Le #30, c’est pas polar!! C’est le Soir qui Vient Patrick Taisne Nguyên

C'est le soir qui vient

Mon avis : Séparés par leur famille au début de leur vie d’adulte, se retrouver par la vie. Un couple d’âmes sœurs vont se retrouver et tenter malgré les années qui ont passé de découvrir le bonheur. Maï est tout de suite acceptée. Il l’élèvera comma sa propre fille.

Le destin, en aura-t-il peut être décidé autrement, en effet l’imminence de la chute de Saïgon, aura des conséquence sur leur nouvelle vie.

Dans un contexte géopolitique très compliqué où les relations sont primordiales afin de trouver les moyens de pouvoir quitter cette zone qui va devenir de plus en plus instable. Lui, médecin à l’hôpital, va voir les événements s’empirer, s’accentuer. Il est partagé entre la fuite avec la femme qui l’aime et rester au chevet de ses patients.

Une très belle romance qui démontre les valeurs culturelles et traditionnelles au milieu des années 70 au Viêt Nam, les mariages arrangés, la position de la famille, le deuil. Elle, sera mariée à un choix de son père, lui se mariera puis divorcera. Des vies opposées mais qui vont se retrouver. L’espoir ne les a jamais quitté. Leur amour intact, leur bonheur naissant, fait de ce livre une belle romance. Le contexte historique, la guerre qui sévit, la chute imminente. Je regrette que le contexte géopolitique n’est pas été un peu plus développé. Ce n’était sûrement pas l’objet de ce livre. Au fil des chapitres, l’espérance naît également dans la tête du lecteur. Maintenant qu’ils sont enfin réunis et sont heureux ; pourquoi le sort s’acharnerait de nouveau sur eux. Le sort, peut être pas, mais l’Histoire oui.

Le temps est également omniprésent dans ce livre, que se soit dans les années de séparation qu’ils auraient aimé accélérer, puis dans les jours qui s’égrènent comme un compte à rebours qu’ils auraient aimé ralentir, pour profiter de ces instants tant souhaités. L’Amour avec un grand A, qui ne s’efface pas face à l’adversité et aux années qui défilent. Toujours cette constante de l’espoir de jours meilleurs à venir et le bonheur naissant.

 Résumé : Maï pleure, comme elle pleure chaque soir. À trois ans, elle semble avoir déjà tout saisi de l’abîme dans lequel plonge sa mère, et de la douleur amère qui rythme notre fuite. Certes, ici, nous sommes toujours en Asie, mais ce n’est déjà plus la même. Huit cent soixante-deux kilomètres seulement nous séparent de Saïgon qui, désormais, n’existe plus, et nous sommes en terre étrangère. Nous avons tout laissé derrière nous, lorsque notre monde s’est effondré.

Date de parution : 01.07.2019 aux Editions Ella

 

 

Samhain d’Eric Chesneau

En Souvenirs du Salon de Guainville,

shamain

Mon avis : Un très bon cocktail de nouvelles. Des personnes se sont réunies en l’honneur du nouvel an celte et font part à l’assemblée de leur récit. Un rituel qui perdure depuis plusieurs années. Ils se retrouvent tous les ans dans la gaieté et la bonne humeur. Un groupe d’amis d’horizons différents qui s’apprécient et se respectent.
Un montage à la fois original et dynamique puisqu’entre deux nouvelles, l’auteur retranscrit l’ambiance des convives, leurs réactions et commentaires. J’ai beaucoup apprécié ce style d’enchaînement qui rend plus vivant le recueil.
Comme dans tout recueil, certains textes sont plus marquants que d’autres. J’ai beaucoup aimé l’ensemble des textes, très originaux et qui retranscrivent des histoires très diverses et variées. Chacun a sa propre émotion et interprétation du conte. Même au sein des convives les avis divergent parfois.
Une plume dynamique qui sait tenir le lecteur en haleine et qui s’adapte parfaitement aux différents histoires évoquées. L’aspect fantastique est saupoudré, parfois ces histoires paraissent tellement réelles que cela en est déroutant. Une en particulier, juste au dernier paragraphe, twiste final, la fiction apparaît. Une très belle découverte de l’auteur dont je ne manquerai pas prochainement d’explorer ses autres œuvres.

shamain ded.jpg

Résumé : Lisa est en retard. Lisa est toujours en retard. Mais nul ne lui en tient rigueur. Je pense que nous sommes tous, à des degrés divers, amoureux de Lisa, même Sophie, qui chaque année, la serre un peu trop contre son corps et un peu trop longtemps à mon goût. Car nous devons tous être un peu jaloux des attentions que les autres portent à Lisa. Lisa pourrait être notre muse. Elle est gaie, fraîche, et a toujours de belles histoires à raconter. Elle est la meilleure conteuse du groupe. Je le pense sincèrement.
Chaque année, c’est l’éclat de sa robe blanche, là, au bout du chemin, qui nous la fait deviner. Elle arrive toujours du même côté, lentement, légère malgré son handicap, à travers les arbres dénudés. On entend son pas caractéristique écrasant les feuilles qui jonchent le chemin.
Lisa avance en claudiquant.

Date de parution : 07.04.2018 aux Editions Ella

erich chesneau.jpg

 

L’Outrepêcheur: Tome 1 – La naissance de l’écume de Christophe Prat

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : La Vendée, la mer, les premiers rayons de soleil, les premières baignades ; voici le décors de ce livre. Et pourtant tout le monde s’inquiète, plus de poisson et des phénomènes étranges se produisent, les pêcheurs sont victimes d’événements tragiques voir surnaturels. Un jeune couple va essayer de lever le voile sur ce qui se trame, ils sont respectueux de la nature, la mer est leur terrain de jeu depuis l’enfance ; quels secrets cachet-t-elle pour que les militaires envahissent l’île et se mettent à espionner les habitants ?

Thaïs, jeune femme dynamique qui n’a pas la langue dans sa poche et est amoureuse de Gabriel, personnage énigmatique qui a une attitude parfois étrange.

Eux deux sont inséparables et vont vivre une aventure hors du commun, qui vont les plonger au cœur d’un système qui les dépasse. A force de ténacité et de courage, ils vont y vers face, l’espoir va les faire tenir le coup.

J’ai adoré ce livre ayant pour thème la nature et la mer. L’Homme ne serait pas en train de détruire sa planète ? Que se passerait-il si la mer se rebellait et si les animaux marins se mettant à se rebiffer ?

Très sensible, avec justesse, l’auteur saupoudre son récit de faits fantastiques, ce qui lui donne un corps surnaturel ; mais qui soulève un phénomène de société alarmant. Ce jeune couple est admirable, tant par leur détermination que par leur espoir que tout peut encore s’arranger et qu’un avenir radieux les attend. Le rôle des autorités dès qu’un fait les intéresse est ici très bien décrit. Une écriture fluide, dynamique, un suspense bien maintenu, une alternance passé-présent savamment bien dosé ; un magnifique cocktail fantastique mais plausible, rend cette lecture agréable et tient en haleine le lecteur. J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite.

Résumé : Alors que le printemps s’annonce doucement sur l’île de Noirmoutier, des phénomènes étranges bousculent la vie des pêcheurs : filets détruits, chalutiers mis à mal, casiers dévastés. Puis ce sont les forces militaires qui s’installent au large et dans les terres. Il n’y plus aucun doute, une créature mystérieuse rôde dans l’océan ! Thaïs et Gabriel vont croiser la route de cette créature et devenir aussitôt la cible des militaires. Pourquoi ceux-là veulent-ils à tout prix la capturer ? D’où vient-elle exactement ? Quelle est l’étendue réelle de ses pouvoirs si convoités ? Seule Thaïs le découvrira.

Date de parution : 13.03.2015 aux Editions Ella

AVT_Christophe-Prat_9339.jpeg

 

 

Le Secret des Carnutes, II Les Conjures de l’Aube de Frédéric Parra

Une Lecture dans le Cadre :

🤩📚Le DIMANCHE 23 JUIN 2019,
SALON DU POLAR AU VIEUX CHATEAU DE GUAINVILLE (28) 🤩📚

 

 

Mon avis : Une histoire qui commence par un enchaînement de meurtres totalement inexpliqué, à Chartres mais également dans toute la France. Les différents services sont au point mort, pas d’indice. Les enquêteurs Molina et Idda, malgré de nombreuses recherches ne peuvent que constater leur impuissance. La rencontre avec un astrologue va changer la donne, mais…

Un très bon duo d’enquêteurs qui se complètent à la perfection. Molina, plutôt taciturne voir dépressif et Idda, d’humeur tout le temps égal. Les personnages sont très bien dépeints.

J’ai apprécié le thème original avec la présence de l’alchimie, la franc-maçonnerie, l’astrologie, une mélange de croyances et d’histoire. Je reconnais que parfois ces données sont un peu trop présentes, manquent un peu de fluidité, et cassent un peu le rythme de l’enquête et des événements.

La première partie du livre a été pour moi un peu laborieuse, mais j’ai pris beaucoup de plaisir dans la seconde.

L’auteur, avec cette enquête originale, ouvre les portes à toutes les supposition, jusqu’au dernier moment, le lecteur ne se rend pas compte de qui peut être derrière cette croisade meurtrière. Le but est très bien évoqué. Les enchaînements et déduction se tiennent à merveille dans ce puzzle, même si la résolution finale, est un peu rapide. Le personnage de la voisine m’a parfois beaucoup fait rire. Même si je n’ai pas été totalement conquise par cette lecture, je lirai sûrement de nouveau l’auteur.

Résumé : Italie, Ferrare, 1516. Trois cavaliers s’enfuient et tentent de franchir les Alpes. Dans leur besace, un secret qui pourrait changer la face de l’humanité. France, Chartres, de nos jours. Entrée du soleil dans le signe du Taureau. Sept hommes sont sacrifiés. Quelques mois plus tard, le cauchemar recommence. Deux hommes, un lieutenant de police et un astrologue, se lancent à la poursuite d’un assassin qui mène sa vengeance par-delà les siècles…

Date de parution : 07.04.2014 aux Editions Ella

AVT_Frederic-Parra_2283