Les enquêtes de Sherlock Holmes : L’Homme à la lèvre tordue d’Arthur Conan Doyle, Anton Lomaev

5

Mon avis : Une histoire que je ne connaissais pas et que j’ai découvert grâce à ce magnifique livre.

Des bas-fonds pour opiomanes jusqu’à la campagne, en passant par la rue. Voilà le cadre très large de ce récit. Docteur Watson est à l’initiative de cette nouvelle enquête. Retrouver le mari d’une amie de sa femme, addicte à certaines pratiques qui peuvent le mettre en danger.

Une disparition inquiétante qui va se révéler bien plus compliquée que prévue.

Trépidante, avec un rythme soutenu, le lecteur est embarqué dans cette enquête. J’ai beaucoup aimé le dénouement, la façon de le présenter et ce qu’il dégage. Jusqu’où peut pousser le mal être même dans les milieux dits « privilégiés » ?

Tous les ingrédients de l’auteur sont regroupés ici en un cocktail détonant mêlant humanité et rebondissements. D’une certaine manière j’ai été émue par cette résolution.

De magnifiques illustrations ponctuent régulièrement les pages de ce livre. Minutieuses et détaillées, on croirait des peintures. J’aurais aimé que l’histoire se poursuivent afin de rester dans cet univers attirant et dépaysant.

En plus d’une très belle lecture, une enquête qui tient en haleine, ce produit est de toute beauté. J’ai vu que cette série comptait d’autres histoires qui m’attirent… On en reparlera bientôt !!!

Je remercie Nadège pour ce cadeau d’anniversaire qui m’avait touchée, tant par le choix, et ravie car une très belle découverte.

5 1

Résumé : Par une chaude nuit d’été, Watson s’enfonce dans les bas-fonds de Londres à la recherche d’un homme en perdition – et tombe sur Sherlock Holmes, grimé en vieil opiomane. C’est le début d’une fascinante enquête qui mènera le célèbre duo des salons cossus d’une belle villa des environs de Londres, à la cellule humide et sordide d’un commissariat de quartier. Chacun y jouera des apparences pour tromper son monde. Mais le grand Sherlock Holmes saura dénouer les fils de l’intrigue, dans un final éblouissant et spectaculaire !

Date de publication : 07.10.2020 aux Editions Sarbacane

1310273-Sir_Arthur_Conan_Doyle

Dans la tête de Sherlock Holmes : Tome 1 – L’affaire du ticket scandaleux de Cyril Lieron et Benoît Dahan

SHERLOCK

Mon avis : Honte à moi je ne connaissais pas du tout cette enquête de Sherlock Holmes. Alors c’est avec grand plaisir que je me suis plongée dans cette enquête qui promet de sacrés rebondissements et qui débute par un simple concours de circonstances par une visite singulière à Watson.

Ensuite la magie Holmes va opérer et nous emporter aux côtés de ses pensées et moi j’ai adoré le principe de ses planches qui nous « découpe » l’esprit de Sherlock et bien sûr accompagnées du fil rouge afin de ne pas se perdre.

PLZNCHE TETE

Ce procédé original rythme parfaitement cette première partie entre les réflexions et les actions. L’alternance des connaissances de Sherlock entre le côté scientifique et culturelle générale est habilement répartie.

Les graphismes sont magnifiques, en courbes et situent le lecteur également dans l’espace en plus qu’au cœur de l’intrigue.

Je pensais, malgré la période, que le tome 2 était sorti en Octobre 2020, il va me falloir gentiment patienter pour découvrir le dénouement de cette intrigue passionnante.

Je ne peux que vous conseiller ce produit magnifique, une surprise vous attend sur la couverture…

Tout comme les auteurs « A suivre… »

DED

Résumé : Un simple diagnostic médical du Dr Watson se révèle être bien plus que cela…
La découverte d’une poudre mystérieuse sur des vêtements et d’un ticket de spectacle très particulier amène Sherlock Holmes à penser que le patient n’est pas l’unique victime d’un complot de grande ampleur.
Il semblerait en effet que l’étrange disparition de londoniens trouve son explication dans les représentations d’un magicien Chinois. D’autres tickets retrouvés confirment les soupçons du détective…

Date de publication : 24.05.2019 aux Editions Ankama

Quelques mots sur notre rencontre

AUTEUR SHERLOCK

Le jeu de la défense d’André Buffard

LE JEU

Mon avis : Livre lu d’une traite, responsable d’une courte nuit. Bon une fois que j’ai dit ça…

Mon premier livre de l’auteur et surement pas le dernier, heureusement j’en ai un autre sous la main pour bientôt.

Passionnée de polars et de thriller, nous sommes habitués à retrouver des policiers, gendarmes, justiciers ou privés. C’est ma première lecture à travers les yeux d’un avocat de la défense.

Grâce à cet angle nous découvrons l’ensemble des étapes, de la découverte du cadavre à l’énoncé du verdict.

A travers cette enquête passionnante autour du meurtre d’une jeune magistrate qui émeut l’ensemble de la profession. Toutes les pistes vont faire jour, mais principalement sa vie personnelle, elle avait un amant… Pour peu que ce monsieur fasse parti du palais, il n’en faut pas plus pour que l’affaire explose au grand jour et que les médias s’emparent du sujet.

La police, la scientifique, les juges, greffiers, les médias, tout ce monde qui gravite autour d’une affaire, où chacun peut avoir sa propre conviction.

Un style totalement addictif, des phrases courtes, de nombreux dialogues rythment parfaitement ce récit. De plus, le lecteur va de surprises en découvertes en même temps que l’avocat avance et accède aux éléments. A travers ses yeux et ressentis, on suit pas à pas l’évolution du dossier. Très habilement, l’auteur nous explique les points de procédure obligatoires et l’évolution que la justice a connu ces dernières années. Tout s’imbrique à merveille. J’ai particulièrement apprécié découvrir ce que pensait David sur la présence de l’avocat dès les premières heures de garde à vue. Les avantages, les inconvénients et la notion d’équilibriste qu’il faut parfois user pour caler l’imprévu dans un planning ultra chargé où chaque minute compte.

L’ambiance au palais de justice est très bien documentée, sans pour autant nous paraître barbante. Au contraire, j’ai eu l’impression d’être un caméraman qui suivait le protagoniste principal partout et accédait à ses réflexions et pensées.

L’auteur met très bien en lumière également comment une stratégie peut partir à volo si un nouvel élément surgit. Nous découvrons aussi la relation client-avocat, et l’établissement de la défense suivant les éléments ; mais aussi les dangers du mensonge.

L’humain est placé au premier plan, ce n’est pas la vérité mais la défense d’un justiciable que l’on découvre ici. Les faits, les acteurs, le rôle de chacun, l’image d’une scène de théâtre, la distance, sont d’autant d’éléments essentiels peut être pour l’enquête mais pour l’avocat de la défense sa priorité est et reste son client. Même s’il doit jongler avec plusieurs dossiers en même temps.

Même si je retiendrai que le « jeu », « la peur » et « l’adrénaline » sont parties prenantes dans ce rôle, les surprises de dernière minute, en règle générale, ne sont pas forcément les bienvenues.

Après cette première rencontre avec David Lucas, il est certain que j’irai découvrir ses autres affaires, avec les envers du décor.

 Résumé : Faire éclore la vérité dans une affaire criminelle ? Quand on est l’avocat de la défense, ce n’est pas notre problème. Seul le client compte. Est-ce trop cynique ? Voilà un cas qui fait chanceler les certitudes : à Lyon, une jeune magistrate a été battue à mort au fond d’une traboule alors qu’elle rejoignait en secret son amant. Plusieurs éléments accablent l’homme, notable et candidat à la mairie. La presse se déchaîne. Dans ce chaos, il a pris une bonne décision : me confier sa défense…

Date de publication : 14.06.2018 aux Editions Plon – 06.06.2019 aux Editions Points

ANDRE BUFFARD

Tatanka de Sébastien Vidal

tatanka

#Marentréelittéraire2020

 Mon avis : J’attendais avec impatience des nouvelles de Waltounet que j’ai suivi et apprécié tout au long de la trilogie, Woorara, Carajuru, Akowapa. Et voilà nous le retrouvons en dehors d’une enquête, lors d’un jogging qui aurait dû lui changer les idées de bon matin…

Mais bien sûr, rien ne se passe comme prévu, mais je vous laisse découvrir cette trentaine de pages.

L’auteur signe de nouveau un excellent récit noir. La campagne et l’environnement ont une place prépondérante pour construire le décor de ce drame. Le lecteur ressent tout, le froid, la nuit, le rythme cardiaque qui s’accélère de Walt. Les pensées et la violence intérieure font se révéler au fur et à mesure des foulées du gendarme.

Une écriture soignée et pointilleuse qui retranscrit parfaitement l’enjeu du drame qui pointe peu à peu son nez… La tension est à son comble, un suspense maintenu jusqu’au bout.

Je salue la prouesse de l’auteur d’avoir, en aussi peu de pages, réussi à nous plonger dans les bras de l’horreur. Un condensé d’émotions qui ne peut laisser personne insensible. La situation est tellement bien décrite que le lecteur a l’impression que le drame se déroule sous ses yeux.

Une lecture très émouvante, touchante et qui rend encore plus attachant notre Waltounet !!!

livres-seb

Résumé : Résumé : Walter Brewski met à profit une journée de liberté pour aller courir dans la campagne. Il est loin de se douter que ses pas vont le mener dans les bois, et que derrière la lisière inquiétante, se cache l’horreur absolue. Si les loups ont déserté la forêt, il reste des prédateurs d’une autre espèce.

Date de publication : Nouvelle offerte dans le coffret Les sentiments noirs,  01.11.2019 aux Editions Lucien Souni

Quelques mots sur notre rencontre

VIDAL SEBASTIEN

Les Disparues du Festival d’Alain Decortes

les disparues

#Marentréelittéraire2020

 Lecture de Juillet 

Mon avis : Je suis ravie de découvrir l’origine de la rencontre entre Arnaud et Stella. En effet ayant découvert l’auteur par Suriname Connexion, j’ignorais certains détails.

Un village s’apprête a accueillir le festival annuel de théâtre et pourtant rien ne va se dérouler comme prévu. Ce duo de nouveau réuni va tout mettre en œuvre pour retrouver Julie. Ils ne s’imaginent pas dans quel guêpier ils s’embarquent. En effet, certains secrets bien gardés vont voir le jour. De surprises en déconvenues, la lumière va peu à peu se révéler.

Un premier livre tout à fait réussi ! Un style efficace nous emmène dans cette enquête ayant pour décor le monde rural avec toutes ses particularités. L’auteur jongle habilement comme au théâtre entre les personnages et l’environnement (décors). J’ai été très sensible à ce procédé.

Les us et coutumes sont aussi bien respectés, tout le monde se connaît, la vie de chacun est connue de tous. Et pourtant certains faits obscurs arrivent pourtant à rester dans l’ombre. Est-on plus à l’abri d’un drame à la ville qu’à la campagne dite paisible ? L’auteur vous prouve que non.

Des personnages qui naissent, mais on devine d’ores et déjà que nous les retrouverons ensuite.

Tous les protagonistes de cette histoire, au même titre qu’une troupe de comédiens, est bien passé en revue. Chacun tient un ou plusieurs rôles. Le passé, également, tient une grande place dans cette aventure.

Quand le rideau se lève, tous les doutes sont permis même les plus rocambolesques. Un auteur que je suis toujours autant ravie de lire. Chaque détail est bien travaillé, rien n’est laissé au hasard. Cette enquête m’a réservée de nombreuses surprises.

LES DISPARUES DED

Résumé : Le rideau va se lever sur le festival de théâtre de Condrieu. La manifestation théâtrale est attendue avec impatience par certains, et décriée par d’autres. Pourquoi Julie, une des comédiennes, a-t-elle disparu ? C’est l’énigme qu’Arnaud cherchera à résoudre en compagnie de Stella.

Date de publication : 17.04.2017 aux Editions Lulu.com

A découvrir du même auteur : Suriname Connexion, Les ailes noires du goéland 

Quelques mots sur notre rencontre 

ALAIN DECORTES

Le dernier match de River Williams de Vincent Radureau

RIVER 

Mon avis : J’ai beaucoup aimé découvrir le monde de la NBA avec ses paillettes mais aussi les coulisses qui ne sont pas toujours à la hauteur de ce qu’on peut attendre du sport de haut niveau.

Un match au sommet, une finale sous haute tension !! De suite le lecteur est embarqué sous le feu des projecteurs et sur le parquet !

L’écriture est dynamique et rythmée ! Le monde du sport est impitoyable, la NBA ne fait sûrement pas exception. Quand Le joueur vedette disparaît, tout est remis en cause. Un monde s’écroule, les équipes bouleversées. Et tous les pronostics sont donc relancés !!

Sauf quand un corps est retrouvé… Plus de questions que de réponses pleuvent à cet instant… Et si… Et si… Toutes les spéculations sont permises avec leur lot d’aberrations et supputations. Sont-elles toutes si saugrenues que cela ?

L’auteur soulève très habilement le pouvoir et la place des sponsors, le staff, des médias et de l’argent dans le monde du sport. La place de chacun est définie et l’on veut en tirer le plus quitte à griller des cartouches, aller trop loin… Pour les médias, cette idée est très bien illustrée par le rôle de cette journaliste qui ne rêve que du scoop qui la fera sortir du lot quitte à blesser ou bouleverser des vies. Son envie passe avant tout et rien ne pourra l’empêcher d’acquérir à cette gloire tant convoitée, quel en sera le prix ?

Mais aussi, il souligne l’envers du décor d’un enfant prodige, en effet quand les parents poussent leurs enfants même talentueux et qu’ils vivent à travers les exploits de leur progéniture leurs propres échecs ou vie insipide. De plus le décor culturel est lui aussi très bien décrit, la place aux Etats Unis des origines, que se soit de naissance ou d’éducation.

Un livre à découvrir d’urgence, mêlant haute tension, rythme endiablé et douleur saupoudrée de souffrance. Une enquête bien menée, c’est grâce à la ténacité que la lumière sera faite sur la vérité. Une fin qui m’a émue et touchée. Le succès, la gloire et l’argent font-ils réellement le bonheur ?

 Résumé : Finales NBA. Les Boston Celtics affrontent le Jazz de l’Utah. Les trois premiers matchs ont tourné à l’avantage des Celtics, qui ne sont plus qu’à une victoire de leur 18e bague de champion. Il faut dire que la franchise du Massachusetts compte dans ses rangs un joueur d’exception.
River Williams. Athlète hors pair. Ailier fort des Celtics. Capable de mener, dunker, contrer, mais aussi passer et shooter à longue distance.
River Williams, qui rend folles toutes les défenses de NBA.
Et qui disparaît à la mi-temps du match 6. Sans laisser la moindre trace. Sans que personne ne l’ait vu quitter l’Arena de Salt Lake City. Volatilisé.
Jusqu’à ce que, cinq ans plus tard, des randonneurs trouvent un cadavre au fond d’une crevasse, dans l’une des zones les plus impénétrables du parc national de Canyonlands, dans l’Utah.
Celui d’un géant d’au moins 2,20 m.
Pour les enquêteurs du State Bureau of Investigations de l’Utah, la question est aussi évidente que brûlante.
Et si c’était lui ?

Date de publication : 25.06.2020 aux Editions Hugo Poche

vincent radureau

Black Cocaïne de Laurent Guillaume

BLACK

#Marentréelittéraire2020

 Mon avis : Dès les premières pages, l’auteur donne le ton. J’ai de suite embrassé les pas de Solo, un personnage attachant, il a quitté la France, son boulot de flic, et laissé son passé derrière lui pour commencer une nouvelle vie de détective à Bamako. Sur les traces de ses origines, il nous fait découvrir le pays de son père.

Il va se lancer à corps perdu en cherchant la vérité sur l’assassinat d’une jeune française qu’il avait fait libérer de prison pour une histoire de drogue. Sous la pression de sa sœur, il va malgré lui soulever tout un carcan opaque sur des méfaits qui font la fortune de certains.

Comme on s’en doute, il va déranger, s’attirer les foudres de nombreuses personnes, mettant chaque jour sa vie en danger. Il connaît par cœur les us et coutumes de ce pays, à qui s’adresser, comment opérer et se protéger. Pourtant rien ne le prépare à ce qu’il va devoir affronter. Jouant pourtant le jeu de la corruption et respectant les règles du milieu, la violence va de nouveau s’abattre contre lui.

Il a pourtant traversé des drames personnels qui l’ont marqué, il ne pensait pas devoir vivre de nouveau ce genre de chagrin et souffrances. Pourtant, il va poursuivre sa quête de lumière, quitte à remuer les ombres qui l’entourent.

L’auteur nous embarque totalement au Mali, j’ai découvert ce pays où je n’ai jamais mis les pieds. Mêlant très habilement ses intrigues et la présentation politique et géopolitique ; le lecteur est totalement immergé aux côtés de Solo. Il tremble et frémit pour lui tant l’ambiance est tendue.

Un livre coup de poing qui réveille, dépote, embarque et intrigue ! Une enquête rudement bien menée. Un suspense très bien incisé et maintenant jusqu’au bout. J’ai suivi les indices de notre détective, ses pensées et réflexions. L’ambiance est très bien retranscrite, l’impression d’y être est totale. De plus, le style de l’auteur très imagé donne l’impression de regarder un film. Il jongle habilement entre noirceur et espoir, ces trêves permettent au lecteur de respirer avant d’affronter de nouveau les actes diaboliques de certains êtres humains.

Je découvre l’auteur par ce livre, c’est certain que j’en lirai d’autres ! Totalement addictif et prenant !

black ded

Résumé : Viré des stups en France, Solo vivote comme détective à Bamako, capitale du Mali, en noyant ses souvenirs dans l’alcool. Une jeune touriste qu’il avait aidée à faire sortir de la prison où elle croupissait pour trafic de cocaïne, est retrouvée égorgée. Solo veut comprendre pourquoi, comme il veut comprendre pourquoi quelqu’un s’attaque à ses proches. Tandis que les cadavres se multiplient, il se lance à la poursuite des assassins à travers ce pays de chaleur, de poussière et de violence…

Date de publication : 12.03.2015 aux Editions Folio

Quelques mots sur notre rencontre

LAURENT GUILLAUME ET OLIVIER NOREK

En photo ici avec Olivier Norek 

N’oublie pas mon petit soulier de Gabriel Katz

KATZ

#Marentréelittéraire2020

Mon avis : Benjamin, artiste incompris va se retrouver à faire le Père Noël pour les Grands Magasins parisiens. Il n’imagine pas qu’une rencontre va bouleverser sa vie.

S’éprendre de la femme d’un autre n’est déjà pas en soit une bonne idée, mais quand cette dernière est la compagne d’un caïd recherché par les plus par les autorités.

De bons moments de courte durée en courses poursuites, de courtes accalmies en visite de prison. Voilà dans quoi Benjamin va s’embarquer bien malgré lui. Il va tenir le plus grand rôle de sa vie, lui qui comédien n’avait jamais réussi à décrocher de premier rôle. Le voilà servi !

L’auteur mélange finement les scènes d’actions et de réflexion ! Tout va très vite et le lecteur est happé dans cet engrenage aux côtés de Benjamin. Fuite au-delà des frontières et aventures marquantes qui font foncièrement marquées cette période féérique de fêtes. S’il aspirait à mettre un peu de piment dans sa vie, il va être amplement servi.

Le grand séducteur va rapidement se rendre compte que sa belle n’est peut-être pas digne de confiance. Mais comment peut-il faire autrement ? Leur vie est en danger. Un cap est franchi, aucun retour en arrière est possible.

J’ai adoré l’usage du sarcasme employé par l’auteur au fil des pages. Le rythme en entraînant, de nombreux rebondissements pimentent cette lecture très plaisante. On en vient à avoir beaucoup d’empathie vis-à-vis de ce jeune homme qui malgré lui s’est laissé aveuglé par un beau regard. Avait-il seulement une idée de ce qui se cachait derrière ?

L’auteur joue habilement avec certains clichés sur les femmes et le côté miroir aux alouettes des grandes fortunes. Lorsque la réalité fait redescendre sur terre, la chute n’en est que plus fatale.

Un excellent moment de lecture que je recommande vivement !! C’est frais, punchie et pour compléter ce menu de Noël en accompagnement on retrouve du panache et de l’humour, parfois noir. Un parfait cocktail !! A consommer sans modération !

Résumé : En acceptant ce job de Père Noël aux grands magasins, Benjamin Varenne ne s’attendait pas à déclencher un cataclysme dans sa petite vie de comédien raté. Beau gosse, séducteur, il va flasher sur la seule fille de Paris qu’il aurait mieux fait d’éviter comme la peste. II faut dire que Victoire, cette petite bombe irrésistible, n’est pas la gosse de riche qu’elle a l’air d’être, mais la femme d’un mafieux albanais, qui ne plaisante pas avec le code de l’honneur. Happé dans un engrenage de luxe et de violence dont il ne maîtrise pas les rouages, Benjamin va devoir improviser et, contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas ce qu’il fait de mieux. Des palaces parisiens aux îles paradisiaques du golfe de Thaïlande, il va vivre le Noël le plus mouvementé de sa vie.

Date de publication : 14.10.2015 aux Editions Le Masque

Quelques mots sur notre rencontre

gabriel katz

Moktar de Jérémy Bouquin

MOKTAR

#Marentréelittéraire2020

Lecture de Septembre

Mon avis : Sud, de la France, banlieue où règne en maître la drogue et la violence. Voici le décor où vit Moktar, numéro 2. Son rôle est de maintenir l’ordre et le business dans la cité et défendre le territoire.

Un caïd me direz-vous ? Un homme marié qui a des enfants, il va les chercher à l’école et s’occupe de ses filles. Il est sensible et attentif, mais sait donner de sacrés coups de taloches quand les gars ne font pas leur job. Un caractère bien trempé avec un cœur d’or et une humanité qui n’a pas de limite.

Les différents événements vont le pousser à enquêter en marge de la police afin de savoir qui est à l’origine du carnage. Les ennemis ce n’est pas ce qui manquent dans les quartiers voisins, où chaque territoire est prisé par d’autres.

Aux côtés de ce personnage attachant, nous découvrons sa vie et son passé. Plus globalement le fonctionnement de la cité et son organisation, comment la paix règne de manière éphémère. En effet, un rien peut embraser l’environnement et semer le trouble.

Le danger rode sournois, se cache derrière chaque mec extérieur à la cité. Outre la drogue et l’argent qui nourrit les familles, la prostitution et les « petits arrangements politiques » gangrènent les barres d’immeuble et mettent à mal l’équilibre précaire du secteur de Moktar. 

Son passé va avoir un rôle déterminant… et son futur n’en est que plus incertain.

La vie peut à tout moment s’écrouler tel un château de cartes.

J’ai beaucoup aimé cette lecture addictive, de nombreux dialogues rythment et ponctuent ce récit. Aucun temps mort, le lecteur est embarqué dans cette quête infernale de vérité, et les pensées de Moktar illustrent très bien l’ambiance de terrain.

Mon seul bémol est sur l’arrivée de la fin, je ne parle pas de son contenu qui appartient à l’auteur et que je ne remets pas en cause. Mais la manière, un peu trop rapide, elle aurait peut-être mérité de prendre un peu plus de temps et de ne pas arriver de manière si abrupte.

J’ai totalement adhéré au style et à l’écriture de l’auteur qui sont très fluides et agréables à lire. Les ambiances et tensions sont parfaitement bien mises en valeur et retranscrites, elles atteignent parfaitement le lecteur. De manière originale, l’auteur nous propose une immersion dans le milieu où violence et règle du talion règnent en maître. Je lirai sans aucun doute les autres titres de l’auteur.

Résumé : Le quartier Saragosse c’est le secteur de Moktar. Il y tient les barres d’immeubles, les avenues, la plaine de jeu, les commerces… Un véritable business à ciel ouvert, avec ses guetteurs, ses chefs de clans, leurs lieutenants. Tout ce petit monde s’est allié pour le trafic de came. Les alliances sont encore fébriles et il ne faut pas grand-chose pour allumer le feu. La ville est tenue jusqu’au jour où deux gosses se font faucher sous les balles d’une kalachnikov 7.62.

Date de publication : 03.09.2020 aux Editions Cairn   

Livre lu en lecture commune avec Delphine dont voici le retour : https://delphlabibliovore.blogspot.com/ 

D’autre(s) retour(s) sur ce livre : Imaginoire

Je vous remets le lien vers notre rencontre 

JEREMY BOUQUIN

Les Espionnes du Salève : Le Pacte Allen Dulles (tome 3) de Mark Zellweger

#Marentréelittéraire2020

Lecture de Septembre 

LE PACTE D ALLEN

Mon avis : Nous retrouvons l’équipe des Espionnes dans une autre partie de cette guerre. Ce volet est encore plus tourné sur la Résistance et les différents groupes qui composent cette force qui amènera à la fin de cette guerre.

J’ai beaucoup appris sur le rôle de chacun et les différentes zones d’ombre qui persistent encore de nos jours. Principalement sur le rôle et l’orchestration des Anglais et des Américains prenant en otage parfois les différents réseaux français.

Les guerres intestines au sein de la Résistance montrent leurs conséquences et leurs limites.

L’auteur met habilement en scène à travers le réseau constitué par les Espionnes les différentes actions que ce soit en Afrique du Nord, dans l’Europe de l’Est, en Allemagne, et bien sûre en Suisse.

L’ennemi est aux portes de Lyon et comment Barbie va retourner cette ville afin d’en ressortir tous les opposants au nazisme. Le rôle de la Gestapo est aussi très bien relaté.

Les personnages sont très bien dépeints et nous montrent à quel point ce monde est trouble, même au sein de l’Alliance. L’équilibre reste très précaire, même la place du Général de Gaulle n’est pas forcément acceptée par toutes les forces.

Toujours un plaisir de se retrouver au milieu de cette guerre qui a bouleversé la France et le Monde. Le rôle des femmes est fortement mis en avant à travers leurs différentes places dans les différents réseaux. J’apprécie toujours les axes choisis par l’auteur pour nous amener à nous poser des questions…

L’impression en lisant ce livre qu’un film se déroule sous nos yeux. Un rythme soutenu entre poursuite et intrigues. Le temps, le froid et l’hivers font partis totalement du décor.

Résumé : En ce 11 novembre 1942, l’armée allemande envahit la zone sud de la France et tout change pour nos Espionnes du Salève. Désormais, l’ennemi encercle Genève et le lac Léman. Les points de passages deviennent de plus en plus difficiles à franchir. Dans le même temps, la Gestapo de Barbie, l’Abwehr de Reile, s’infiltrent au sein des réseaux de la Résistance. Une hécatombe commence. Les temps sont durs pour la Résistance alors que la rivalité entre Résistance intérieure et Résistance de la France libre du général de Gaulle n’arrange pas les choses. Le représentant des États-Unis à Berne, Allen Dulles, va rajouter de la confusion à foison ! Le point d’orgue est l’arrestation de Jean Moulin le 21 juin 1943 à Caluire sur dénonciation. Mais qui a trahi ? Nos Espionnes vont enfin mener l’enquête. Traquer les armes secrètes des nazis, débusquer les agents doubles, participer aux actions de sabotages du SOE, les Espionnes du Salève sont sur tous les fronts.

Date de publication : 18.09.2020 aux Editions Eaux Troubles  

Je vous remets le lien vers notre rencontre

Les Opus précédents : L’Envers du Miroir, Bletchley Park

Autres œuvres de l’auteur : Cyber Games 

MARK ZELLVEGER