Notre Petit Secret de Roz Nay

notre petit secret

Mon avis : Whaouuuuu que de suspense dans ce livre !!! Une sacré ambiance huis clos dans cette salle d’interrogatoire. Pour répondre à la question, où est la femme de HP, elle va rendre compte à Novak de toute sa vie depuis l’adolescence. L’inspecteur ne voit pas du tout où elle veut en venir !! Le lecteur non plus, mais nous sommes pris dans ce récit tout à fait captivant.

A la fois, Angela va construire sa vie dans une petite ville, partir à l’aventure, faire des choix. Quelles en seront les conséquences ?

Les description de la petite ville, tout le monde se connaît, chacun sait tout sur son voisin. Je me suis sentie enfermée, à l’étroit au milieu de ce récit où la claustrophobie n’est pas loin. Je salue l’auteur pour cette prouesse.

De plus le côté enivrant, Angela sait y faire, promène son monde, ne raconte que ce qu’elle souhaite, dresse une histoire à sa manière montre son degré de machiavélisme !! C’est fort, poignant et haletant.

Totalement entraînée dans ce récit, je me suis laissée, comme Novak, bercer par les réponses, les anecdotes, les commentaires d’Angela sans savoir, sans pouvoir connaître la vérité. La vérité, c’est la quête de ce récit… Un côté manipulateur, plus on en apprend moins on a l’impression d’en savoir.

L’auteur a su par son style m’enfermer totalement dans ce récit qui mêlera très adroitement réponses et rebondissements. Des personnages que l’on découvre, qui s’ouvre devant nous mais vus à travers les yeux d’Angela. Où est la frontière entre le réel, le fantasme et la réalité de la protagoniste ? C’est impeccablement bien réalisé, aucune fausse note, une dimension psychologique très bien amenée. Aucun temps mort. Les interventions de Novak rythment très habilement cet interrogatoire.

Jusqu’où peut-on aller par amour ? Par Vengeance ? Par dépendance ? Je vous laisse le découvrir !!

Je surveillerai avec attention les prochaines sorties de l’auteur.

 Résumé : Angela est interrogée par la police : la femme de son ex petit ami a disparu, et l’inspecteur Novak est persuadé qu’elle en sait davantage qu’elle ne veut bien le dire. Alors, encouragée par Novak, Angela va raconter son histoire. Une histoire qui commence dix ans plus tôt, au lycée de Cove, dans le Vermont, par sa rencontre avec HP, en qui elle reconnaît son âme sœur. Mais le récit d’Angela va révéler un sombre écheveau de trahisons et de pulsions destructrices, au cœur d’un troublant triangle amoureux.

Date de parution : 18.05.2017 aux Editions Hugo Roman, 03.10.2019 aux Editions Hugo Poche

roz nay.jpg

 

Fais-le pour Maman de François Xavier Dillard

fais le pour maman

Mon avis : Une histoire mêlant passé et présent, plus nous progressions, plus nous nous en apprenons. Les racines du passé forgent l’avenir. Une fratrie, deux destins, un passé lourd et qui imprimera à jamais leur existence.

Sébastien adopté par une famille aimante, deviendra médecin, se mariera, aura deux enfants. Sa sœur Valérie, confrontée à la violence des foyers et des institutions, va errer et chercher à survivre.

Un époustouflant thriller, une fin prodigieuse. J’ai beaucoup apprécié l’alternance des narrateurs, nous sommes tour à tour dans la tête et nus suivons les pensées de chacun des protagonistes. J’ai aussi été tenu en haleine par l’ambiance très psychologique de ce livre, de cette histoire. Le schéma, cause dans le passé-conséquences dans le présent, être très bien déroulé.

Chacun des personnages est d’une puissance, un charisme, tout particulier Léa, fille aînée de Sébastien qui vit son statut de jeune adolescente orpheline de mère et dont le père médecin se met corps et âme au service des autres. Elle est à la fois très attachante, très mature, et elle se livre à des réflexions qui embarquent le lecteur à ses côtés.

Claire, commissaire nouvellement arrivée dans cette ville, doit également faire face à son passé et se reconstruire.

Le deuil, les sentiments et le passé sont très présents dans ce livre qu’ils en sont presque des personnages. La reconstruction physique et psychologique postérieure a des drames est au centre de cette intrigue. Le pouvoir des mots ou attitude face à des personnages psychologiquement fragiles est très bien décrite, ainsi que la manipulation et la machination.

L’écriture est fluide, l’alternance passé-présent et les changement de narrateur rendent cette lecture très dynamique et totalement addictive. Les déchirures et les impacts du passé pour faire face à l’avenir ont une place prédominante et s’imbrique parfaitement à cette enquête.

La quête du bonheur et l’espoir sont aussi évoqués grâce à Léa.

Une fin qui m’a totalement estomaquée, n’ayant rien vu venir, j’en suis restée abasourdie et bouche bée. Aucune hésitation je découvrirai les autres livres de l’auteur.

Résumé : Au début des années 70, Sébastien, 7 ans, vit seul avec sa mère et sa sœur adolescente, Valérie. Leur mère arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts, malgré ses deux emplois qui lui prennent tout son temps et toute son énergie. Une dispute de trop avec sa fille qui dégénère, et c’est le drame familial. Valérie survivra à ses blessures mais la police ne croit pas à la version de la mère accusant son petit garçon d’avoir blessé sa sœur. La mère prendra 5 ans de prison. Des années plus tard, et grâce à ses parents adoptifs, Sébastien mène une vie « normale », alors que sa sœur vit dans un institut spécialisé et que sa mère n’est jamais reparue après sa sortie de prison. Sébastien est devenu un père et un médecin exemplaires. Jusqu’à de mystérieux décès d’enfants parmi ses patients et avec eux, le retour funeste des voix du passé…

Date de parution : 13.05.2014 aux Editions Fleuve Noire

fx ri.jpg

 

Dans la Toile de Vincent Hauuy

dans la toile

Mon avis : Isabel cherche à se reconstruire suite à une période de coma. Elle reste hantée par la fusillade qu’elle a vécu. Parisiens, avec son mari ils décident de déménager afin d’alléger ses troubles et aller de l’avant. Elle va essayer de trouver des réponse dans la peinture, dans ce chalet, leur demeure dans les Vosges.

J’ai eu beaucoup de mal à lire ce livre. En effet je le trouve très (peut-être trop) proche du livre de SJ Watson, Avant d’Aller Dormir que j’avais adoré. J’ai donc vu certaines choses arriver très vite.

Isabel, un personnage troublé et en quête de rémission, malgré son parcours elle ne m’a pas attendrie. Même dans son évolution.

L’auteur saupoudre des éléments quant aux chocs post-traumatiques, mais la manière ne m’a pas convaincue. Sans doute par manque de profondeur, même si ce n’était sûrement pas le but ultime de ce livre. Le côté psychologique ne m’a pas embarquée, je n’ai pas été saisie, ni transportée.

Enfin, une nouvelle donne éclate à la fin du livre qui pour moi a été de trop, une plongée dans un ultime sordide qui n’amène rien à l’histoire de base.

Ce n’est que mon avis personnel, je sais que de nombreux lecteurs ont beaucoup apprécié cette lecture. Je n’en fais pas partie mais rien ne m’empêchera de découvrir Le Tricycle Rouge, du même auteur, que je n’ai pas encore lu.

vincent ded

Résumé : Isabel Gros est une miraculée. Seule survivante d’une fusillade, elle a passé deux semaines dans le coma. Contrainte d’abandonner sa carrière de critique d’art et ne supportant plus la vie citadine, elle quitte Paris avec son mari, pour s’installer dans leur nouveau chalet, au cœur des Vosges. Souffrant de graves séquelles, Isabel pense se reconstruire grâce à la peinture. Mais le malaise qu’elle ressent dès son arrivée va rapidement se transformer en terreur.

Date de parution : 02.05.2019 aux Editions Hugo Thriller

hauuy vincent.jpg

L’Inconnue de l’Équation de Xavier Massé

inconnue de le quation

Mon avis : Un livre addictif qui se lit d’une traite.

Deux témoins, deux corps calcinés et un enfant en soin intensif ; voilà ce que vont devoir démêler les enquêteurs. 4heures paraissent au départ amplement suffisantes, mais plus les auditions avancent plus le mystère s’épaissit. Un brouillard va semer le trouble, le nombre de suspect augmente au fil du temps, mais quid du mobile. Argent ? Adultère ? Vengeance ?

Un montage original, en effet le lecteur se retrouve tour à tour au côté de chacun des témoins en train d’être interrogés. On écoute très attentivement leurs dires afin de découvrir la vérité, mais leur version diffère ce qui est normal, vu que la flic était dans la maison et la grand-mère à l’extérieur. Se complètent elles ? C’est ce qu’auraient souhaités les enquêteurs….

Des personnages bien trempés, la grand-mère tout d’abord qui malgré la perte de sa famille va tenir grâce aux nerfs et narrer la vie de son fils, dans les moindre détails. Il lui confiait tout. Au début l’enquêteur perd un peu patience jusqu’au moment où il comprend que chaque détail a son importance dans ce témoignage et qu’il lui permet de dresser le portrait des victimes.

La flic dans son témoignage et plus professionnelle, plus méticuleuse sur ce qui est important. Elle connaît le système et les techniques.

J’ai beaucoup apprécié quand dans ce thriller les témoins soient au premier plan et non les enquêteurs, tout se joue par rapport à leurs dires. Une véritable toile se tisse dans la tête des policier et pourtant plus ils réfléchissent, plus ils s’emmêlent les pinceaux.

Une plume fluide, addictive, les chapitres s’enchaînent en alternant les auditions à la fois de la flic et de la grand-mère ce qui créée un rythme diabolique pour le lecteur !!! L’auteur soulève avec habilité certains faits sociétaux comme, la famille ou son absence, le relationnel entre les personnes, le rapport à la réussite et à l’argent.

Un petit bémol, je n’ai pas vraiment réussi à comprendre comment Brossard comprend et trouve la solution de l’équation à multiples inconnues, cette partie est arrivée un peu rapidement au vue de l’ensemble du déroulé.

Globalement une bonne lecture, une belle intrigue, un suspense maintenu jusqu’à la fin et un clin d’œil à mon film culte.

Résumé : Quatre heures. La police n’a que quatre heures pour démêler ce qui ne semblait être au départ qu’un simple drame familial : un couple, Juliette et François, retrouvé carbonisé, leur fils, Julien, gisant au sol. Deux salles d’interrogatoires, deux témoins de la tragédie : la mère de François et une flic déjà présente sur les lieux. Deux versions, deux visions différentes. Accident, meurtre, ou vengeance ? Une toile d’araignée va se tisser peu à peu et d’une simple énigme va surgir une équation… aux multiples inconnues.

Date de publication : 16.05.2019 aux Editions Taunarda

xavier massé

La Morgue dans l’Ame de Bruno Amato

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : Partez à a rencontre de Carl et Laura, un couple très amoureux voir fusionnel. En apparence, aucune ombre au tableau. Et pourtant, au plus profond d’eux, leur noirceur n’est pas très loin.

Carl qui a souffert lors de son enfance du manque d’attention de ses parents, est perclus de doutes et de carences affectives. Sa vie bascule lors de sa rencontre avec Laura qui de son côté a eu une enfance bienveillante, c’est le coup de foudre, son pilier, elle le raccroche à la vie. Malgré une vie de couple sans anicroche, une ombre veille, chacun y pense, mais n’ose vraiment s’exprimer sur le sujet.

L’auteur nous embarque ici dans un drame psychologique où des personnages déchirés vont se côtoyer. Il n’hésite pas à malmener ses protagonistes et les nerfs du lecteur. En effet, plus nous avançons dans l’histoire moins nos idées conçues sont certaines. Une plume fluide, dynamique, étoffée complète ce tableau macabre et rend la lecture d’autant plus intéressante. La psychologie est au centre de ce livre qui se veut noir, glauque. J’ai eu beaucoup de sympathie pour Carl et Laura, qui m’ont à la fois émue, touchée, et… je ne vous en dirai pas plus. La tension et le suspense sont maintenus jusqu’aux dernières lignes, rien n’est sûr ni acquis dans la tête du lecteur. J’ai beaucoup aimé me « faire avoir » sur l’idée que je me faisais de la fin. Une histoire courte et concise sans édulcoration. Une belle découverte pour ma part.

Résumé : Un périple qui nous mène de Granville à Honfleur et nous conte une sulfureuse histoire d’amour et de mort, où le lecteur n’est jamais certain de rien.

Date de parution : 21.05.2015 aux Editions Charles Corlet

AMATO BRUNO

 

 

Le Jour de Ma Mort de Jacques Expert

jacques

Mon avis : Je termine cette histoire les nerfs à vif, une vraie pile électrique. En effet, je vous jure j’ai failli à plusieurs reprises rentrer dans le livre et étrangler la Charlotte de mes propre mains !! Je ne l’ai pas fait afin de vous laisser lecteur la version écrite par l’auteur.

En effet, dès les premières page j’ai trouvé ce personnages détestable à tout point de vue. Son côté pédante, arrogante, condescendante et autocentrée sur elle-même sa vie, son chat et son chéri.

L’histoire et l’intrigue sont très intéressantes, le schéma narratif est envoûtant. Le côté psychologique est très bien dépeint « la guerre des nerfs », on sent monter crescendo l’angoisse et les tensions au fur et à mesure que la journée avance… Plus le temps passe, plus on en apprend sur Charlotte qui même si sa personnalité la rend exécrable peu à peu on se rend compte qu’elle est quant même sous l’emprise d’un pervers narcissique. Bien campée sous sa coupe, elle m’a légèrement attendrie. De plus elle revoit les différents souvenirs de sa vie et ce fameux week-end à Marrakech, le point de départ à tous ses tourments.

L’auteur signe ici un thriller psychologique très prenant, j’ai adoré également la référence à Psychose. Quelques petites broutilles m’ont légèrement gênée, nous auront l’occasion d’en parler à Rosny. Une plume dynamique, direct et efficace qui embarque le lecteur dans cette folle journée pour Charlotte. Il souligne habilement les clichés que nous retrouvons de plus en plus dans le quotidien. Par exemple le surnom donné au tueur par la presse, place l’animal avant l’humain, j’en ai souri, promis je ne vous en dis pas plus et vous laisse vous rendre compte par vous-même !!

Cette lecture m’a fait penser à ceci : « Parfois nous essayons d’échapper à une situation, et c’est l’avalanche d’actes d’évitements que nous accomplissons qui nous entraînent à La Situation tant redoutée »

Je remercie Delphine Leroy, du blog Mes Évasions Livresques pour le conseille de lecture !

Résumé : Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affût du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre.
Commence alors un suspense de tous les instants.
La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?

Date de parution : 25.04.2019 aux Editions Sonatine

jacques a.jpg

 

 

Losing Leah de Sue Welfare

losing leah

Mon avis : Tout commence par la disparition de Leah et l’attitude de son mari Chris qui la recherche activement. Dans une station-service les possibilités sont multiples, fugue, enlèvement ou pire. Toutes les possibilités vont être envisagées. Située entre leur domicile et leur lieu de vacances, les étendues de recherches sont infinies.

L’équipe d’enquêteurs va se partager les tâches, Mel va se diriger vers leur vie tandis que son patron va enquêter côté Pays de Galles. Les nerfs de chacun vont être mis à rude épreuve car ils ont l’impression de reculer au lieu d’avancer.

Plus ils vont en apprendre sur le couple, plus la disparition va devenir inquiétante. Et ils vont tout mettre en œuvre pour retrouver Leah, si possible vivante. Les découvertes ne font que diriger les pistes vers une direction mais l’absence de preuves va les déconcertées. Jusqu’au moment où le déclic…

J’ai particulièrement apprécié le personnage de Mel Daley qui alterne la patience et la clairvoyance. Elle suit son instinct sans se démarquer de ses objectifs. Elle est tenace et très impliquée.

J’ai d’abord eu quelques inquiétudes en lisant le résumé qui me rappelait Les Dix Petites Poupées, mais n’ayez aucune crainte, aucune similitude. Le rythme s’alterne tout au long de cette courses contre la montre en fonction de l’avancée des enquêteurs. Une plume fluide, dynamique et efficace nous emporte aux côtés de Mel et nous frissonnons comme elle à chaque découverte. L’auteur met en lumière la puissance de la manipulation dans un couple et ses conséquences. Elle apporte des sujets très sensibles avec une certaine finesse. Un après-midi passionnant a dévorer ce livre qui m’a tenue en haleine jusqu’au final totalement inattendu. Une très belle découverte que ce roman, un parfait thriller psychologique !!! Je le recommande vivement !

Résumé : Par un froid matin de février, Chris et Leah Hills s’arrêtent dans une station-service isolée à la frontière du Pays de Galles pour boire un café.
Pendant que Leah est partie se rafraîchir, Chris verrouille la voiture et part acheter leurs boissons. Les minutes passent, mais Leah ne revient pas…
Peu après, le sergent Mel Daley et son patron, l’inspecteur Harry Baker arrivent sur place pour commencer les recherches alors que chaque minute compte. Leah est-elle encore vivante ? A-t-elle quitté la station-service avec quelqu’un ?
Au fur et à mesure que leur enquête progresse, les policiers vont découvrir de sombres secrets à propos du couple dont la perspective fait froid dans le dos.

Date de parution : 28.03.2019 aux Editions de Saxus

sue