Jeux de dames d’André Buffard

jeux de dames

Mon avis : J’ai été ravie de retrouver David Lucas, avocat, dans de nouvelles aventures. Ici, il va devoir défendre son assistante, Dolorès, inquiétée dans une sombre affaire à multiples facettes. Le passé va faire resurgir une enquête qui paraissait bouclée, la coupable en prison.

Nous suivons, et c’est ce que j’apprécie énormément avec cet auteur, toutes les étapes vues à travers le prisme de l’avocat et des suspects. En face, les enquêteurs ont eu aussi leur rôle mais ne sont pas au centre du récit.

La complexité des affaires lorsqu’elles semblent se rejoindre est très bien démontrée. David va devoir jongler avec de multiples dossiers, tout en maintenant son cabinet ouvert. Là, c’est limite la cour des miracles, son assistante en garde à vue et sa collaboratrice indisponible.

Les perquisitions vont s’enchaîner, les témoins se transforment en fantômes, le doute plane et l’obscurité ne semble pas vouloir laisser la place à la lumière.

La manipulation est un fait, elle est tellement présente, qu’elle se personnifie. A chaque pas avancé, on semble avancer sur des sables mouvants.

En parallèle, une sombre histoire mêlant, famille, sport et argent va s’ajoute au programme et pimenter les journées déjà surchargées du conseil. Tout mener de front, un sacré jongleur, un jeu d’équilibriste.

Une nouvelle fois, j’ai dévoré ce livre, l’auteur sait maintenir à la fois le suspense et tenir en haleine son lectorat en nous distillant les faits et raisonnements à travers ses différents personnages. Différentes histoires qui mettent en scène l’avocat, son rôle, son jeu de claquette parfois et sa manière de gérer les événements au fur et à mesure qu’il en a connaissance.

Une écriture directe, fluide, entraînant, le lecteur se prend au jeu de vouloir savoir, se met lui aussi à émettre des suppositions.

Les morts vont s’enchaîner et l’auteur nous montre le sang-froid dont David fait preuve dans toute circonstances.

Sont aussi bien étayées les relations et frontières entre client et son conseil, les limites à ne pas franchir.

En résumé, une excellente lecture à la fois dynamique et entraînante et très sympathique. J’ai été contente de retrouver notre duo David-Dolorès, même si l’émotion est parfois passée par là. Je trouve très bonne l’idée d’avoir fait revenir un personnage rencontré dans Le Jeu de la défense.

Tous les éléments sont ici réunis pour passer un très bon moment et s’impatienter jusqu’à la prochaine sortie de l’auteur.

Résumé : David Lucas, avocat pénaliste renommé qui exerce au Barreau de Lyon, reçoit ce matin-là aux aurores, un appel de policiers qui viennent de mettre en garde à vue une personne qui le sollicite pour sa défense. A sa grande surprise, il apprend qu’il s’agit de son assistante, Dolorès, soupçonnée de complicité d’assassinat dans le cadre de l’homicide dont a été victime son mari plusieurs années plus tôt. L’affaire a été ré-ouverte à la suite d’une dénonciation anonyme, en dépit du fait que l’auteure présumée avait à l’époque reconnu les faits et depuis été condamnée…

Date de publication : 29.05.2020 aux Editions Filature(s) – 11.03.2021 aux Editions Points

Autres œuvres de l’auteur : Le jeu de la défense

ANDRE BUFFARD

Le Silence des Pères de Martin Gouesse

l silence des pères

Mon avis : Une très belle rencontre avec Maxime, brisé par des chocs qui le poursuivent. Comment se remettre d’un tel événement ? Journaliste oui, mais assisté au massacre de son équipe. Malgré ses cauchemars, il va se lancer dans une enquête qui va l’emmener en Normandie, différents événements se succèdent, sans rapport entre eux en apparence… Et pourtant, ce qu’il va mettre en lumière c’est un trafic qui traverse l’Europe et ne connaît pas de frontière.

Retourner dans la demeure familiale va raviver d’autres souvenirs, sombres et douloureux. Les secrets de famille enfouis l’accompagnent depuis sa tendre enfance et vont refaire surface, c’est la deuxième explosion.

Une enquête rudement bien menée avec tous les ingrédients qui tiennent en haleine le lecteur. Des surprises, des rebondissements, à chaque virage son lot d’événements et le puzzle prend forme. Mais pas que… la partie roman noir avec les souvenirs ravivés et qui éclatent au grand jour entre les deux frères. Maxime et Julien ont grandi ensemble, vécu le poids d’un fait marquant mais chacun va réagir différemment.

L’auteur jongle avec brio l’alternance à travers Maxime, l’enquête, puis son frère les noirceurs du passé qui remontent à la surface. Les rythmes également varient selon les thèmes. Un pur plaisir de lecture à travers ces deux phases qui s’imbriquent à merveille. Une construction qui assure au lecteur le suivi dans le passé, le présent et les souvenirs.

C’est noir, l’humain, ses travers ses failles et ses facilités, un cocktail détonant. Chacun a sa place, a construit sa vie en fonction de ses ressentis, ses souffrances, mais tous restent marqués à vie. La scène de confrontation entre les deux frères, dans la voiture est à la fois poignante et déroutante, ils sont besoin de cracher leur ressenti, le lecteur ne reste pas insensible.

L’auteur distille également très bien les conséquences psychologiques des différents traumatismes. A travers les personnages fouillés, qui font corps face à la réalité et face au monde, chacun à leur façon. Le poids de l’ombre est omniprésent, personnifié, donne l’impression d’être un personnage à part entière. Chaque acte a sa conséquence.

Beaucoup d’émotions transpirent lors de cette lecture. Ressortent les bons comme l’obscurité de l’âme humaine. Rien n’est omis. L’écriture à la fois factuelle et pudique dans le choix des mots laisse toute place à l’imagination et aux émotions du lecteur.

Un premier roman qui percute, ne laisse ni insensible, ni indifférent. L’auteur balaie d’une main de maître un ensemble de sujets, tragiques. Le tout saupoudré de manipulation et de violence souvent sous-entendu, c’est le lecteur et son interprétation qui se fond dans l’histoire.

Une excellente découverte. J’ai vraiment hâte de découvrir le prochain livre de cet auteur que je vous conseille de garder à l’œil.

Résumé : Lors d’une mission au Moyen-Orient Maxime, grand reporter pour la télévision, a vu la voiture où se trouvait son équipe – caméraman et fixeur, exploser devant ses yeux. Anéanti, traumatisé par ses images, il sombre dans la dépression. Dans la clinique où il est alité, Maxime observe, fasciné, les tatouages de coupoles d’églises orthodoxes qui couvrent le dos du patient allongé sur le lit voisin : un vieil homme à la peau burinée, qui marmonne des paroles incompréhensibles en ukrainien. Malgré le brouillard cotonneux où le plongent les médicaments, la curiosité de Maxime est piquée au vif. Un regain de vie afflue, il se lève et quitte l’hôpital pour faire ce qu’il sait faire : enquêter, écrire, raconter.

Date de publication : 22.01.2021 aux Editions Filature(s)

131892748_10158330434299094_7844311149360209170_n

Larmes de Fond de Pierre Pouchairet

#Marentréelittéraire2020

larmes de fond

Mon avis : Retrouver Léanne et ses comparses est toujours un pur plaisir !! Mais dans ce volet on retrouve également d’autres personnages d’œuvres de l’auteur !

Rassurez-vous si vous n’avez pas lu les autres volets ou les autres livres, tous les protagonistes sont présentés, ce qui permet à tous les lecteurs de suivre et de se plonger totalement dans cette enquête totalement addictive.

En effet, à travers le kidnapping de Jean de Frécourt, nous découvrons des faits, des trafics avec des ramifications ou enchevêtrements à travers toute la France. Chaque équipe va enquêter dans son secteur mais rapidement, chacun va se rendre compte que l’ampleur est bien plus grande.

L’auteur met de ce fait, en lumière les discordes qui peuvent apparaître entre la police et la gendarmerie. Les techniques aussi d’immersion sont à l’honneur.

C’est noir, glaçant, très bien écrit, un récit addictif. Le lecteur est entraîné aux côtés des enquêteurs mais aussi du côté des différents chaînons de cette chaîne qui paraît sans fin. Les différentes motivations décrites, comme l’argent, le pouvoir, la politique ou tenir un secteur ou la justice font parties intégrantes de cette intrigue. Nous découvrons la vie de chacun des personnages.

Les différentes relations, de travail, ou « tontons », tout cet ensemble met en lumière les différentes techniques en fonction de la situation géographie.

Une enquête en profondeur, l’ensemble des personnages est tout bonnement bien intégré. Un livre qui se lit d’une traite, où les émotions sont au rendez-vous, le chagrin, la solidarité, l’amour, l’amitié, la révolte, la vengeance, la soif de tout, sont au rendez-vous.

A la manière des « légos », tout peut s’emboiter, les différents trafics peuvent être liés, un sacré puzzle qui va mettre les nerfs des différentes équipes d’enquête à rude épreuve. Des tempéraments toujours bien trempés ! Ici aussi, parfois comme chez les malfaiteurs, les rivalités peuvent nuire. Mais quand les forces s’unissent, les faits s’enchaînent pour le plus grand bonheur du lecteur.

L’auteur signe ici un opus, presque parfait, un régal de lecture, et je pourrai encore vous en dire plus, mais le plus simple est que vous découvriez par vous-même !

Résumé : Jean de Frécourt, homme d’affaires et ancien haut-fonctionnaire, est agressé par une bande d’hommes cagoulés dans son appartement des quais de l’Odet, à Quimper. Malmené, insulté et terrorisé, il est emmené de force dans le coffre d’une voiture pour une destination inconnue. On le jette dans un abri creusé dans la terre, sur une île des Glénan. Léanne dirige l’antenne finistérienne de la PJ de Rennes. Chargée par sa direction d’une mission confidentielle, elle surveille à la fois un jeune geek et un certain Frécourt, impliqué dans deux sombres affaires politiques et de corruption, mais plus récemment dans des trafics d’armes et de drogue. Alors qu’elle décortique les zonzons, elle comprend qu’il a été enlevé mais que la famille n’a pas fait appel à la police pour payer la rançon….

Date de publication : 18.09.2020 aux Editions Filature(s)

Je vous remets le lien vers notre rencontre

A découvrir les autres oeuvres de l’auteur :  Mortels TraficsHainesLa Cage de l’AlbatrosL’Assassin qui aimait Paul BloasAvec le Chat pour Témoin , L’Île Abandonnée 

A lire également : Tuez-les mais pas ici… 

pierre