POLAR’OSNY 2019 – partie 2

Le Samedi 30 Novembre 2019, aura lieu le Salon Polar Osny qui clôturera le festival pour cette 2ème Edition.

Voir article précédent pour le début de la liste 

De 10h A 18h, vous y retrouverez :

 

  • Cécile PELLAULT 

cécile

 

L’auteur : Cécile Pellault est auteure de nouvelles et maman active, très impliquée dans le milieu associatif. Dans ses deux premiers romans, elle explore le ressort comique et satirique des relations familiales. L’année 2016 marque un tournant pour Cécile qui s’essaie avec talent au thriller. Dans son deuxième thriller subtil et haletant, elle aborde une nouvelle fois ses thèmes de prédilection : le voyage, l’exil, les liens familiaux subis ou choisis. « Les voix meurtries » est son quatrième roman.

Bibliographie :

Serial Belle-Fille, publié le 24.05.2005 aux Editions Le Manuscrit

On ne choisit pas sa famille, publié 07.09.2007 le aux Editions Le Manuscrit

Le Brouillard d’une Vie, publié le 24.02.2016 aux Editions Le Manuscrit

Poésies Grand Palais – RMN : Ebook Fragonnard amoureux – le secret des curieuses – 2016

Revue Méninge édition : Crachement #12 – Le grésillement de la radio – 2018

Nouvelles : Souffle court éditions : Recueil collectif Il était une autre fois – Désespoir fraternel – 2018

Les Voix Meurtries, publié le 09.06.2019 aux Editions du Loir

 

  • Stanislas PETROSKY 

stan

 

L’auteur : Stanislas Petrosky, de son vrai nom Sébastien Mousse, est un écrivain qui vit en Normandie.
C’est après une première vie de thanatopracteur qu’il rentre en écriture.
Après quelles nouvelles, il se lance dans l’écriture d’un roman noir historique Ravensbrück mon amour (2015) et reçoit le Grand prix des Blogueurs 2016 qui sera suivi par une romance noire sur la dépression L’amante d’Etretat (2016).

 

Bibliographie (extrait) :

Un havre de paixpublié le 16.05.2018 aux Editions French Pulp 

Je m’appelle Requiem et je t’…, réédité le 28.03.2019 aux Editions French Pulp 

Dieu pardonne, lui pas ! réédité le 28.03.2019 aux Editions French Pulp 

Le diable s’habille en licorne, réédité le 28.03.2019 aux Editions French Pulp 

Requiem pour un fou, publié le 03.01.2019 aux Editions French Pulp

Ils étaient vingt et cent..., publié le 11.04.2019 aux Editions French Pulp 

Opération Requiem, publié le 11.07.2019 aux Editions French Pulp 

 

  • Jean Christophe Portes

jc portes.jpgL’auteur : Après des études à l’Ecole Nationale de Arts Décoratifs, Jean-Christophe Portes a été journaliste, et réalisé une trentaine de documentaires d’investigation, de société ou d’histoire pour la télévision.
Entamées en 2015, les « enquêtes de Victor Dauterive » mettent en scène un jeune officier de gendarmerie sous la Révolution. La série compte aujourd’hui cinq épisodes,  L’affaire des corps sans tête , L’affaire de l’homme à l’escarpin (prix polar Saint-Maur en poche 2018), La disparue de Saint-Maur, L’espion des Tuileries et La trahison des Jacobins.
Minuit dans le jardin du manoir est son premier policier contemporain, publié aux édition du Masque / JC Lattès en 2019. Un polar d’aventure, entre Agatha Christie et Indiana Jones.
Parallèlement, Jean-Christophe Portes est co-auteur avec Colette Brull-Ulmann d’un témoignage sur l’histoire méconnue de l’hôpital Rothschild pendant la 2ème guerre : Les enfants du dernier salut.
Les experts du crime propose une plongée inédite dans les pas des experts criminels de la gendarmerie, au sein de l’IRCGN.

Bibliographie :

L’affaire des corps sans tête, publié le 30.09.2015 aux Editions City

L’affaire de l’homme à l’escarpin, publié le 09.11.2016 aux Editions City

La disparue de Saint-Maur, publié le 15.11.2017 aux Editions City

Les enfants du dernier salut, publié le 15.11.2017 aux Editions City

Les experts du crime, publié le 24.10.2018 aux Editions City

L’espion des Tuileries, publié le 14.11.2018 aux Editions City

Minuit dans le jardin du manoir, publié le 13.03.2019 aux Editions Le Masque

La trahison des Jacobins, publié le 09.10.2019 aux Editions City

 

  • Bertrand PUARD 

bertrand puard.jpg

 

L’auteur : Passionné de littérature, Bertrand Puard a été lecteur dans une maison d’édition avant de se lancer dans l’écriture. Depuis, il a écrit plus de quarante romans. Cinéphage, il imagine aussi des scénarios en radio, série télé, jeux vidéo et bande dessinée. Sa série Les Effacés a obtenu le prix Cognac jeunesse en 2012. Avec sa saga haletante L’Archipel, il a confirmé sa maîtrise du suspense.

 

Bibliographie (extrait) :

Vol 1618, publié le 13.11.2014 aux Editions Hachette

L’archipel tome 1 Latitude, publié le 07.02.2018 aux Editions Casterman

Alexandre : Une aventure épique du jeune Dumas, publié le 30.05.2018 aux Editions Hachette

L’archipel, Tome 2 : Longitude, publié le 29.08.2018

Emile, l’intraitable Zola, publié le 29.08.2018 aux Editions Hachette

Ristretto, publié le 06.06.2019 au Editions Fleuve

Ctrl+Alt+Suppr, publié le 19 juin 2019 aux Editions Casterman 

 

  • Sandrine ROY 

SANDRINE ROY.jpg

 

L’auteur : Sandrine Roy est née à Bègles et vit dans un village près de Montauban. Après avoir fait des études littéraires, elle travaille au sein de l’équipe éducative d’un collège privé. Auteur de la série Lynwood Miller, elle écrit depuis son enfance mais lit également beaucoup, et de tout. Quatre aventures de Lynwood Miller sont écrites, d’autres romans devraient voir le jour…

Bibliographie : 

Lynwood Miller, publié le 10.06.2016 aux Editions Lajouanie

Lynwood Miller : Pas de printemps pour Éli, publié le 15.09.2017 aux Editions Lajouanie 

Lynwood Miller : Rivalités, publié le 10.05.2019 aux Editions Lajouanie 

 

  • Roland Sadaune

roland sadaune.jpgL’auteur : Né à Montmorency 95 de mère polonaise, Roland Sadaune se passionne de littérature policière dès l’âge de 13 ans. Après une adolescence passée entre usine et hôtel, il corrige l’erreur d’aiguillage en plongeant dans la peinture. Sa carrière ne l’empêche pas d’entreprendre l’écriture d’un ouvrage policier. Essai qui se voit transformé par une trentaine de romans et le double de nouvelles.
Précurseur du Polar dans le 95 avec Auvers d’Oz et Val-d’Oise rouge, ancien membre du bureau de l’Association 813, il a peint trente-sept portraits d’auteurs de polars regroupés sous le titre Facteurs d’Ombres. Il participe à des revues de genre et propose une exposition, Palette Noire.
Joker préféré, le cinéma en salle. Il apprécie le ludisme noir qui fait rire jaune.

Bibliographie (extrait) :

Terminus Finistère, publié le 29.01.2002 aux Editions Bastberg

Pélicans les bains, publié le 01.04.2009 aux Editions Ravet-Anceau

Le loup d’Abbeville, publié le 10.06.2010 aux Editions Ravet-Anceau

Deauville entre les planches, publié le 20.06.2011 aux Editions Ravet-Anceau

Haine à la personne, publié le 18.06.2019 aux Editions Le Lys Bleu

 

  • Jacques SAUSSEY

jacques saussey.jpgL’auteur : Né en 1961, j’écris des nouvelles durant de longues années, entre 1988 et 2007. Après le premier prix au concours Alfred Jarry, cette année-là, je quitte l’écriture des nouvelles et j’entame mon premier thriller, La mante sauvage, achevé en 2008. Ce thriller paraîtra le 3 janvier 2013 sous le titre Colère Noire.
C’est le second, De sinistre mémoire, écrit en 2009, qui a connu le premier les joies des rayons des libraires en septembre 2010. Ce roman est ensuite sorti en poche en juin 2011.
Prochaine aventure éditoriale : L’enfant aux yeux d’émeraude, achevé en août 2012. A suivre…
En cours, une pièce de théâtre et deux autres thrillers en construction, dont l’un reprend mes personnages désormais fétiches, Daniel Magne et Lisa Heslin.
Mon domaine : l’histoire noire.
Très noire…

Bibliographie : 

De sinistre mémoire, publié le 02.09.2010 aux Editions Les Nouveaux Auteurs

4 racines blanches, publié le 12.04.2012 aux Editions Les Nouveaux Auteurs

L’enfant aux yeux d’émeraude, publié le 03.04.2014 aux Editions Les Nouveaux Auteurs

La pieuvre, publié le 18.03.2015 aux Editions Toucan

Le loup peint, publié le 06.01.2016 aux Editions Toucan

Ne prononcez jamais leur nom, publié le 11.01.2017 aux Editions Toucan

Colère noire, publié le 16.01.2017 aux Editions French Pulp

7/13, publié le 10.01.2018 aux Editions Toucan Toucan

Principes mortels, publié le 16.05.2018 aux Editions Bragelonne

Sens interdit(s), publié le 16.05.2018 aux Editions French Pulp

Enfermé.e, publié le 11.10.2018 aux Editions French Pulp

Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma-Les carats de l’Opéra, publié le 23.05.2019 aux Editions French Pulp 

Du poison dans la tête, publié le 24.10.2019 aux Editions French Pulp

 

  • Romain Slocombe

romain slocombe.jpgL’auteur : Après des études d’art, Romain Slocombe participe à l’aventure artistique du groupe Bazooka, notamment au tout début de celle du magazine Métal Hurlant (années 70), pour lequel il produit des œuvres naviguant entre bande dessinée et illustration. Ses thèmes de prédilection se focalisent rapidement autour du Japon, auquel il s’est intéressé dès sa prime jeunesse, et le bondage, avec des jeunes femmes (infirmières et japonaises) attachées (auquel et auxquelles il s’est intéressé plus tard).
Ses modes d’expression sont multiples: bande dessinée, dessin, peinture, illustration, photographie, cinéma, essais et roman, ce dernier que cela soit pour la jeunesse ou pour un public plus large. Romain Slocombe a exposé ses œuvres graphiques en France comme à l’étranger (New York, Londres, Stockholm, Tokyo, Bologne…).
L’expression romanesque semble avoir occupé une proportion importante de son énergie créative dès 2000 avec la parution de quatre romans – formant une tétralogie nommée La Crucifixion en jaune – jusqu’en 2006, avec comme (personnages et) éléments principaux :
– un photographe britannique (que l’on espère ne pas ressembler trop à son géniteur), Gilbert Woodbrooke, spécialisé dans la photographie érotique de jeunes japonaises dans des costumes militaires,
– le Japon : certains aspects controversés de son histoire moderne, sa culture alternative, ainsi que les yakuzas,
– de jeunes japonaises, objet des fantasmes artistiques et sexuels de Woodbrooke, victimes désignées de la fatalité et de la maladresse,
les catastrophes inévitables, relatives à l’agrégat des trois éléments précédents.
Ces livres mêlent avec talent une intrigue de type roman noir avec, à chaque fois, des pans de chapitres dédiés à une approche de type historique, d’ailleurs documentée : la secte Aum, l’Histoire du Japon, en particulier ses exactions en Chine à partir de 1937 et pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bibliographie (extrait) : 

Première station avant l’abattoir, publié le 05.09.2013 aux Editions Le Seuil

Monsieur le Commandant, publié le 01.11.2013 aux Editions Gallic Books

L’affaire Léon Sadorski, publié le 25.08.2016 aux Editions Robert Laffont

L’étoile jaune de l’inspecteur Sadorski, publié le 24.08.2017 aux Editions Robert Laffont

Sadorski et l’ange du péché, publié le 23.08.2018 aux Editions Robert Laffont

La débâcle, publié le 22.08.2019 aux Editions Robert Laffont

  • Géronimo Stilton 

geronimo stilton.jpg

L’auteur : Geronimo Stilton est un auteur prolixe ! En compagnie de sa petite tribu, il est le héros de multiples histoires.
Entraîné par ses proches, sa sœur, son cousin ou son neveu dans diverses aventures, sa générosité lui permettant de dépasser une nature craintive, il en publie les récits.
Par ailleurs, journaliste et rédacteur de L’Écho du rongeur, il vit à Sourisia.

Bibliographie (extrait) : 

Le championnat du monde des blagues, publié le 04.01.2006 aux Editions Albin Michel Jeunesse

Le mystère de la Tour Eiffel, publié le 02.10.2013 aux Editions Glénat 

Le sourire de Mona Sourisa, publié le 06.01.2016 aux Editions Albin Michel Jeunesse

La nuit magique de Noël, publié le 04.10.2017 aux Editions Albin Michel Jeunesse

Joyeux anniversaire Catastrophe, publié le 28.02.2018 aux Editions Albin Michel Jeunesse

Le secret de Léonard de Vinci, publié le 24.04.2019 aux Editions Albin Michel Jeunesse

  • Danielle Thiéry 

danielle thiery 2.jpgL’auteur : Danielle Thiéry est née en Bourgogne, à Viévigne (Côte d’Or) en 1947. Etudes classiques, bac philo et droit, formation d’éducatrice spécialisée. En 1968, les portes de la police nationale s’ouvrent aux femmes. Concours d’officier de police en 1969, affectation à Lyon en 1970 : brigades des mineurs, des stupéfiants, du proxénétisme. Puis elle est chef d’un groupe de police criminelle dans un quartier difficile et passe le concours de commissaire de police. Une des premières femmes en France à accéder à ce grade en 1976. Tout d’abord, c’est la police des transports (police des chemins de fer, les gares et les trains, police de l’air, des frontières) dont les principales missions sont liées à la lutte anti-terroriste. L’accession au grade de commissaire divisionnaire en fait la première femme de l’histoire de la police française à décrocher ce grade. Elle dirige alors pendant trois ans le Syndicat des commissaires et hauts fonctionnaires de police avant de bifurquer vers d’autres horizons. En effet, son profil intéresse de grandes entreprises telles que Air France où elle est détachée pendant 4 ans, France Telecom, également 4 ans et enfin, La Poste où elle travaille comme directrice de la sûreté en charge de mettre en place les structures nécessaires afin de réduire les atteintes au réseau postal (attaques à main armée, vols en tous genres).
Fin de carrière policière en 2008…
En même temps, au début des années 1990, elle se lance dans l’écriture : romans policiers et scénarios pour la télévision. Une série, Quai N°1, évoque à la fois l’histoire de son arrière grand-mère, Marie Gare, enfant trouvée à Dijon et les aventures d’une jeune femme commissaire spécialiste des trains, dont certains reçoivent des prix littéraires, ainsi Des clous dans le cœur (Ed. Fayard) couronné par le Prix du quai des Orfèvres 2013. Des livres pour la jeunesse, Nuit blanche au musée, en 2004, Les trois coups de minuit en 2009 (Ed Syros).
Passionnée par le polar et les ambiances noires (comme celles de James Ellroy qui est un de ses modèles…), Danielle Thiéry explore à travers ses livres les réalités d’un métier aux règles impitoyables où le pire est vécu au quotidien mais où les relations humaines sont essentielles.
Mariée, deux enfants et cinq petits-enfants, elle vit aujourd’hui entre Paris et le Sud-Ouest de la France.

Bibliographie (extrait) : 

Des clous dans le cœur, publié le 21.11.2012 aux Editions Fayard

Dérapages, publié le 21.05.2015 aux Editions Versilio

Tabous, publié le 21.09.2016 aux Editions Flammarion

Mises à mort, publié le 09.11.2016 aux Editions J’ai Lu

Féroce, publié le 14.03.2018 aux Editions Flammarion

Sex Doll, publié le 01.05.2019 aux Editions Flammarion et Versilio

  • Valérie Valeix 

valerie valeix.jpgL’auteur : Née dans les Yvelines en 1971, passionnée d’Histoire, Valérie Valeix a été membre de la Fondation Napoléon. A la suite d’un déménagement en Normandie, intéressée depuis toujours par l’apiculture (son arrière-grand-père était apiculteur en Auvergne), elle fonde les ruchers d’Audrey. Elle s’engage alors dans le combat contre l’effondrement des colonies, la « malbouffe » et dans l’apithérapie (soins grâce aux produits de la ruche). Elle eut l’honneur d’être l’amie – et le fournisseur de miel – de sa romancière favorite Juliette Benzoni, reine du roman historique, malheureusement décédée en 2016. Cette dernière a encouragé ses premiers pas dans l’écriture « apicole ».

Bibliographie  : 

Échec à la Reine, publié le 11.03.2017 aux Editions Palémon

La Fumée du Diable, publié le 27.10.2017 aux Editions Palémon

Confession d’un pot de Miel, publié le 23.03.2018 aux Editions Palémon

Abeilles, Crimes et Champagne !, publié le 04.01.2019 aux Editions Palémon

Dix Petits Frelons à Giverny, publié le 14.06.2019 aux Editions Palémon

Les diamants de Waterloo, publié le 06.12.2019 aux Editions Palémon

  • Lou Vernet

lou vernetL’auteur : Je veux partir. Loin. Ailleurs. Partir comme on voyage. La folie devant, les doutes derrière. La première fois que j’ai voyagé, c’était à dos de livres. Les mots m’avaient ouvert la voie, j’ai suivi les lignes. Et j’ai aimé. La respiration des virgules, le repos des points, l’essentielle interrogation, la folle exclamation. J’ai aimé à outrance, dans l’absolu, la passion, la servitude. J’ai aimé à vouloir écrire aussi. Le voyage des autres ne me satisfaisait plus, il me laissait à quai, ne comblait plus mes manques. Mais comment voyager seule quand on ne l’a jamais fait ? Comment créer le partir, quand on est encore amarrée ? Qui étais-je pour ainsi vouloir créer ? Dieu est créateur, je n’étais pas Dieu, je ne pouvais pas créer. Alors j’ai copié. Les bons mots de l’un, les maximes de l’autre. Comme ils ne me satisfaisaient pas non plus, j’en ai changé le sens, le rythme et puis l’idée. Ecrire c’est ne pas savoir dire. C’est s’être trop tu. Qu’avais-je à dire qui ne soit déjà révélé ? Mes premiers accents m’ont fait pleurer. Ils étaient aigus, n’en finissaient pas de hurler. Les graves devenaient solennels, pour ne pas dire ennuyeux. Les circonflexes m’ont sauvée, leurs chapeaux m’abritaient. Alors les mots sont devenus mes amis et les verbes ont fini par se conjuguer. Au passé d’abord, dans l’espoir d’un futur ensuite, dans le plaisir du présent enfin. Maintenant il me suffit de les écrire pour jouir. Jouir de les voir prendre vie. Grâce à moi, puis malgré moi, presque en dehors de moi, presque plus fort que moi. Ils sont un voyage, de l’intérieur vers l’extérieur, de moi à vous, de moi pour vous. Ils sont mes ailleurs, ce qui n’est pas si loin.

Bibliographie  : 

Ne m’oublie pas, publié le 10.06.2015 en AutoEdition

La toile aux alouettes, L’inclus, publié le 24.09.2016 aux Editions border Line

Mal barrée, publié le 31.10.2016 en Autoedition

Un trop grand silence, publié le 23.09.2017 aux Editions Border Line

Pensées clandestines, publié le 27.04.2018 en AutoEdition

Toucher l’instant ou la trilogie du choix, publié le 19.09.2018 aux Editions La Liseuse

G comme gratitude, ou l’art de positiver, publié le 29.03.2019 aux Editions du Loir

Le fou de papier, publié le 21.01.2019 en Autoedition

Surtout le pire, publié le 20.09.2019 aux Editions du Loir

  • Isabelle Villain

isabelle villain 2.jpgL’auteur : Née à Casablanca en 1966, Isabelle Villain est une passionnée de romans policiers depuis l’enfance. Elle décide de se lancer dans l’écriture pour mettre par écrit les nombreuses histoires qui lui trottent dans la tête.
Son quatrième roman Peine Capitale, publié aux Editions Auteurs d’Aujourd’hui, a reçu le prix Maurice Bouvier en 2015.
Âmes battues, le second volet des enquêtes du commandant de Lost, découvert dans Peine capitale à reçu le prix du festival du polar de la ville d’Arcachon en 2016.
Mauvais genre publié aux Éditions Taurnada est sorti le 15 novembre 2018.

Bibliographie  : 

Mauvais genre, publié le 15.11.2018 aux Editions Taurnada

Peine capitale, réédité le 17.04.2019 aux Editions Taurnada

Âmes battues, réédité le 17.04.2019 aux Editions Taurnada

 

Venez nombreux !!!! 

 

Requiem Pour Un Fou (tome 5) de Stanislas Petrosky

requiem

Mon avis : Une très belle lecture et rencontre avec Requiem, même si j’aurais préféré commencer par le premier et que je me suis trompée.

Une sombre histoire de meurtres a lieu avec des mises en scènes ecclésiastiques et un détail très surprenant un livre de Requiem repose à côté de chacune des victimes.

Les cadavres qui s’entassent, une enquête qui s’enlise. Un policier fait appel au célèbre Requiem afin qu’il vienne les aider et trouver une significations à tous ces textes religieux en apparence barbouillés sur les murs.

Requiem, un personnage très particulier, qu’on aime ou qu’on déteste, moi je l’adore. Totalement décalé en tant qu’ecclésiastique mais pourvu de son rôle d’agent secret redoutable auprès du Vatican. D’autres péripéties à son actif que je ne manquerai pas de découvrir bientôt.

En parallèle de l’enquête j’ai aimé le thème développé par l’auteur, les maraudes organisées pour les sans-abris et les prostituées, nous sortons d’une période de canicule et j’ai aimé la finesse employée afin de glisser un fait de société.

Une enquête bien ficelée où le suspense est bien maintenu jusqu’au bout et qui va réveiller le passé.

L’auteur nous embarque avec son style très personnel, où les jeux de mots et de langages font la loi. J’ai souvent ri de certaines expressions. Une écriture fluide et un rythme de chapitres très addictif. Après avoir lu son Embaumeur, Un Havre de Paix, je suis très contente de découvrir l’auteur dans son propre registre. Il jongle très habilement entre faits sérieux et humour décalé. Un gros travail que j’imagine d’écrire de cette manière et qui m’a totalement conquise. On ne te tombe jamais dans le lourdingue ni dans le pathos ; toujours sur le fil. Une rencontre que je n’oublierai pas !!!!

Voilà une lecture estivale ou hivernale, que je conseille à tout le monde et surtout à ceux qui ne connaissent pas encore Requiem, foncez !!!!!!

Résumé : La rencontre de San-Antonio et de Don Camillo ! 

Par l’auteur de l’Embaumeur.
Le livre anti-crise, si vous ne riez pas, vous êtes remboursé…. Un prêtre exorciste agent des services secrets du Vatican. Un curé qui a compris qu’il avait fait le vœu de célibat et non de chasteté. Un homme d’église qui manie la langue d’Audiard avec amour. C’est Requiem…
Pour commencer, prenez :
Un prêtre exorciste agent du Sodalitium Pianum, les services secrets du Vatican.
Un curé qui a compris qu’il avait fait le vœu de célibat et non de chasteté.
Un homme d’église qui manie la langue d’Audiard avec amour.
Un abbé qui vous confesse avec la délicatesse du Marginal de Jacques Deray.

Date de parution : 15.11.2018 aux Editions French Pulp

stanislas

 

Un Havre de Paix de Stanislas Petrosky

UN HAVRE

Mon avis : Une histoire qui commence sur les chapeaux de roues !!! Un suicide qui semble ne pas en être un dans un centre pénitentiaire, ce qui accentue cette perspective : la victime : un flic infiltré. Très vite cette enquête va s’avérer difficile car on ne sait pas vraiment à qui faire confiance, les prisonniers, les matons, le directeur de prison…

Des personnages très originaux, d’anciens légionnaires. Ludovic devenu embaumeur va aider à résoudre cette enquête en faisant appel à ses connaissances, d’anciens compagnons d’armes. Leur manière de gérer les différentes situations peut paraître excessive mais reste toujours juste.  Avec leur personnalité bien trempée, leur passé militaire chargé de missions pas toujours agréables, ils emploient des méthodes directes et qui fonctionnent. Ils ne font pas dans la dentelle et pourtant ils font preuve d’une grande humanité et sont assoiffés de justice.  Leurs adversaires n’ont qu’à bien se tenir, ils vont s’avérer être d’une redoutable efficacité.

Je découvre l’auteur et cette série par ce volet. J’ai adoré le rythme soutenu, le phrasé fleuri qui colle parfaitement au profil des personnages mais ne tombe jamais dans la vulgarité. Une écriture fluide, punchy, un style atypique, une intrigue bien ficelée, entremêlée de retournements de situation. Je retiendrais de cette lecture vive et dynamique : il faut absolument que je retrouve Ludo dans d’autres aventures.

Je remercie French Pulp pour leur confiance et pour l’organisée de la soirée en l’honneur de l’auteur et de Michel Guenanten, où nous avons pu en apprendre d’avantage sur le métier de thanatopracteur (Embaumeur). Elle s’est déroulée au Musée de l’Histoire de la Médecine à Paris le 28 Février 2019.

Résumé : Quand l’Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui paraît suspect, il ne peut s’empêcher de mettre son nez partout, de remuer la fange à ses risques et périls.
Surtout si le taulard décédé est un flic infiltré, un policier incarcéré pour faire tomber un monstre…
Qui a tué William PETIT, comment, alors qu’il était seul dans sa cellule, et pourquoi ?
Entre une affaire de corruption dans la prison, un caïd qui tente de se faire passer pour une oie blanche, c’est une nouvelle aventure plus que mouvementée pour l’Embaumeur qui a mis le doigt dans un drôle d’engrenage.

Date de parution : 16.03.2018

auteur