Échec à la Reine (tome1) de Valérie Valeix

pixiz-12-11-2019-12-32-57.jpg

Mon avis : J’ai été ravie de découvrir la genèse de cette série, et oui malheureusement je ne l’ai pas lue dans l’ordre.

Donc j’ai fait connaissance avec Audrey et ses débuts d’auxiliaire de gendarmerie. Outre sa profession principale, apicultrice, qui nous est décrite ponctuellement au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, le lecteur en apprend plus sur ce métier et sur le monde des abeilles. Cette activité est au centre de l’enquête et montre les différents courants de pensées.

La disparition de Papé, ami d’Audrey, va la bouleverser, elle va remuer ciel et terre afin que les autorités acceptent d’ouvrir une procédure. Et là c’est la rencontre avec Antoine, jeune gendarme, fraîchement débarqué dans la région. Il va devoir s’habituer aux us et coutumes de la campagne, beaucoup avait pris certaines habitudes avec Lebel son prédécesseur.

L’uniforme, l’autorité ne font pas tout, Audrey qui n’a pas la langue dans poche et compte bien tenir tête à cet alsacien qui fait mine au départ de ne pas l’écouter.

L’enquête en elle-même est menée tambour battant avec la vivacité, le charisme et la ténacité d’Audrey, il ne peut en être autrement. On va vite se rendre compte qu’il n’y a sûrement pas un coupable mais plusieurs, en effet la notion de groupe derrière les événements ne laisse que peu de place aux doutes. Une écriture fluide, dynamique, rend de suite cette découverte addictive.

J’ai été ravie (comme toujours) de lire un épisode de cette saga, surtout là c’est le pilote. Les choses, les personnages récurrents, se mettent en place. La nature est omniprésente dans les livres de l’auteur, on ressent bien sa volonté à travers ses écrits de faire passer des messages liés à nos vies et à l’environnement. Outre un polar bien constitué qui tient en haleine le lecteur dès les premières pages, je suis contente d’avoir appris autant de chose sur un métier qui m’est totalement inconnu.

valérie ded

Résumé : Éminente apicultrice consultante dans le Quercy, la jeune Audrey Astier parcourt le monde à la recherche de méthodes de travail différentes dans le but d’assurer la sauvegarde des abeilles. Alors qu’elle a rendez-vous avec son vieux maître de stage, Janissou Laborde, dit le Papé, celui-ci disparaît mystérieusement… Aux côtés du troublant lieutenant Steinberger, fraîchement affecté à la gendarmerie de Rocamadour après son retour d’Afghanistan, Audrey va courir le causse pour tenter de déjouer les pièges d’une effroyable société secrète prête à tout pour arriver à ses fins…

Date de parution : 10.03.2017 aux Editions Le Palémon

A découvrir également : 

La Fumée du Diable

Confession d’un pot de Miel

Abeilles, Crimes et Champagne !

Dix Petits Frelons à Giverny

valerie valeix

Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma : Les Carats de l’Opéra de Jacques Saussey

pixiz-11-11-2019-21-12-33

Mon avis : Nestor va se retrouver au milieu de plusieurs affaires, d’un côté le meurtre d’une ancienne connaissance devenue SDF de l’autre des diamants Cartier qui disparaissent mystérieusement. Les morts vont s’accumuler plus rapidement que les solutions.

Et pourtant en fin limier, Nestor va essayer de tout lier car forcément il ne croit pas aux coïncidences et encore moins quand tous les lieux convergent autour du quartier de l’Opéra.

Une complicité professionnelle va naître avec la commissaire mais c’est sans omettre quelques piques, en effet la discrétion de Burma va être sollicitée. En effet, faire débarquer Nestor dans la maison grand luxe numéro un dans son domaine, peut faire apparaître l’image « d’un éléphant dans un magasin de porcelaine ».

Une nouvelle enquête qui ne manque ni de panache, ni d’ingéniosité. Un régal pour le lecteur qui va découvrir à la fois le milieu très fermé des diamantaires et une invention souterraine très peu connue des parisiens.

Une tension toujours présente, entre le stress de l’avancée de l’affaire et les relations de Nestor avec les autres, rajoute un côté pimenté à cette histoire. Les sentiments, les souvenirs et les nerfs de l’enquêteurs sont mis à rude épreuve.

Je découvre l’auteur avec cet opus, un style direct et un rythme que j’ai beaucoup apprécié. Il ouvre habilement les portes sans pour autant dévoiler, il maintient le suspense jusqu’au bout… Tout en se rapprochant peu à peu de la vérité, le lecteur va découvrir l’audace de certains brigands mais aussi la ruse de cet enquêteur hors pair. Est également évoqué de manière très succincte mais tout aussi réaliste que sont les diamants de guerre et responsables de nombreux morts.

J’irai très prochainement découvrir l’auteur dans son propre registre car cette lecture m’a ravie.

nestor ded.jpg

Résumé : Nestor Burma chez les diamantaires
Les diamants sont éternels, les hommes un peu moins…

Surtout, lorsqu’un lot de la pierre précieuse d’une valeur de 85 millions d’euros disparaît.

Burma va plonger dans les entrailles de Paris et dans le milieu de la haute joaillerie : deux univers totalement opposés, mais comme chacun sait :

…tous les chemins mènent à Rome.

Date de parution : 23.05.2019 aux Editions French Pulp

jacques

Découvrez également les autres épisodes de cette série :

Les Loups de Belleville de Serguei Dounovetz

Terminus Nord de Jérôme Leroy 

Playlist de Laure Lapegue

playlist

Mon avis : Une rencontre qui va bouleverser la vie de Lola. Suite à sa rupture douloureuse et la perte de la garde de son fils, elle ne parle plus. Elle s’est laissé aller, a trouver un job alimentaire, mais n’arrive pas à se sortir de cette spirale, qui l’entraîne toujours plus loin des autres et se coupe de tout le monde.

Babeth, jeune fille pimpante, insouciante, qui se fiche du lendemain et souhaite rester maître de sa vie.

Deux opposées que tout attirent. Elles se rencontrent et là, le bouleversement s’opère du côté de Lola qui se laissent entraîner par sa nouvelle compagne sur les routes. Aller voir la mer, faire une sortie à Paris, puis descendre plus loin. Sans jamais ne regarder derrière.

Pourtant, les choses ne vont pas se passer comme elles l’auraient souhaités, d’embûches en changement de programme, elles vont improviser, et se laisser porter par les événements, même s’ils vont pousser Lola dans ses retranchements.

L’auteur signe ici une très belle histoire, tout en nuances. Au rythme de la Playlist, les deux protagonistes vont s’ouvrir et se découvrir. L’amitié pourrait naître entre les deux femmes réunies par le destin. Une fin qui m’a totalement scotchée et émue. Elle donne le sourire et redonne l’espoir quand on croit que tout est fini. Il reste toujours une tite lueur qui scintille quelque part. J’ai apprécié cette découverte et la construction de se livre qui vous emportent pour un sacré voyage.

Résumé : Un soir de pluie sur les routes du nord de la France. C’est l’endroit que choisit Babeth pour échouer sur le capot et dans la vie Lola. L’une jeune, belle et impulsive, l’autre silencieuse et abîmée par la vie, tout les oppose et pourtant, elles décident de ne plus se quitter, le temps d’un roadtrip, le temps d’une playlist, pour le meilleur mais surtout pour le pire…
Une rencontre entre deux destins, une histoire en mode « girl power » où la violence et l’adrénaline côtoient l’amour et la fragilité, Playlist est un suspense à suivre au fil des kilomètres, moteur et musique à plein régime !

Date de parution : 08.06.2019 aux Editions Booknseries

laure lapege.jpg

 

 

 

 

 

 

Nuits Nantaises : Le Sicilien (Tome 2) de Carl Pineau

le sicilien

Mon avis : Je fais partie des nombreux lecteurs qui attendaient très très impatiemment cette sortie, et découvrir la suite de l’Arménien. C’est aussi un danger d’être dans l’attente, j’ai une nouvelle fois été totalement conquise. A la fin de mal lecture, j’ai été très émue, troublée.

Dario, serveur et gérant du Château, discothèque en vogue à Nantes va se retrouver du jour au lendemain suspecté d’un meurtre atroce. Peu avec sa mort il a échangé avec la jeune albanaise, qui veut le faire accuser ?

Une enquête que Greg va avoir du mal à démêler, en effet il a sous la main un coupable idéal, ce jeune sicilien. Mais au fond de lui plane le doute, le patron du jeune homme fait partie du Milieu Nantais.

Mettre un coup de pied dans la fourmilière et voir ce qui en ressort, Greg va tenter cette approche et parfois même utiliser Dario plus ou moins comme appât. Le policier va vite se rendre compte que ce n’est pas juste un assassinat mais qu’il a sûrement affaire à une plus grande organisation qui va le dépasser. Pourquoi Dario ? Voilà une question à laquelle il va devoir répondre. Il va enquêter sur le passé du sicilien et tomber sur peut-être des éléments de réponse.

La famille, les liens du sang, sont très bien évoqués et mis en lumière. L’amitié, ou la sensation de solitude sont également présentes. Les personnages expriment leurs ressentis, leurs déboires, leur vie…

Dario au milieu de ce mélo devra rapidement devoir trouver à qui il peut faire confiance, afin de tout simplement rester en vie.

Je me suis totalement sentie emportée vers cette période du milieu des années 90. Aucun doute, l’auteur a une nouvelle fois réussi à recréer un cadre tout à fait harmonieux. Il soulève également ls problématiques de l’époque, dans certain domaine les choses ont évolué et heureusement. J’ai particulièrement été touché par le personnage d’Eddy, le DJ homosexuel du Château. Des drames multiples sont énoncés dans cette enquête, je suis passée par toutes les émotions. La tension est tout à fait palpable. J’ai beaucoup apprécié que tout le monde puisse être coupable, c’est à la fois original et le lecteur redouble donc de vigilance afin de percer les mystères et de réussir à terminer ce puzzle. Y arrivera-t-il ?

On nous annonce une trilogie, alors j’attends impatiemment le retour de Greg.

le sicilien ded

Résumé : Nantes, 1995. Une jeune albanaise est assassinée dans des conditions particulièrement sauvages. Dario, gérant de discothèque, fait figure de principal suspect, comment ne pas l’être, on a retrouvé le cadavre dans sa voiture ! Greg Brandt, policier expérimenté, est chargé de l’enquête, et dresse une liste bien plus étoffée de coupables potentiels, au premier rang de laquelle on trouve quelques mafieux, fraîchement débarqués d’Europe de l’Est, des notables, des truands locaux… Un cadavre, un coupable idéal, des mafieux aux méthodes plutôt violentes, un avocat aux curieuses fréquentations, des jeunes femmes exploitées, des truands russes… Rien ne va plus dans le pays nantais.

Date de parution : 28.06.2019 aux Editions Lajouanie

carl pineau

Lire également :

Tome 1 : Nuits Nantaises l’Arménien 

Miaou, Bordel ! de  Gérard Chevalier (Tome 1)

miaou bortdel !

Mon avis : Une très belle rencontre avec Catia, une chatte fidèle a son maître, qui va se révéler d’une aide en dehors du commun. Pourquoi ? Tout simplement car elle a trouvé le moyen de communiquer avec les êtres humains. Protagoniste principale, nous sommes à ses côtés lors de sa première enquête, qui va se révéler plus que compliquée. Erwan, ancien policier, devenu journaliste va se retrouver au centre d’un complot qui va le mettre, lui et ses amis en danger. C’est sans compter sur sa compagne féline qui fera tout, oui oui je dis bien tout pour sauver son Amour, quitte à y laisser quelques poils…

Une charmante rencontre, un point de vue très original, un récit mêlant humour et sarcasme. De nombreux clichés sont mis à mal par cette compagne hors du commun. Un récit où l’on rit, on s’attache et on tremble pour que rien ne leur arrive.

Des policiers peu scrupuleux vont oser s’en prendre à ce duo improbable. Des anecdotes très sympathiques, j’ai passé un très bon moment de plaisir à découvrir cette histoire que l’auteur a su rendre très crédible.

Un style très vivant, mettant en scène tout d’un point de vue de Catia, où pour nous montrer l’étendue de ses connaissances n’hésite pas à faire de nombreuses références littéraires ou cinématographiques. Une enquête très bien menée, totalement atypique où tous les ingrédients sont présents : suspense, des méchants, un bon déroulé pour notre nouvelle amie qui va s’avérer redoutable. Catwoman n’a qu’à bien se tenir !! Car à Quimper Catia, au fort caractère,  ne se laisse pas faire, ni rien passer. Dotée de sentiments, un réel sens de la déduction, je plains les protagonistes qui vont se retrouver entre ses griffes. Malheur à celui ou celle qui touche à Erwan !

L’auteur a su donner corps et profondeur à tous ses personnages. Chacun a sa place, son rôle (même si dans certains cas ils sont inversés, mais ça je vous laisse le découvrir par vous-même, non mais !).

Je rassure certains lecteurs, nous ne sommes pas non plus dans un roman de science fictions mais dans un polar original.

Une très belle découverte, un excellent moment de lecture !! On en redemande, heureusement ce n’est que le premier opus.

Résumé : Dans cette nouvelle collection, qui s’écarte totalement de son style habituel, Gérard Chevalier propose une belle originalité : son héroïne et narratrice !
Catia, minette quimpéroise « surdouée », mène l’enquête en assistant son maître, journaliste d’investigation, dans ses recherches. Elle maîtrise le langage humain dans ses nuances les plus intimes et emploie parfois des termes fleuris pour juger les comportements des « bipèdes ».

Date de parution : 24 octobre 2014 aux Editions Le Palémon

gerard chevalier.jpg

La Police des Fleurs, des Arbres et des Forêts de Romain Puertolas

romain couv

Mon avis : Rhoooo mais ça n’est pas possible, quel génie !!! Pardon pour l’introduction mais c’est ce qui me vient à l’issue de ma lecture. Retrouver le meurtrier de Joël est la priorité du jeune officier dépêché de la ville afin de faire toute la lumière sur cette terrible affaire qui se situe à la campagne.

La panne de téléphone oblige le procureur et l’enquêteur à avoir recours à de curieux moyens de communication. Ces rapports rendent cette lecture d’autant plus attractive, dynamique, voir diabolique pour le lecteur.

L’opposition du milieu rural à la ville, met de suite notre inspecteur dans une position, dirons-nous tout à fait exceptionnelle. Il va aller de déconvenues, en doutes. De plus, pour ne rien arranger, il ne passe bien sûr pas inaperçu dans ce village de quelques âmes. Il va devoir redoubler d’indulgences, se plier aux habitudes des villageois, se faire accepter. D’après ce qu’il apprend c’est la première fois que surgit un tel drame. Une expérience qui le marquera très longuement !!!

La victime, aimée de tous, après tous les interrogatoires, aucune piste semble privilégiée ; et pourtant un sacré puzzle se met en place.

J’ai adoré la fin qui m’a fait rire, mais rire !!!! Je suis même retournée en arrière pour voir les indices et tout !!! Que c’était bien fait, très subtil !!! Un grand grand bravo à l’auteur qui m’a totalement bernée. La construction est tout à fait originale et se prête totalement à l’histoire. Cette lecture n’est pas démunie d’humour, bien au contraire ; c’est fin et subtil. Ce personnage principal est d’une certaine façon malmenée mais toujours avec délicatesse par l ‘auteur, les villageois, eux, s’en donnent à cœur joie et ne veulent pas révéler leurs secrets. L’ambiance rural es très bien décrite, le lecteur est en totale immersion. Je crois savoir que c’est le premier polar de l’auteur, tout d’abord Bravo et j’espère juste que ce ne sera pas le dernier. Un suspense et une intrigue maintenues jusqu’au bout, qui ne pourront que ravir les fans du genre.

J’ai été totalement conquise, je ne manquerai pas de découvrir l’auteur dans d’autres œuvres, afin de retrouver son audace !!

ded romain.jpg

Résumé : Durant la canicule de 1961, un officier de policier est envoyé en mission dans un petit village reculé. Il doit enquêter sur la mort de Joël, un adolescent de 16 ans dont le corps a été retrouvé découpé en morceaux dans une usine à confiture. Ses investigations sont mises à mal quand il découvre que la victime a été enterrée après qu’une autopsie ait été réalisée par le médecin du coin.

Date de parution : 02.10.2019 aux Editions Albin Michel

puertolas.jpg

 

Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma – Terminus Nord de Jérôme Leroy

nestor

Mon avis : Un deuxième volet très réussi, toujours dans la veine du légendaire Nestor Burma. Nouvelle enquête, sollicité par Stéphanie Faroux, elle a su piqué sa curiosité. Il se lance tête baissé dans cette intrigue afin de démolir (et oui Nestor ne fait pas dans la dentelle) un complot qui prend ses racines dans un square fréquenté par des jeunes roumains, proche de la gare du Nord, et qui remontera jusqu’au plus haut sommet de l’Etat.

Dans ce secteur, où se mêlent les dealers et entre autres les prostitués très jeunes et d’origine de l’Est. Mais que fait la police ? Nestor apprendra par Stéphanie que justement, elle est dans le viseur de plusieurs de ses collègues qui croquent allègrement à tout ce qui se passe dans ce quartier.

L’auteur met en scène ici, le duo improbable de Nestor et Stéphanie, presque main dans la main afin de démanteler ce réseau. C’était habile, couillu, rassurez-vous lecteurs Mansour restera l’un des plus proches collaborateurs de notre privé.

Adroitement, l’auteur mêle le complot, le terrorisme, la mafia de l’est et la corruption. Un sacré cocktail explosif, mené tambour battant, avec un Nestor toujours prêt à sauver le monde. Des sujets très sensibles sont également très bien traités ici, étayés, un vraisemblance à toute épreuve. On rajoute comme ingrédients, un peu de manipulation, un dose de castagne, un zest de frisson, un soupçon de sentiments, et toujours une sacrée portion de sarcasme. Le résultat : une très belle enquête. J’ai été ravie de découvrir l’auteur à travers cette série. Il a su me rendre curieuse et je découvrirai sûrement une autre de ses œuvres.

Résumé : Alors que Nestor Burma, en pleine crise de nostalgie, se souvient de sa jeunesse libertaire, il reçoit un appel à l’aide de la commissaire Stéphanie Faroux. La patronne du 36, nouvellement installée dans ses locaux du Bastion, est confrontée à des collègues  qui rêvent d’un Ordre Nouveau et se la jouent escadrons de la mort du côté de la gare du Nord, main dans main avec le milieu roumain. Nestor Burma, le détective de choc, est bien obligé de choisir son camp. Mais si on lui avait dit un jour qu’il aiderait les flics. Drôle d’époque, tout de même…

Date de parution : 19.04.2018 aux Editions French Pulp

jerome leroy