Le Mur Dans La Peau de Luce Marmion

A toi Luce partie trop tôt… Reparlons de tes livres…

le mur

Vous recherchez un thriller qui vous surprendra ? Je vous conseille celui-ci…

Mon avis : Une enquête dans le monde de l’art où vont se mêler horreur, beauté et amour. Des sentiments opposés ? Pas forcément. Cette équipe de privés, accompagnée d’un flic vont se confronter à de multiples enquêtes, ne seraient-elles pas liées ? Les fausses routes et impasses s’enchaînent. Quand la vie professionnelle et la vie privée se trouvent emmêlées. Des personnages tous aussi pittoresques les uns que les autres, avec chacun leur spécialité, leur force et leur faiblesse. Une équipe atypique et attachante.

Toute de suite, le rythme soutenu nous happe. Le lecteur est entraîné dans une course folle afin de retrouver, si possible vivante, une puis des jeunes filles qui disparaissent. Une écriture claire, entraînante, très agréable compose cette œuvre, le filigrane des risques des rencontres sur internet est bien abordé sans être ni moralisateur ni le centre de l’histoire. L’art a une belle place prédominante dans cette enquête. L’auteur m’a littéralement envoûtée par son écriture et son histoire, le lecteur ressent les mêmes émotions que les protagonistes : la frustration des multiples impasses, la joie, l’horreur, la peur, l’amour…. J’ai même ressenti de l’empathie…. Et vous ?

Résumé : Lorsque, dans une galerie du Marais Alexis, un artiste urbain, fait la connaissance de Marie, il est aussitôt transporté. Le graffeur ignore encore que l’adolescente est intimement liée à l’équipe de détectives chargés de traquer le tueur en série sévissant sur un site de rencontre. A quelle barbarie, quelle folie, son obsession pour la jeune fille poussera-t-elle Alexis ? Adrien Magadur, une force de la nature qu’une vie nocive ne parvient pas à démolir, se lance à corps et à cœur perdus dans une chasse scabreuse. De Paris à New York, le privé enquête dans le milieu du graffiti. Une fois encore, il est impitoyablement plongé dans la noirceur de l’âme et l’abomination, emporté dans la spirale de ses investigations et de ses sentiments.

Date de publication : 15.07.2017 aux Editions Polars Pavillon Noir

luce marmion

Le Vol de Lucrèce de Luce Marmion

A toi Luce partie trop tôt… Reparlons de tes livres…

le vol de lucrece

Mon avis : Nous voici plongés dans la première enquête de l’Agence Demorsy. Une équipe de privés qui va devoir mettre en échec un voleur d’œuvres d’art, puis un groupe de trafiquants de drogue. Se pourrait-il que les affaires soient liées ?
Adrien Magadur, un ancien flic des Stup, va se retrouver à enquêter, parfois en marge de son équipe ; afin de résoudre les différentes énigmes qui se succèdent. Un personnage bourru mais attachant. Cette équipe va devoir faire face à de multiples embûches, à des impasses, avec une cohésion de groupe également amicale.
Un rythme soutenu, les pages se tournent toutes seules, tant l’envie de connaitre la suite se fait sentir. J’ai été emporté par cette quête de retrouver « Le Lucrèce », et sensible à tous les obstacles que les différents personnages vont devoir surmonter, tout particulièrement Maga. Cette histoire addictive vous amènera au dénouement final sans vous en rendre compte.
L’auteur nous entraîne, avec une plume que j’affectionne particulièrement, dans une sombre affaire, avec au premier rang « l’Art », on ressent la passion de l’auteur pour la peinture. Un régal de lecture, un excellent moment, j’en redemande !!!

Résumé : Jamais Adrien Magadur n’aurait pu imaginer qu’une banale enquête sur le vol d’une œuvre d’art le plongerait au fond de la folie destructrice, le précipiterait dans le vide…. Une peinture de grande valeur, Lucrèce, vient d’être dérobée chez un particulier parisien. Le portrait de la jeune Romaine, prête à s’enfoncer un poignard dans le sein, attise la convoitise d’un collectionneur idolâtre, mais aussi celle, plus surprenante, d’un cartel de narcos. Avidité, cupidité, vénération fanatique pour l’art, lorsqu’elles atteignent la démence, ces obsessions peuvent mener à des actes insensés, au crime. À travers un imbroglio émotionnel, les acteurs du récit, des personnages complexes et tourmentés, sont emportés dans un drame où se mêlent passion, amitié et trahison. Chargé de retrouver le tableau de Lucas Cranach avec son monogramme, « le code », Adrien Magadur, un privé à la déontologie douteuse, paiera de sa personne. De Paris à Menton, en passant par Trouville, Aurillac, Londres et Amsterdam, l’agent de recherches privées et son âme-frère, un capitaine aux Stups du 36, poursuivent leur quête dans une atmosphère sombre mais non dénuée d’humour, et se laissent jusqu’à la dernière minute surprendre par de singuliers rebondissements.

Date de parution : 04.11.2016 aux Editions Polars Pavillon Noir

luce marmion