l’Irlandais de Maurice Gouiran

irlandais.jpg

Coup de 💓💓💓et aussi un Coup de Poing

Livre lu en deux jours, Coup de 💓💓💓: Une enquête menée par Clovis d’un côté, journaliste d’investigation, qui avait fait plusieurs reportages en Irlande du Nord dans les années 80. Plus traditionnel, deux flics essaient de retrouver le meurtrier de ce peintre irlandais assassiné à Marseille. En apparence sans histoire, même si son passé reste flou avant qu’il n’arrive en France.

J’ai beaucoup aimé la mise en avant du « Street Art » comme moyen d’expression de revendications et non pas simplement comme du vandalisme urbain. Une enquête qui met à mal le duo de policiers, en effet plusieurs pistes s’offrent à eux ; soufflées par un supérieur borné, raciste, misogyne et qui aimerait boucler rapidement ce dossier qu’il sent devenir épineux… Surtout lorsque l’Ira devient une piste…

Clovis, un personnage qui sort de l’ordinaire et des sentiers battus. Il suit son instinct et n’hésite pas à tout mettre en œuvre pour retrouver l’assassin et si par la même occasion il peut plus de 20 plus tard retourner en Irlande, c’est tout bonus pour lui. Il est autant très intuitif et perspicace dans ses recherches et fait preuve de maladresses dans sa reconquête amoureuse. Un personnage attachant doté d’un certain humour.

J’ai été totalement conquise par ma lecture, la plume de l’auteur avec un style direct et parfois fleuri nous entraîne au fil des pages. Mêlant habilement suspense et faits historiques, alternant le passé et le présent, à travers les expériences de Clovis, il met en lumière une partie de l’Histoire de l’Irlande que j’ignorais…

A la fin de ma lecture, j’ai passé près de 3h sur Internet pour aller fouiller ce que j’avais lu…Croyant de manière candide à une fiction… Et là Coup de Poing : En effet, jusqu’à maintenant les conflits de guerre qui ont lieu en Irlande se résumait à ce que j’avais entendu dire : Un conflit entre Catholiques et Protestants. En gros les membres de l’Ira n’étaient que des fanatiques et des terroristes.

Or, l’Ira s’est formé au début du XXème siècle afin de rendre se soulever face à leur colonisateur : l’Angleterre. Le choc que ça été pour moi d’apprendre cela.

Les différents récits de Clovis lors de ses reportages pendant les années 80, montre que ce rôle a perduré pendant près d’un siècle, en effet l’Irlande du Sud ayant obtenu son indépendance, les Anglais ont voulu conserver les provinces du Nord.

Bien sûr que dans les différentes branches de cette organisation dite « terroriste », la notion de religion dans ce conflit est présente. Mais pas que, lors du lancement de la grève de la faim par certains prisonniers dont un député, Margaret Thatcher prononcera ses mots « Nous ne négocions pas avec les terroristes ». En effet, en donnant ce statut à ces révolutionnaires qui souhaitaient leur indépendance, cela a permis de légitimer les actions des forces anglaises. En effet, « les assassinats d’opposants au régime et au dictat anglais » aux yeux du monde se traduisaient par « se sont des terroristes, nous combattons ce fléau pour la paix ». Cette grève de la fin évoquée fera 10 morts, alertera l’opinion publique et européenne mais sans résultat, sans résultat.

Alors je vous écris ces mots aujourd’hui, j’étais très jeune à l’époque et je suis peut-être encore naïve ; mais ce qui m’a révoltée dans ma lecture et ensuite dans mes recherches, c’est la non réaction de l’Europe. L’Angleterre était limite en guerre face à une de ses colonies à quelques heures d’avion de chez nous. Ils ont fait en sorte de créer des écrans de fumée afin de masquer la réalité. Ils ont m^me poussé le vice à faire en sorte que les révolutionnaires se retournent les uns contre les autres. Et personne n’a bougé…

Il y a des lectures qui marquent, celle-ci restera sans doute très présente dans ma mémoire.

Je lirai bien-sûr d’autres livres de l’auteur…

Résumé : Lorsqu’on découvre le peintre Zach Nicholl, le crâne fracassé dans son atelier marseillais, son ami Clovis n’a qu’une pensée en tête : aider Emma, en charge de l’enquête, à retrouver l’assassin ! Zach s’était illustré dans le street art avant de devenir bankable et de fuir Belfast vingt ans plus tôt. C’est donc en Irlande du Nord que Clovis va chercher ce qui se cache derrière ce crime. Zach était l’un des artistes républicains auteurs des célèbres murales, ces peintures urbaines, outils de mémoire et de propagande. Mais pourquoi avait-il quitté son pays juste au lendemain des accords de paix de 1998 ? Ce sont des femmes, étonnantes et déterminées, toutes liées à Zach – Aileen, son épouse, Ghetusa, la veuve ad vitam æternam de son frère, et Breena, combattante féministe au sein de l’IRA – qui donneront peut-être à Clovis les premiers indices…

Date de parution : 15.05.2018 aux Editions Jigal

maurice

 

 

Je Suis un Guepard de Philippe Hauret

je suis un guépard

Mon avis : Premier retour de l’année. Des personnages dont rien ne présageait la rencontre, ils vont voir leur vie et leur quotidien bouleversés. C’est le cas de Lino, qui après avoir vécu le deuil de son ami, salarié d’une grosse structure, au quotidien banal mêlant travail, alcool et peu de vie sociale. Le jour où il croise Jessica, il ne se doute pas à quel point ses certitudes, ses connaissances et ses habitudes vont s’envoler pour faire place à des remises en question perpétuelles de leur monde, de la finance et des politiques.
Lino, personnage à vif et très attachant, ayant du mal à faire le deuil de son passé. Il va dans un premier temps voir en cette rencontre un côté exotique qui le change, mais que se cache réellement derrière cette demoiselle ? Jessica, une révoltée de la société. Charlène une riche bourgeoise et Melvin qui s’est sorti des banlieues pour réussir. Des rencontres, de bons moments, des déceptions, des mensonges et trahisons rythment cette histoire, sans oublier quelques drames qui viennent ponctuer cette représentation.
Un roman très noir, ayant pour protagonistes un échantillon de notre société. Le banal, l’exclue, la bourgeoise, le nouveau riche. Quelques soient leurs ambitions et envies, nous nous rendons rapidement compte que le bonheur ne leur est pas forcément accessible, que ce soit en : ayant beaucoup d’argent, en arrivant à sortir de la rue, en gagnant sa vie honnêtement. Les aspirations et rêves accompagnés du passé respectifs font qu’ils vivent chacun dans des illusions, qui quand elles explosent, peuvent se révéler très destructrices.
Une plume à la fois littéraire et entraînante m’a accompagnée dans cette lecture. Je découvre l’auteur par ce roman qui m’a, à la fois, charmée, chamboulée, bouleversée ; tout en amenant la question très difficile : que souhaitons nous faire de notre vie ? Que veut dire « être heureux » ? Choisit-on de vivre ou de survivre ?

L’amour et le bonheur sont-ils là où on le pense ?

Je remercie Lucile Muller du blog Loeildelucioledansleslivres et les Editions Jigal Polar pour leur confiance et cette très belle découverte

Résume : Le jour, Lino, employé anonyme d’une grosse boîte, trime sans passion au 37e étage d’une tour parisienne. La nuit, dans son studio miteux, il cogite, désespère, noircit des pages blanches et se rêve écrivain… Un peu plus loin, Jessica arpente les rues, fait la manche et lutte chaque jour pour survivre. Deux âmes perdues qui ne vont pas tarder à se télescoper et tenter de s’apprivoiser, entre désir, scrupule, débrouille et désillusion… Jusqu’au jour où Jessica fait la connaissance de Melvin, un jeune et riche businessman qui s’ennuie ferme au bras de la somptueuse Charlène. Deux univers vont alors s’entremêler pour le meilleur et surtout pour le pire…

Date de parution : 15.05.2018

avt_philippe-hauret_7751

Le Fruit de mes Entrailles de Cédric Cham

le fruit de mes entrailles

Mon avis : Une lecture totalement addictive qui se lit à 100 à l’heure !! Les premières pages donnent le ton, livre dur et oppressant. Ensuite nous respirons au rythme de la fuite d’Amia et de la cavale de Simon. Dès leur rencontre, ils vont s’unir, ayant tous les deux le même but : la vengeance !! Parallèlement, Alice et son équipe mettent tout en œuvre pour retrouver le fugitif… Tout ne va pas se dérouler comme prévu…

Des personnages poignants, attachants, suscitant énormément d’empathie. Le lecteur comprend que Simon souhaite s’évader, voir même il le soutient… On a envie qu’il réalise son plan et retrouver le meurtrier de sa fille. Amia va le soutenir dans quête, tout en reprenant peu à peu confiance en elle, va vouloir assouvir la sienne… Et commencer ensuite une nouvelle vie.

Mais quelle puissance ce livre, totalement addictif et très bien écrit. Aucun tabou, du brut à l’état pur, mêlant intrigue, violence et sentiments ; le tout mené avec brio !!! Mon premier livre de l’auteur et sûrement pas le denier !! Je recommande vivement cette lecture !!

Un grand merci à  Delphine Leroy du blog Au Fil de Mes Evasions Livresques pour ce conseil de lecture, même si je lui dois ma courte nuit !!!

Résumé : Trois personnages, trois histoires, trois destins qui se téléscopent au cours d’une longue cavale infernale et sanglante.

Vrinks, fiché au grand banditisme, finit de purger une longue peine en centre de détention quand on lui annonce brutalement que le corps mutilé de sa fille Manon a été retrouvé dans un fleuve. Fou de rage, il ne pense plus qu’à s’évader pour la venger…
Amia, jeune femme d’une vingtaine d’années, prisonnière d’un sordide réseau de prostitution, réalise soudainement qu’elle va être mère ! C’est peut-être le signal qu’elle espérait pour trouver la force de fuir les griffes de ses bourreaux.
La capitaine Alice Krieg, en charge du dossier Vrinks, est une flic pugnace de la brigade de recherche des fugitifs. Elle a grandi sans père, en a toujours souffert et plus encore aujourd’hui quand elle découvre sa cruelle maladie…

Date de parution : 10.09.2018 aux Editon Jigal

avt_cedric-cham_2441