On n’enterre jamais le passé de Nicolas Duplessier

Mon avis : Mais dans quel guêpier est-il allé fouiner ? Lukas a dû se poser cette question un nombre incalculable de fois. La mission paraissait simple, aller vérifier que le cambriolage annoncé n’était pas une escroquerie à l’assurance. Voilà son nouveau métier depuis qu’il a quitté la police. Sauf que l’objet du vol ne sont pas de simples bijoux mais des pierres très précieuses, d’une valeur supérieure aux diamants. Plus il avance dans ses recherches, plus les coups pleuvent et le brouillard s’épaissit.

De là, il va aller au-delà de ses prérogatives initiales, le flair de l’ancien flic va sentir qu’il y a quelque chose d’énorme à déterrer. De bagarres en courses poursuites, tout s’enchaîne à un rythme ahurissant. De nombreux rebondissements également. A force de creuser dans la vie des protagonistes, on trouve et parfois ça n’est pas très joli joli, des secrets bien gardés qui peuvent remonter à des décennies vont refaire surface et déballer au grand jour une sale affaire.

Lukas, personnage intéressant, bien travaillé, sous ses airs de baroudeurs va se révéler avoir un cœur…

L’auteur, signe ici une très très bonne enquête menée tambour battant, avec du rythme, j’ai lu ce livre d’une traite. Une fois commencé, très compliqué de s’arrêter. Les dialogues mélangent humour parfois noir, sarcasmes, mais aussi des échanges inter générationnels qui m’ont fait rire. Il manie les différents rythmes avec habilité, l’action et la réflexion ou explication. Un puzzle machiavélique qui s’emboite à merveille. De nombreuses références musicales et cinématographiques ponctuent ce récit, du coup le lecteur « s’imagine en son et image la scène ». J’ai beaucoup apprécié les différents jeux qu’emploient l’auteurs : les sons, les images, les ressentis. Malgré le côté sordide du fond de cette histoire, j’ai trouvé Lukas, Emmanuelle et Lily Rose, très vrais, très humains. L’Humain a une place dominante et est très bien représenté, tout comme le fait très habile de dénoncer les violences faites aux femmes. En bref, Bravo Nico !

nico ded

Résumé : Lukas, ex-flic, enquêteur pour une compagnie d’assurances, se voit chargé de retrouver un lot de pierres précieuses extrêmement rares, des cumengéites. Le job va s’avérer mouvementé : une meute de gros bras aux méthodes plutôt radicales s’en prend aux proches du voleur supposé… Parmi ceux-ci, une femme pas fatale mais presque et une charmante mais très délurée jeune fille qui ressemble à s’y méprendre à Lolita ou à Lisbeth Salander.

Date de parution : 22.11.2019 aux Editions Lajouanie

Auteur présent au Salon Lire C’est Libre

duplessier

 

Les Oubliés de Malik Agagna

pixiz-24-11-2019-11-13-00.jpg

Mon avis : Serge, ancien flic, va se laisser entraîner par sa belle-fille dans une sombre histoire, le père du petit copain de cette dernière a disparu. Jimmy, membre d’un groupe de rock sur le déclin n’est pas revenu de sa dernière tournée.

Malgré quelques réticences au départ, Serge va de nouveau enquêter. Soulevant ainsi les blessures du passé, sa courte carrière de flic suite à une bavure. Ayant gardé quelques contacts, il va se démener afin de faire toute la lumière sur cette histoire qui plus on creuse, plus les découvertes ramènent à la fois au passé, vers une sombre exploitation de la misère humaines.

Je découvre l’auteur par ce livre, une écriture fluide, haletante. Des personnages à la fois attachants, Serge qui rempile pour faire plaisir à sa compagne ; mais qui va se retrouver au cœur d’une histoire à la fois tragique et insoupçonnable. Le suspense est toujours maintenu, le lecteur suit pas à pas les découvertes de cet enquêteur atypique. L’amitié, la vengeance, l’appât du gain, le passé, la misère de certaines personnes sont mises en lumière. Voilà le cocktail principal autour duquel s’enroule l’intrigue. Une ambiance à la fois glauque et remplie d’espoir de voir revenir Jimmy.

L’auteur jongle très habilement avec l’ombre et la lumière. Il soulève également et très habilement le fait que la disparition de SDF, de marginaux, de personnes sans attache ne monopolise pas les foules. Un drame de notre société, où les personnes deviennent des ombres qui peuvent passer et disparaître dans l’indifférence la plus totale. Le dénouement est amené de manière extraordinaire et surprend le lecteur. Des émotions diverses m’ont traversée, la révolte face à ce constat, le sujet est traité avec justesse sans surenchère, c’est factuel. Pourtant, il prend aux tripes. L’histoire basée sur des faits imaginaires, est tout à fait plausible. Le titre à lui tout seul suffit à résumer cette enquête, à plusieurs tiroirs.

Le machiavel est également à l’honneur, la manipulation, la détresse et la trahison. J’ai beaucoup aimé cette lecture où l’humain est placé au premier plan, elle amène le lecteur à se poser des questions. Un sujet excellemment bien traité, l’auteur distille avec brio les éléments jusqu’à un final imprévisible. Je lirai sans aucun doute, le premier livre et suivrai les sorties de Malik Agagna avec grande attention.

malik ded

Résumé : En enquêtant sur la disparition d’un rocker sur le retour, un ancien flic, viré du SRPJ de Strasbourg pour une bavure monumentale, découvre que de nombreux marginaux disparaissent sans laisser de traces… Pister l’ancien chanteur va l’amener à croiser une cohorte de personnages pour le moins saisissante : fonctionnaires véreux, migrants apeurés, adolescents déboussolés, musiciens de seconde zone, criminels en mal de rédemption…

Date de parution : 12.04.2019 aux Editions Lajouanie

malik

Nuits Nantaises : Le Sicilien (Tome 2) de Carl Pineau

le sicilien

Mon avis : Je fais partie des nombreux lecteurs qui attendaient très très impatiemment cette sortie, et découvrir la suite de l’Arménien. C’est aussi un danger d’être dans l’attente, j’ai une nouvelle fois été totalement conquise. A la fin de mal lecture, j’ai été très émue, troublée.

Dario, serveur et gérant du Château, discothèque en vogue à Nantes va se retrouver du jour au lendemain suspecté d’un meurtre atroce. Peu avec sa mort il a échangé avec la jeune albanaise, qui veut le faire accuser ?

Une enquête que Greg va avoir du mal à démêler, en effet il a sous la main un coupable idéal, ce jeune sicilien. Mais au fond de lui plane le doute, le patron du jeune homme fait partie du Milieu Nantais.

Mettre un coup de pied dans la fourmilière et voir ce qui en ressort, Greg va tenter cette approche et parfois même utiliser Dario plus ou moins comme appât. Le policier va vite se rendre compte que ce n’est pas juste un assassinat mais qu’il a sûrement affaire à une plus grande organisation qui va le dépasser. Pourquoi Dario ? Voilà une question à laquelle il va devoir répondre. Il va enquêter sur le passé du sicilien et tomber sur peut-être des éléments de réponse.

La famille, les liens du sang, sont très bien évoqués et mis en lumière. L’amitié, ou la sensation de solitude sont également présentes. Les personnages expriment leurs ressentis, leurs déboires, leur vie…

Dario au milieu de ce mélo devra rapidement devoir trouver à qui il peut faire confiance, afin de tout simplement rester en vie.

Je me suis totalement sentie emportée vers cette période du milieu des années 90. Aucun doute, l’auteur a une nouvelle fois réussi à recréer un cadre tout à fait harmonieux. Il soulève également ls problématiques de l’époque, dans certain domaine les choses ont évolué et heureusement. J’ai particulièrement été touché par le personnage d’Eddy, le DJ homosexuel du Château. Des drames multiples sont énoncés dans cette enquête, je suis passée par toutes les émotions. La tension est tout à fait palpable. J’ai beaucoup apprécié que tout le monde puisse être coupable, c’est à la fois original et le lecteur redouble donc de vigilance afin de percer les mystères et de réussir à terminer ce puzzle. Y arrivera-t-il ?

On nous annonce une trilogie, alors j’attends impatiemment le retour de Greg.

le sicilien ded

Résumé : Nantes, 1995. Une jeune albanaise est assassinée dans des conditions particulièrement sauvages. Dario, gérant de discothèque, fait figure de principal suspect, comment ne pas l’être, on a retrouvé le cadavre dans sa voiture ! Greg Brandt, policier expérimenté, est chargé de l’enquête, et dresse une liste bien plus étoffée de coupables potentiels, au premier rang de laquelle on trouve quelques mafieux, fraîchement débarqués d’Europe de l’Est, des notables, des truands locaux… Un cadavre, un coupable idéal, des mafieux aux méthodes plutôt violentes, un avocat aux curieuses fréquentations, des jeunes femmes exploitées, des truands russes… Rien ne va plus dans le pays nantais.

Date de parution : 28.06.2019 aux Editions Lajouanie

carl pineau

Lire également :

Tome 1 : Nuits Nantaises l’Arménien 

Chasseurs d’Esprit d’Isabelle Bourdial

chasseurs d esprit

Mon avis : Suite à l’enlèvement de Tomas Esteban le jour du mariage de sa sœur en Espagne, une équipe est dépêchée sur place afin de faire la lumière sur cette affaire sensible. En effet, la victime est un ancien membre de l’ETA, ce qui soulève pas mal de questions et de suspects potentiels. De plus, il venait de rentrer du Vénézuela. Face au mutisme de la famille qui à part un témoin ne peut aider la police.

Une équipe nouvelle qui se base sur des faits scientifiques va mener l’enquête. Expérimentale, ils utilisent la neuropsychologie. Mila criminologue experte dans ce domaine va soutenir les policiers et aider à retrouver Tomas. Une personne attachante car elle n’est pas policière et elle va devoir faire face à des questionnements et dilemmes qui peut-être vont remettre en cause sa thèse et son projet. Jusqu’où peut-on pousser l’expérimentation ?

L’équipe suit indices et résultats d’analyses va se rendre au  Venezuela et en Amazonie afin de retrouver le disparu, avec l’espoir qu’il soit encore vivant. De nombreuses embuches vont se mettre en travers de leur chemin, politiques, judiciaires, géostratégiques. S’embarquant dans un périple regorgeant de dangers à la fois humains (les Yanomami sont réputés pour être de violents guerriers) et en terrain hostile (l’Amazonie). Que vont-ils trouver à l’autre bout du monde ?

Me voici rentrée de ce voyage et de ma découverte de l’auteur. Une plume dynamique, directe et addictive : le temps s’arrête. Emportée par ma lecture, j’ai été ravie d’apprendre autant de choses à la fois sur la recherche et sur les différents pays et tribus cités. Rassurez-vous les informations sont savamment distillées au fur et à mesure que l ‘enquête avance. Ici, il n’y pas que la justice et la science qui sont évoqués mais également la notion d’éthique ce qui m’a particulièrement plu, en effet jusqu’où peut-on pousser les expérimentations même si elles aident à résoudre une enquête ?  L’intrigue est très bien menée, on ressent très bien que l’équipe d’enquêteurs rencontre des difficultés à avancer. Parfois même ils s’enlisent. Le temps joue contre eux. Un sacré cocktail mêlant à la fois, science, enquête, découvertes géographiques et géopolitiques. A découvrir !! Impatiente de lire à nouveau l’auteur !!

Résumé : Un chercheur d’or, de retour du Venezuela, est kidnappé en plein cœur de l’Espagne. La Guardia civil interpelle un étranger qui semble ne pas comprendre le moindre mot de castillan. Le commissaire Fontanillas, chef de la brigade de police scientifique, est chargé de l’enquête. Avec sa jeune co-équipière, une criminologue experte en neuropsychologie, ils projettent de sonder le cerveau du suspect… Les résultats de l’examen particulièrement novateur auquel ils soumettent leur cobaye vont les entraîner jusqu’au plus profond de la forêt amazonienne… Progrès scientifiques incroyables mais vrais, rencontre houleuse avec les indiens Yanomami (peuple qui fut décrit comme le plus agressif du monde !), découverte de l’univers interlope des orpailleurs… rien ne manque à ce polar scientifique mais pas que…

Date de parution : 22.01.2016 aux Editions Lajouanie

isabelle

Lynwood Miller de Sandrine Roy

Sandrine

Mon avis : Une rencontre improbable va s’opérer entre Lynwood et Eli. Rien ne les préparait à ce qui va suivre. Et pourtant pour sauver la jeune femme, traquer ses assaillants, il va mettre tout en œuvre, se rendre en Allemagne, rompre avec sa retraite tranquille et paisible au milieu des montagnes. De nombreux rebondissements sont à suivre dans cet enquêtes qui va mêler secret de famille, manipulation et assassinat. Jusqu’où vont-ils aller pour assouvir cette quête de vérité. Une enquête mêlant à la fois la rudesse de la procédure et quelques largesses prises par notre « héro ».

Linwood, personnage mystérieux, dont on a l’impression qui cherche à se faire oublier, lui-même et son passé. Efficace, fiable et méticuleux.

Eli, jeune femme vulnérable qui va s’avérer ne pas connaître le monde et qui peut rapidement vous surprendre, ainsi que le lecteur.

Un premier opus très réussi qui embarque le lecteur dans le froid au milieu des montagnes, mais aussi dans la noirceur de certains personnages ; prêts à tout pour … Je ne vous en dis pas plus, découvrez-le par vous-même. Une plume fine et délicate qui contraste avec le thème du livre. Dynamique et très efficace, cette aventure se lit d’une traite ou presque. L’atmosphère est parfois glaçante, une lecture à émotions, le lecteur frémit.  Ne faites pas la même erreur que moi, ne laissez pas dormir ce petit bijou dans votre PAL !!! Je lirai très prochainement la suite !!!

Résumé : Elle est jeune, belle et capable de déplacer des objets à distance et de guérir par l’imposition des mains. On cherche à la tuer. Il est beau, Américain, et coule une retraite paisible et prématurée dans les montagnes françaises. C’est un ancien membre des forces spéciales. Il veut la sauver. Ils se sont rencontrés dans des circonstances peu communes : deux malfrats avaient kidnappé la belle et projetaient de l’exécuter. Pas de chance, ils opéraient à deux pas de la bergerie de l’ancien soldat… Gravitent autour de ce duo deux psychiatres allemands au passé chargé ; un jeune hacker un brin introverti partageant son temps entre balades dans ses Pyrénées natales et curieuses missions à travers le monde ; une brigade de policiers d’outre-Rhin ; un commissaire français débonnaire, et un sacré nombre de gens bien décidés à faire disparaître définitivement l’héroïne.

Date de parution : 10.06.2016 aux Editions Lajouanie

sandrine roy

Nuits Nantaises : L’Arménien (tome 1) de Carl Pineau

l arménien

Mon avis : Je referme ce livre, estomaquée. Un enchaînement de faits, un rythme à la fois soutenu et plu lent qui laisse place au suspense. Une fin inimaginable, un déroulé de l’énigme parfaitement maîtrisé.
Une histoire alternant le passé (les souvenirs) et le présent permet au lecteur de s’immiscer aux côtés des personnages principaux nous permet de comprendre les événements qui se sont succédés et qui ont amené à la mort de Luc, inévitable je pense. L’alternance se fait aussi, lorsqu’à chaque chapitre le lecteur vit l’histoire au travers d’un narrateur différent, Greg, Bertrand et Françoise principalement. Le lecteur est donc directement imprégné des ressentis du personnage, de ses pensées, ses souvenirs, de sa rage. Tout le monde, à sa manière, pleure la mort de Luc mais le déteste en même temps, c’est ce que j’ai trouvé extraordinaire dans ce livre, pour des raisons différentes mais ils sont unis par ce lien, LUC.
Les personnages, pour certains retors et diaboliques, ont une description de façade, puis plus intrusive lorsque l’on change de narrateur.
L’auteur nous transporte dans l’ambiance des années 80, par les références musicales et cinématographiques. Premier livre de l’auteur, que je garderai un moment en mémoire, tant les évocations de symboles comme l’amitié sont tendres et douloureuses à la fois.
Bonne future lecture à tous !!!

l armenien lajouanie

Résumé : Nantes, 22 décembre 1989. Le cadavre de Luc Kazian, dit l’Arménien, est retrouvé en forêt de Touffou. Deux balles dans la peau, et partiellement calciné. Assassiné. Mais par qui ? Et qui était vraiment l’Arménien ? Un trafiquant de cocaïne notoire, comme le pense l’inspecteur Greg Brandt ? Un copain de virées avec qui écumer les bars et draguer les filles, comme le voit Bertrand, son premier et peut-être unique ami ? Un jeune orphelin perturbé, mais à l’esprit vif et éveillé, comme le pense Françoise de Juignain, sa psychiatre depuis 20 ans ? Rien de tout cela, bien plus encore ?

Publié en Auto-Edition puis édité le 17.06.2019 aux Editions Lajouanie

carl pineau