Confession d’un Pot de Miel (tome 3) de Valérie Valeix

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : Nous retrouvons Audrey dans une nouvelle aventure, invitée par une de ses amies dans un domaine viticole ; une semaine qui devait être des vacances ne vont pas être de tout repos. En effet, à peine arrivée Edmond décède de manière suspecte. Audrey va reprendre sa casquette auxiliaire de gendarmerie et va mettre tout en œuvre pour faire la lumière sur ce meurtre qui laisse son amie veuve enceinte. Elle va comme à son habitude remuer ciel et terre, enquêter quitte à se mettre elle-même en danger. Les mobiles ne manquent pas, la jalousie, la haine, la cupidité ? Tous sont possibles et probables !! Mêlant vin et miel, les protagonistes tombent comme des mouches.

Pendant ce temps, son futur mari Antoine, gendarme, part en Russie pour se préparer aux futures épreuves de natation.

L’ombre plane autour de ce couple le poids du doute et du passé. Quand arrive le jour J de leur mariage, le retour de Walter suscite beaucoup d’interrogations.

J’ai été ravie de retrouver la plume de l’auteur, l’audace de ses personnages, leurs engagements et leur sagacité. Ils sont attachants, poignants et ne manquent pas de panache. J’apprécie également les jeux de style de l’auteur mêlant parfois humour et sarcasmes. Le suspense est maintenu jusqu’au bout et la fin nous réserve de nombreuses surprises. Un opus à plusieurs tiroirs avec l’enquête d’Audrey d’une part, mais également le passé qui resurgit avec sa noirceur et ses tragédies. La nature est un personnage dans cette série, différents sujets sont abordés avec entrain et délicatesse. La famille et la solidarité sont également bien présentes dans ce volet, mettant en lumière les mensonges et les non-dits. Le personnage de Walter, jumeaux d’Antoine, revenu d’Afghanistan, est à la fois énigmatique, soucieux, cachant une part sombre empreint d’une certaine noirceur, rend le lecteur très curieux.

Une très belle lecture !!! Une série que je poursuivrai très prochainement, j’ai hâte de retrouver l’intrépide Audrey.

Résume : Audrey se rend dans le prestigieux terroir de Monbazillac résoudre une affaire de miel empoisonné responsable du décès d’Edmond Robart, propriétaire du domaine viticole Château Haut-Briac qu’Héloïse, ancienne élève d’Audrey et nouvelle jeune épouse de Robart, souhaite transformer en spa apicole de luxe. Enceinte de cinq mois, Audrey, qui s’apprête à épouser Antoine, se porte au secours de son amie sur laquelle pèsent de lourds soupçons, relayés par Alexia, la fille de Robart. C’est le moment que choisit Walter, le jumeau d’Antoine, pour réapparaître. A la joie des retrouvailles succèdent les règlements de comptes : Walter, guidé par l’inoxydable Frère Ambroise, exige des réparations pour ses deux ans passés en geôles afghanes…

Date de parution : 23.03.2018 aux Editions du Palémon

VALERIE VALEIX

Le Secret des Carnutes, II Les Conjures de l’Aube de Frédéric Parra

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : Une histoire qui commence par un enchaînement de meurtres totalement inexpliqué, à Chartres mais également dans toute la France. Les différents services sont au point mort, pas d’indice. Les enquêteurs Molina et Idda, malgré de nombreuses recherches ne peuvent que constater leur impuissance. La rencontre avec un astrologue va changer la donne, mais…

Un très bon duo d’enquêteurs qui se complètent à la perfection. Molina, plutôt taciturne voir dépressif et Idda, d’humeur tout le temps égal. Les personnages sont très bien dépeints.

J’ai apprécié le thème original avec la présence de l’alchimie, la franc-maçonnerie, l’astrologie, une mélange de croyances et d’histoire. Je reconnais que parfois ces données sont un peu trop présentes, manquent un peu de fluidité, et cassent un peu le rythme de l’enquête et des événements.

La première partie du livre a été pour moi un peu laborieuse, mais j’ai pris beaucoup de plaisir dans la seconde.

L’auteur, avec cette enquête originale, ouvre les portes à toutes les supposition, jusqu’au dernier moment, le lecteur ne se rend pas compte de qui peut être derrière cette croisade meurtrière. Le but est très bien évoqué. Les enchaînements et déduction se tiennent à merveille dans ce puzzle, même si la résolution finale, est un peu rapide. Le personnage de la voisine m’a parfois beaucoup fait rire. Même si je n’ai pas été totalement conquise par cette lecture, je lirai sûrement de nouveau l’auteur.

Résumé : Italie, Ferrare, 1516. Trois cavaliers s’enfuient et tentent de franchir les Alpes. Dans leur besace, un secret qui pourrait changer la face de l’humanité. France, Chartres, de nos jours. Entrée du soleil dans le signe du Taureau. Sept hommes sont sacrifiés. Quelques mois plus tard, le cauchemar recommence. Deux hommes, un lieutenant de police et un astrologue, se lancent à la poursuite d’un assassin qui mène sa vengeance par-delà les siècles…

Date de parution : 07.04.2014 aux Editions Ella

AVT_Frederic-Parra_2283

 

 

 

Sur les toits : Meurtre dans le Perche de Bertrand Arbogast

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : Une histoire qui commence par une presque illumination. Gautier pense avoir vu le corps d’une jeune femme dans la rue, le temps de descendre de l’échafaudage, il a disparu. Il va très vite se rendre compte qu’il n’a pas vu de mirage, quelques jours plus tard Julie est portée disparue, puis est retrouvée étranglée. Entraîné malgré lui comme témoin, il va se « prendre au jeu » et échafauder ses propres théories et ne va pas prendre les mêmes directions que la gendarmerie. Revenu dans la ville de son enfance pour travailler, il va user de ses connaissances afin de débusquer le tueur. Aidé par Adrien un adolescent pour lequel il se prend d’affection paternel, qu’il va embaucher puis entraîner dans sa folle aventure : trouver le meurtrier.

Adrien, adolescent un peu en marge, qui a pris une année sabbatique après son bac, va accepter de travailler pour Gautier et va se révéler avoir de bonnes réflexions sur leur mission secrète. Il va également soutenir son patron dans les durs moments qu’il traverse.

Gautier, trentenaire, couvreur, une âme déchirée par un drame, un peu solitaire au premier abord va s’ouvrir et se livrer peu à peu.

A eux deux ils ne vont pas hésiter à tout mettre en œuvre afin de ne pas qu’un innocent finisse ne prison. Une belle amitié née entre les deux hommes, une complicité entre dans la danse. Ils se font confiance, s’épaulent, se charrient, le tout dans la bonne humeur. Ils s’unissent afin de mettre en lumière la vérité, malgré les embûches ils ne lâcheront jamais prise. Une rencontre qui changera leur vie.

Un premier polar réussi. Au-delà de l’enquête, l’auteur met à mal les idées reçues et dénoncent certains faits de société. Les personnages ont out un rôle à jouer et sont très bien distribuer. Une plume fluide et dynamique rythme ce récit, un suspense maintenu jusqu’au bout. Des retournements de situations très inattendus. Une narration très étoffée, qui nous transporte dans les lieux et les situations évoquées. A travers ces protagonistes, l’auteur nous embarque dans la vision de certains drames qui sont malheureusement d’actualité, comment en faire le deuil ? … Mais je ne vous en dis pas plus, prenez le temps d’aller dans le Perche découvrir Mortagne, Gautier et Adrien.

Résumé : On en découvre des choses du haut d’un toit ! Gautier, couvreur itinérant, revient dans sa ville natale de Mortagne-au-Perche pour un chantier. Du haut de son toit, en plein centre-ville, il aperçoit un corps allongé dans une ruelle. Le temps qu’il se précipite sur les lieux, le corps a disparu. Sans le vouloir, Gautier se retrouve enquêteur, bien vite rejoint par Adrien, un jeune homme désœuvré qu’il embauche sur le chantier. Ensemble ils vont croiser des personnages plus ou moins sympathiques, plus ou moins louches. Sous l’œil bienveillant du philosophe Alain, réussiront-ils à savoir qui a tué la femme en rouge ?

Date de parution : 08.06.2019 aux Editions du Loir

arbogast

 

Sois Zen et Tue-Le de Cicéron Angledroit

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

Mon avis : Je viens de découvrir la première enquête de Cicéron Angledroit. Elle va le dérouter tant la demande peut sembler intrigante. Une femme, contre l’avis de ses enfants, lui demande de retrouver le meurtrier de son mari, 10 ans après sa mort. Elle en est persuadée il n’est pas mort naturellement. Bien rémunéré, ce contrat va l’amener à découvrir une vérité tant souhaitée. Mais d’autant plus surprenante.

Parallèlement, des bombes explosent dans les mains de délinquants, un justicier sévirait-il à Paris et en banlieue ? Cicéron va faire la rencontre d’un commissaire et d’étranges personnages qui vont devenir son quotidien. Lui-même une personne atypique, sa vie : sa fille, ses enquêtes de privé et ses conquêtes. De fil en aiguilles nous en apprenons plus sur lui.

L’auteur signe ici un premier volet très sympathique et totalement décalé. Que ce soit le style d’écriture qui rappelle les films des Tontons Flingueurs ou dans le choix de ses protagonistes à la fois loufoques et attachants. Une plume au genre gouaille qui se couple parfaitement à ce personnage rocambolesque. Sa sensibilité saura convaincre les fans du genre. Pour moi, une lecture très agréable, original, je découvrirai sûrement ses prochaines aventures.

Résumé : Nonchalant et séducteur malgré lui, Cicéron Angledroit est détective privé en banlieue parisienne. En manque d’argent, il accepte l’étonnante offre de Madame Costa : enquêter sur la mort de son mari enterré depuis dix ans.

Ses aventures rocambolesques ne font que commencer…

« Mais qu’est-ce qu’il lui prend, à la mère Costa, de me demander d’enquêter sur la mort de son mari enterré depuis dix ans ? Si j’accepte, c’est bien parce que j’ai besoin de sous ! Et puis il y a cette histoire de truands de banlieue qui explosent à chaque coin de rue. Et ces SDF qui n’en sont pas… Ajoutez une ou deux femmes mariées, un Yorkshire, mélangez le tout et dégustez ! Mais c’est qui qui tue ? Pour le savoir, il va falloir me suivre, moi Cicéron Angledroit, jusqu’au bout de cette histoire… »

Date de parution : 09.09.2016 aux Editions Palémon

ANGLEDROIT CICERON

Meurtre sur Oléron, Les Mouettes ne se marrent plus de Line Dubief

meurtre

Mon avis : Une enquête menée en tandem en police et gendarmerie. La police de la Rochelle mandatée pour venir soutenir la gendarmerie de l’Ile d’Oléron. D’un côté le continent, de l’autre l’insulaire, deux façons de vivre et de mener l’enquête. Un sacré duo se forme, ils se complètent parfaitement dans le travail et en viennent même à sympathiser et à se charrier.

Alors justement, le meurtre d’un jeune homme sans histoire, menant ses études sur le continent et travaillant l’été sur son île natale va susciter le plus grand émoi et  de vives réactions. Qui s’en est pris à Mathieu que tout le monde connaît ? Un tueur en pleine saison. Tout le monde est sur le qui-vive. Où chercher ? Côté professionnel dans les marais, au vignoble ? Côté personnel à propos d’une fille ? Autant de réponses que les enquêteurs vont devoir mettre en lumière afin de démasquer le coupable et permettre aux parents de faire leur deuil.

Mathieu, personne timide, réservée, quelque peu efféminée, attachante. Il cumule deux jobs d’été, sort avec ses amis, joue au volley et fume un peu d’herbe. Qui va lui en vouloir assez afin de l’assassiner de mettre ainsi en scène son cadavre.

Plus de questions que de réponses, mais les fins limiers que sont le commissaire et le gendarme ne vont n’avoir de cesse d’éclaircir ce mystérieux crime. Ils ne vont pas hésiter à interroger tout le monde, notables y compris. Les indices vont peu à peu faire surface et entraîner le lecteur comme le duo d’enquêteurs sur des pistes pas toujours concluantes. L’ambiance insulaire est ici très bien dépeinte par l’auteur, le côté village où tout le monde se connaît mais qui en vérité personne ne se fréquente assidûment. Le bord de mer, la plage, les différentes parties de l’île sont très bien décrites. Le lecteur se croit les pieds dans le sable en train d’admirer les marées, les salants et tout l’environnement sous le soleil. De même pour la Rochelle où nous découvrons avec plaisir cette ville en période estivale. J’ai beaucoup aimé la précision de l’auteur tant grâce à ses descriptions que par le déroulé de l’intrigue. Les grains de sable semés qui mènent à la vérité. La précision quasi chirurgicale de l’auteur, combinée à une écriture fluide, haletante, vous promet un très bon moment de lecture. Je salue l’auteur pour cette construction, mêlant flash-back et déroulé du quotidien au cœur des investigations. J’ai également beaucoup apprécié l’association Police-Gendarme, peut aurons-nous la joie de retrouver Ray et Oscar dans d’autres aventures. En attendant je vous souhaite une bonne découverte !!!

Résumé : Sur une petite plage de l’île d’Oléron, un jeune homme est retrouvé mort, à demi enseveli dans le sable. Raymond Eustache, commissaire de police de La Rochelle, est dépêché sur place. Au rythme enivrant des effluves marins et des pineaux charentais, il arpente les marais salants sauvages et les vignobles de l’île. Au fil de ses rencontres, il s’imprègne de la vie insulaire. Alors que se profile la courte vie de la victime, les circonstances du meurtre se dessinent pour faire resurgir un passé implacable et douloureux.

Date de parution : 02.03.2017 aux Editions La Geste

line

 

Autopsie d’Un Mensonge de Françoise Le Mer

autopsie

Mon avis : Ma première enquête en compagnie de Le Gwen et de Le Fur. Une sacré découverte au milieu de ce chemin meurtrier. Les cadavres sont retrouvés de part et d’autre de ce coin de Bretagne. Hormis le père et sa fille, aucun lien apparent et pourtant quel secret ce fameux 13 ? Un jour où les superstitions vont bon train mais est-ce une date si anodine ? Que s’est-il réellement passé ? Pourquoi s’en prendre à cette famille sans histoire ? Du moins de prima bord.

Des enquêteurs proches des habitants, à l’heure écoute, ils sont soucieux des détails. Ils vont tout mettre en œuvre pour découvrir la vérité aussi invraisemblables soit-elle. Pourtant les indices surgissent mais le plus compliqué n’est-il d’assembler le puzzle ? Elle va les entraîner au-delà de la région et réouvrir certaines blessures.

Le boulanger qui va découvrir les premiers corps sans vie. Ce personnage m’a profondément touchée au vue de sons quotidien au côté de sa femme et de son beau-fils. Courageux, empathique, amoureux et qui devra retrouver goût à la vie.

Un polar psychologique qui démontre la puissance de l’enfance, des faits et des conséquences qui vont suivre. Comment se remettre ? Mais aussi quel chemin parcourir ? Comment tout peut basculer ? Les secrets sont parfois les premières armes des assassins, ainsi que la manipulation psychologique ; les mensonges sont des accessoires. Lorsque le piège se referme, les langues se délient et les drames pleuvent. Du rythme, une fin qu’on ne voit pas venir. J’ai été à la fois surprise et secouée à la fin de ma lecture, livre dévoré en un après-midi. Une plume  fluide addictive, entraînante. Un suspense maintenu jusqu’au bout, un déroulé tortueux montrant les difficultés des enquêteurs. Le soucis du détail va leur donner raison. Mon premier livre de l’auteur et sûrement pas le dernier.

Résumé : Aucun boulanger ne s’imaginerait tomber sur une scène de crime en livrant, un samedi matin, baguette et croissants chez l’un de ses clients.

C’est pourtant le cas de Jean Le Sueur, un artisan de Roscoff, qui découvre les corps sans vie du docteur Gauthier et de sa fille, Léa. L’émoi sera d’autant plus grand dans la paisible cité corsaire qu’on constate rapidement la disparition des deux autres membres de cette famille apparemment sans histoires: la mère, Caroline, et son fils, Jules.

Dans les jours suivants, le mystère de cette terrible affaire va s’épaissir encore car de nouveaux crimes qui pourraient être liés sont perpétrés dans le Finistère.

Quel mobile anime donc le machiavélique individu qui sème la mort dans des lieux aussi différents qu’une demeure bourgeoise roscovite, un humble penty de Plouhinec et la forêt de Toulfoën, près de Quimperlé́?

Au commissaire Le Gwen, assisté du lieutenant Le Fur, l’éprouvante mission de conduire l’Autopsie d’un mensonge qui les plongera dans les abysses de la perversité́ humaine…

Date de parution : 07.12.2018 aux Editions Le Palémon

francoise le mer

On A Toute La Vie Pour Mourir de Cyrille Thiers

on a

Mon avis : Nous voici en présence de différentes nouvelles retraçant différentes manières de mourir, non naturelles je précise. Nous suivons certains personnages récurrents. Mais surtout nous passons un très bon moment de lecture à découvrir l’histoire de personnages et surtout leur mort. Macabre ? Non pas du tout… Il est très bien évoqués ici les raisons qui peuvent franchir le pas et décider de se débarrasser d’une personne. La cupidité, la jalousie, la vengeance… Tous les ingrédients qui alimentent des sentiments et qui vont entraîner une issue fatale pour l’un de leur propre ou un inconnu.

Des protagonistes aux multiples facettes qui vont vous surprendre, vous attendrir. Peut-être se reconnait-on dans certains d’entre eux ? Bref, les différentes rencontres qui peuvent changer le court de votre vie ou y mettre fin. Je ne vous le souhaite pas rassurez-vous…

L’auteur avec une plume directe vous entraîne à ses côtés dans d’autant d’histoires que de ressentis. Il use sans abuser de sarcasme et jeux de mots, qui pimentent cette lecture. C’est vivant, piquant, mordant et aucun temps mort. Le making off à la fin du livre est génial, en effet l’auteur nous livre comment ces nouvelles lui sont venues et leur vie. Une belle découverte, un bon moment de lecture !!! Un livre que je recommande ? Bien sûre, sans hésiter !!! Arrivé au dernier épisode que j’ai trouvé extraordinaire, vous m’en direz des nouvelles !!!

Assez salivé je vous dévoile le sommaire :

Marche funèbre

La sapin de Noëlle

Ticket gagnant

Le tueur au tournevis

Mozart est là

Dérapages

Généalogie appliquée

Le spectre de l’autocar

Son petit doigt m’a dit

Vous êtes tous témoins !

Généalogie appliquée… la suite

La croûte du siècle

Tueurs en parallèle

Conquistadors

Je vais à Rio

Secrets de fabrication

Je remercie l’auteur pour sa confiance et la découverte

ded

Résumé : J’ai rassemblé dans cet ouvrage quinze histoires très noires dont certaines ont eu l’honneur d’être primées dans divers concours. Ces récits ont en commun la mort sous toutes ses formes, jusqu’aux plus improbables. Souvent violente, parfois glauque, elle façonne minutieusement la noirceur de ces intrigues en les parsemant de cadavres, d’ossements, et même de momies. Vous aurez probablement du mal à discerner les victimes des coupables. Néanmoins, jusqu’à l’hécatombe finale, je vous garantis un plaisir aussi malsain que jubilatoire en observant les acteurs de ces tranches de vies, ou plutôt devrais-je dire … de ces vies tranchées.

Date de parution : 17.01.2019 en Autoédition

cyrille