Qaraqosh de Maurice Gouiran

qaraqosh

Mon avis : Je suis ravie de retrouver Clovis, journaliste toujours à l’affût des bonnes histoires et des coups fourrés. Il a l’œil, le bon et pourtant, face à un personnage expérimenté il va avoir du mal à démêler le vrai du faux.

En reportage à Prague, afin de mettre en lumière et découvrir la fameuse bibliothèque d’Himmler, il quitte la Varune. Loin d’Emma qui enquête difficilement sur un double meurtre, il n’a pas idée à quel point il est au bon endroit pour l’aider.

Le point commun entre les victimes : leur mort et ils rentraient d’Irak via la République Tchèque…. Le duo Emma et Sami, n’est pas au bout de ses surprises, sachant que leurs intuitions divergent.

Des enquêtes compliquées, aux multiples ramifications, avancer méticuleusement et tout éplucher sans rien laisser au hasard.

L’auteur signe ici, de nouveau, un excellement volet !!!! Mêlant la fiction et les contextes géopolitiques actuelles. On suit pas à pas Mikki, un personnage incernable, qui rentrent du Moyen Orient, après avoir combattu l’Etat Islamique. Comment discerner les pours ou les contres ? Les difficultés des autorités à faire cette différence lors des retours sur le territoire français afin d’éviter que des cellules ne se constituent en Europe et agissent de l’intérieur.

Très brillamment sont mises en avant les motivations personnelles qui poussent des hommes à prendre les armes et à combattre les intégristes chez eux à a source afin que les drames puissent être éviter ailleurs dans le monde. Les filières, les réseaux, les parcours géographiques, on suit pas à pas comme les enquêteurs le cheminement, ainsi que leur Histoires liées à ces civilisations.

Sarcastique, un peu bourru aussi, mais au cœur d’or, Clovis, un personnage attachant ne laisse jamais rien au hasard. Nous faisons également un saut dans l’Histoire grâce à ses recherches, les vérités, les fantasmes rencontrent parfois des chimères et sorcières.

Le dosage fiction-réalité est savamment distillé et très bien étoffé, j’ai de nouveau beaucoup appris en découvrant ce brillant volet !!

Sans conteste, l’auteur a su de nouveau m’emporter en voyage et à travers le temps afin de comprendre le résultat que nous pouvons constater de nos jours.

Pour ma part, apprendre tout en lisant une fiction est un réel plaisir !! Une lecture qui divertit mais qui démontre et illustre est une parfaite réussite ! Je me plongerai prochainement de nouveaux afin de découvrir les autres escapades de Clovis.

Je vous laisse découvrir par vous-même la signification du titre, pour ma part c’était une énigme avant de lire ce livre.

Résumé : Ce qui est sûr, c’est que Clovis ne voit pas arriver ce Mikki d’un très bon œil… D’une part, parce que cet escogriffe pas très clair se dit menacé et cherche une planque du côté de la Varune, d’autre part, parce qu’il arrive d’Irak où il prétend avoir combattu au sein d’une milice chrétienne nommée Qaraqosh. Et puis Clovis n’a pas de temps à perdre : il doit partir le surlendemain pour un reportage à Prague où l’on vient de retrouver la bibliothèque d’Himmler consacrée à l’ésotérisme et à la sorcellerie. Coïncidence ou opportunité, c’est justement à Prague que la milice Qaraqosh a été créée. De leur côté, Emma et le SRPJ se retrouvent à enquêter sur deux meurtres commis dans la région, sur le même modus operandi. Les deux victimes s’avèrent également avoir été membres de Qaraqosh. Y aurait-il un lien avec ce fameux Mikki ? Entre les investigations de Clovis à Prague et celles d’Emma partie en urgence à Londres, le fil de la vérité semble se dénouer… Mais tous deux sont bien loin de se douter de la tournure que va prendre cette affaire !

Date de publication : 15.05.2019 aux Editions Jigal

A lire également du même auteur : L’Irlandais 

D’autres avis sur ce livre : blacknovel1, mes évasions livresques 

maurice

Les Francs Royaumes : La Fureur de Frédégonde (tome 2) d’Eric Fouassier

LES FRANCS ROYAUMES TOME 2

Mon avis : Ravie de retrouver Arsenius et Wintrude dans de nouvelles aventures. En effet, le contexte historique instable se prête à merveille aux complots et à la manipulation. L’objectif est toujours, ou presque, conquérir les royaumes voisins ou s’enrichir.

De nouveau sollicité par son parrain l’Evêque Grégoire, il va devoir faire la lumière sur la mystérieuse disparition d’un prêtre. Mais comme une intrigue n’arrive jamais seule, plusieurs événements vont se succéder.

Parallèlement, Brunehilde, veuve va devoir se mettre à l’abri et protéger ses descendants afin de maintenir le trône d’Austrasie. C’est sans compter sur Frédégonde qui rêve pour son mari et elle-même un règne total sur l’ensemble des Royaumes. A la fois perfide et inventive, elle va redoubler de vigilance et coups bats afin d’arriver à ses fins.

Wintrude est à la fois tiraillée entre son amour pour Arsenius et la vie libre qui s’ouvre devant elle, et sa volonté de remonter à ses origines et de découvrir la prophétie de son peuple. Un long périple l’attend.

Arsenuis va devoir démêler un sacré nid de vipères dans pour autant se mettre à dos les différentes branches et si possible éviter les scandales. A qui peut-il réellement faire confiance ? Une question qui va l’entraîner malheureusement au-devant de grands dangers s’il s’avère se tromper.

Je trouve ce couple atypique très attachant. Il m’est arrivée de trembler lors de certaines de leurs mésaventures.

Ici, la vengeance, l’amour, le pouvoir et la conquête sont des éléments au premier plan. L’auteur a encore réussi à me transporter dans le temps, oui oui on se croirait revenu aux temps anciens grâce aux descriptions mais aussi aux ambiances très bien retranscrites. Un mélange de fictions et de réalités historiques, je ne cherche pas à démêler la vérité de la création, mais je salue ce magnifique résultat. Une plume entraînante qui sert à la fois les phases d’enquêtes et les passages historiques. Un suspense maintenu, il joue avec toutes ses armes disponibles.

J’ai beaucoup apprécié ce volet où l’on avance dans le temps (par rapport à l’opus précédent) et où les personnages se révèlent et évoluent.

Un excellent moment de lecture, une plongée dans l’histoire de France pendant une période assez trouble et fluctuante. Je découvrirai très rapidement d’autres périodes de l’Histoire à travers les livres de l’auteur.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie  

LES FRANCS DED

Résumé : Automne 575. Depuis le décès de Clovis, les royaumes francs ont plongé dans l’instabilité, divisés entre trois héritiers qui s’affrontent pour monter sur le trône. Lorsque le souverain d’Austrasie est assassiné, sa veuve Brunehilde se retrouve prisonnière en territoire ennemi, séparée de ses enfants. Elle devra user de tous les stratagèmes pour survivre à la fureur de sa rivale Frédégonde, qui ne recule devant rien pour asseoir son pouvoir et éliminer ceux qui se dressent sur son chemin.
C’est dans ce contexte tendu que le jeune galloromain Arsenius Pontius est appelé à Tours par son parrain, l’évêque Grégoire, pour élucider des événements mystérieux avec l’aide de sa compagne Wintrude . Mais bientôt, les tumultes politiques rattrapent Arsenius et Wintrude, et pourraient bien les séparer à jamais.

Date de publication : 18.03.2020 aux Editions JC Lattès

A lire le premier volet : Les Francs Royaumes : Par Deux Fois Tu Mourras

D’autres avis sur ce livre : Mespetitsplaisirsamoi,

ERIC FOUASSIER

 

 

 

 

Les Fantômes du Passé (tome 2) de Gaëlle Perrin Guillet

les fantomes

Mon avis : Après avoir rencontré Henry, Billy, Alice et d’autres dans le premier volet Soul of London, je suis ravie de me replonger dans Londres à cette période victorienne.

Après une longue période de passage à vide, Henry va se faire « réveiller » par une sordide affaire où son frère décédé depuis longtemps serait impliqué.

Billy, son ami et qui l’aide dans ses enquêtes voit de très bonne augure cette sombre affaire afin qu’Henry se reprenne en main. Le passé va ressurgir pour ces deux protagonistes.

La mort d’un gentilhomme et son cocher dans une explosion de calèche va s’avérer bien plus complexe qu’aux premiers abords. Qui étaient les victimes ? Les enquêteurs vont devoir s’armer de patience et de bon sens, car ils sont suivis de très près par les policiers qui ne croient pas à la mort de Gareth le frère d’Henry et suspecte ce denier de ne pas donner toutes les informations afin de protéger un membre de sa famille.

Billy va également devoir faire face à son passé, lorsqu’il vivait dans la rue et se nourrissait de menus larcins avec d’autres camarades. Jusqu’à sa rencontre avec Henry.

Alice va se révéler très importante dans cette affaire, en effet une présence féminine peut faire la différence.

J’ai adoré ce volet, retrouver le fameux trio attachant embarqué dans une enquête mêlant, meurtre, assassinat, vol de cadavre, adultère, un sacré cocktail explosif et si on rajoute le complot face aux patrons qui sévit à cette époque lors de la révolte des ouvriers.

L’auteur tient une main de maître les pensées du lecteur qui est très habilement baladé d’une piste à l’autre. Un rythme soutenu et une plume très agréable qui nous entraîne, grâce à la distillation d’informations et de descriptions, à Londres au XIXème siècle.

J’ai vraiment hâte de retrouver Billy et ses comparses dans de nouvelles aventures, surtout que leur vie également va évoluer…. Mais chut je ne vous en dis pas plus…

Une lecture  qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Marsaufeminin

les fantomes ded

Résumé : Londres, 1893 : une calèche explose, tuant sur le coup un notable. La police est désemparée, d’autant que le meilleur inspecteur de la ville, Henry Wilkes, a rendu son insigne. Aux prises avec ses démons intérieurs, il dépérit sous le regard inquiet de son fidèle Billy, le gamin des rues qu’il a recueilli.
Mais quand le « meurtre de la calèche » prend une autre dimension, Henry ne peut rien faire d’autre que reprendre du service. En effet, tous les indices désignent un coupable : Gareth, le propre frère d’Henry… mort des années plus tôt ! Est-ce une machination ? Ou bien son frère serait-il encore vivant ?
L’inspecteur déchu risque fort de réveiller les fantômes du passé dans cette ville où trahison et mensonges sont monnaie courante et où le danger est à chaque coin de rue…
Intrigues, menaces et complots : une enquête dans les bas-fonds du Londres victorien.

Date de parution : 22.08.2018 aux Editions City, 06.11.2019 aux Editions City Poche

A lire également du même auteur : Soul of London (tome 1), Haut le Cœur

D’autre avis sur ce livre : Collectif Polar 

gaelle

L’Etoile Jaune de l’Inspecteur Sadorski (tome 2) de Romain Slocombe

pixiz-18-11-2019-17-15-53.jpg

Mon avis : J’avais déjà été bouleversée par le premier volet, et là j’ai terminé ma lecture sur les genoux, l’estomac au bord de l’évier.

En effet, on retrouve l’Inspecteur Sadorski menant deux enquêtes parallèles. Un attentat d’un côté où un membre des forces de l’ordre est tué ; de l’autre une femme retrouvée abattue nue dans une forêt que Léon va découvrir au détour d’une promenade à bicyclette.

Parallèlement, les fiches des juifs s’empilent, les interdictions se multiplient à l’encontre de cette population et les événements s’enchaînent rapidement jusqu’aux rafles en masse, dont celle du Vel d’Hiv.

L’auteur a de nouveau réussi à me transporter dans cette époque effroyable, dans ce Paris des années 40. Je connaissais quelques brides de cette période mais je découvre avec effroi, grâce aux descriptions pointilleuses et étoffées, que j’étais bien loin de la réalité de ce désastre.

Le personnage de Sadorski est encore plus abject que dans l’opus précédent. Il n’hésite pas à menacer, violenter, exercer pression et chantage vis-à-vis de cette population déjà malmenée et écrasée par les nouvelles lois nazies. De plus, un côté malsain, provocateur, usant de tous les subterfuges afin d’obtenir ce qu’il veut des plus démunis. Il va également apprendre les conséquences de ses actes. Un mot apposé sur un document va faire basculer le sort de Julie, sa voisine de palier, sur lequel il fantasme alors qu’elle n’est qu’une adolescente.

L’enquête pour retrouver les responsables des actes odieux perpétrés va monopoliser son attention et ses moyens, jusqu’à en délaisser ses informateurs. Cette action sera elle aussi lourde de conséquences. Léon Sadorski, utilise, manipule, ment, trompe, harcèle, jusqu’à obtenir ses convoitises. Quand il se rend compte qu’il est allé trop loin, il est parfois trop tard pour stopper la machine infernale lorsqu’elle est lancée à plein régime, tel un rouleau compresseur.

L’auteur nous montre la vie de ces divisions de police et de gendarmerie, sous les ordres allemands, chargées de vider Paris des juifs et des communistes, sans tabous, sans surenchères. Les faits sont relatés tel un journal. Sont également très bien expliqués le contexte politique, géopolitique de Paris et de la zone occupée. Les scènes décrites, pendant la rafle, ou au Vel d’Hiv m’ont été difficilement supportables, tant elles montrent bien la violence et la réalité des événements de l’époque. Le style littéraire de l’auteur, la précision et la multitude de détails, rendent cette lecture à la fois écœurante et passionnante car j’ai appris énormément de choses qui ne figurent pas dans nos livres, qui ne nous sont pas enseignés et pourtant qui appartiennent à notre Histoire.

 Malgré mon soulèvement vis-à-vis de cette période, que je n’ai heureusement pas vécue, mon aversion vis-à-vis de ce personnage, je n’hésiterai aucunement à découvrir le troisième volet, lorsque j’aurai digéré celui-ci. En vous écrivant ces quelques lignes j’en ai encore la chair de poule.

Je remercie Geneviève du Collectif Polar pour m’avoir fait découvrir cet auteur et pour ce très joli cadeau.

slocombe ded

Résumé : Paris, 29 mai 1942 : une bombe explose devant le Palais de justice, dans un café fréquenté par les Brigades spéciales, faisant deux morts et plusieurs blessés. Quelques jours plus tard, le cadavre d’une inconnue est découvert en banlieue. Crime passionnel ou politique ?
Chargé d’enquêter sur ces deux affaires, l’inspecteur Léon Sadorski voit ses projets de vacances contrariés ̶ d’autant plus qu’il doit bientôt participer à la grande rafle du Vél d’Hiv, exigée par les nazis et confiée à la police française. Un destin tragique menace désormais sa jeune voisine Julie Odwak, la lycéenne juive qu’il convoite en secret et dont il a fait interner la mère.

Date de parution : 24.08.2017 aux Editions Robert Laffont – 23.08.2018 Aux Editions Points

A lire de préférence dans l’ordre :

L’Affaire Léon Sadorski 

romain

L’Espion des Tuileries de Jean Christophe Portes (tome 4)

pixiz-13-11-2019-12-41-02

Mon avis : En préparant ce retour, je me rends compte que demain, ce livre aura un an. Je ne peux que féliciter l’auteur pour cette série !!!

Nous retrouvons cette France, post Révolution Française, toujours emprise avec ses guerres, ses mélos, ses embrouilles et ses magouilles. Que reste-t-il de ce soulèvement populaire qui nourrissait tant d’espoirs ?

Victor, jeune gendarme, au service de Lafayette avait fait ses choix, celui de rentrer au service de la France et de renier ses origines à particules. En ces temps troubles, que se passerait-il si sa véritable identité était dévoilée ? Il va devoir utiliser malice et ruses afin d’échapper une fois de plus à ceux qui vont essayer de le détruire. Il mûrit, se rend compte des fils politiques qui se glissent dans l’ombre. Saura-t-il y échapper ? Saura-t-il trouver des alliés fiables ?

Après les temps troubles, nous voici plongés en pleine guerre contre l’Autriche qui ne cesse de diviser les puissants et le peuple. La mission de Victor sera d’escorter l’argent jusqu’à la frontière nord qui devrait servir à payer les soldats de l’armée et les fournisseurs. Comment le conflit évoluerait-il si ce coffre n’arrivait pas à bon port ?

Olympe que l’on découvre de plus en plus engagée politiquement, qui n’hésite pas se mettre dans de périlleuses situations afin de faire entendre ses idées. Soutien incontestable à Lafayette, elle développe une complicité avec Victor qui sera d’une grande aide à ce dernier.

Toujours plongés dans les élans politiques propres à la Constitution certains ne seraient pas en train de soulever le peuple contre le Roi ? Que se trame-t-il donc ?

Qui souhaite réellement faire échouer les missions de Victor et ne voit pas d’un bon œil que le calme s’installe à Paris ?

Un excellent opus que signe ici l’auteur, mêlant histoire, intrigue, politique et espionnage. On y retrouve tous les bons ingrédients pour une lecture qui sait nous emporter dans le temps et nous amène à nous poser certaines questions sur notre Histoire et peut être aussi sur notre période plus contemporaine. On comprend mieux les mécanismes et leviers utilisés pour ou contre le Roi, tout ce qui peut se passer en coulisse et qui, sur du long terme peut amener à de sérieuses conséquences. Lorsque la Nation est utilisée afin de régler des comptes personnels, certains ont l’imagination grandissante. Est-ce vraiment si éloigné de ce qui a pu se passer ? C’est passionnant de découvrir les romans de cet auteur qui allient réalités et fictions, le tout avec une vraisemblance tout à fait  réaliste (un pléonasme ? oui sûrement).

Ce que je commence à de plus en plus apprécier en découvrant cette période historique, c’est que le danger peut venir de partout. Les liens et alliances se font ou se défont à un rythme infernal.

Vous l’aurez compris ce livre comme toute la série est à découvrir d’urgence et j’espère que vous serez autant conquis que moi par ces intrigues, ces temps lointains, ces personnages !!! Vive Victor, Vive Olympe et Vive Joseph !!

Résumé : En 1792, la guerre entre la France et l’Autriche éclate. C’est dans ce contexte très explosif que le gendarme Victor Dauterive est chargé d’une délicate  mission : escorter un convoi transportant la paye de l’armée, une petite fortune de 500 000 livres.
L’affaire tourne au désastre quand le convoi est brutalement attaqué et dévalisé. Dauterive se lance alors sur les traces des voleurs qui sèment des cadavres dans leur fuite. La piste le conduit jusqu’aux Tuileries, au cœur du chaudron révolutionnaire.
Le palais, infesté d’espions, est le centre de toutes les convoitises et de tous les complots. Des bas-fonds de la ville au sommet de l’État, entre révolutionnaires et partisans du Roi, le jeune officier va devoir choisir son camp dans un jeu qui pourrait bien devenir mortel…
Une enquête de Victor Dauterive dans la France révolutionnaire

Date de parution : 14.11.2018 aux Editions City

A découvrir les opus précédents : 

L’Affaire des Corps Sans Tête

L’Affaire de l’Homme à l’Escarpin

La Disparue de Saint Maur 

jc portes

 

La Disparue de Saint Maur de Jean-Christophe Portes (tome 3)

LA DISPARUE

Mon avis : Je suis ravie d’avoir retrouvé Victor Dauterive qui va devoir de nouveau faire preuve de beaucoup d’agilité afin de ne pas tomber dans les multiples pièges qui lui sont tendus.

En effet, il prend des distances ou des libertés par rapport à son mentor. Mais a-t-il vraiment toutes les carte en main ?

Il décide de mener l’enquête sur la disparition de cette jeune bourgeoise Anne-Louise Ferrières. Malgré les freins politiques et policiers il va soulever de nombreuses questions, surtout lorsqu’une servante va mourir sous ses yeux.

Rattrapé par son mentor qui le veut sur une autre intrigue il va franchir la Manche, découvrir un pays qu’il ne connaît pas l’Angleterre. Des périls à tous les coins de rue, tout cela pour agir sur les élections du maire de Paris pour lesquelles Lafayette se présente. Son adversaire est-il aussi blanc que neige ? C’est ce que va devoir découvrir Victor.

J’ai beaucoup apprécié retrouver la plume de l’auteur et l’ambiance de cette période. Beaucoup de faits ou d’usages sont ici soulevés. Victor a quitté l’emprise de son père mais son tuteur ne serait-il pas non plus garant de la liberté qu’il lui octroie pour le servir lui et ses intérêts personnels. Sont également évoqués la période toujours trouble qui a suivi la Révolution et la mise en place des nouvelles réformes et changement. Le contexte géopolitique avec les frontières menacées par les différentes armées, la position du Roi et de la Reine.

Je trouve que Victor grandit devient plus mature dans son rapport aux autres. Sa relation avec le jeune Joseph qu’il a recueilli ou vis-à-vis d’Olympe. L’effet miroir lui renvoie une image qu’il ne voulait pas. Il prend conscience de ses attitudes et se demande quel genre d’Homme il souhaite devenir ?

Olympe de Gouge, amie de Victor, prend part à l’enquête d’une manière très farfelue mais qui lui va bien. Elle est plus présente et on la découvre d’une autre manière que son côté auteur, la féministe est très présente et va jouer des coudes et faire la lumière sur des thèmes assez épineux pour l’époque, l’avortement, les nourrices, et les grosses au sein de la bourgeoisie.

Un opus très réussi qui va malmener Victor dans tous les sens, va l’amener à prendre de grave décisions. Ses pensées le ramènent vers son passé son enfance et ses décisions sont lourdes de conséquences, ces choix peuvent influer sur l’avenir. A-t-il les épaules pour les assumer ?

Chapeau à l’auteur de nous avoir fait vivre cette formidable aventure. Toujours ce mélanges très habile de réalité historique et de fiction. Je ne cherche même pas forcément à savoir, je me laisse bercer. Je suis de plus en plus en plus attachée aux différents protagonistes et les retrouverai très prochainement dans de nouvelles aventures.

LA DISPARUE DED.jpg

Résumé : En cet hiver 1791, la France est au bord du chaos. Depuis sa fuite à Varennes, Louis XVI est totalement discrédité. Royalistes et nouveaux députés se menacent, armes à la main et la tension est extrême. C’est dans ce contexte explosif qu’Anne-Louise Ferrières disparaît. La belle et mystérieuse fille d’aristocrates désargentés, encore célibataire à trente ans, n’a pas été vue depuis une semaine. Et une semaine, avec ce froid polaire… Plus personne ne s’attend à la retrouver en vie. Enlèvement ? Suicide ? Fuite ? Étrangement, la question semble laisser sa famille de glace. Loin de dissuader le gendarme Victor Dauterive, cette indifférence hostile excite sa curiosité. Et il flaire chez les Ferrières des manigances qui débordent largement le cadre familial…

Date de parution : 15.11.2017 aux Editions City – 09.09.2019 aux Editions City

maud et jc

Voir également les précédents opus :

L’Affaire des Corps sans Tête de Jean-Christophe Portes (tome 1)

L’Affaire de l’Homme à l’Escarpin de Jean-Christophe Portes (tome 2)

La Bête de l’Aven de François Lange

la bete de l aven

Mon avis : Nous voici plongés au milieu du XIXème siècle sous le règne impérial. Une série d’assassinats de jeunes filles remue la région. La peur est de mise, les jeunes filles sont les cibles, mais pourquoi ? Quelles sont les motivations de cette ombre qui rôde et fauche la vie. De nombreuses suppositions vont voir le jour, allant du rationnel au spirituel… Parallèlement dans la même région se prépare un autre méfait, l’attaque d’une diligence transportant de l’or.

L’inspecteur Le Roy, fraîchement félicité de ses enquêtes passées se voit confier cette double tâche. A la fois, perspicace et audacieux. Il va en fin limier, tout relever et dérouler les fils de ses pensées. En effet très méthodique, il n’hésite pas à prendre des initiatives, sortir des procédures de l’époque afin de trouver la vérité, et mettre les monstres hors d’état de nuire.

Je découvre l’auteur dans cet opus, une belle lecture sous l’époque napoléonien. L’ambiance de l’époque est très bien dépeinte, le lecteur est immergé. Les relations policières et impériales très bien décrites afin de comprendre les différentes évolutions de pensées. Je qualifierai le style d’écriture comme étant littéraire et posé, chaque mot est mûrement réfléchi. Un rythme rappelant celui des différentes excursions équestres des protagonistes ainsi que les explications logistiques de l’époque, fait de ce roman un bon polar historique. Ma curiosité ira jusqu’à découvrir Le Manuscrit de Quimper, premier volet de cette série.

Je remercie les Editions du Palémon pour leur confiance

Résumé : Eté 1858, plusieurs jeunes filles sont retrouvées égorgées dans la campagne du Pays d’Aven. Qui peut semer ainsi la mort sur son passage ? Un bête ? Un fou sanguinaire ?

L’inspecteur François Le Roy, bien qu’affecté à la police municipale de Quimper, se voit chargé de l’affaire alors qu’il venait de se lancer sur la piste d’une bande d’anciens forçats décidés à attaquer le fourgon postal transportant l’or destiné aux banques de l’Ouest. Fanch, comme tous l’appellent, va donc rejoindre Pont-Aven pour y mener une double enquête, assisté pour l’occasion de son ami le lieutenant de gendarmerie Corentin Kerloc’h.

S’engage dès lors une cours contre la montre à la poursuite de malfrats retors et dénués de tout scrupule tandis qu’il faut, au plus vite, démasquer celui dont les agissements monstrueux réveillent la terreur atavique de ces paysans bretons face à l’irrationnel….

Date de parution : 15.02.2019

FRANCOIS LANGE

L’Affaire Léon Sadorski (tome 1) de Romain Slocombe

1

Mon avis : Cette lecture nous plonge à Paris, sous l’occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale. Les décors et atmosphères envoutent le lecteur. La peur, le manque, les négociations et autres arrangements sont très présents et réalistes.

De très nombreux protagonistes entourent cette première enquête de l’inspecteur Léon Sadorski. La surpopulation de personnages peut parfois perdre un peu le lecteur, certains évoqués n’apportent pas vraiment quelque chose à l’histoire. Un personnage principal que l’on peut aimer et haïr à la fois. Au fur et à mesure, il va aller de retours en déconvenues, en voulant mener cette enquête à bien et pourtant les entraves et barrières vont s’enchaîner.

Je suis très heureuse de découvrir l’écriture fluide de l’auteur à travers ce premier tome. Pendant ma lecture, j’ai pourtant rencontré quelques longueurs et lourdeurs. L’axe politique choisi dans ce livre rend cette œuvre originale. Je regrette pourtant que l’enquête sur l’assassinat soit placée au 3ème plan, mais c’est un choix que je respecte amplement.

Résumé : Depuis que les nazis occupent Paris, l’inspecteur Léon Sadorski coffre les Juifs pour les expédier à Drancy tout en empochant des pots-de-vin. La Gestapo l’arrête et le transfert à Berlin pour une série d’interrogatoires dignes de Kafka. Le but des Allemands en le terrorisant : en faire leur agent et lui confier une mission  » spéciale « . Mais à son retour en France, quand une jeune femme est assassinée et que la police SS confisque l’enquête, Sadorski décide de faire justice lui-même, en dépit de tous les dangers…

Date de parution : 25.08.2016 aux Editions Robert Laffont

romain

Soul Of London de Gaëlle Perrin-Guillet

gaelle.jpg

Mon avis : J’ai adoré me plonger dans les bas-fonds de Londres. Un plongeon dans le temps, nous voici embarqués en pleine fin du XIXème siècle, au milieu de deux enquêtes qui vont se révéler plus complexes que prévues. Ne jamais se fier aux apparences et aux évidences pourrait être le crédo d’Henry Wilkes, enquêteur chevronné pointilleux, même si blessé depuis son accident. Il est loin d’imaginer jusqu’où va l’entraîner sa recherche de vérité.

Henry un personnage très touchant, handicapé, il se met au service de la vérité. Il fouine (mot employé juste car il va jusque dans les sous-sols du métro) pour faire jaillir la justice. Malgré sa mise au placard, il n’hésite pas à fouler le pavé londonien afin de recueillir témoignages et indices.

Il forme un très bon duo avec Billy Bennett, orphelin, qui a grandi, vécu et volé dans la rue, jusqu’à sa rencontre avec Henry qui va le prendre à son service au lieu de l’emmener au commissariat pour enregistrer son larcin. Ensemble, ils se complètent, se protègent, s’interrogent, une vraie complicité née entre les deux hommes. Ils ont chacun des facultés différentes, qui réunies, vont s’avérer redoutables.

L’atmosphère également est bien dépeinte, on s’y croirait, la nuit, le froid de Londres en plein hivers ; ainsi que les descriptions des souterrains. Le côté noir, glacial, glauque, quartiers mal famés nous immerge dans le côté sombre de la ville.

Un déroulement des intrigues rudement bien mené, difficile de deviner où veut nous entrainer l’auteur. Grâce à une plume incisive, directe et entraînante, cette lecture s’est rapidement révélée très addictive !! Je salue également l’éclatement des clichés réalisé dans ce volet, ainsi que le bouleversement de certains codes. Le tout fait avec pincette et bien distillé. C’est couillu et la bienvenue.

Voilà j’ai terminé ce livre acheté lors du Salon Nemours 2018, un an que ce livre dormait dans ma PAL, ne faites pas la même erreur que moi !!

Si vous lisez la version poche, il y un élément sadique à la fin, un préface de ..(non, non je ne dirai pas) et les deux premiers chapitres de la suite, que je vais très prochainement m’empresser de lire Les Fantômes du Passé, c’est sûre je n’attendrai pas l’année prochaine !!! Bonne lecture à tous !!

gaelle ded

Résumé : Londres, hiver 1892. Depuis qu’il marche avec une canne, l’inspecteur Henry Wilkes en est réduit à traquer les tueurs de chiens dans les tunnels du métro. Billy Bennett, un gamin des rues, l’assiste dans cette tâche. Quand Alice Pickman, une jeune femme de la bonne société, lui demande de rouvrir l’enquête sur la mort de sa sœur, Wilkes ignore qu’il s’engage en terrain miné. En digne héritier de Sherlock Holmes, il veut dissiper le fog qui plombe la ville de Jack l’Éventreur, mélange de charbon, de mensonges et de perversion. Le corps sans vie d’une enfant, retrouvée le crâne ouvert dans un souterrain, va rapprocher les deux affaires…..

Date de parution : 22.09.2017 aux Editions Bragelonne

avt_galle-perrin-guillet_3359

L’Affaire de l’Homme à l’Escarpin de Jean-Christophe Portes (tome 2)

jc tome 2

Mon avis : Une nouvelle enquête de Victor. C’est avec ravissement je me suis replongée dans cette période trouble de notre histoire, le fameux vote de L’Assemblée tant attendu : la destitution ou non du Roi suite à sa fuite à Varenne. Bien sûre accompagnée d’une enquête de Victor. Des meurtres se produisent, qui pourraient s’apparenter à des règlements de compte de mœurs vont mettre en déroute notre jeune enquêteur.

Victor va encore en voir de toutes les couleurs comme on dit. Il va être destitué, emprisonné, libéré mais le tout n’est-il pas de la poudre aux yeux pour les ennemis du Roi ? Quelle machination va s’organiser afin que l’Assemblée et les gardes réagissent. Les espions sont partout et il ne sait pas vraiment à qui il peut se fier ni en qui avoir pleine confiance. L’ennemi est-il partout ? ou seulement à l’angle de certaines rues ?

Totalement conquise par l’écriture à la fois dynamique et littéraire de l’auteur. Un excellent cocktail d’intrigues, de suspense, de références historiques. Un ensemble savamment dosé qui rend cette lecture à la fois addictive et touchante. Victor est vraiment un personnage très attachant, on suit ses aventures en espérant à chaque fois qu’il ne lui arrive trop rien de grave. Je me laisserai prochainement emportée par l’opus suivant : La disparue de Saint Maur.

A lire de préférence dans l’ordre : L’affaire des Corps sans tête, l’Affaire de l’homme à l’escarpin, La disparue de Saint Maur, L’espion des Tuileries. Les histoires sont indépendantes mais préférable pour suivre l’évolution des faits historiques et celle des personnages.

Résumé : Paris, 1791. Un jeune homme est découvert assassiné dans un quartier populaire. Il est nu, à l’exception d’une paire d’escarpins vernis et cela ressemble à un vol qui a mal tourné. Mais quand on apprend que le jeune homme fréquentait les milieux homosexuels et qu’il travaillait pour un journal politique, l’affaire prend une tout autre tournure.
Le gendarme Victor Dauterive découvre que cet assassinat est lié aux intrigues se jouant au plus haut niveau du pouvoir. Depuis la fuite à Varennes, Louis XVI a été suspendu de ses fonctions et, dans l’ombre, le parti du duc d’Orléans fait tout pour  s’emparer du pouvoir.
Dans les bas-fonds de la capitale, entre aristocrates révolutionnaires, Dauterive ne sait plus à qui se fier. La corruption, l’avidité et les trahisons sont monnaie courante et le danger est à chaque coin de rue. Surtout quand on s’approche un peu trop près de la vérité…

Date de parution : 09.11.2016 aux Editions City Edition

jc portes