’ont filé la chair de poule, j’ai frissonné et ai été totalement surprise ! Un deuxième livre qui frôle l’excellence qui me rend curieuse de découvrir son premier roman. Il est certain que je suivrai très attentivement les nouvelles sorties de l’auteur.

Je profite de ce retour pour vous glisser quelques photos de la soirée du 27.05.19 dans un restaurant ukrainien. Un grand merci à Claire !!!

Résumé : Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment. Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante. Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou  qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée. Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

Date de parution : 02.05.2019 aux Editions Albin Michel

morgan.jpg

Tr@que sur le Web de Didier Fossey

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

Mon avis : Une enquête aux multiples rebondissements. Sur les traces d’un tueur en série qui trouvent ses proies via les sites de rencontres sur Internet, à chaque découverte de corps les mutilations sont présentes mais aucun indices. Boris et son équipe vont devoir faire preuve de patience et de finesse afin de débusquer le coupable. Et pourtant lorsque l’identité du tueur tombe, le lot de surprises continue.

Boris Le Guenn, un personnage bourru et attachant. De même il est très humain, traite son équipe avec respect. Toujours en première ligne, il est juste et respecté. Mêlant vie de famille et son travail où il se jette à corps perdu. Il encadre une équipe qu’on découvre et qu’on apprécie d’emblée.

L’auteur signe ici un très bon thriller, mêlant à la fois une intrigue très addictive et de nombreux revirements de situation. Une plume fluide et méticuleuse, le lecteur est pris par la main et est embarqué pas à pas aux côtés des enquêteurs. Le sujet des sites de rencontres et de leur danger est également très bien amené. Les informations sont très habilement distillées. Rien n’est laissé au hasard avec une montée de la tension au fur et à mesure. Un suspense maintenu jusqu’aux dernières pages. J’ai dévoré ce livre, les pages se sont tournées d’elles-mêmes. Très touchée aussi par le dénouement qui m’a laissée bouche bée. J’ai hâte de retrouver Boris et ses collègues dans d’autres enquêtes. Auteur à découvrir d’urgence !!

Je remercie Ophélie du blog http://www.quandophelit.fr/ pour le conseil de lecture !!!

Résumé : Le cadavre d’une femme est découvert atrocement mutilé. Boris Le Guenn, chef de la B.A.C. au 36 quai des Orfèvres, conclut en premier lieu à un cas isolé. Une mauvaise rencontre… Mais quand des meurtres de femmes se succèdent selon le même mode opératoire, il comprend alors qu’il est confronté à un tueur en série, organisé et méthodique, qui ne laisse aucune trace derrière lui. Seul lien entre toutes les victimes : INTERNET.

Date de parution : 15.12.2017 aux Editions Flamant Noir

FOSSEY DIDIER

Sa Majesté des Ombres de Ghislain Gilberti

sa majesté

Mon avis : Je découvre l’auteur avec ce livre !! C’est tout simplement prodigieux !!!

Une enquête en Alsace sur des morts de délinquants. La police est chargée de retrouver les coupables mais se heurte à des difficultés de taille, pas de témoins, pas d’indice. Jusqu’à l’arrivée de Cécile Sanchez qui va trouver les liens et tenter de démêler ce sac de nœuds. Habituée à faire parler les coupables, elle va se heurter ici à de multiples embûches : elle n’est pas la bienvenue et elle va devoir évoluer dans un monde où le machisme et l’ego sont Rois, même si les conséquences de cette attitude sont désastreuses. Mais aussi car les suspects arrêtés tombent comme des mouches. Elle en est convaincue elle n’a pas à faire à de simples dealers mais bien à une organisation bien rodée. Ce qu’elle va mettre en lumière va l’effarer. Mais est-elle au bout de ses surprises ? Un coup d’œil dans les archives vont la faire bondir et redoubler de motivation.

Cécile, un personnage de suite attachant, même si charismatique, qui connaît son métier et possède les ressources psychologiques pour tenir. Nous décelons chez elle une certaine fragilité qui l’a rend humaine et d’autant plus crédible. Elle ne se laisse pas faire et va aller contre l’avis de la police local qui ne l’écoute pas. Pourquoi ? Elle vient de Nanterre et pour eux elle n’a rien à faire là et c’est une femme. Mais tenir bon est son credo, seule ou presque face à tous elle est coriace.

Je salue la plume de l’auteur, la fluidité d’écriture qui font que même si ce livre est un pavé, il s’avale et se dégomme. Les détails sont à la fois très distillés. Le suspense est maintenu jusqu’au bout. Une narration que j’ai trouvé très bien construite, façon « toile d’araignée », tout est tissé afin d’arriver petit à petit aux éclaircissements, au déroulé et vers la solution. De nombreux rebondissements ponctuent ce livre et rendent la lecture addictive, l’envie de connaître la suite est plus fort que tout, quitte à y laisser quelques heures de sommeil. Cette histoire est hypnotisante, autant l’intrigue que les relations entre les différents personnages. L’auteur souligne ici, de manière très adroite, les conséquences des egos surdimensionnés dans les forces de l’ordre et les soucis de communication entre les services. J’ai passé un très très agréable moment de lecture. Je pense ne pas traîner afin de découvrir la suite des aventures de Cécile, qui au vue des derniers chapitres doivent être palpitants. Ne faites pas comme moi, ne tardez pas à découvrir ce livre !!!

Je remercie Delphine Leroy du blog Au Fil de Mes Evasions Livresques pour m’avoir offert ce cadeau pour mon dernier anniversaire et ainsi m’avoir fait découvrir un de ses Chouchoux !!! Je valide !!!

sa majeste ded

Résumé : Un cartel d’un nouveau genre, invisible et sans pitié.
Une drogue d’une pureté inédite.
Un réseau de dealers sous pression, déployé à travers l’Europe et coupé de la tête de l’organisation.
Un signe commun aux membres du cartel : Ecce Lex, tatoué sur le poignet. Quand des dealers sont capturés, ils se révèlent incapables de livrer le moindre indice sur leur commanditaire… Quand leurs cadavres ne servent pas déjà de bornes kilométriques.
Une légende de la police judiciaire aux dons de mentaliste, Cécile Sanchez, fait face à des tueries aux modes opératoires sans précédent.
Est-il possible de mettre des ombres en cage ? Dans quel enfer devra-t-elle descendre pour faire face au mal absolu ?
Bienvenue dans le Réseau Fantôme.

Date de parution : 08.03.2018 aux Editions Ring

ghislain

 

 

 

 

 

 

Sex Doll de Danielle Thiéry

danielle

Mon avis : Alerte Coup de cœur 💓💓💓 Une enquête aux multiples facettes et rebondissements. D’une maison de passe d’un nouveau genre « poupées siliconées » aux meurtres de femmes affreusement mutilées, voici le décor de la nouvelle enquête d’Edwige Marion et de son équipe. Elle va les entraîner au plus profond de la perfidie et la névrose de l’âme humaine. Les enquêteurs vont être poussés dans leurs plus profonds retranchements afin de faire face et de mettre en lumière la vérité. Mais cette dernière va peut-être réveiller au passage d’anciennes blessures et revenir sur une période de leur vie, qu’ils préféreraient oublier. Mais quand l’un des leurs disparaît, toutes les pistes sont remises en cause et amène à se poser de nouvelles questions. De plus au-delà du danger qui les guette, la peur d’insinue incidemment dans leur esprit. Et si cela devenait personnel ?

Ravie de retrouver la commissaire Marion, toujours aussi punchy, vive, incisive. Un personnage que j’affectionne beaucoup, une femme de caractère que rien n’arrête, la vérité prime sur tout le reste, même parfois sur sa propre sécurité. Nina, sa fille adoptive rentre de Londres. Les relations entre les deux ont beaucoup évolué.

Une plume que j’affectionne toujours autant, une fluidité et un rythme envoûtants. Les pages se tournent d’elles-mêmes impossible de s’arrêter. L’enquête est minutieuse, ciselée, sans fausse note. Le lecteur est tenu en haleine jusqu’au bout. Aucun temps mort, j’ai été happé par ce récit qui nous tourmente autant que les différents protagonistes. Les personnages sont vivants, poignants, et nous immergent totalement au milieu de cette enquête. Je salue la prouesse de l’auteur avec cet épisode qui soulève également de manière à la fois pudique et démonstrative le problème de la prostitution qui sévit dans tous les milieux sociaux et montre sans leçon de moral ni jugement que ce fléau mute avec les évolutions technologiques et les moyens. J’ai adoré ce livre que je recommande vivement !!! N’ayant pas encore lu tous les épisodes du Commissaire Marion, je vais les reprendre sous peu !! Bonne découverte et lecture

Résumé : Une enquête de la commissaire Edwige Marion
À Paris, l’ouverture d’un hôtel de passe 2.0, dont les pensionnaires sont des poupées de silicone, ne fait pas l’unanimité. Son jeune propriétaire, précurseur sur le marché du sexe, n’avait pas imaginé les réactions violentes que sa start-up provoquerait…
Dans le même temps, l’Office, dirigé par la commissaire Marion, est confronté à une série de meurtres atroces. Trois femmes sont retrouvées mutilées, des parties de leur corps trafiquées afin d’en faire des créatures parfaites.
La psycho-criminologue Alix de Clavery, dont l’expertise est indispensable sur ce dossier, a mystérieusement disparu. Si Marion devine que ces affaires sont liées, elle n’imagine pas à quel point.
De Paris au Japon, elle traque ce Docteur X qui l’obsède depuis quinze ans.

Date de parution : 02.05.2019 aux Editions Flammarion

danielle photo.jpg

Le Livre des Choses Cachées de Francesco Dimitry

le livre

Mon avis : Ce qui va suivre n’engage que moi, ce livre a eu de très bons retours et même un prix.

Je n’ai pas été emballé. Une lecture longue, de multiples flash-back dans l’enfance qui n’apportent pas grand-chose à l’avancée de l’intrigue de nos jours. Un rythme très lent, voir trop pour moi. Il a fallut que j’atteigne les environs de la page 200 pour enfin trouvé un intérêt à ce roman. J’aime les thriller et le fantastiques et pourtant ici la magie n’opère pas.

Les personnages, les quatre amis, unis depuis leur plus jeune âge ne m’ont ni attendrie, ni émue. Juste un moment où Fabio s’en prend une mandale dans la figure, ce qui a animé un peu la scène. Je n’ai pas réussi à les comprendre dans leur développement personnel. Ils se sont réunis comme chaque année autour de leur Pacte et l’un d’eux manque à l’appel. Et là ça part totalement en vrille, ce qui m’emporte d’habitude. Et sachant la mafia présente dans cette œuvre, on est en Italie, je me suis dit ça va bouger et dégainer !!

Pourquoi n’ai-je pas abandonné ? Parce que je me dis qu’il y a peut-être des rebondissements à venir et suis toujours curieuse de connaître la fin.

J’ai beaucoup aimé les descriptions quant à l’ambiance de l’Italie du Sud, le côté village et l’évolution due à l’affluence de touristes. La vision des habitants face à des personnes qui reviennent après une longues absences, l’accueil qui leur font n’est pas toujours très enviable. Mon intérêt s’est réveillé au troisième tiers, il se passe plus de choses intéressantes, même si je n’ai pas été convaincue par l’aspect mystique ni happée par la fin, je reconnais que c’est la partie où j’ai le plus de plaisir à lire.

L’écriture est tout à fait appréciable, j’ai regretté les longueurs laborieuses et le rythme. En ce qui concerne l’histoire, on ne peut pas adhérer à tout ou tout aimer !! Je pense que ce livre trouvera son public !!

Résumé : Ils sont quatre. Fabio, Tony, Mauro et Art. Quatre amis d’enfance qui, fidèles au Pacte qui les unit, se retrouvent une fois par an dans leur village natal du sud de l’Italie pour célébrer l’amitié, le temps qui passe et les rêves que l’on poursuit mieux à plusieurs.
Mais cette année, Art, le plus flamboyant d’entre eux, n’est pas au rendez-vous.
Art a disparu. De nouveau. Comme il y a vingt-deux ans, cette nuit d’été qui l’avait vu s’enfoncer, seul, dans une forêt d’oliviers. Il y avait eu un cri, puis le silence, puis le néant.
Personne n’a jamais su ce qui s’était passé à l’époque. Art était réapparu et la vie avait repris son cours.
Ses amis le pressentent : cette nouvelle disparition est liée à la première. Mais elle est aussi beaucoup plus inquiétante.
Car les années ont fait d’Art un homme à la fois solaire et mystérieux, aux relations troubles et aux passions déroutantes, arpentant en funambule le précipice qui sépare la raison de la folie, comme le révèle ce manuscrit retrouvé chez lui : Le livre des choses cachées.
Sous le soleil brûlant des Pouilles, où la mafia contrôle le moindre geste, où les traditions séculaires rythment encore le quotidien et où le surnaturel n’est jamais très loin, la disparition d’Art va confronter chacun à ses secrets, à ses trahisons et à ses fantômes.

Date de parution : 11.04.2019 aux Editions Hugo Thriller

AVT_Francesco-Dimitri_6708.jpeg

Les Âmes Englouties de Susanne Jansson

LES AMES

Mon avis : Une lecture addictive que l’on suit pas à pas. A travers les yeux de Nathalie, nous allons découvrir ses secrets mais également ceux de sa région natale. Elle y retourne pour des projets professionnels, mais elle souhaite y panser ses blessures et trouver des réponses. Les drames qui s’y sont succéder sont à la fois étranges et énigmatiques. Et pourquoi pas de nature fantastique comme le suggèrent certains personnages ?

Une enquête qui va s’avérer difficile pour Lief qui a 2 ans de la retraite aspire à des activités professionnelles moins polémiques. Une région tout entière va être replongée dans la torpeurs des années passées.

 Nathalie, un personnage blessé par une enfance tragique, va de nouveau se replonger dans son passé. De nouveaux événements bouleversent ses plans initiaux. Mais ne vont-ils pas l’aider à franchir le cap ?

Une plume franche et efficace, chirurgicale, qui nous entraîne à la fois dans les recherches biologiques, très intéressantes, très bien décrites, sans pour autant être rébarbatives. Mais aussi dans des recherches plus spirituelles. La tourbière, ses descriptions physiques, d’ambiance en fait un personnage à part entière qui suscitent des questionnement. A-t-elle réellement englouti tous ces disparus, est-elle habitée par des esprits ? Un personnage, qui bouge, évolue, se transforme au fil du temps et des saisons.

Je rassure certains lecteurs, il ne s’agit pas d’un livre fantastiques, mais l’auteur joue avec les croyances et superstitions. Une très belle découverte pour ma part. Parfois le sourire aux lèvres car l’auteur fait régulièrement aux repas ou à apporter de quoi grignoter lors des déplacements.

Résumé : Surgie des tourbières scandinaves, une nouvelle voix du polar nordique.

Pour travailler à sa thèse de biologie, Nathalie retourne vivre dans sa région natale, au cœur d’une Suède humide et reculée. Dans la petite maison qu’elle habite en forêt, elle se laisse rappeler à son enfance douloureuse, à l’époque où la disparition de la jeune Tracy avait inauguré une succession de drames. Un jour, un cadavre est retrouvé dans la tourbière. Dix années auparavant, déjà, une jeune fille momifiée avait été découverte au même endroit. Bientôt, de nouveaux cadavres affleurent. Alors que la police se met en quête d’un serial killer, Göran, ancien professeur de physique, est convaincu que l’endroit est peuplé de revenants. Cette théorie intrigue aussi Maya, photographe judiciaire. Les trajectoires de Nathalie et de ces deux enquêteurs de l’ombre vont se mêler… et de nombreux secrets seront déterrés.

Date de parution : 21.02.2019 aux Editions Presses de la Cité

AVT_Jansson-Suzanne_6917