Le #20, BD ou mangas? Brèves de Volant d’Alexandre Despretz

En Souvenirs du Salon de Guainville,

bd

Mon avis : Les motards de la Police Nationale doivent en voir de toutes les couleurs et en entendre des vertes et des pas mûres !!! En quelques pages, ils vous confient leurs plus belles anecdotes. A travers cette Bd qui se veut humoristique, ils rappellent aussi les principes de base de la sécurité routière.

J’avoue avoir pris beaucoup de plaisir à découvrir les excuses et réponses de certaines personnes !! On ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir d’imagination !! Un parfait guide de la mauvaise foi pour de nombreuses histoires !

Les planches, très agréables à découvrir, des couleurs vives, des bulles très claires et attrayantes !

Bref, un plaisir de lecture !! Allez je vous en fais découvrir une planche, il a fallu faire un choix, pour moi ce sera « Le Divorce ».

le divorce

Mêlant très bien, l’humour, la sagacité et les rappels de bonne conduite, les auteurs ont réussi à faire l’équilibriste, faire rire (et réagir) sans tomber dans des leçons de morale brutes. La taille des histoires (brèves) rend la lecture plus attractive et dynamique.

Pour tout public, hommes et femmes, sans discrimination, découvrez cette œuvre, fous rire assurés !! Suis sûre, comme moi vous ne regarderez plus les motards de la même manière !

bd ded

Résumé : Mauvaise foi caractérisée, histoires inventées de toutes pièces, excuses hallucinantes… Régalez-vous avec les plus belles perles des automobilistes récoltées par les motards de la Police nationale. Une BD pour tous les âges et pour tous tes permis !

Date de parution : 05.04.2017 aux Editions M6

alex

Léocadie Lepic de Chérif Zananiri

En Souvenirs du Salon de Guainville,

leocadie lepic

Mon avis : Tout à fait conquise par ma rencontre avec Mado, je suis donc partie à la rencontre de Léocadie. Me voici replongée dans l’Histoire, direction la Première Guerre Mondiale. Une période très difficile et  compliquée. Les hommes au front, bataille pour leur vie et l’avenir de la France et se consolent et se raccrochent à leur correspondance avec leur famille. Leur moment où ils peuvent à la fois se confier sur ce qu’ils vivent et prendre des nouvelles de leur entourage resté à l’arrière. Pour des gens comme Thomas qui se retrouve tout seul, sans personne à qui écrire ni de courrier à recevoir ; des femmes se portent volontaires et deviennent leur marraine. Voici donc le rôle de Léocadie, n’étant pas mariée mais sachant lire et écrire va se consacrer à réconforter Thomas et le soutenir. Elle vit, à Compiègne, avec son frère boulanger qui à cause d’un souci de vue n’a pas été mobilisé.

Pendant ce temps à Paris, la vie poursuit sa route en temps de guerre, de violence et de privation. En effet, les groupes d’escrocs se multiplient et les femmes les plus vulnérables sont bien malmenées. Dans un contexte où chacun essaie de survivre quitte à franchir la frontière de la légalité. Léocadie n’hésitera pas à prendre le train, ses économies et porter secours à son Thomas. Un idylle peut-elle naître dans ses conditions ?

Des personnages atypiques, frappés par la nature mais qui se retrouvent avec grand cœur, le physique ne peut faire tout dans ce monde, même dans un monde en guerre. L’évolution de certains, prenant conscience qu’ils s’éloignent de leur objectif primaire au profit de leurs sentiments. Léocadie est très attachante, tant par son physique que l’on devine non-attirant, que par sa naïveté. Elle va se révéler être d’un extrême courage.

Un roman à la fois très noir et rempli d’espoir. Au travers toutes ses mésaventures, l’auteur nous retranscrit à merveille cette ambiance, les enjeux et le rôle des femmes en l’absence d’homme. Leur caractère, leur nouveau rôle au sein d’une société d’hommes absents. Une écriture littéraire qui transporte le lecteur. Parfois, nous ne savons pas trop où nous allons mais nous nous laissons porter au gré des pages. Le courage, la vérité, la solidarité, le respect et la famille sont au cœur de cette œuvre, mis non pas en opposition mais en parallèle avec la vengeance, la sournoiserie, le pouvoir et le mépris. Ce volet est le premier opus, je ne tarderai pas à découvrir les suivants.

LEOCADIE DED

Résumé : Le récit, fondé sur des éléments réels, suit la vie de Léocadie Lepic, disgracieuse par naissance et qui, sachant lire et écrire, devient marraine de guerre en 1916. Elle correspond avec Thomas, soldat dans les tranchées, et se fait prendre par amour, dans les mailles d’une escroquerie montée par des Apaches, ces jeunes voyous qui sévissent à Paris. Le récit se déroule entre Paris en guerre et Compiègne près du front, et montre une capitale qui souffre, qui serre les dents, qui refuse de se soumettre aux bombardements allemands et qui, sans main-d’œuvre masculine, laisse le pouvoir aux femmes…

Date de parution : 16.03.2016 aux Editions Marivole

cherif

 

Terreur à Exhumer (tome 1) de Bruno Amato

En Souvenirs du Salon de Guainville,

terreur

Mon avis : Nous voici plongés dans la première enquête de Lucan Tellier, un privé à la fois énigmatique et bourru. Son charisme lui permet de prendre le dessus face aux enquêteurs officiels qui n’ont pas l’air de voir d’un très bon œil son arrivée. L’accueil est glacial et pourtant les deux morts, atrocement mis en scènes devraient être l’attention de tous, au lieu de se tirer dans les pattes.

Une intrigue qui ne manque pas de panache, les meurtres ainsi que leur mise en scène, à la fois théâtrale et morbide ; vont soulever bien des questions à Granville. En effet, tous le monde se connaît, les ragots vont bon train ; les journalistes toujours à l’affût d’un scoop.

Mais c’est sans compter sur la perspicacité et le flair de Tellier qui ne tient pas compte des positions sociales et mène son enquête comme bon lui semble, quitte à froisser des personnalités et à déterrer le passé, pourtant bien enfoui et dissimulé.

L’auteur nous propose ici un excellent premier volet, tous les ingrédients sont au rendez-vous. Un intrigue à multiples rebondissements, des personnages attachants ou détestables ; un enquêteur dont on ignore l’origine et qui va s’avérer être un redoutable limier. Une écriture fluide et dynamique, aucun temps morts, aucun indice, un déroulé qui embarque son lecteur immergé dans l’histoire. En résumé, un plaisir de lecture !! Ouf le 2ème volet est déjà dans ma pal, on en parlera bientôt !

bruno ded

Résumé : Une jeune femme mineure retrouvée morte va relancer une affaire vieille de dix ans qui a ébranlé toute la région. La victime a été accrochée à un rocher face à la mer, comme le cadavre précédent. Elle aussi a le cœur arraché. Même si on la appelé pour mener l’enquête, Lucan Tellier ne semble pas le bienvenu à Granville. Avec sa dégaine improbable et ses manières un peu brusques, il met tout le monde mal à l’aise. Chose curieuse: son comportement atypique permet à ses interlocuteurs de se révéler. Pourquoi une telle horreur? S’agit-il de crimes rituels? Qui sera la prochaine victime?

Date de parution : 01.02.2016 aux Editions Charles Corlet

bruno amato

Merci à Jean Yves Gauthier pour la photo de Guainville

L’Affaire Rouge Turner d’Yvan Michotte

En Souvenirs du Salon de Guainville,

l affaire rouge turner

Mon avis : Lors du concours annuel de peinture à La Bouille, des assassinats surviennent de manière incompréhensible. Le Détective Joshua Pastorius est mandaté de manière anonyme pour mener l’enquête et découvrir ce qui se cache derrière les différentes mises en scène.

Joshua Pastorius va rapidement se rendre compte que les raisons de ces abominations prennent leurs sources dans le passé. Mais qu’attend le commanditaire de lui ? Beaucoup de réponses restent en suspens. Mais grâce à son ingéniosité, ses fouilles, ses connaissances historiques et ses différentes rencontres, il va pouvoir commencer à y voir un peu plus clair. Pourtant, il n’a pas l’impression de partir dans la bonne direction.

La peinture est un personnage à lui tout seul dans ce livre, elle prend une place dominante aux côtés de la nature et des descriptions de décors. J’ai eu l’impression de lire un tableau et c’est une sensation rare et tout à fait agréable.

J’ai beaucoup apprécié cette découverte. L’ambiance artistique est très présente et renvoie un côté original à l’enquête. Le personnage de Joshua Pastorius, totalement atypique, féru d’histoire, n’est pas aux bouts de ses surprises. Le mélange passé-présents est tout à fait sympathique, de plus le côté « quête de relique-chasse aux trésor » m’a totalement séduite. Une écriture efficace, dynamique, qui ne laisse aucun temps morts au lecteur. Le tout saupoudré de croyances et de quelques superstitions fonctionne à merveille. Un très bon polar que je recommande évidement pour sa fraîcheur et son ingéniosité. J’ai hâte de retrouver Joshua Pastorius dans d’autres aventures.

l'affaire ded

Résumé : La toute première enquête du détective privé Joshua Pastorius. La Bouille, de nos jours. L’un des artistes d’un concours de peinture vient d’être retrouvé assassiné en bord de Seine. Le tueur a envoyé la vidéo du terrible crime au détective. Comble de l’abjection, on le voit peindre avec le sang de sa victime ! Pastorius fait vite le lien avec un meurtre survenu au même endroit en 1832. Le célèbre peintre William Turner était présent et a été aussitôt suspecté. Quelle est cette couleur rouge qui, véritablement, l’obsède ? Quels sont les liens entre les crimes du présent et ceux du passé ? Cette enquête trépidante nous plonge avec délectation dans une peinture rouge à couper au couteau !

Date de parution : 07.05.2019 aux Editions Le Cargo Imaginaire

yvan michotte

Merci à Jean Yves Gauthier pour la photo de Guainville

 

 

 

Samhain d’Eric Chesneau

En Souvenirs du Salon de Guainville,

shamain

Mon avis : Un très bon cocktail de nouvelles. Des personnes se sont réunies en l’honneur du nouvel an celte et font part à l’assemblée de leur récit. Un rituel qui perdure depuis plusieurs années. Ils se retrouvent tous les ans dans la gaieté et la bonne humeur. Un groupe d’amis d’horizons différents qui s’apprécient et se respectent.
Un montage à la fois original et dynamique puisqu’entre deux nouvelles, l’auteur retranscrit l’ambiance des convives, leurs réactions et commentaires. J’ai beaucoup apprécié ce style d’enchaînement qui rend plus vivant le recueil.
Comme dans tout recueil, certains textes sont plus marquants que d’autres. J’ai beaucoup aimé l’ensemble des textes, très originaux et qui retranscrivent des histoires très diverses et variées. Chacun a sa propre émotion et interprétation du conte. Même au sein des convives les avis divergent parfois.
Une plume dynamique qui sait tenir le lecteur en haleine et qui s’adapte parfaitement aux différents histoires évoquées. L’aspect fantastique est saupoudré, parfois ces histoires paraissent tellement réelles que cela en est déroutant. Une en particulier, juste au dernier paragraphe, twiste final, la fiction apparaît. Une très belle découverte de l’auteur dont je ne manquerai pas prochainement d’explorer ses autres œuvres.

shamain ded.jpg

Résumé : Lisa est en retard. Lisa est toujours en retard. Mais nul ne lui en tient rigueur. Je pense que nous sommes tous, à des degrés divers, amoureux de Lisa, même Sophie, qui chaque année, la serre un peu trop contre son corps et un peu trop longtemps à mon goût. Car nous devons tous être un peu jaloux des attentions que les autres portent à Lisa. Lisa pourrait être notre muse. Elle est gaie, fraîche, et a toujours de belles histoires à raconter. Elle est la meilleure conteuse du groupe. Je le pense sincèrement.
Chaque année, c’est l’éclat de sa robe blanche, là, au bout du chemin, qui nous la fait deviner. Elle arrive toujours du même côté, lentement, légère malgré son handicap, à travers les arbres dénudés. On entend son pas caractéristique écrasant les feuilles qui jonchent le chemin.
Lisa avance en claudiquant.

Date de parution : 07.04.2018 aux Editions Ella

erich chesneau.jpg

 

L’Outrepêcheur: Tome 1 – La naissance de l’écume de Christophe Prat

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : La Vendée, la mer, les premiers rayons de soleil, les premières baignades ; voici le décors de ce livre. Et pourtant tout le monde s’inquiète, plus de poisson et des phénomènes étranges se produisent, les pêcheurs sont victimes d’événements tragiques voir surnaturels. Un jeune couple va essayer de lever le voile sur ce qui se trame, ils sont respectueux de la nature, la mer est leur terrain de jeu depuis l’enfance ; quels secrets cachet-t-elle pour que les militaires envahissent l’île et se mettent à espionner les habitants ?

Thaïs, jeune femme dynamique qui n’a pas la langue dans sa poche et est amoureuse de Gabriel, personnage énigmatique qui a une attitude parfois étrange.

Eux deux sont inséparables et vont vivre une aventure hors du commun, qui vont les plonger au cœur d’un système qui les dépasse. A force de ténacité et de courage, ils vont y vers face, l’espoir va les faire tenir le coup.

J’ai adoré ce livre ayant pour thème la nature et la mer. L’Homme ne serait pas en train de détruire sa planète ? Que se passerait-il si la mer se rebellait et si les animaux marins se mettant à se rebiffer ?

Très sensible, avec justesse, l’auteur saupoudre son récit de faits fantastiques, ce qui lui donne un corps surnaturel ; mais qui soulève un phénomène de société alarmant. Ce jeune couple est admirable, tant par leur détermination que par leur espoir que tout peut encore s’arranger et qu’un avenir radieux les attend. Le rôle des autorités dès qu’un fait les intéresse est ici très bien décrit. Une écriture fluide, dynamique, un suspense bien maintenu, une alternance passé-présent savamment bien dosé ; un magnifique cocktail fantastique mais plausible, rend cette lecture agréable et tient en haleine le lecteur. J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite.

Résumé : Alors que le printemps s’annonce doucement sur l’île de Noirmoutier, des phénomènes étranges bousculent la vie des pêcheurs : filets détruits, chalutiers mis à mal, casiers dévastés. Puis ce sont les forces militaires qui s’installent au large et dans les terres. Il n’y plus aucun doute, une créature mystérieuse rôde dans l’océan ! Thaïs et Gabriel vont croiser la route de cette créature et devenir aussitôt la cible des militaires. Pourquoi ceux-là veulent-ils à tout prix la capturer ? D’où vient-elle exactement ? Quelle est l’étendue réelle de ses pouvoirs si convoités ? Seule Thaïs le découvrira.

Date de parution : 13.03.2015 aux Editions Ella

AVT_Christophe-Prat_9339.jpeg

 

 

Confession d’un Pot de Miel (tome 3) de Valérie Valeix

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : Nous retrouvons Audrey dans une nouvelle aventure, invitée par une de ses amies dans un domaine viticole ; une semaine qui devait être des vacances ne vont pas être de tout repos. En effet, à peine arrivée Edmond décède de manière suspecte. Audrey va reprendre sa casquette auxiliaire de gendarmerie et va mettre tout en œuvre pour faire la lumière sur ce meurtre qui laisse son amie veuve enceinte. Elle va comme à son habitude remuer ciel et terre, enquêter quitte à se mettre elle-même en danger. Les mobiles ne manquent pas, la jalousie, la haine, la cupidité ? Tous sont possibles et probables !! Mêlant vin et miel, les protagonistes tombent comme des mouches.

Pendant ce temps, son futur mari Antoine, gendarme, part en Russie pour se préparer aux futures épreuves de natation.

L’ombre plane autour de ce couple le poids du doute et du passé. Quand arrive le jour J de leur mariage, le retour de Walter suscite beaucoup d’interrogations.

J’ai été ravie de retrouver la plume de l’auteur, l’audace de ses personnages, leurs engagements et leur sagacité. Ils sont attachants, poignants et ne manquent pas de panache. J’apprécie également les jeux de style de l’auteur mêlant parfois humour et sarcasmes. Le suspense est maintenu jusqu’au bout et la fin nous réserve de nombreuses surprises. Un opus à plusieurs tiroirs avec l’enquête d’Audrey d’une part, mais également le passé qui resurgit avec sa noirceur et ses tragédies. La nature est un personnage dans cette série, différents sujets sont abordés avec entrain et délicatesse. La famille et la solidarité sont également bien présentes dans ce volet, mettant en lumière les mensonges et les non-dits. Le personnage de Walter, jumeaux d’Antoine, revenu d’Afghanistan, est à la fois énigmatique, soucieux, cachant une part sombre empreint d’une certaine noirceur, rend le lecteur très curieux.

Une très belle lecture !!! Une série que je poursuivrai très prochainement, j’ai hâte de retrouver l’intrépide Audrey.

Résume : Audrey se rend dans le prestigieux terroir de Monbazillac résoudre une affaire de miel empoisonné responsable du décès d’Edmond Robart, propriétaire du domaine viticole Château Haut-Briac qu’Héloïse, ancienne élève d’Audrey et nouvelle jeune épouse de Robart, souhaite transformer en spa apicole de luxe. Enceinte de cinq mois, Audrey, qui s’apprête à épouser Antoine, se porte au secours de son amie sur laquelle pèsent de lourds soupçons, relayés par Alexia, la fille de Robart. C’est le moment que choisit Walter, le jumeau d’Antoine, pour réapparaître. A la joie des retrouvailles succèdent les règlements de comptes : Walter, guidé par l’inoxydable Frère Ambroise, exige des réparations pour ses deux ans passés en geôles afghanes…

Date de parution : 23.03.2018 aux Editions du Palémon

VALERIE VALEIX