Qaraqosh de Maurice Gouiran

qaraqosh

Mon avis : Je suis ravie de retrouver Clovis, journaliste toujours à l’affût des bonnes histoires et des coups fourrés. Il a l’œil, le bon et pourtant, face à un personnage expérimenté il va avoir du mal à démêler le vrai du faux.

En reportage à Prague, afin de mettre en lumière et découvrir la fameuse bibliothèque d’Himmler, il quitte la Varune. Loin d’Emma qui enquête difficilement sur un double meurtre, il n’a pas idée à quel point il est au bon endroit pour l’aider.

Le point commun entre les victimes : leur mort et ils rentraient d’Irak via la République Tchèque…. Le duo Emma et Sami, n’est pas au bout de ses surprises, sachant que leurs intuitions divergent.

Des enquêtes compliquées, aux multiples ramifications, avancer méticuleusement et tout éplucher sans rien laisser au hasard.

L’auteur signe ici, de nouveau, un excellement volet !!!! Mêlant la fiction et les contextes géopolitiques actuelles. On suit pas à pas Mikki, un personnage incernable, qui rentrent du Moyen Orient, après avoir combattu l’Etat Islamique. Comment discerner les pours ou les contres ? Les difficultés des autorités à faire cette différence lors des retours sur le territoire français afin d’éviter que des cellules ne se constituent en Europe et agissent de l’intérieur.

Très brillamment sont mises en avant les motivations personnelles qui poussent des hommes à prendre les armes et à combattre les intégristes chez eux à a source afin que les drames puissent être éviter ailleurs dans le monde. Les filières, les réseaux, les parcours géographiques, on suit pas à pas comme les enquêteurs le cheminement, ainsi que leur Histoires liées à ces civilisations.

Sarcastique, un peu bourru aussi, mais au cœur d’or, Clovis, un personnage attachant ne laisse jamais rien au hasard. Nous faisons également un saut dans l’Histoire grâce à ses recherches, les vérités, les fantasmes rencontrent parfois des chimères et sorcières.

Le dosage fiction-réalité est savamment distillé et très bien étoffé, j’ai de nouveau beaucoup appris en découvrant ce brillant volet !!

Sans conteste, l’auteur a su de nouveau m’emporter en voyage et à travers le temps afin de comprendre le résultat que nous pouvons constater de nos jours.

Pour ma part, apprendre tout en lisant une fiction est un réel plaisir !! Une lecture qui divertit mais qui démontre et illustre est une parfaite réussite ! Je me plongerai prochainement de nouveaux afin de découvrir les autres escapades de Clovis.

Je vous laisse découvrir par vous-même la signification du titre, pour ma part c’était une énigme avant de lire ce livre.

Résumé : Ce qui est sûr, c’est que Clovis ne voit pas arriver ce Mikki d’un très bon œil… D’une part, parce que cet escogriffe pas très clair se dit menacé et cherche une planque du côté de la Varune, d’autre part, parce qu’il arrive d’Irak où il prétend avoir combattu au sein d’une milice chrétienne nommée Qaraqosh. Et puis Clovis n’a pas de temps à perdre : il doit partir le surlendemain pour un reportage à Prague où l’on vient de retrouver la bibliothèque d’Himmler consacrée à l’ésotérisme et à la sorcellerie. Coïncidence ou opportunité, c’est justement à Prague que la milice Qaraqosh a été créée. De leur côté, Emma et le SRPJ se retrouvent à enquêter sur deux meurtres commis dans la région, sur le même modus operandi. Les deux victimes s’avèrent également avoir été membres de Qaraqosh. Y aurait-il un lien avec ce fameux Mikki ? Entre les investigations de Clovis à Prague et celles d’Emma partie en urgence à Londres, le fil de la vérité semble se dénouer… Mais tous deux sont bien loin de se douter de la tournure que va prendre cette affaire !

Date de publication : 15.05.2019 aux Editions Jigal

A lire également du même auteur : L’Irlandais 

D’autres avis sur ce livre : blacknovel1, mes évasions livresques 

maurice

Ma vie sera pire que la tienne de Williams Exbrayat

ma vie

Livre lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus

Mon avis : Les deux premières parties sont distinctes, les histoires indépendantes et personnages différents. Déjà le ton est donné, c’est de la dynamite qui ne demande qu’à se consumer. Et lorsqu’en plus, les histoires se rejoignent et s’imbriquent, c’est l’apothéose. Avec leur profil particulier, leur vie atypique, vont-ils réussir à s’en sortir ?

Des personnages aux multiples facettes, les situations vont leur faire ressortir le bon, le moins bon et le pire de chacun d’entre eux. Pourtant certains n’étaient pas destiner à partir en vrille. Même le chien est un personnage à part entière et a sa part d’histoire.

Mon préféré ? Sauveur, bien sûr !!! Les braqueurs qui portent le nom d’un de nos présidents, c’était super, le tout saupoudré de quelques clins d’œil de leur personnalité.

L’auteur signe ici un très très bon polar. Usant de sarcasmes et de jeux de mots, mêlant, intrigues, sournoiseries, rebondissements, voir retournements de situation avec brio. Une plume qui exploite toutes les palettes de la langue française.  Une fin inattendue !!! Je recommande cette lecture à la fois pour son côté à la fois aérien et plein de noirceur.

Résumé : Quel est le point commun entre un looser amoureux, un bouledogue alcoolique nommé Disco Boy et une jolie hôtesse de casino ? Une sévère propension à être là au mauvais endroit, au mauvais moment. Ces trois-là n’étaient pas faits pour se rencontrer, encore moins pour évoluer en milieu hostile : des trafiquants de drogues, des braqueurs grimés en présidents, des flics retors et une bête qui hante la campagne. Tuer ou se faire tuer, telle est désormais leur seule alternative.

Date de parution : 29.08.2018 en AutoEdition

williams-exbrayat-1

 

Vous pouvez suivre ce prix sur les liens suivants :

Lien Site Internet Prix des Auteurs inconnus :

http://www.prixdesauteursinconnus.com/

Lien Facebook Prix des Auteurs inconnus https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/

Lien Instagram Prix des Auteurs inconnus https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/

Lien Twitter Prix des Auteurs inconnus

https://mobile.twitter.com/prixdesai

 

Mes autres lectures à venir dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 

 

baniere pai

La Trilogie Bordelaise : Violence (tome 1) de Philippe Charrac

violence

Mon avis : Ravie de rencontrer Lazare Servent et de découvrir ce flic à la fois bourru et nounours. De taille impressionnante, un regard de tueur, un cœur tendre. Il a des qualités de déductions redoutables et une interprétation qui lui permet d’analyser tous les éléments, une capacité de réaction hors norme.

Quelques flash-backs nous permettent de connaître les différents protagonistes, leur parcours et leur passé. Ici, justement le passé a toute son importance.

Il va, accompagné de Sonia, devoir faire face à ce terrible tueur en série qui sévit en région bordelaise. Un duo improbable, deux profils différents mais qui vont tenter de s’apprivoiser et de mener à bien leur quête qui promet de revêtir la seule couleur du sang.

Cette ombre qui parcourt à la ville en semant la mort, d’où vient-il ? Qui est ce tueur ? Quelles sont ses motivations ?

Une splendide découverte, une écriture fluide, un enchaînement de chapitres très bien pensé, tous ces éléments rendent la lecture totalement addictive. Ces chapitres qui changent d’environnement régulièrement, rythment parfaitement l’intrigue et l’enquête, un suspense et une tension maintenus jusqu’aux dernière lignes.

L’auteur aussi ose montrer l’envers du décor à la fois de la hiérarchie, de la politique et de la difficulté que peut rencontrer la police à mener leurs enquêtes à leurs termes.

Outre tout ce que j’ai écrit au-dessus, j’ai aussi beaucoup apprécié la prise de risque qu’a pris l’auteur à certains moments. Surprise et ravie d’avoir ressenti autant d’émotions et de questionnement. Le lecteur est immergé dans ce récit tonique, il suit pas à pas les enquêteurs.

Je suis déjà très impatiente de retrouver Lazare Servent, on nous annonce une trilogie, je sens venir de très belles heures de lecture à venir.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie

Résumé : Bordeaux, automne 2003. Un tueur en série frappe sans discernement. Sur sa piste, seul le lieutenant Lazare Servent semble capable de saisir la logique du meurtrier. Soupçonné d’être lui-même un assassin, perdu aux yeux du monde, hanté par son passé, il semble ressusciter soudain grâce à l’arrivée inopinée de sa nouvelle partenaire et la catharsis de cette nouvelle enquête sous forme de défi. Sa traque le mènera jusque dans l’ancien et gigantesque commissariat abandonné de la rue Castéja.

Date de publication : 02.03.2020 aux Editions Cairn

philippe charrac

Mourir En Scène (tome 2) de Christos Markogiannakis

2 mourir en scène

Mon avis : Après avoir patienté longuement, j’ai été ravie de retrouver Markou dans cette nouvelle aventure.

A la demande de son amie Vera puis de sa hiérarchie, il va devoir démêler cette ombre qui plane sur une chanteuse à succès qui a su traverser les années et les modes.

Plusieurs pistes se profilent : professionnelles et personnelles. La jalousie, l’amour, la haine, la vengeance ou la folie sont d’autant de possibilités que devra explorer Markou en jonglant habilement afin de ne froisser personne.

Une célébrité, un entourage proche amical mais aussi politique.

Le thème est très bien en valeur par de nombreuses références au milieu artistique musical et des people locales ou internationales. Une ambiance très bien retranscrite de ce monde à la fois de paillettes et de lumières mais aussi des coulisses où peuvent naître certaines amertumes.

Une enquête menée de bout en bout sans rien lâcher. J’apprécie beaucoup la manière très théâtrale de l’auteur de nous dévoiler ses fins, ici c’est parfait et colle parfaitement au sujet et au titre, savamment bien trouvé.

J’apprécie beaucoup Markou par sa droiture, son instinct mais aussi par ses sensibilités qui peuvent parfois lui jouer des tours. Il reconnaît quand il se trompe et n’hésite pas à faire machine arrière. Sa volonté aussi de résoudre cette enquête qui le rend amère, va le plonger dans la culpabilité mais il ne lâchera pas son objectif des yeux. Il ne fera aucun cas de ces personnalités qui peuvent parfois se sentir au-dessus des autres ni des travers politiques, seule compte la vérité. Que fera-t-il d’ailleurs lorsqu’elle sera devant ses yeux ?

Encore une fois l’auteur a su m’emporter aux côtés de ses personnages, je me suis même parfois prise au jeu et j’ai eu certains doutes sur certains personnages. Je suis fan de la construction même du roman, de la manière dont les éléments sont distillés et apportés ensuite. L’orchestration de cette fin est splendide. Le suspense est bien maintenu, même quand le puzzle semble s’emboîter.

Je m’arrêterai en résumant que c’est une belle réussite ! Un très moment de lecture également, j’ai aussi appris la généalogie grecque et une phrase me marquera un moment « la cousine de ma mère est ma tante », elle m’a un moment perturbée…puis le rideau s’est levé et l’histoire a pris corps.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie

Résumé : Un été torride sur les bords de la Riviera athénienne. Tandis que des hauts parleurs déversent des mélodies pop, une foule électrisée danse pieds nus sur le sable devant une chanteuse propulsée jusqu’à la scène par un monte-charge pneumatique, telle Aphrodite jaillie des eaux. Cinquante mille fans de tous âges assistent aux adieux de leur idole lors d’un concert retransmis en direct par la seule chaîne musicale ayant survécu à la crise grecque. Le capitaine de la police Christophoros Markou, numéro deux du département des homicides de l’Attique, n’est pas là pour s’amuser mais pour assurer le service d’ordre de la star avec ses équipes. Lorsque, tout à coup, la fête tourne au cauchemar : la scène prend feu avant d’exploser. Accident ou attentat ?

Date de publication : 26.02.2020 aux Editions Albin Michel

Découvrez le premier volet : Au 5ème Etage de la Factulté de Droit

Autre oeuvre de l’auteur : Une Tradition de Noël 

CHRISTOS

Bleu Blanc Sang (tome 2) de Bertrand Puard  

BBS T2

Mon avis : Nous revoici de nouveau aux côtés d’Eva et de Hugo qui mènent tambour battant leurs recherches sur les œuvres de Justine Latour-Maupaz, la clé se trouve sur un tableau et pourrait sauver la vie de la jeune Clarissa. Mais lequel ? Un des composants des Douze Travaux

Malheureusement, pour des raisons opposées, certaines personnes ne tiennent vraiment à ce que la fillette vive. De France, en Italie, une virée anglosaxonne, tous les moyens sont bons pour l’équipe Riposte afin de mener sa mission à bien.

J’ai été ravie de retrouver ce volet, qui mêle très habilement et adroitement la conquête du pouvoir, de la géopolitique, l’art, la mythologie, et bien sûr de sombres histoires de famille.

Petit à petit, le lecteur en apprend plus sur les différentes ramifications dans tous les domaines. Je trouve très original, le parallèle de la Révolution à nos jours, du piquant, du mordant, du surprenant, cette trilogie n’en manque pas.

L’auteur, dont j’ai découvert la plume dans le premier, nous emporte de nouveau à travers le temps, l’Histoire. L’alternance du passé et du présent, rythme très bien ce livre, tout comme les avancées des deux groupes concurrents qui se livrent une bataille sans répit !! Tous les coups sont permis !!! Une guerre de moyen, de rapidité !!

Du haut sommet du pouvoir français, le Président mène une lutte sans merci et n’hésite pas à utiliser toutes les manœuvres que sa position lui confère afin d’arriver à ses fins (faims) sur le plan personnel.

Eva, une artiste peintre, avance mais l’obscurité fait place autour d’elle. Elle va se relier de à père, qui est toujours fasciner par la vie et les œuvres de Justine. Pourtant le danger guette, de tous les côtés. A qui peut-on réellement se fier ? Certains masquent commencent à tomber, le puzzle machiavélique se dessine peu à peu… Mais il me reste le tome 3 à découvrir, un régal de lecture à venir !!!

Je conseille de lire dans l’ordre, les volets de cette trilogie ne sont pas indépendants !!

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie  

BBS T2 DED

Résumé : Eva Brunante a promis au patriarche de la riche et puissante famille Tourre de l’aider à retrouver les cinq toiles de Justine Latour-Maupaz encore dispersées à travers le monde et dont on ignore tout. À la clef, ni plus ni moins que la survie de l’empire Tourre. Car une seule œuvre sur les douze de l’artiste est à même de sauver la vie de Clarissa, la petite-fille du patriarche, atteinte d’une maladie orpheline. Mais chaque seconde compte car en plus de l’état critique de Clarissa, son oncle, qui vient de conquérir l’Élysée, se lance lui-aussi dans la bataille pour priver sa nièce du remède et rafler l’intégralité de l’empire.
La quête des tableaux manquants de l’artiste fait entrer Eva dans une saga familiale haletante, traversée d’amours intenses et de haines féroces. Une quête qui poussera Eva à assumer son rôle, se révélant plein de ressources insoupçonnées, et à faire éclater la vérité contre ces hommes de pouvoir n’hésitant pas à salir la République dans le but de servir leur seul intérêt.

Date de publication : 12.10.2016 aux Editions Hachette Romans

A lire de préférence dans l’ordre : Bleu Blanc Sang (tome 1)

BERTRAND PUARD

 

Mises à Mort (tome 2) de Danielle Thiéry

pixiz-02-04-2020-13-35-52

Mon avis : Ravie de remonter le temps et de retrouver les premières enquêtes de Marion. Celle-ci particulièrement coriace qui la transportera de Lyon au sud-ouest. De multiples ramifications et pistes possibles pour ces différents assassinats qui semblent présenter des points communs et une forme de rituelle.

J’ai beaucoup aimé cet épisode, déjà parce qu’il m’a fait sourire à plusieurs reprises grâce aux personnages de Talon et de Lavot. En effet, livre édité en 1999 alors oui on retrouve des notions en francs, les réfractaires à l’utilisation de l’informatique, les avant-gardistes ou encore la lecture de carte routière.

Mais aussi car j’ai découvert la magnifique région des landes avec ses forêts, ses coutumes et ses traditions autour de la région bordelaise. La passion qui semble animée cette région, la corrida. L’auteur nous emporte totalement en immersion dans cette ferveur qui anime ce secteur. Au fur et à mesure que Marion enquête elle découvre les différents codes et omerta de certaines traditions.

Mais justement c’est ce que va mettre en lumière, la vie en limite autarcie avec les secrets qui ont la vie dure, l’absence de rébellion, les autorités locales qui ne cherchent pas vraiment les réponses mais se contentent de ce qu’on peut leur dire.

Le trio va se confronter à un accueil très réservé… On n’aime pas vraiment que des étrangers viennent mettre leur nez dans les histoires de la région.

Pourtant c’est bien un puzzle machiavélique que vont devoir reconstituer les protagonistes. Retrouver la source de cette haine et ce déferlement de violence acharnée et ciblée. Les réponses se trouvent souvent dans le passé et ce qui va resurgir ne va laisser personne indifférent.

En apprendre plus sur la tauromachie m’a beaucoup plu, que ce soient les codes, les règles, l’ambiance locale, le culte qu’on peut lui vouer. La relation entre l’homme et l’animal et les différentes parties de cette chaîne, de l’élevage à l’arène.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Alan, conseiller en forêt, qui va faire le pont entre les cultures locales et les lyonnais. Il est animé par cette passion de la nature et de la préservation des espèces.

Encore une fois, l’auteur signe ici un très bon polar, mêlant fausses routes et rebondissements, mais pas que, l’humain est aussi placé au premier plan avec la distillation des histoires de chacun des personnages qu’on apprend à connaitre peu à peu. Dans une ambiance estivale, particulièrement chaude, la nature relativement personnifiée ici, prend vie et le monde animal n’en est pas en reste.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie

mise à mort ded

Résumé : Quand la mort sort de l’arène pour s’attaquer aux hommes…
Une femme aux longs cheveux danse sur le parapet d’un balcon lyonnais, et meurt ; une ancienne gloire de la tauromachie est retrouvée saignée à blanc, sauvagement mutilée, dans une chambre d’hôtel sordide ; à trois cents kilomètres de là, dans des sous-bois, un cadavre aux chairs carbonisées gît, mutilé selon le même rituel…
Edwige Marion, jeune commissaire décidée et gourmande de vie, est confrontée à une série de meurtres atroces, apparemment sans mobile. Pour tout indice, des pollens de la forêt des Landes, quelques cheveux et une intuition obsédante : tout semble lié à la corrida.

Date de publication : Février 1999 aux Editions France Loisirs – 25.01.2000 aux Editions Pocket – En numérique 10.01.2013 aux Editions Versilio/Robert Laffont

A découvrir également du même auteur :
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma : Piquette à la Roquette

Sex Doll 

daniel

 

 

 

Les Cicatrices de la Nuit d’Alexandre Galien

les cicatrices de la nuit

Mon avis : Changer de service, sauver son mariage, travailler de jour, voilà ce que va mettre en œuvre Philippe afin de sauver son mariage. Après des années à la mondaine la brigade criminelle.

Pourtant, le milieu de la nuit ne va pas le lâcher ainsi, dès sa première affaire. La victime faisait partie de son groupe d’indics.

Philippe, un chef qui va devoir se créer sa place dans ses nouvelles fonctions, sans brusquer ni froisser ses collègues dont Antoine qui a assuré l’intérim en attendant son arrivée.

Les rivalités sont bien décrites et le processus d’accueil d’un nouveau, de plus le lien du nouvel arrivant avec l’affaire ne va pas faciliter son intégration.

Pourtant, il va bien falloir faire la lumière, unir leur forces pour faire face à ce tueur qui ne semble pas vouloir s’arrêter de lui-même. Quelles sont ses motivations réelles ?

Une enquête rondement menée. Du rythme et de nombreux rebondissements ponctuent ce récit. Le lecteur est aux côtés de Philippe, dans ses pensées, ses ressentis et sa vie personnelle. Le suspense monte progressivement, les doutes et les questions pleuvent… La violence et la vengeance sont très bien mises en avant ainsi que les nuits parisiennes et leurs dessous.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, la fluidité de l’écriture embarque le lecteur au bout de la nuit. J’ai apprécié me faire avoir car j’ai longuement suspecté un personnage, qui va s’avérer être innocent. Je lui présente toutes mes excuses.

Aucun bémol, juste un très très bon polar, original de par le thème. J’ai personnellement très peu lu de livres ayant pour décor la Mondaine. Les sensations, la noirceur de ce milieu, le jeu d’équilibriste entre les policiers et les indics est très intéressant, ne pas franchir les limites qui pourraient faire dérailler ces relations très instables. La tension est palpable.

J’en profite pour féliciter l’auteur pour son prix et de m’avoir transportée dans ce monde que je ne connais pas (et c’est tant mieux). Je préfère largement Alexandre Galien à Alex Laloue, mais chut faut pas lui dire.  Et je terminerai sur un clin d’œil car « première gommette de l’année ».

Résumé : En se faisant muter à la brigade criminelle après vingt ans de « Mondaine », le commandant Philippe Valmy espérait s’éloigner des bars et des boîtes où il restait jusqu’à l’aube, et ainsi sauver son mariage. Mais quand il découvre que la victime de sa première affaire de meurtre est une de ses anciennes indics, il comprend tout de suite qu’il va devoir replonger dans les eaux troubles du Paris nocturne. Pour le pire. Les cicatrices de la nuit sont de celles qui ne s’effacent pas…

Date de parution : 06.11.2019 aux Editions Fayard

alexandre

 

Série Nuits Noires à Seattle, Tome 2 Pour le bien des enfants d’Alexis Aubenque

pour le bien des enfants

Mon avis : De grands personnages publics de la ville de Seattle sont assassinés les uns après les autres. A première vue, à part leur notoriété, rien ne les relie entre eux.

Et pourtant, les recherches de Becky jeune américaine adoptée, vont mettre en lumière des points communs insoupçonnés entre les victimes. Logan et son équipe en charge de retrouver cet assassin au sang-froid qui paraît sans foi ni loi. Et pourtant un terrible secret va ainsi voir le jour.

Au fur et à mesure que les pièces du puzzle vont s’emboiter, les enquêteurs vont devoir faire face à une réalité qui mêle sordide et écœurement. Une équipe bien rodée, bien ficelée. Logan en tant que chef va passer par toutes les couleurs dans cette enquête. Vont tout à tour être mis en lumière des machinations et la corruption qui sévissent encore de nos jours je suppose…

Des personnages très bien travaillés, des intrigues très bien ficelées, un rythme très entraînant. Une plume fluide, dynamique, rien n’est laissé au hasard. Une très belle découverte, mon seul regret est d’avoir commencé par le 2ème volet, mais je remercie Morphéa du conseil de lecture et du prêt des autres opus.

Ici, tous les ingrédients d’un bon polar sont réunis. Un suspense même s’il s’épaissit puis s’éclaircit au fur et à mesure que d’autres zones d’ombre viennent noircir le tableau, le lecteur est tenu en haleine jusqu’au bout.

J’ai également beaucoup apprécié l’envers de l’enquête, les différentes descriptions d’ambiances, de lieu, de cultures qui emportent le lecteur aux Etats Unis. Le dépaysement est total. Cette trame de fond sur l’adoption des enfants étrangers, ce qu’elle révèle, m’a remis en mémoire un podcast sur l’Arche de Zoé écouté en décembre.

Mais revenons à ma lecture, le dernier chapitre est wahouuuu juste tout ce qu’il faut pour se ruer sur la suite. Une très belle découverte que je poursuivrai prochainement c’est assuré !!!

 

Résumé : Becky Parker mène une vie agréable au sein d’une famille modèle américaine dans la banlieue chic de Seattle. Élève brillante, bonne pianiste, elle vient de retrouver la trace de son frère, Oliver, adopté tout comme elle mais placé chez des parents bien moins aimants que les siens. La perspective de retrouvailles – ils ne se sont pas vus depuis qu’ils ont quitté tout jeunes la Sierra Leone – est assombrie par les circonstances : Oliver est soupçonné du meurtre du docteur Lens Morgan, un chirurgien réputé de Seattle. Le capitaine Mike Logan charge le lieutenant Rivera et son nouveau coéquipier, Liu Zhang, de cette enquête délicate où se croisent les bonnes âmes et les trafiquants d’enfants. Même si elle ne veut pas y croire, Becky s’interroge : son frère est-il une victime innocente ou un redoutable manipulateur ?

Date de parution : 16.01.2013 aux Editions Calmann-Lévy, 08.01.2014 aux Editions Le livre de Poche

alexis

Des larmes d’Or et de Sang d’Eric Dupuis

des larmes

Mon avis : Plusieurs événements dans différentes régions de France vont avoir lieu. Une disparition, des viols, un assassinat. Autant de faits que de suspects possibles. Y-a-t-il un lien entre ces différents faits ? Pendant de joyeuses fêtes de Féria, un adjoint au maire disparaît… Qui était vraiment cet homme ? La vérité se trouve peut-être dans ses relations ou ses agissements. Tout va être épluché.

Différents tiroirs vont s’ouvrir, différentes équipes d’enquêteurs vont chacun dans région essayer de résoudre son enquête et pourtant. Un fil conducteur se déroule peu à peu…

L’auteur va mettre en lumière les difficultés que peuvent avoir les forces de gendarmerie de différentes régions à travailler ensemble. Ce fait en très bien décrit à travers le personnage de Carpalès qui ne va pas voir d’un bon œil la venue de ses homologues du Nord. Comment limite des « étrangers » viennent empiéter sur ses plates-bandes ou viennent lui dire comment travailler. On voit bien que la coopération va s’avérer difficile.

J’ai beaucoup apprécié les différentes enquêtes à tiroirs, plusieurs lieux, une multitude de faits. L’auteur a très bien maîtriser chacune de ses enquêtes, même si parfois quelques passages un peu longs peuvent changer le rythme et perdre légèrement le lecteur. S’en suit un retournement de situation qui remet l’axe et le lecteur dans les rails et c’est reparti pour de nouvelles investigations.

Un très bon moment de lecture dans l’ensemble, j’ai beaucoup voyagé car on ressent très bien les différentes ambiances culturelles ou de caractères suivant où on se trouve. Les différents allés retours ont très bien été guidés, personne ne reste sur le bord de la route. Une nouvelle fois, l’auteur nous dévoile des enquêtes pas à pas très fouillées et méticuleuses. Des personnages très bien dépeints et sont intégrés totalement à l’histoire. Un livre que je recommande évidemment.

des larmes ded

Résumé : La disparition de l’adjoint au maire de Millas, dans les Pyrénées Orientales, en pleine Féria estivale, perturbe Carpalès, le capitaine de la gendarmerie locale. Pendant ce temps, à l’autre bout de la France, sous la grisaille et la pluie, le major Kaczmarek est chargé d’enquêter sur un accident mortel, pendant que Stanek Zibanski, pseudo-flic-détective au passé aussi trouble que sa personnalité, tente de faire la lumière sur un viol commis en Picardie. Trois affaires suivies par des enquêteurs aux caractères bien trempés, obligés de cohabiter dans cette somptueuse région Catalane, hélas vérolée par la noirceur de certaines âmes…

Date de parution : 04.11.2019 aux Editions Cairn

A découvrir du même auteur : Les Uniformes Bleus : Un Bon Flicard (Tome 1)

D’autres avis sur ce livre : Collectif Polar, Le Bien-Etre au bout des Doigts

ERIC DUPUID

 

Le Neutrino de Majorana de Nils Barrellon

Mon avis : Nous voici plongés dans deux histoires, dans le présent le corps d’une chercheuse de renom est retrouvé pile sur la frontière franco-suisse. Dans le passé, nous découvrons la vie d’Ettore Majorana, physicien en avance sur son temps.

Quel rapport entre les deux ? Les enquêteurs français et suisses vont se retrouver au milieu d’un centre où seule la physique existe, la priorité des personnes est la recherche et leur travail. La mort de l’une d’entre elles ne semble pas vraiment bouleverser leur quotidien, seuls les résultats et le centre comptent.

Un peu déstabilisée à cause de cet environnement inconnu et de par leur obligation de coopérer ensemble, cette drôle d’équipe d’enquêteurs va essayer d’avancer. Mais avant, il faut se faire confiance, alors que chacun essaie de tirer la couverture à son pays et revendiquer la légitimité de sa présence.

Après des débuts difficiles, et très bien relatés, ils vont faire front commun et démêler cette sombre affaire, essayer de comprendre le jargon des personnes qu’ils interrogent. Tous les interrogatoires reviennent à la science et ils sont rapidement dépasser par les discours et ne trouvent pas que ces éléments puissent les aider… Et pourtant si c’était la clé de ce mystère…

J’ai beaucoup aimé la place très dominante de la recherche et des sciences dans ce récit. Que ce soit dans le passé ou le présent, on voit que l’auteur a fait de nombreuses recherches, les données scientifiques et historiques sont étayées et étoffées. Je me suis laissée totalement embarquée par la plume fluide l’auteur, dans cette enquête très bien menée, de nombreuses fausses pistes et rebondissements qui donnent corps à ce polar scientifique totalement addictif.

Un bémol cependant, une petite ombre au tableau, j’ai trouvé très dommage, mais je respecte le choix de l’auteur, que l’on retrouve tous les clichés connus et totalement stéréotypés entre les français et les suisses. Les français ne savent pas se tenir, s’expriment comme des chartiers, sont en retard, ont une voiture pourrie… Alors que les suisses ont de la tenue et de la retenue, sont ponctuels et roulent en grosses cylindrées. A part cela, je conseille cette lecture à tous les fans de polars scientifiques. Il y a une surprise dans ce livre, un personnage qui n’est pas sans rappeler les Espionnes helvètes, mais je ne vous en dirai pas plus.

le neutrino ded

Résumé : Au début du siècle dernier, en Italie, Ettore Majorana, jeune savant de la trempe d’Einstein, partage sa fougue et sa passion entre les particules et Emilia, une jeune étudiante argentine. Bien des années plus tard, au CERN le plus grand accélérateur de particules du monde, 600 millions de protons se heurtent chaque seconde pour faire jaillir du vide la matière telle que nous la connaissons. L’univers, les étoiles, la terre, la mer, les arbres, les plantes, les êtres vivants… Ainsi que les cadavres. Quand le corps de Sabrina Marco, chercheuse dans le prestigieux laboratoire, est découvert, le crâne fracassé, aux abords du complexe, après la sidération de tous, les questions vont très vite s’enchaîner. Qui ? Pourquoi ? Le meurtre ayant eu lieu sur la frontière, c’est en parfaite coopération, que la police française et la police suisse vont devoir mener l’enquête. Et aller de surprise en surprise…

Date de parution : 17.09.2019 aux Editions Jigal

Auteur présent au Salon Lire C’est Libre

nils