Si les petits cochons te mangent pas de Luc Fori

LES COCHONS

Mon avis : J’ai été ravie de retrouver William dans une nouvelle enquête. Toujours dans le Berry. Nous pouvons penser que cet ancien détective, devenu agent immobilier y coule des jours tranquilles, détrompez-vous !!! De nouveau il rempile pour de nouvelles aventures !

Un chef d’établissement pour personnes âgées réputé est assassiné. Toutes les pistes sont possibles, sa femme, la famille de patients… En parallèle un de ses amis veut vendre la maison de son père, placée au milieu d’une porcherie, attention au vent qui tourne.

Un personnage à la fois attachant dans son ensemble, que ce soit dans son rôle professionnel ou dans sa vie privée. En aucun cas, ce n’est une vie paisible. Depuis plusieurs opus, nous voyons sa vie personnelle évoluer avec ses hauts et ses bas. Parfois, il est un peu pataud, maladroit mais toujours avec une volonté de bien faire et de sortir ses amis de situations parfois inexplicables.

Une enquête rondement bien menée au final inattendu et pour le coup, souhaitons-nous vraiment que les coupables soient arrêtés ?

Un sujet qui divise est très abordé dans ce livre, je vous laisse le découvrir par vous-même.

Encore une fois, l’auteur a su me conquérir, un langage particulier, un style très reconnaissable mêlant humour et sarcasmes, mais toujours aussi attrayant. On ne s’en lasse pas. J’avais beaucoup apprécié les deux premiers et celui-ci les rejoint. Il ne m’en reste plus qu’un sous le coude, après Monsieur l’Auteur il va falloir en écrire d’autres !!!! Un très bon polar en cette fin estivale qui saura vous emporter !!!

Résumé : « Dans le cochon, tout est bon ! » Pas sûr se dit William Carvault en sortant de sa voiture et en respirant le moins possible pour échapper aux remugles fangeux de l’élevage industriel de son ami Robert… Drôle d’histoire en plus : un mort qui fait des excès de vitesse, une fille à moitié braque qui manque de vous écraser, l’élevage de porcs n’est vraiment pas un lieu de villégiature…sauf pour les deux sujets de sa Majesté qui ont décidé d’y poser leurs valises… Ils sont fous ces anglais, mais William n’en a cure : quand on est agent immobilier, on ne s’arrête pas à ce genre de détail !
Tombé par hasard au milieu d’une intrigue complexe mettant la police en échec, William va démêler une incroyable vérité !

Date de parution : 06.05.2015 aux Editions Polars Pavillon Noir

A découvrir également du même auteur :

Choc Berry Blues

Connexions Tragiques

luc fori

Le Mur Dans La Peau de Luce Marmion

A toi Luce partie trop tôt… Reparlons de tes livres…

le mur

Vous recherchez un thriller qui vous surprendra ? Je vous conseille celui-ci…

Mon avis : Une enquête dans le monde de l’art où vont se mêler horreur, beauté et amour. Des sentiments opposés ? Pas forcément. Cette équipe de privés, accompagnée d’un flic vont se confronter à de multiples enquêtes, ne seraient-elles pas liées ? Les fausses routes et impasses s’enchaînent. Quand la vie professionnelle et la vie privée se trouvent emmêlées. Des personnages tous aussi pittoresques les uns que les autres, avec chacun leur spécialité, leur force et leur faiblesse. Une équipe atypique et attachante.

Toute de suite, le rythme soutenu nous happe. Le lecteur est entraîné dans une course folle afin de retrouver, si possible vivante, une puis des jeunes filles qui disparaissent. Une écriture claire, entraînante, très agréable compose cette œuvre, le filigrane des risques des rencontres sur internet est bien abordé sans être ni moralisateur ni le centre de l’histoire. L’art a une belle place prédominante dans cette enquête. L’auteur m’a littéralement envoûtée par son écriture et son histoire, le lecteur ressent les mêmes émotions que les protagonistes : la frustration des multiples impasses, la joie, l’horreur, la peur, l’amour…. J’ai même ressenti de l’empathie…. Et vous ?

Résumé : Lorsque, dans une galerie du Marais Alexis, un artiste urbain, fait la connaissance de Marie, il est aussitôt transporté. Le graffeur ignore encore que l’adolescente est intimement liée à l’équipe de détectives chargés de traquer le tueur en série sévissant sur un site de rencontre. A quelle barbarie, quelle folie, son obsession pour la jeune fille poussera-t-elle Alexis ? Adrien Magadur, une force de la nature qu’une vie nocive ne parvient pas à démolir, se lance à corps et à cœur perdus dans une chasse scabreuse. De Paris à New York, le privé enquête dans le milieu du graffiti. Une fois encore, il est impitoyablement plongé dans la noirceur de l’âme et l’abomination, emporté dans la spirale de ses investigations et de ses sentiments.

Date de publication : 15.07.2017 aux Editions Polars Pavillon Noir

luce marmion

Le Vol de Lucrèce de Luce Marmion

A toi Luce partie trop tôt… Reparlons de tes livres…

le vol de lucrece

Mon avis : Nous voici plongés dans la première enquête de l’Agence Demorsy. Une équipe de privés qui va devoir mettre en échec un voleur d’œuvres d’art, puis un groupe de trafiquants de drogue. Se pourrait-il que les affaires soient liées ?
Adrien Magadur, un ancien flic des Stup, va se retrouver à enquêter, parfois en marge de son équipe ; afin de résoudre les différentes énigmes qui se succèdent. Un personnage bourru mais attachant. Cette équipe va devoir faire face à de multiples embûches, à des impasses, avec une cohésion de groupe également amicale.
Un rythme soutenu, les pages se tournent toutes seules, tant l’envie de connaitre la suite se fait sentir. J’ai été emporté par cette quête de retrouver « Le Lucrèce », et sensible à tous les obstacles que les différents personnages vont devoir surmonter, tout particulièrement Maga. Cette histoire addictive vous amènera au dénouement final sans vous en rendre compte.
L’auteur nous entraîne, avec une plume que j’affectionne particulièrement, dans une sombre affaire, avec au premier rang « l’Art », on ressent la passion de l’auteur pour la peinture. Un régal de lecture, un excellent moment, j’en redemande !!!

Résumé : Jamais Adrien Magadur n’aurait pu imaginer qu’une banale enquête sur le vol d’une œuvre d’art le plongerait au fond de la folie destructrice, le précipiterait dans le vide…. Une peinture de grande valeur, Lucrèce, vient d’être dérobée chez un particulier parisien. Le portrait de la jeune Romaine, prête à s’enfoncer un poignard dans le sein, attise la convoitise d’un collectionneur idolâtre, mais aussi celle, plus surprenante, d’un cartel de narcos. Avidité, cupidité, vénération fanatique pour l’art, lorsqu’elles atteignent la démence, ces obsessions peuvent mener à des actes insensés, au crime. À travers un imbroglio émotionnel, les acteurs du récit, des personnages complexes et tourmentés, sont emportés dans un drame où se mêlent passion, amitié et trahison. Chargé de retrouver le tableau de Lucas Cranach avec son monogramme, « le code », Adrien Magadur, un privé à la déontologie douteuse, paiera de sa personne. De Paris à Menton, en passant par Trouville, Aurillac, Londres et Amsterdam, l’agent de recherches privées et son âme-frère, un capitaine aux Stups du 36, poursuivent leur quête dans une atmosphère sombre mais non dénuée d’humour, et se laissent jusqu’à la dernière minute surprendre par de singuliers rebondissements.

Date de parution : 04.11.2016 aux Editions Polars Pavillon Noir

luce marmion

Le Premier Rôle de Guillaume Demichel

le premier role.jpgMon avis : Une enquête sous les feux de la rampe mettant en scène le principe « du jeu du chat et de la souris ». Le rôle du chat étant la police représentée ici par Laurent et Marion (psychocriminologue) et la souris John. Des scènes dignes des plus grands films reproduites à la perfection vont mettre à mal les nerfs des enquêteurs. Une rudesse, un rythme de meurtres soutenus, toujours plus inventifs et très bien préparés. La succession des lettres annonçant les futurs drames va tenir en haleine, toute l’équipe ainsi que le lecteur. A quoi joue-t-il ? Que recherche-t-il ? Jusqu’où ira-t-il ? Sont tant de questions où les réponses vont accroître le désarroi des enquêteurs.

John, personnage de tueur en série, psychopathe qui nargue la police avec ses lettres et qui donne l’impression d’avoir toujours une longueur d’avance. Malgré la violence et le nombre de meurtres, une personnalité détestable, j’ai ressenti de l’admiration pour sa recherche et sa créativité tant sur la mise en scène que sur le choix des victimes.

Laurent, lieutenant de police, destinataire des lettres de John, policier rigoureux et attentif. Il va se jeter à corps perdu dans cette enquête qui va lui réserver pas mal de surprises. Ses journées, ses soirées et ses nuits ne vont consacrées qu’à la recherche de John.

Marion, personnage féminin qui arrive pour apporter un appui de profiler à l’équipe, elle va aider et soutenir l’équipe dans ses recherches et analyses. Autant que Laurent, elle va se donner à fond dans la recherche de tueur en série, quitte à mettre sa vie personnelle entre parenthèse.

L’auteur signe ici un excellent premier roman qui frôle le coup de cœur !!! Un récit très méticuleux qui embarque le lecteur aussi bien aux côtés des enquêteurs que du coup de John. Des personnages très bien travaillés qui donne au lecteur un aspect visuel, voir cinématographique, des situations décrites. Les textes fouillés, précis retranscrivent à la perfection l’atmosphère : tendu côté enquêteur et jubilatoire côté tueur. Un montage très audacieux et très bien mené. L’inspiration des films est fait avec beaucoup d’effeuillage, qui laisse au premier plan : cette intrigue très bien ficelée, un suspense maintenu jusqu’à la fin, très inattendue. Ne sont-ils pas tous acteurs dans ce scénario ?

Je remercie les Editions Polars Pavillon Noir pour leur confiance

Résumé : Lorsque le lieutenant Laurent Mils de la brigade criminelle reçoit une lettre de la part d’un certain John lui annonçant qu’il va prochainement commettre sept meurtres dans sa ville, l’enquêteur croit tout d’abord à une mauvaise blague. Mais la farce tourne court à la réception d’une deuxième lettre de John revendiquant le meurtre d’un jeune policier retrouvé brûlé vif dans un atelier désaffecté du nord de la ville la nuit précédente. Qui est John ? Quel but poursuit-il ? Et pourquoi ces lettres sont-elles uniquement adressées au lieutenant Mils ? Quel lien existe-t-il entre les deux hommes ? Aidé par la psychocriminologue Marion Lombardi, le policier va essayer de remonter la piste de celui qui se cache derrière ce pseudonyme. Mais ce n’est qu’après la découverte d’un deuxième cadavre, sans lien apparent avec le premier, et grâce aux indices délibérément laissés par le meurtrier dans ses messages que Mils et sa partenaire réussiront à mettre à jour le véritable projet du tueur : reproduire à l’identique des meurtres tirés de films célèbres. Commence alors un jeu de piste sanglant qui entraînera Mils et Marion bien au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer dans leurs cauchemars les plus fous.

Date de parution : 02.02.2019

guillaume de michel

Fiche auteur

Choc Berry Blues de Luc Fori 

Après avoir fait peau neuve, le livre est de nouveau disponible

choc berry

Mon avis : Une histoire totalement irrésistible, mêlant intrigue, manipulation et mensonge. Le lecteur est tout de suite dans l’ambiance. Il a quitté Paris pour se trouver dans le Berry et là les choses sérieuses vont commencer.
William Carvault, détective privé, est entraîné malgré lui dans une aventure qui au départ n’est pas la sienne. Il est attachant tant ses démarches vont remuer beaucoup de monde. Il va « jeter un coup de pied dans la fourmilière » comme on dit. Il n’est pas au bout de ses surprises et va aller d’avancées en déconvenues, remuer ciel et terre pour découvrir la vérité !!!
Je suis une fan du style de l’auteur, à la fois littéraire et loufoque, entremêlant la prose et les sarcasmes, avec ponctuellement des jeux de mots, un véritable régal. Un rythme entraînant sans être soutenu, on suit les pensées du narrateur et son évolution. Mais quelle fin !!! Un très bon polar, j’en redemande !!!! Bonne lecture à tous !!

Résumé : Son meilleur copain, militant écologiste très actif, est retrouvé mort dans le pré carré de la culture intensive. Détestant par avance le monde entier, notre détective se rend sur les lieux, en plein Berry, bien décidé à faire justice.

L’enquête avance peu à peu au gré des coups de chance et des rencontres. Mais peut-on en dire autant de ce vieux Will, embourbé dans le cloaque des industriels pollueurs, des traîtres en cascades et des femmes fatales… ?

Date de ré-édition : 10.10.2018 aux Editions Polars Pavillon Noir

luc fori.jpg

Connexions Tragiques de Luc Fori

connexions

Mon avis : Je vous présente une excellente découverte. Cette enquête nous emmène dans les dessous de la toile et des rencontres sur internet. Un ancien enquêteur, devenu agent immobilier, va se retrouver à rempiler, malgré lui, pour aider la police dans cette investigation. Les meurtres de ces femmes qui ne se connaissent pas et qui sont éloignées géographiquement, qu’ont-elles en commun ? Comment William va faire la relation, percer le mystère qui à priori tourne autour de lui ?
L’auteur signe ici un excellent polar, il distille très sporadiquement les informations et en fait un roman où le suspense est maintenant jusqu’à la fin, totalement inattendue. Une plume très addictive, entraînante, ponctuée d’humour et de sarcasme rend la lecture encore plus captivante. J’ai passé un très agréable moment de lecture et je le recommande vivement.

connexions ded

Résumé : Un mystérieux tueur sème sur sa route des cadavres de femmes mutilées. Les flics aux abois aimeraient bien trouver enfin une piste sérieuse… C’est William Carvault qui va tomber dessus un peu par hasard, lui qui envisageait pourtant d’arrêter investigations et distributions de châtaignes pour soigner son vieux cœur d’artichaut au blues et à la bière extra-light. Toujours aussi désabusé et désopilant, William mène une enquête qui rebondit à la façon d’un ballon de rugby dans les marais de Bourges.

Date de parution : 01.11.2012 aux Editions Polars Pavillon Noir

luc fori