L’Inconnue de l’Équation de Xavier Massé

inconnue de le quation

Mon avis : Un livre addictif qui se lit d’une traite.

Deux témoins, deux corps calcinés et un enfant en soin intensif ; voilà ce que vont devoir démêler les enquêteurs. 4heures paraissent au départ amplement suffisantes, mais plus les auditions avancent plus le mystère s’épaissit. Un brouillard va semer le trouble, le nombre de suspect augmente au fil du temps, mais quid du mobile. Argent ? Adultère ? Vengeance ?

Un montage original, en effet le lecteur se retrouve tour à tour au côté de chacun des témoins en train d’être interrogés. On écoute très attentivement leurs dires afin de découvrir la vérité, mais leur version diffère ce qui est normal, vu que la flic était dans la maison et la grand-mère à l’extérieur. Se complètent elles ? C’est ce qu’auraient souhaités les enquêteurs….

Des personnages bien trempés, la grand-mère tout d’abord qui malgré la perte de sa famille va tenir grâce aux nerfs et narrer la vie de son fils, dans les moindre détails. Il lui confiait tout. Au début l’enquêteur perd un peu patience jusqu’au moment où il comprend que chaque détail a son importance dans ce témoignage et qu’il lui permet de dresser le portrait des victimes.

La flic dans son témoignage et plus professionnelle, plus méticuleuse sur ce qui est important. Elle connaît le système et les techniques.

J’ai beaucoup apprécié quand dans ce thriller les témoins soient au premier plan et non les enquêteurs, tout se joue par rapport à leurs dires. Une véritable toile se tisse dans la tête des policier et pourtant plus ils réfléchissent, plus ils s’emmêlent les pinceaux.

Une plume fluide, addictive, les chapitres s’enchaînent en alternant les auditions à la fois de la flic et de la grand-mère ce qui créée un rythme diabolique pour le lecteur !!! L’auteur soulève avec habilité certains faits sociétaux comme, la famille ou son absence, le relationnel entre les personnes, le rapport à la réussite et à l’argent.

Un petit bémol, je n’ai pas vraiment réussi à comprendre comment Brossard comprend et trouve la solution de l’équation à multiples inconnues, cette partie est arrivée un peu rapidement au vue de l’ensemble du déroulé.

Globalement une bonne lecture, une belle intrigue, un suspense maintenu jusqu’à la fin et un clin d’œil à mon film culte.

Résumé : Quatre heures. La police n’a que quatre heures pour démêler ce qui ne semblait être au départ qu’un simple drame familial : un couple, Juliette et François, retrouvé carbonisé, leur fils, Julien, gisant au sol. Deux salles d’interrogatoires, deux témoins de la tragédie : la mère de François et une flic déjà présente sur les lieux. Deux versions, deux visions différentes. Accident, meurtre, ou vengeance ? Une toile d’araignée va se tisser peu à peu et d’une simple énigme va surgir une équation… aux multiples inconnues.

Date de publication : 16.05.2019 aux Editions Taunarda

xavier massé

Peine Capitale (Tome 1) d’Isabelle Villain

peine capitale

Mon avis : Après m’être pris une claque avec Mauvais Genre (le tome 3) j’ai été ravie de découvrir Rebecca de Lost et son équipe à leur genèse. Des personnes, hommes, femmes, disparaissent et sont retrouvés assassinés dans des lieux et de manières différentes. Voilà à  quoi l’équipe d’enquêteurs se retrouve confrontée. Quel est le lien et le mobile de ses crimes affreux ?

Un personnage que j’apprécie beaucoup, à la fois cheffe de groupe et très humaine. Elle a su asseoir son autorité dès ce premier volet. Un mélange de poigne, de tendresse et de tristesse, une palette d’émotions qui en fait un Commandant redoutable. En effet, elle ne lâche rien et ne permet aucun écart.

Antoine est également un personnage très intéressant, à la fois poignant dans le travail et très sensible. Une vie personnelle qui va déteindre sur l’équipe…

Du suspense, de multiples rebondissements, un rythme dynamique ; l’auteur signe ici un excellent pilote, très prometteur pour la suite. L’angle choisi est très original et intéressant. Une histoire soulevée en marge de ce polar fait frissonner le lecteur. Le personnage principal va devoir faire face à ses propres démons. Et si les cicatrices se ré ouvraient ? Une enquête qui n’épargnera personne… Les réactions de chacun sont à la fois surprenantes et compréhensives.

J’ai pris beaucoup de plaisir (encore une fois) pendant cette lecture qui ne laisse aucune place au temps mort et qui embarque le lecteur dans une sombre affaire de …. Tssst bien sûre que je ne vous en dirai pas plus et vous laisse vous faire votre propre avis.

En ce qui me concerne je me plongerai rapidement dans la suite afin d’être à jour lors de la prochaine sortie. Depuis le tome 3 je suis une inconditionnelle de Rebecca et son auteur.

2ème ingrédient de la bouillabaisse en l’honneur de la soirée « La Défense » organisée grâce à des membres du groupe Thriller et Vous

Résumé : Elle marche tranquillement dans la rue, puis le trou noir. Une sensation de brouillard intense et un goût d’éther dans la bouche. Pourquoi elle ? Cela n’a aucun sens.
À partir d’un corps découvert dans un lac du bois de Boulogne à Paris, le commandant Rebecca de Lost, chef de groupe au 36 quai des Orfèvres, s’engage dans une enquête tortueuse. Une course contre la montre. Car les cadavres s’accumulent. Aucun lien évident entre tous ces homicides. Pourtant ce lien existe bien. Et lorsque Rebecca va le comprendre, ce sera le début d’une descente aux enfers.

Date de parution : Ré édition le 17.04.2019 aux Editions Taurnada

 

 

Mon Ombre Assassine d’Estelle Tharreau

ombre

 

Mon avis : Livre presque lu d’une traite. Une lecture au travers les yeux d’une meurtrière en attente de son jugement. Nadège relate son enfance, comment elle a grandi, découvert et évolué dans le monde. Comment elle a su se fondre dans la masse, devenir Madame Tout Le Monde et jusqu’à présent n’avait pas du tout été soupçonné. Nous visons l’enquête, les témoignages comme visionnés à la télévision. Les articles arrivent parsemée des avancées, tempérés par les réactions très vives de son avocate.

Le personnage m’a de suite été antipathique, froid et calculateur, son enfance et ce qu’elle a vécu ne donne pas à Nadège l’excuse de ce qu’elle a fait de sa vie. Mêlant la curiosité de connaître ses arguments et de savoir la décision finale, m’ont totalement emportée. Un personnage qui ne ressent aucune émotion, ni remords, pour ses semblables, que haines et manipulation ; comment une telle personne peut exister ? J’ai été limite hypnotisée par cette découverte.

Je découvre l’auteur avec ce livre et je salue le travail de précision, un style incisif qui prend aux tripes. Cette œuvre est addictive, entremêlée d’articles de journaux, de témoignages, et de pensées de Nadège ; un ensemble très rythmé et qui s’imbrique parfaitement. Nous assistons à tous les regards, la police, la presse, la population et la criminelle. Tout le monde réagit, personne ne reste indifférent. Le côté humain ressort également lorsque certaines personnes profitent de la situation pour régler des comptes avec le passé. L’image est toujours ce qui primera. Une très belle lecture que je recommande évidemment !!!!! Je me pencherais très rapidement sur les autres livres de l’auteur

Je remercie Joël Maïssa et les Editions Taurnada pour leur confiance et pour cette découverte.

Résumé : En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession. Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs. Celle d’une femme manipulatrice et cynique. Celle d’une tueuse en série froide et méthodique. Un être polymorphe. Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir. Une ombre. Une ombre assassine.

Date de parution : 17.01.2019

tarreau estelle

Mauvais Genre (Tome 3) d’Isabelle Villain

Parlons de la dernière claque que je me suis prise, non non rassurez-vous je ne me suis pas faite agressée, j’ai juste lu ce livre.

46641047_10217818849086651_2068048399659171840_n

Mon avis : Nous voici plongés dans une enquête qui va donner pas mal de fil à retordre à Rebecca et son équipe, le décès d’Hugo. De fausses pistes en mésaventure, en passant par des impasses, les protagonistes vont devoir user de patience et de prudence. Parallèlement, d’autres intrigues sont développer, s’immiscer, s’imbriquer, se dénouer, et aboutir ou pas. Quel suspense !!!
Les personnages d’Hugo et Angélique m’ont totalement fascinée, très bien aboutis, très attachants. Une équipe d’enquêteurs dont on découvre la vivacité, le courage et le panache. Des personnages également très sombres qui vont se révéler être des êtres redoutables.
Ce roman est mené tambour battant, rythmé, avec de nombreux dialogues, des chapitres courts, plusieurs événements qui s’entremêlent : un ensemble qui tient le lecteur en haleine. Une écriture fluide, dynamique et addictive. Au-delà du côté thriller, très bien ficelé avec une fin époustouflante (je me suis faite avoir) ; l’auteure soulève l’épineux regard que peuvent porter certaines personnes, la famille face au genre. Ce thème très bien exprimé, documenté et réveille chez le lecteur de multiples réflexions sur notre société. Je félicité l’auteur pour cet opus qui m’a littéralement embarquée, lu en 24 heures. J’irai découvrir les deux aventures précédentes du Commandant Rebecca de Lost, le personnage m’intrigue. A lire, à faire découvrir et à offrir à Noël.
Je remercie l’auteur pour sa confiance !!!

Résumé : Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d’une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.
Vingt-trois ans plus tard, l’équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d’une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d’effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L’entourage de la victime est passé au crible, et l’histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.

Date de parution : 15 Novembre 2018 aux Editions Taurnada

isabelle villain