La Valse des Loups de Michel Simon

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : Nous voici plongés au cœur de Marseille, ses gangs et ses rivalités ; en d’autres termes « dans le milieu ». La brigade criminelle est même scindée en deux : « le milieu » et « les crimes crapuleux ». Le capitaine Sercy ne se sent pas forcément à sa place dans cette brigade qui doit jongler avec les us et coutumes, remonter les filières, se méfier de tout le monde car la corruption fait rage. Depuis quelques mois les grosses têtes tombent les unes après les autres, aucun camp n’est épargné. En enquêtant, son équipe n’arrive pas à trouver à qui profite ces crimes car aucun des grandes familles du crime n’est épargnée. Il faut des résultats, sa supérieure ne cesse de lui remonter les bretelles. Il se sent acculé, d’un point de vue personnel ca n’est pas forcément la joie, divorcée, une petite fille dont il n’a pas la garde.

Un personnage bourru qui se dévoile et que l’on apprend à connaître. Il est attachant tant son boulot lui tient à cœur, malgré les multiples remontrances. Sa supérieur, Carolie de la Maisonneuve, ne le lâche pas, ne loupe aucune occasion de le malmener. Malgré tout la voir en si mauvaise forme va le toucher. Elle n’a pas forcément eu la vie facile, veuve, seule et un caractère certain. Un tandem boiteux au départ mais qui va se mouver en une équipe de choc, prêt à faire face à toutes les situations et à s’épauler mutuellement. C’est sans compter ce qu’a prévue le destin…

J’ai beaucoup aimé le montage de ce livre, le personnage principal Sercy se confie sous forme de journal intime à sa fille. Il se livre, sans filtre et sans tabou. Le lecteur est tant entraîner par l’enquête qui est captivante que par sa vie personnelle où il lutte tous les jours contre ses démons. Une fluidité d’écriture, un rythme soutenu dans les phases d’actions et de réflexions. Quelques apartés plus légères quand il s’adresse à sa fille permet au lecteur de se remettre de ses émotions. En effet, nous passons de l’exaspération, à la colère, au doute, à la hargne, à la stupéfaction, et à la tristesse ; même si il est vrai la joie et la gaieté sont également présentes. J’ai été très émue à certains égard, en lisant ce thriller façon journal intime, le lecteur est totalement immergé dans l’histoire. Je salue l’auteur pour cette prouesse, de surprises en déconvenues, il ne nous laisse aucun répit en nous plongeant au plus profond de abomination mais a rendu cette découverte très agréable, je surveillerai les prochaines sorties…

Résumé : Sercy, enquêteur à la Brigade Criminelle de Marseille est affecté depuis 3 ans à la section « homicide dans le milieu ». Arrêter les tueurs à gages et leurs commanditaires, tel est son boulot. Mais, il le fait sans grand enthousiasme, au grand dam de sa chef de service, Lui, ce qu’il voudrait, c’est être réaffecté dans son ancienne section, celle des homicides crapuleux. Retrouver les meurtriers de victimes innocentes, voilà ce qui le passionnait vraiment, voire le hantait. Un jour, une tentative de meurtre a lieu sur l’un des plus puissants parrains marseillais, sa chef de service lui demande de retrouver au plus vite les auteurs de cette agression pour éviter que la ville ne s’enfonce dans une spirale de la vengeance. Mais, elle lui demande également de faire, dans le même temps, quelques recherches sur son défunt mari. Ce dernier s’est suicidé quelques mois auparavant, et elle ne se pardonne pas de n’avoir rien pressenti. Sercy, qui trouve cette requête tardive, stupide et sans intérêt, accède cependant à sa demande. Mais, il monnaye son coup de main, et exige de sa supérieure qu’elle le fasse de nouveau muter à la section « crime crapuleux » dès que possible. Elle accepte le marché, et voilà notre enquêteur menant de front, une enquête officielle inextricable, et une enquête parallèle qui finit par le devenir tout autant. C’est alors que croyant avoir tout vu, tout vécu, Sercy va comprendre, au fil de ses investigations, que sur fond de règlement de compte dans le milieu, la perfidie, le sordide, et l’horreur, se nichent parfois sous nos semelles sans même que nous puissions un seul instant le soupçonner.

Date de publication : 14.10.2018 aux Editions Le Robinson Éditeur

SIMON Michel