Moktar de Jérémy Bouquin

MOKTAR

#Marentréelittéraire2020

Lecture de Septembre

Mon avis : Sud, de la France, banlieue où règne en maître la drogue et la violence. Voici le décor où vit Moktar, numéro 2. Son rôle est de maintenir l’ordre et le business dans la cité et défendre le territoire.

Un caïd me direz-vous ? Un homme marié qui a des enfants, il va les chercher à l’école et s’occupe de ses filles. Il est sensible et attentif, mais sait donner de sacrés coups de taloches quand les gars ne font pas leur job. Un caractère bien trempé avec un cœur d’or et une humanité qui n’a pas de limite.

Les différents événements vont le pousser à enquêter en marge de la police afin de savoir qui est à l’origine du carnage. Les ennemis ce n’est pas ce qui manquent dans les quartiers voisins, où chaque territoire est prisé par d’autres.

Aux côtés de ce personnage attachant, nous découvrons sa vie et son passé. Plus globalement le fonctionnement de la cité et son organisation, comment la paix règne de manière éphémère. En effet, un rien peut embraser l’environnement et semer le trouble.

Le danger rode sournois, se cache derrière chaque mec extérieur à la cité. Outre la drogue et l’argent qui nourrit les familles, la prostitution et les « petits arrangements politiques » gangrènent les barres d’immeuble et mettent à mal l’équilibre précaire du secteur de Moktar. 

Son passé va avoir un rôle déterminant… et son futur n’en est que plus incertain.

La vie peut à tout moment s’écrouler tel un château de cartes.

J’ai beaucoup aimé cette lecture addictive, de nombreux dialogues rythment et ponctuent ce récit. Aucun temps mort, le lecteur est embarqué dans cette quête infernale de vérité, et les pensées de Moktar illustrent très bien l’ambiance de terrain.

Mon seul bémol est sur l’arrivée de la fin, je ne parle pas de son contenu qui appartient à l’auteur et que je ne remets pas en cause. Mais la manière, un peu trop rapide, elle aurait peut-être mérité de prendre un peu plus de temps et de ne pas arriver de manière si abrupte.

J’ai totalement adhéré au style et à l’écriture de l’auteur qui sont très fluides et agréables à lire. Les ambiances et tensions sont parfaitement bien mises en valeur et retranscrites, elles atteignent parfaitement le lecteur. De manière originale, l’auteur nous propose une immersion dans le milieu où violence et règle du talion règnent en maître. Je lirai sans aucun doute les autres titres de l’auteur.

Résumé : Le quartier Saragosse c’est le secteur de Moktar. Il y tient les barres d’immeubles, les avenues, la plaine de jeu, les commerces… Un véritable business à ciel ouvert, avec ses guetteurs, ses chefs de clans, leurs lieutenants. Tout ce petit monde s’est allié pour le trafic de came. Les alliances sont encore fébriles et il ne faut pas grand-chose pour allumer le feu. La ville est tenue jusqu’au jour où deux gosses se font faucher sous les balles d’une kalachnikov 7.62.

Date de publication : 03.09.2020 aux Editions Cairn   

Livre lu en lecture commune avec Delphine dont voici le retour : https://delphlabibliovore.blogspot.com/ 

D’autre(s) retour(s) sur ce livre : Imaginoire

Je vous remets le lien vers notre rencontre 

JEREMY BOUQUIN

La Trilogie Bordelaise : Violence (tome 1) de Philippe Charrac

violence

Mon avis : Ravie de rencontrer Lazare Servent et de découvrir ce flic à la fois bourru et nounours. De taille impressionnante, un regard de tueur, un cœur tendre. Il a des qualités de déductions redoutables et une interprétation qui lui permet d’analyser tous les éléments, une capacité de réaction hors norme.

Quelques flash-backs nous permettent de connaître les différents protagonistes, leur parcours et leur passé. Ici, justement le passé a toute son importance.

Il va, accompagné de Sonia, devoir faire face à ce terrible tueur en série qui sévit en région bordelaise. Un duo improbable, deux profils différents mais qui vont tenter de s’apprivoiser et de mener à bien leur quête qui promet de revêtir la seule couleur du sang.

Cette ombre qui parcourt à la ville en semant la mort, d’où vient-il ? Qui est ce tueur ? Quelles sont ses motivations ?

Une splendide découverte, une écriture fluide, un enchaînement de chapitres très bien pensé, tous ces éléments rendent la lecture totalement addictive. Ces chapitres qui changent d’environnement régulièrement, rythment parfaitement l’intrigue et l’enquête, un suspense et une tension maintenus jusqu’aux dernière lignes.

L’auteur aussi ose montrer l’envers du décor à la fois de la hiérarchie, de la politique et de la difficulté que peut rencontrer la police à mener leurs enquêtes à leurs termes.

Outre tout ce que j’ai écrit au-dessus, j’ai aussi beaucoup apprécié la prise de risque qu’a pris l’auteur à certains moments. Surprise et ravie d’avoir ressenti autant d’émotions et de questionnement. Le lecteur est immergé dans ce récit tonique, il suit pas à pas les enquêteurs.

Je suis déjà très impatiente de retrouver Lazare Servent, on nous annonce une trilogie, je sens venir de très belles heures de lecture à venir.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie

Résumé : Bordeaux, automne 2003. Un tueur en série frappe sans discernement. Sur sa piste, seul le lieutenant Lazare Servent semble capable de saisir la logique du meurtrier. Soupçonné d’être lui-même un assassin, perdu aux yeux du monde, hanté par son passé, il semble ressusciter soudain grâce à l’arrivée inopinée de sa nouvelle partenaire et la catharsis de cette nouvelle enquête sous forme de défi. Sa traque le mènera jusque dans l’ancien et gigantesque commissariat abandonné de la rue Castéja.

Date de publication : 02.03.2020 aux Editions Cairn

philippe charrac

Des larmes d’Or et de Sang d’Eric Dupuis

des larmes

Mon avis : Plusieurs événements dans différentes régions de France vont avoir lieu. Une disparition, des viols, un assassinat. Autant de faits que de suspects possibles. Y-a-t-il un lien entre ces différents faits ? Pendant de joyeuses fêtes de Féria, un adjoint au maire disparaît… Qui était vraiment cet homme ? La vérité se trouve peut-être dans ses relations ou ses agissements. Tout va être épluché.

Différents tiroirs vont s’ouvrir, différentes équipes d’enquêteurs vont chacun dans région essayer de résoudre son enquête et pourtant. Un fil conducteur se déroule peu à peu…

L’auteur va mettre en lumière les difficultés que peuvent avoir les forces de gendarmerie de différentes régions à travailler ensemble. Ce fait en très bien décrit à travers le personnage de Carpalès qui ne va pas voir d’un bon œil la venue de ses homologues du Nord. Comment limite des « étrangers » viennent empiéter sur ses plates-bandes ou viennent lui dire comment travailler. On voit bien que la coopération va s’avérer difficile.

J’ai beaucoup apprécié les différentes enquêtes à tiroirs, plusieurs lieux, une multitude de faits. L’auteur a très bien maîtriser chacune de ses enquêtes, même si parfois quelques passages un peu longs peuvent changer le rythme et perdre légèrement le lecteur. S’en suit un retournement de situation qui remet l’axe et le lecteur dans les rails et c’est reparti pour de nouvelles investigations.

Un très bon moment de lecture dans l’ensemble, j’ai beaucoup voyagé car on ressent très bien les différentes ambiances culturelles ou de caractères suivant où on se trouve. Les différents allés retours ont très bien été guidés, personne ne reste sur le bord de la route. Une nouvelle fois, l’auteur nous dévoile des enquêtes pas à pas très fouillées et méticuleuses. Des personnages très bien dépeints et sont intégrés totalement à l’histoire. Un livre que je recommande évidemment.

des larmes ded

Résumé : La disparition de l’adjoint au maire de Millas, dans les Pyrénées Orientales, en pleine Féria estivale, perturbe Carpalès, le capitaine de la gendarmerie locale. Pendant ce temps, à l’autre bout de la France, sous la grisaille et la pluie, le major Kaczmarek est chargé d’enquêter sur un accident mortel, pendant que Stanek Zibanski, pseudo-flic-détective au passé aussi trouble que sa personnalité, tente de faire la lumière sur un viol commis en Picardie. Trois affaires suivies par des enquêteurs aux caractères bien trempés, obligés de cohabiter dans cette somptueuse région Catalane, hélas vérolée par la noirceur de certaines âmes…

Date de parution : 04.11.2019 aux Editions Cairn

A découvrir du même auteur : Les Uniformes Bleus : Un Bon Flicard (Tome 1)

D’autres avis sur ce livre : Collectif Polar, Le Bien-Etre au bout des Doigts

ERIC DUPUID