En Moi le Venin de Philippe Hauret

#Marentréelittéraire2020

Lecture de Septembre 

en moi le venin

Mon avis : Toujours un plaisir de retrouver Mattis qui au fil des livres enchaîne les événements de vie dramatiques et que l’auteur nous retranscrit la noirceur avec une plume qui frôle le poétique.

Il joue parfaitement avec les émotions du lecteur. On alterne entre la puissance et les faiblesses.

Mattis a laissé derrière lui son métier de flic, et va pourtant se retrouver face à des personnes qui appartiennent à sa jeunesse et qui vont l’entraîner dans les profondeurs de la nuit.

Et oui cet environnement mêlant, ambiance de club, la drogue et la prostitution non choisie.

Des thèmes qui mettent en lumière le désastre d’une certaine spirale infernale qui peut mener en prison ou à la mort.

Mais aussi, sont également mis en avant, l’amour, la famille, les faiblesses et le deuil. Mattis a ses blessures qui peuvent se rouvrir à tout moment. Il surfe entre la noirceur et la lumière de l’âme humaine.

Des personnages qui ont pour point commun d’avoir un parcours de vie soit borderline soit en marge et qui pourtant vivent au sein d’une société qui paraît sans envergure. La vie ou l’amour peut faire ressortir le meilleur ou le pire d’entre nous.

Le tout saupoudré très habilement de politique à travers une campagne d’un candidat très concentré sur sa personne. Vous mélangez l’ensemble et vous obtenez un roman très noir, sociétal.

J’ai été triste et émue par la fin, un livre qui me marquera un moment. Une puissance se dégage des romans de l’auteur. J’ai savouré ma lecture malgré l’avoir lu très rapidement.

A chaque livre une histoire, une sensibilité face à une âme et derrière, un passé et une histoire.

J’apprécie toujours autant les différents axes choisis par l’auteur afin de nous embarquer aux côtés de ses personnages hauts en noirceur, et pourtant l’espoir de la vie perdure avec le rayon de soleil qui pointe toujours…

en moi ded

Résumé : Suite à un événement tragique, l’ancien lieutenant de police Franck Mattis se voit contraint de retourner sur les terres de son enfance. Il y retrouve d’anciens camarades de lycée. À commencer par l’envoûtante Esther, devenue chargée de communication pour le compte d’un candidat à la mairie sans scrupules. Mais aussi Valéry, le boss un peu dingue d’une boîte de nuit dans laquelle de jeunes femmes sont contraintes à la prostitution. Il y a aussi Ben, le passionné d’informatique qui végète dans son appartement en compagnie d’une étrange créature. Cécile, la secrétaire soumise aux jeux pervers de son employeur, Warren, l’amant stupide et incontrôlable, ou encore Moe, l’homme de main impitoyable qui ne rêve que de se retirer au calme avec ses chiens. Franck Mattis se voit plongé au cœur d’un monde qu’il ne connaît que trop bien, celui de la nuit, de la violence, du mensonge et de la désespérance. Une fois encore, il lui faudra lutter contre ses propres démons, et qui sait, peut-être enfin trouver la paix…

Date de publication : 17.09.2019 aux Editions Jigal

Autres oeuvre de l’auteur : Je vis, Je meurs; Que Dieu me pardonne; Je Suis un Guépard 

Je vous remets le lien vers notre rencontre 

hauret

Qaraqosh de Maurice Gouiran

qaraqosh

Mon avis : Je suis ravie de retrouver Clovis, journaliste toujours à l’affût des bonnes histoires et des coups fourrés. Il a l’œil, le bon et pourtant, face à un personnage expérimenté il va avoir du mal à démêler le vrai du faux.

En reportage à Prague, afin de mettre en lumière et découvrir la fameuse bibliothèque d’Himmler, il quitte la Varune. Loin d’Emma qui enquête difficilement sur un double meurtre, il n’a pas idée à quel point il est au bon endroit pour l’aider.

Le point commun entre les victimes : leur mort et ils rentraient d’Irak via la République Tchèque…. Le duo Emma et Sami, n’est pas au bout de ses surprises, sachant que leurs intuitions divergent.

Des enquêtes compliquées, aux multiples ramifications, avancer méticuleusement et tout éplucher sans rien laisser au hasard.

L’auteur signe ici, de nouveau, un excellement volet !!!! Mêlant la fiction et les contextes géopolitiques actuelles. On suit pas à pas Mikki, un personnage incernable, qui rentrent du Moyen Orient, après avoir combattu l’Etat Islamique. Comment discerner les pours ou les contres ? Les difficultés des autorités à faire cette différence lors des retours sur le territoire français afin d’éviter que des cellules ne se constituent en Europe et agissent de l’intérieur.

Très brillamment sont mises en avant les motivations personnelles qui poussent des hommes à prendre les armes et à combattre les intégristes chez eux à a source afin que les drames puissent être éviter ailleurs dans le monde. Les filières, les réseaux, les parcours géographiques, on suit pas à pas comme les enquêteurs le cheminement, ainsi que leur Histoires liées à ces civilisations.

Sarcastique, un peu bourru aussi, mais au cœur d’or, Clovis, un personnage attachant ne laisse jamais rien au hasard. Nous faisons également un saut dans l’Histoire grâce à ses recherches, les vérités, les fantasmes rencontrent parfois des chimères et sorcières.

Le dosage fiction-réalité est savamment distillé et très bien étoffé, j’ai de nouveau beaucoup appris en découvrant ce brillant volet !!

Sans conteste, l’auteur a su de nouveau m’emporter en voyage et à travers le temps afin de comprendre le résultat que nous pouvons constater de nos jours.

Pour ma part, apprendre tout en lisant une fiction est un réel plaisir !! Une lecture qui divertit mais qui démontre et illustre est une parfaite réussite ! Je me plongerai prochainement de nouveaux afin de découvrir les autres escapades de Clovis.

Je vous laisse découvrir par vous-même la signification du titre, pour ma part c’était une énigme avant de lire ce livre.

Résumé : Ce qui est sûr, c’est que Clovis ne voit pas arriver ce Mikki d’un très bon œil… D’une part, parce que cet escogriffe pas très clair se dit menacé et cherche une planque du côté de la Varune, d’autre part, parce qu’il arrive d’Irak où il prétend avoir combattu au sein d’une milice chrétienne nommée Qaraqosh. Et puis Clovis n’a pas de temps à perdre : il doit partir le surlendemain pour un reportage à Prague où l’on vient de retrouver la bibliothèque d’Himmler consacrée à l’ésotérisme et à la sorcellerie. Coïncidence ou opportunité, c’est justement à Prague que la milice Qaraqosh a été créée. De leur côté, Emma et le SRPJ se retrouvent à enquêter sur deux meurtres commis dans la région, sur le même modus operandi. Les deux victimes s’avèrent également avoir été membres de Qaraqosh. Y aurait-il un lien avec ce fameux Mikki ? Entre les investigations de Clovis à Prague et celles d’Emma partie en urgence à Londres, le fil de la vérité semble se dénouer… Mais tous deux sont bien loin de se douter de la tournure que va prendre cette affaire !

Date de publication : 15.05.2019 aux Editions Jigal

A lire également du même auteur : L’Irlandais 

D’autres avis sur ce livre : blacknovel1, mes évasions livresques 

maurice

Aimer et Laisser Mourir de Jacques Olivier Bosco

AIMER ET LAISSER MOURIR

Mon avis : Quelle claque ce livre !! Ça tabasse, ça défouraille et ça se bastonne ! Oui tout cela mais pas que…

Une sacrée rencontre avec Lucas, tueur connu sous le pseudonyme « Le Maudit », exilé en Colombie. Un personnage attachant, mine de rien car même s’il est spécialiste dans l’élimination il a des principes « moraux », et des contrats qu’il choisit de ne pas honorer.

Mais là, il a besoin d’argent alors il va se retrouver au centre d’un sacré mélo qui va le contraindre de remettre les pieds en Europe et en France, au risque de se faire rattraper par son passé.

Amanda, escorte de Luxe, va avoir les yeux qui vont se trouver là où il ne fallait pas, un acte qui va à jamais bouleverser sa vie. Elle va se retrouver poursuivit par une horde de croates à ses trousses, la fine de la crème spécialisée dans le dressage et le commerce de filles. Ils vont s’en prendre à sa sœur, elle va tout mettre en œuvre pour la retrouver !!! Déplacer des montagnes, jouer de son corps et se rendre en Colombie…

Tout va basculer dès leur rencontre, le Maudit et Amanda vont se retrouver au milieu d’un traquenard international. Plus rien ne pourra redevenir comme avant, aucun retour en arrière n’est possible. Une fois la machine lancée, impossible de l’arrêtée.

L’auteur nous embarque avec un rythme très soutenu, passant d’un pays à l’autre, d’une situation à la suivante, sans jamais perdre le lecteur. J’ai apprécié beaucoup de chose dans ce livre, tout d’abord la mise en avant de certains faits réels le commerce de filles de manière très violente, et la drogue en Colombie ; le tout est très bien étoffé et rythmé. Mais l’auteur va au-delà, dans toutes les situations exposées, l’humain est au premier plan, la misère, le clan, les passes, les fêtes. Sur fond de noirceur et de violence, on ressent que derrière toutes ces facettes, il y un homme ou une femme, avec ses forces et ses failles.

Je n’ai rien vu venir, une fin qui m’a estomaquée et bluffée. J’ai été très émue, malgré le rôle de Lucas, il a suscité chez moi beaucoup d’empathie. Un tueur au sang-froid, mais pas que.

Le rôle des sentiments, de la famille, du clan, du respect ne sont pas laissés de côté, bien au contraire, de nombreuses situations sont le fait du respect d’un de ces principes. A chaque tribu, ses propres codes.

J’ai voyagé, eu des hauts de cœur puis tremblé pour certains personnages. Les émotions ne sont pas en reste lors de cette lecture. La manipulation, la vengeance, la famille du clan et le respect de certaines règles font que ce monde est monde. Chapeau à l’auteur !!!

Résumé : On dit d’Amanda qu’elle est la femme de tous les hommes… On dit du Maudit qu’il a dormi dans le lit du diable… Entre eux deux, et face au monde de dingues qui les entoure, ça sera à la vie, à la mort… Partis délivrer la sœur d’Amanda séquestrée par un réseau de proxénètes de l’Est, ils vont s’unir, s’aimer, se combattre et affronter le mal absolu, celui que tous surnomment Le Boucher !
Des cartels de Bogotá aux sinistres fermes des environs de Zagreb, des palaces de la côte aux clubs VIP des beaux quartiers parisiens, l’amour sera passionnel, la guerre totale, l’épopée sanglante, les corps cabossés et les âmes meurtries…

Date de parution : 10.09.2012 aux Editions Jigal

job

 

 

Broyé de Cédric Cham

Mon avis : A la fin de cette lecture lue d’une traite, je me suis demandée pourquoi j’avais autant tardé pour découvrir Mathias et Christo ?

En effet, une lecture bouleversante, on suit parallèlement la vie de ces deux personnages qui à la fois nous font nous révolter ou nous attendrir.

La violence est omniprésente dans ce livre, que ce soit dans les actes eux-mêmes ou dans les ressentis. Tout dans l’attitude de Christo nous montre qu’il en a bavé et même plus, sa relation avec les autres en est la conséquence. Renfermé, il parle peu, il est solitaire et ne supporte pas l’injustice. Que se passe-t-il quand il va se retrouver confronter à une situation qui peut mettre en péril sa nouvelle vie ?

Mathias, un personnage auquel on s’attache d’entrée, on a peur pour lui pour sa vie. Il a fui un environnement familial violent et il va se retrouver dans les griffes d’une personne redoutable. Cette rencontre va bouleverser sa vie à tout jamais.

L’écriture de ce récit est à l’image de Christo je trouve. Pas un mot en trop, juste le principal, pas d’enrobage, juste du factuel. Et c’est justement cet enchaînement de phrases courtes et de peu de détails qui m’a totalement hypnotisée et glacée. En effet, je souhaitais savoir ce qui allait se produire, allait-il s’en sortir ? Mais à quel prix ? La paix intérieure n’est parfois qu’illusion. Le sacré cocktail de manipulation, de violence, de privation et de récompense en fait un adulte qui risque à tout moment d’exploser.

J’ai été happée, tenue en haleine, dégoutée par la nature humaine, de voir ce que des personnes peuvent faire subir à d’autres humains… Une lecture qui me marquera c’est sûr… Je félicité l’auteur pour ce sacré bouquin dont on ne sort pas indemne. Il démontre avec habilité que l’enfance, les repères, l’amour familial, forgent ce que l’adulte deviendra.

BROYE DED

Résumé : Christo porte dans sa chair les stigmates d’une enfance extrêmement violente. Christo lutte pour contenir cette rage qui bouillonne en lui… Jusqu’au jour où son regard croise celui de Salomé, une jeune femme qui va l’accompagner au-delà des cicatrices. Christo va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors. Lâcher prise ! Au risque de ne plus rien maîtriser… Mathias, enfant, fugue pour éviter les coups, espérant un monde meilleur. Mathias se réveille enfermé dans une cage. Abandonné, désespéré, la peur au ventre, seul ! Jusqu’à ce que son geôlier se dévoile, un homme qui lui annonce qu’il va le dresser. Pour survivre, pour vivre, Mathias va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors ! Au risque de se perdre à tout jamais. Deux êtres. Deux vies. Peut-être pas si éloignées…

Date de parution : 15.05.2019 aux Editions Jigal

Auteur présent au Salon Lire C’est Libre

A découvrir également du même auteur : Le Fruit de mes Entrailles 

cham cedric

Le Neutrino de Majorana de Nils Barrellon

Mon avis : Nous voici plongés dans deux histoires, dans le présent le corps d’une chercheuse de renom est retrouvé pile sur la frontière franco-suisse. Dans le passé, nous découvrons la vie d’Ettore Majorana, physicien en avance sur son temps.

Quel rapport entre les deux ? Les enquêteurs français et suisses vont se retrouver au milieu d’un centre où seule la physique existe, la priorité des personnes est la recherche et leur travail. La mort de l’une d’entre elles ne semble pas vraiment bouleverser leur quotidien, seuls les résultats et le centre comptent.

Un peu déstabilisée à cause de cet environnement inconnu et de par leur obligation de coopérer ensemble, cette drôle d’équipe d’enquêteurs va essayer d’avancer. Mais avant, il faut se faire confiance, alors que chacun essaie de tirer la couverture à son pays et revendiquer la légitimité de sa présence.

Après des débuts difficiles, et très bien relatés, ils vont faire front commun et démêler cette sombre affaire, essayer de comprendre le jargon des personnes qu’ils interrogent. Tous les interrogatoires reviennent à la science et ils sont rapidement dépasser par les discours et ne trouvent pas que ces éléments puissent les aider… Et pourtant si c’était la clé de ce mystère…

J’ai beaucoup aimé la place très dominante de la recherche et des sciences dans ce récit. Que ce soit dans le passé ou le présent, on voit que l’auteur a fait de nombreuses recherches, les données scientifiques et historiques sont étayées et étoffées. Je me suis laissée totalement embarquée par la plume fluide l’auteur, dans cette enquête très bien menée, de nombreuses fausses pistes et rebondissements qui donnent corps à ce polar scientifique totalement addictif.

Un bémol cependant, une petite ombre au tableau, j’ai trouvé très dommage, mais je respecte le choix de l’auteur, que l’on retrouve tous les clichés connus et totalement stéréotypés entre les français et les suisses. Les français ne savent pas se tenir, s’expriment comme des chartiers, sont en retard, ont une voiture pourrie… Alors que les suisses ont de la tenue et de la retenue, sont ponctuels et roulent en grosses cylindrées. A part cela, je conseille cette lecture à tous les fans de polars scientifiques. Il y a une surprise dans ce livre, un personnage qui n’est pas sans rappeler les Espionnes helvètes, mais je ne vous en dirai pas plus.

le neutrino ded

Résumé : Au début du siècle dernier, en Italie, Ettore Majorana, jeune savant de la trempe d’Einstein, partage sa fougue et sa passion entre les particules et Emilia, une jeune étudiante argentine. Bien des années plus tard, au CERN le plus grand accélérateur de particules du monde, 600 millions de protons se heurtent chaque seconde pour faire jaillir du vide la matière telle que nous la connaissons. L’univers, les étoiles, la terre, la mer, les arbres, les plantes, les êtres vivants… Ainsi que les cadavres. Quand le corps de Sabrina Marco, chercheuse dans le prestigieux laboratoire, est découvert, le crâne fracassé, aux abords du complexe, après la sidération de tous, les questions vont très vite s’enchaîner. Qui ? Pourquoi ? Le meurtre ayant eu lieu sur la frontière, c’est en parfaite coopération, que la police française et la police suisse vont devoir mener l’enquête. Et aller de surprise en surprise…

Date de parution : 17.09.2019 aux Editions Jigal

Auteur présent au Salon Lire C’est Libre

nils

l’Irlandais de Maurice Gouiran

irlandais.jpg

Coup de 💓💓💓et aussi un Coup de Poing

Livre lu en deux jours, Coup de 💓💓💓: Une enquête menée par Clovis d’un côté, journaliste d’investigation, qui avait fait plusieurs reportages en Irlande du Nord dans les années 80. Plus traditionnel, deux flics essaient de retrouver le meurtrier de ce peintre irlandais assassiné à Marseille. En apparence sans histoire, même si son passé reste flou avant qu’il n’arrive en France.

J’ai beaucoup aimé la mise en avant du « Street Art » comme moyen d’expression de revendications et non pas simplement comme du vandalisme urbain. Une enquête qui met à mal le duo de policiers, en effet plusieurs pistes s’offrent à eux ; soufflées par un supérieur borné, raciste, misogyne et qui aimerait boucler rapidement ce dossier qu’il sent devenir épineux… Surtout lorsque l’Ira devient une piste…

Clovis, un personnage qui sort de l’ordinaire et des sentiers battus. Il suit son instinct et n’hésite pas à tout mettre en œuvre pour retrouver l’assassin et si par la même occasion il peut plus de 20 plus tard retourner en Irlande, c’est tout bonus pour lui. Il est autant très intuitif et perspicace dans ses recherches et fait preuve de maladresses dans sa reconquête amoureuse. Un personnage attachant doté d’un certain humour.

J’ai été totalement conquise par ma lecture, la plume de l’auteur avec un style direct et parfois fleuri nous entraîne au fil des pages. Mêlant habilement suspense et faits historiques, alternant le passé et le présent, à travers les expériences de Clovis, il met en lumière une partie de l’Histoire de l’Irlande que j’ignorais…

A la fin de ma lecture, j’ai passé près de 3h sur Internet pour aller fouiller ce que j’avais lu…Croyant de manière candide à une fiction… Et là Coup de Poing : En effet, jusqu’à maintenant les conflits de guerre qui ont lieu en Irlande se résumait à ce que j’avais entendu dire : Un conflit entre Catholiques et Protestants. En gros les membres de l’Ira n’étaient que des fanatiques et des terroristes.

Or, l’Ira s’est formé au début du XXème siècle afin de rendre se soulever face à leur colonisateur : l’Angleterre. Le choc que ça été pour moi d’apprendre cela.

Les différents récits de Clovis lors de ses reportages pendant les années 80, montre que ce rôle a perduré pendant près d’un siècle, en effet l’Irlande du Sud ayant obtenu son indépendance, les Anglais ont voulu conserver les provinces du Nord.

Bien sûr que dans les différentes branches de cette organisation dite « terroriste », la notion de religion dans ce conflit est présente. Mais pas que, lors du lancement de la grève de la faim par certains prisonniers dont un député, Margaret Thatcher prononcera ses mots « Nous ne négocions pas avec les terroristes ». En effet, en donnant ce statut à ces révolutionnaires qui souhaitaient leur indépendance, cela a permis de légitimer les actions des forces anglaises. En effet, « les assassinats d’opposants au régime et au dictat anglais » aux yeux du monde se traduisaient par « se sont des terroristes, nous combattons ce fléau pour la paix ». Cette grève de la fin évoquée fera 10 morts, alertera l’opinion publique et européenne mais sans résultat, sans résultat.

Alors je vous écris ces mots aujourd’hui, j’étais très jeune à l’époque et je suis peut-être encore naïve ; mais ce qui m’a révoltée dans ma lecture et ensuite dans mes recherches, c’est la non réaction de l’Europe. L’Angleterre était limite en guerre face à une de ses colonies à quelques heures d’avion de chez nous. Ils ont fait en sorte de créer des écrans de fumée afin de masquer la réalité. Ils ont m^me poussé le vice à faire en sorte que les révolutionnaires se retournent les uns contre les autres. Et personne n’a bougé…

Il y a des lectures qui marquent, celle-ci restera sans doute très présente dans ma mémoire.

Je lirai bien-sûr d’autres livres de l’auteur…

Résumé : Lorsqu’on découvre le peintre Zach Nicholl, le crâne fracassé dans son atelier marseillais, son ami Clovis n’a qu’une pensée en tête : aider Emma, en charge de l’enquête, à retrouver l’assassin ! Zach s’était illustré dans le street art avant de devenir bankable et de fuir Belfast vingt ans plus tôt. C’est donc en Irlande du Nord que Clovis va chercher ce qui se cache derrière ce crime. Zach était l’un des artistes républicains auteurs des célèbres murales, ces peintures urbaines, outils de mémoire et de propagande. Mais pourquoi avait-il quitté son pays juste au lendemain des accords de paix de 1998 ? Ce sont des femmes, étonnantes et déterminées, toutes liées à Zach – Aileen, son épouse, Ghetusa, la veuve ad vitam æternam de son frère, et Breena, combattante féministe au sein de l’IRA – qui donneront peut-être à Clovis les premiers indices…

Date de parution : 15.05.2018 aux Editions Jigal

maurice

 

 

Je Suis un Guepard de Philippe Hauret

je suis un guépard

Mon avis : Premier retour de l’année. Des personnages dont rien ne présageait la rencontre, ils vont voir leur vie et leur quotidien bouleversés. C’est le cas de Lino, qui après avoir vécu le deuil de son ami, salarié d’une grosse structure, au quotidien banal mêlant travail, alcool et peu de vie sociale. Le jour où il croise Jessica, il ne se doute pas à quel point ses certitudes, ses connaissances et ses habitudes vont s’envoler pour faire place à des remises en question perpétuelles de leur monde, de la finance et des politiques.
Lino, personnage à vif et très attachant, ayant du mal à faire le deuil de son passé. Il va dans un premier temps voir en cette rencontre un côté exotique qui le change, mais que se cache réellement derrière cette demoiselle ? Jessica, une révoltée de la société. Charlène une riche bourgeoise et Melvin qui s’est sorti des banlieues pour réussir. Des rencontres, de bons moments, des déceptions, des mensonges et trahisons rythment cette histoire, sans oublier quelques drames qui viennent ponctuer cette représentation.
Un roman très noir, ayant pour protagonistes un échantillon de notre société. Le banal, l’exclue, la bourgeoise, le nouveau riche. Quelques soient leurs ambitions et envies, nous nous rendons rapidement compte que le bonheur ne leur est pas forcément accessible, que ce soit en : ayant beaucoup d’argent, en arrivant à sortir de la rue, en gagnant sa vie honnêtement. Les aspirations et rêves accompagnés du passé respectifs font qu’ils vivent chacun dans des illusions, qui quand elles explosent, peuvent se révéler très destructrices.
Une plume à la fois littéraire et entraînante m’a accompagnée dans cette lecture. Je découvre l’auteur par ce roman qui m’a, à la fois, charmée, chamboulée, bouleversée ; tout en amenant la question très difficile : que souhaitons nous faire de notre vie ? Que veut dire « être heureux » ? Choisit-on de vivre ou de survivre ?

L’amour et le bonheur sont-ils là où on le pense ?

Je remercie Lucile Muller du blog Loeildelucioledansleslivres et les Editions Jigal Polar pour leur confiance et cette très belle découverte

Résume : Le jour, Lino, employé anonyme d’une grosse boîte, trime sans passion au 37e étage d’une tour parisienne. La nuit, dans son studio miteux, il cogite, désespère, noircit des pages blanches et se rêve écrivain… Un peu plus loin, Jessica arpente les rues, fait la manche et lutte chaque jour pour survivre. Deux âmes perdues qui ne vont pas tarder à se télescoper et tenter de s’apprivoiser, entre désir, scrupule, débrouille et désillusion… Jusqu’au jour où Jessica fait la connaissance de Melvin, un jeune et riche businessman qui s’ennuie ferme au bras de la somptueuse Charlène. Deux univers vont alors s’entremêler pour le meilleur et surtout pour le pire…

Date de parution : 15.05.2018

avt_philippe-hauret_7751

La Dernière Couverture de Matthieu Dixon

la derniere couverture.jpg

Mon avis : Alors alerte coup de 💓 Tout de suite dans le vif du sujet, aux côtés de Raphaël reporter photo, nous suivons pas à pas sa quête de vérité.
Un personnage attachant car crédule au début, qui va vite se rendre compte que s’il veut trouver la vérité, il va devoir affronter de nombreux obstacles, pas toujours identifiables !! De découvertes en déconvenues, il va devoir faire face à l’impensable, la vérité est-elle toujours mieux que le mensonge ? Arrivera-t-il à déjouer le complot ? Ou tout simplement à s’en sortir ?
Une lecture addictive, du rythme, des rebondissements ; un angle à la première personne qui implique le lecteur dans l’aventure. Le dur constat des assassinats de journalistes, de reporters, pas toujours élucidés, soulèvent la question : pour une photo, un article, mérite-t-il la mort ? Quand de grandes puissances, souvent invisibles, souhaitent que le secret ne sorte pas… Une très belle découverte, plausible, bien ficelée, une fin tout à fait surprenante !!!! Une lecture que je recommande très vivement 😊 Je suivrai avec attention la prochaine sortie de l’auteur…

Résumé : Les recherches de Raphaël, jeune reporter, sur la mort de Bernard, célèbre photographe, vont le mener au-delà de ce qui était prévu…
Voir une de ses photos en première page d’un magazine, affichée sur tous les kiosques, pour Raphaël, jeune reporter, c’est le graal. Mais en travaillant avec Bernard, célèbre photographe devenu son mentor, il comprend très vite que les choses ne sont jamais aussi simples et que les apparences sont parfois trompeuses. En enquêtant sur la mort de celui-ci, tragiquement disparu dans le crash de son hélicoptère, Raphaël va se retrouver seul, en première ligne, à devoir jongler entre rumeurs, paranoïa, bizness, corruption, hommes de l’ombre et affaires d’État. Seul aussi à devoir slalomer entre intégrité et vérité…

Date de parution : 15.05.2018 aux Editions Jigal

matthieu dixon

 

Le Fruit de mes Entrailles de Cédric Cham

le fruit de mes entrailles

Mon avis : Une lecture totalement addictive qui se lit à 100 à l’heure !! Les premières pages donnent le ton, livre dur et oppressant. Ensuite nous respirons au rythme de la fuite d’Amia et de la cavale de Simon. Dès leur rencontre, ils vont s’unir, ayant tous les deux le même but : la vengeance !! Parallèlement, Alice et son équipe mettent tout en œuvre pour retrouver le fugitif… Tout ne va pas se dérouler comme prévu…

Des personnages poignants, attachants, suscitant énormément d’empathie. Le lecteur comprend que Simon souhaite s’évader, voir même il le soutient… On a envie qu’il réalise son plan et retrouver le meurtrier de sa fille. Amia va le soutenir dans quête, tout en reprenant peu à peu confiance en elle, va vouloir assouvir la sienne… Et commencer ensuite une nouvelle vie.

Mais quelle puissance ce livre, totalement addictif et très bien écrit. Aucun tabou, du brut à l’état pur, mêlant intrigue, violence et sentiments ; le tout mené avec brio !!! Mon premier livre de l’auteur et sûrement pas le denier !! Je recommande vivement cette lecture !!

Un grand merci à  Delphine Leroy du blog Au Fil de Mes Evasions Livresques pour ce conseil de lecture, même si je lui dois ma courte nuit !!!

Résumé : Trois personnages, trois histoires, trois destins qui se téléscopent au cours d’une longue cavale infernale et sanglante.

Vrinks, fiché au grand banditisme, finit de purger une longue peine en centre de détention quand on lui annonce brutalement que le corps mutilé de sa fille Manon a été retrouvé dans un fleuve. Fou de rage, il ne pense plus qu’à s’évader pour la venger…
Amia, jeune femme d’une vingtaine d’années, prisonnière d’un sordide réseau de prostitution, réalise soudainement qu’elle va être mère ! C’est peut-être le signal qu’elle espérait pour trouver la force de fuir les griffes de ses bourreaux.
La capitaine Alice Krieg, en charge du dossier Vrinks, est une flic pugnace de la brigade de recherche des fugitifs. Elle a grandi sans père, en a toujours souffert et plus encore aujourd’hui quand elle découvre sa cruelle maladie…

Date de parution : 10.09.2018 aux Editon Jigal

avt_cedric-cham_2441