Banlieues Parisiennes, le recueil Noir

banlieue

Mon avis : Ce recueil noir présenté par Hervé Delouche a titillé ma curiosité aux Quais du Polar de Lyon, je me suis naturellement laissée tenter par ces différents textes sur la banlieue, où j’habite.

Sur ces 13 auteurs, 11 me sont totalement inconnus. J’avais juste découvert : Marc Fernandez et Cloé Mehdi. Me voici partie à l’assaut d’un total dépaysement ou presque. Voilà le trajet de notre visite :

Fleury Mérogis – Cloé Mehdi – Je ne suis pas Paris

Montreuil – Karim Madani – The Morillon Houses

Sarcelles – Insa Sané – On a des yeux pour y croire

Mantes la Jolie – Christian Roux – Métamorphose d’Emma F.

Saint-Ouen – Marc Villard – Sous le périphérique

Fontainebleau – Jean-Pierre Rumeau – Le cimetière aux Anes

Pantin – Timothée Demeillers – Enfin, Pantin

Saint-Denis – Rachid Santaki – Jusqu’au dernier souffle

Neuilly-sur-Seine – Marc Fernandez – La Baronne

Ivry-sur-Seine – Guillaume Balsamo – Fin des travaux prévue : février 2027

Boulogne Billancourt – Anne Secret – Les Ombres sur Trapèze

Arcueil – Anne-Sylvie Salzman – Martyrs obscurs

Nanterre – Patrick Pécherot- Le jour où Johnny est mort

Un cocktail de styles usant très bien la plume nous retrace ce voyage. Chacun son lieu, sa sensibilité et sa caractéristique personnelle ; mais un objectif commun : nous montrer une partie de cette banlieue, tant médiatisée, parfois même trop. Je suis passée par toutes les couleurs, de la gaieté, à la colère, en passant par l’effroi, la souffrance et l’horreur face certaines scènes, situations ou évocations. Chacun a choisit son temps, le passé, le présent ou le futur. Chacun a choisi ses personnages : les habitants, anciens ou nouveaux, l’immigration, ou la transformation. Aucun faux semblants face à une réalité sous entendue. Les ambiances de chacune des nouvelles sont très bien décrites, j’ai très bien ressenti les différentes atmosphères de jour comme de nuit ; dans les bois, aux pieds de la cité, en prison, Gare du Nord, ou dans un restaurent asiatique. Les auteurs vous embarquent littéralement à leur côté ; le lecteur est spectateur et pourtant totalement immergés dans les différentes péripéties. Les sentiments sont également évoqués et très présents, l’Amour, la Haine, l’Amitié, la Vengeance et la Famille ; certains passages sont très poignants, tant ils sont plausibles. Je ne sais pas (à part pour une) et je ne cherche pas à savoir si certains faits sont réels ou non ; je me suis laissée embarquée, j’ai pris le train en marche et j’ai suivi cette visite guidée totalement atypique, dans le fin fond du noir, mais pas que. J’ai passé un excellent moment de lecture et de découvertes. Certains titres  d’auteurs cités ont rejoint mon carnet pour de futures lectures. Ce qui ressort globalement de ces différents écrits c’est la volonté de quitter la banlieue, le quartier, la citée ; de changer les choses. Si vous souhaitez voyager, prenez votre ticket, optez pour la playlist proposée, lisez et laissez-vous aller !!!

ded

Résumé : 13 nouvelles noires inédites de 13 auteurs locaux, chacun mettant en scène une ville de la banlieue parisienne. Une cartographie originale et littéraire d’un territoire mal connu et souvent mal considéré.

La collection  » Asphalte Noir  » revient en France pour cette nouvelle destination : Banlieues parisiennes Noir. Comme toujours, des écrivains s’emparent chacun d’un lieu et en font le décor, voire le personnage d’une nouvelle noire inédite. Ce recueil dresse ainsi une cartographie originale d’un territoire mal connu et souvent mal considéré.

 » Les auteurs de ces treize nouvelles ne sont ni sociologues, ni ethnologues, ni journalistes. Ce n’est pas un souci d’exotisme qui les guide. Habitant ces départements qui cernent la capitale, ou aimant les arpenter, ils connaissent leur territoire ; certains sont des acteurs de la vie locale, tous sont des « piétons de banlieues’ (…). Et ils ont fait le choix du noir, ce genre littéraire témoin de son temps qui éclaire les zones d’ombre et saisit le vif.  »

Date de parution : 04.04.2019 aux Editions Asphalte

Bandidos de Marc Fernandez

bandidos

Mon avis : Une trilogie qui se conclue par cet opus, où Diego va retourner en Argentine, ressortir ses premiers papiers. Entouré de son équipe, il va devoir faire face à la manipulation, aux mensonges, déjouer également la police, qui ne tient pas forcément à ce que la vérité éclate. Dans ce contexte où le danger est à chaque coin de rue, ils vont de concert, faire en sorte que le meurtrier de Madrid soit appréhendé, même si pour cela, il va falloir aller débusquer les commanditaires à l’autre bout du monde.

Des personnages qu’on a plaisir à retrouver d’un opus à l’autre, qui se dévoilent, sur leur passé, leur sentiments. Une très belle amitié les unit, rien ne peut les séparer, à part la mort ou la trahison.

L’auteur boucle cette série avec brio, ravie de retrouver une plume addictive, un rythme d’événements soutenu et une certaine proximité car un récit très vivant et émouvant. Le thème abordé est très évocateur : un photographe assassiné pour une photo. L’auteur nous fait nous interroger et nous rendre compte de la dangerosité de certains métiers liés à l’information. Cependant comme dans les deux autres volets, aucune leçon moralisatrice. Lecteurs, nous comprenons le besoin de vacances de Diego, mais espérons qu’il reviendra bientôt !!!!

Résumé : Le corps calciné d’une femme menottée, une balle dans la nuque, est retrouvé dans un parc de Madrid. Diego Martin, journaliste radio d’investigation, connait la victime, rencontrée vingt ans auparavant… En Argentine. Jeune reporter à l’époque, il avait couvert l’assassinat du frère de la victime : Alex Rodrigo, photographe pour un grand hebdomadaire, tué selon le même mode opératoire.
Un meurtre identique à des milliers de kilomètres de distance, à deux décennies d’écart. Il n’en faut pas plus au présentateur d' »Ondes confidentielles » pour se lancer dans une enquête qui le mènera à Buenos Aires, où il retrouvera une femme qu’il n’a jamais pu oublier…
Entre corruption politique, flics ripoux et groupes mafieux, ce voyage va faire ressurgir les fantômes du passé. Car parfois, ceux qu’on croyait morts reviennent hanter ceux qui sont restés.

Date de parution : 03.10.2018 aux Editions Préludes

marc fernandez