Celle qui pleurait sous l’eau (tome 3) de Niko Tackian

4 CELLE SUI PLEURAIT SOUS L EAU

Mon avis : Un volet que j’attendais depuis longtemps. Retrouver Tomar et Rhonda fût un pur plaisir, un duo d’enquêteurs très attachants.

Pendant que Tomar va essayer de régler ses problèmes et d’endiguer la machine infernale qui se met peu à peu en place, Rhonda va rester bloquer sur le suicide de Clara.

Interloquée, elle veut comprendre le geste de cette jeune femme qui avait la vie devant elle et qui a choisi d’y mettre un terme. Ce qu’elle va mettre en lumière va glacer le sang et la faire trembler. Elle va remuer ciel et terre, contacter toutes les personnes susceptibles de l’aider afin de confondre ce « coupable et son arme puissante » et aider les victimes qui souffrent en silence…

L’auteur signe ici un excellent opus, très psychologique, avec une pression sur les enquêteurs. La mise en lumière du vide juridique face aux violences psychologiques, une forme de violence qui peut mener à la mort, mais sans être directement responsable. Le crime presque parfait en somme.

Ara, la mère de Tomar, porte également les souvenirs douloureux de son passé et a toujours cette place en fond des histoires de son fils mais avec une puissance, une femme hors du commun, un soutien, mais pas que…

Une plume addictive, un rythme qui oscille entre les phases de recherches de Rhonda et son enquête en profondeur et les phases d’actions de Tomar. Une lecture totalement addictive.

Soulever la noirceur, la perversion, le pouvoir psychologique et les mécaniques de certains prédateurs, je salue et félicite l’auteur d’être allé au bout des choses, il ne s’arrête pas en chemin et nous expose clairement les faits sans filtre, et leurs conséquences. Est également soulevée l’impuissance de notre justice à faire face à ces situations, mais c’est sans compter sur Tomar et Rhonda.

Ce livre m’a particulièrement touchée, d’une part car les personnages se révèlent de plus en plus, mais aussi grâce à cette violence invisible très bien décrite et évoquée.

D’opus en opus, l’auteur sait faire évoluer ses personnages et leur situation personnelle mais aussi se renouveler dans ses intrigues, à chaque volet un thème développé avec brio.

Je sais qu’il me faudra patienter de nouveau pour retrouver Tomar… Mais ce ne sera que pour mieux le savourer.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie

Résumé : Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.

Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda, son adjointe, peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.

Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

Date de publication : 02.01.2020 aux Editions Calmann-Lévy

Précedents tomes de la Série Tomar Khan : Toxique, Fantazmë 

One Shot : Quelque part avant l’enfer  

D’autres avis sur ce livre : La Culture dans tous ses éclats, Nath, Collectif Polar, Encore un livre, Aude, Mes Evasions Livresques 

NIKO TACKIAN

Les Chiens de Détroit de Jérôme Loubry

les chiens

Mon avis : Détroit, théâtre de misère, finies les belles années luxuriantes, place au chômage, à la désolation, aux ruines et aux expulsions. Voici le cadre de ce livre où sur plusieurs décennies des enfants disparaissent et sont retrouvés quelques jours plus tard sans vie.

Qui se cache derrière ses drames ? Une légende plane, le Géant de Brume que les parents racontent à leurs enfants pour qu’ils restent sages. Réalité ou fiction ? Là se trouve le fond du problème.

Stan va enquêter d’arrache-pied afin de retrouver ce monstre. Il va y laisser ses nuits, son temps libre et presque son travail. Pour quel résultat ? L’affaire se classe car pas d’éléments et les événements tragiques s’arrêtent. Il ne lâchera rien, il continue à penser à cette affaire, elle le ronge c’est sa baleine blanche.

Son entourage professionnel s’inquiète car il fait peine à voir. Un personnage attachant car très sensible. Serait-ce parce qu’il est père lui-même ? Il va devoir faire face à ses démons afin de pouvoir rester dans le droit chemin.

Quand la série reprend, il croit devenir fou. Il est le premier à faire le lien et pourtant autour de lui l’on est sourd à ses théories. L’arrivée de Sarah dans l’équipe va changer la donne. Ensemble ils vont faire face à la réalité et à leurs fantômes. Vont-ils réussir à ramener la lumière sur Détroit déjà si sombre et glauque ?

Je découvre tout juste l’auteur, vous me direz : il était temps !!! Rassurez-vous je le pense aussi, bientôt 2 ans que ce livre sommeille dans ma PAL. Quelle puissance de ressenti ! L’auteur a su me faire ressentir, toutes les sensations, même le froid et la pluie. Un choix lexical qui hypnotise le lecteur et l’entraîne dans les profondeurs de la noirceur de l’âme humaine. L’ensemble est savamment bien construit, le dépaysement total et l’empathie à son paroxysme.

Une enquête, mêlant fausses pistes, espoirs et désillusions à l’image de la ville. Des personnages déchirés mais qui font face, rien n’est lisse dans ce livre. Tout nous ramène à la noirceur de l’ambiance, de misère, de problème d’argent. Même les forces de l’ordre ont du mal à exercer leur métier, faute de moyens.

J’ai bien sûr beaucoup aimé ce livre, émouvant, prenant et glaçant. Je n’attendrai pas 2 ans pour lire de nouveau l’auteur, c’est moi qui vous le dis.

LES CHIENS DED

Résumé : 2013, à Détroit. Cette ville qui a été la gloire de l’Amérique n’est plus qu’une ruine déserte, un cimetière de buildings.
Cette nuit-là, la jeune inspectrice Sarah Berkhamp mène le groupe d’intervention qui encercle une maison et donne l’assaut. Mais aucun besoin de violence, le suspect attend, assis à l’intérieur. Il a enlevé cinq enfants. Et il est sans doute le Géant de brume, le tueur insaisissable qui a laissé derrière lui sept petits corps, il y a quinze ans. Alors pourquoi supplie-t-il Sarah : « Aidez-moi… » ?
L’histoire s’ouvre donc avec l’arrestation du coupable. Et pourtant, elle ne fait que commencer. À Détroit, personne n’est innocent…

Date de parution : 11.10.2017 aux Editions Calmann-Lévy

LOUBRY JEROME

Série Nuits Noires à Seattle, Tome 2 Pour le bien des enfants d’Alexis Aubenque

pour le bien des enfants

Mon avis : De grands personnages publics de la ville de Seattle sont assassinés les uns après les autres. A première vue, à part leur notoriété, rien ne les relie entre eux.

Et pourtant, les recherches de Becky jeune américaine adoptée, vont mettre en lumière des points communs insoupçonnés entre les victimes. Logan et son équipe en charge de retrouver cet assassin au sang-froid qui paraît sans foi ni loi. Et pourtant un terrible secret va ainsi voir le jour.

Au fur et à mesure que les pièces du puzzle vont s’emboiter, les enquêteurs vont devoir faire face à une réalité qui mêle sordide et écœurement. Une équipe bien rodée, bien ficelée. Logan en tant que chef va passer par toutes les couleurs dans cette enquête. Vont tout à tour être mis en lumière des machinations et la corruption qui sévissent encore de nos jours je suppose…

Des personnages très bien travaillés, des intrigues très bien ficelées, un rythme très entraînant. Une plume fluide, dynamique, rien n’est laissé au hasard. Une très belle découverte, mon seul regret est d’avoir commencé par le 2ème volet, mais je remercie Morphéa du conseil de lecture et du prêt des autres opus.

Ici, tous les ingrédients d’un bon polar sont réunis. Un suspense même s’il s’épaissit puis s’éclaircit au fur et à mesure que d’autres zones d’ombre viennent noircir le tableau, le lecteur est tenu en haleine jusqu’au bout.

J’ai également beaucoup apprécié l’envers de l’enquête, les différentes descriptions d’ambiances, de lieu, de cultures qui emportent le lecteur aux Etats Unis. Le dépaysement est total. Cette trame de fond sur l’adoption des enfants étrangers, ce qu’elle révèle, m’a remis en mémoire un podcast sur l’Arche de Zoé écouté en décembre.

Mais revenons à ma lecture, le dernier chapitre est wahouuuu juste tout ce qu’il faut pour se ruer sur la suite. Une très belle découverte que je poursuivrai prochainement c’est assuré !!!

 

Résumé : Becky Parker mène une vie agréable au sein d’une famille modèle américaine dans la banlieue chic de Seattle. Élève brillante, bonne pianiste, elle vient de retrouver la trace de son frère, Oliver, adopté tout comme elle mais placé chez des parents bien moins aimants que les siens. La perspective de retrouvailles – ils ne se sont pas vus depuis qu’ils ont quitté tout jeunes la Sierra Leone – est assombrie par les circonstances : Oliver est soupçonné du meurtre du docteur Lens Morgan, un chirurgien réputé de Seattle. Le capitaine Mike Logan charge le lieutenant Rivera et son nouveau coéquipier, Liu Zhang, de cette enquête délicate où se croisent les bonnes âmes et les trafiquants d’enfants. Même si elle ne veut pas y croire, Becky s’interroge : son frère est-il une victime innocente ou un redoutable manipulateur ?

Date de parution : 16.01.2013 aux Editions Calmann-Lévy, 08.01.2014 aux Editions Le livre de Poche

alexis

Quelque part avant l’enfer de Niko Tackian

 qq part

Mon avis : Revenir au premier livre de l’auteur et découvrir comment il va sous embarquer aux côtés d’Anna qui va devoir apprendre à vivre avec l’expérience qu’elle a vécu.

Pas à pas, la vie reprend, le traumatisme présent, mais pour son fils elle va tout faire pour aller mieux. Des cauchemars la perturbe, les séances chez un psy n’y change rien. Comment peut-elle expliquer se qu’elle a vu et ressenti pendant son coma ? On suit l’évolution de ce personnage qui deviendra une clé, à son insu.

Parallèlement, une enquête qui perturbe, qui dérange. Elle va remuer un passé longtemps enfoui. L’enquêteur ne va rien lâcher, il va tout mettre en œuvre pour retrouver ce terrible tueur. La vérité est-elle seulement acceptable ?

Une plume tout à fait entraînante. Une intrigue très bien menée, un suspense, très bien ficelé et maintenu. Même si peu à peu le ciel s’éclaircit, on reste estomaqué et surpris de la tournure que prennent les événements. Aux côtés de cet enquêteur qui ne laisse rien passer, son ressenti est très bien retranscrit, ses surprises, ses embarras… Et pourtant, les pièces du puzzle magnifiquement amenées ne laissent plus de place aux doutes.

En plus d’un excellent thriller, j’ai beaucoup apprécié le thème de la mort imminente est très bien démontré. De nombreuses explications bien distillées, savamment dispersées au cours de la lecture. Frémir pendant ma lecture mais aussi apprendre m’a beaucoup plus et a rendu ma lecture tout autant intéressante que distrayante. Très finement l’auteur joue avec les nerfs du lecteur, le tient en haleine et le surprend.

Tout cela pour dire que ce premier roman est très bien réussi !!!

Merci à Delphine du blog Mes Evasions Livresques pour cette très bonne idée de lecture commune !!

qq part ded

Résumé : Anna est miraculée. Après un accident et deux semaines de coma, elle est toujours en vie. Est-ce la promesse d’un nouveau départ ? Une chance avec son fils et son mari de tout recommencer ? Mais de l’autre côté, l’espace d’une infime seconde, alors que sa vie était suspendue à un fil, elle a vu le tunnel… une lumière noire, et un homme lui promettant de la tuer… Il la poursuit encore. Pourquoi l’a-t-il choisie comme témoin de ses crimes ? Parfois, il vaut mieux ne pas revenir… Un thriller psychologique haletant qui traite avec brio le thème de la mort imminente.

Date de parution : 05.02.2015 aux Editions Scrineo, publié le 08.03.2018 aux Editions Pocket

A découvrir du même auteur : Toxique, Fantazmë 

D’autres avis sur ce livre : L’Oeil de Sauron, Mes Evasions Livresques, Collectif Polar

niko tackian

 

Fantazmë (tome 2) de Niko Tackian

fantazme.jpg

Mon avis : je vous présente, mon 1er Coup de Cœur de l’année. Une nouvelle enquête de Tomar, toujours aussi percutante et réaliste. Les pages et chapitres se lisent d’une traite, l’histoire est addictive. De nombreuses embûches et rebondissements ponctuent cette œuvre. L’enquête sur le passé des « victimes » va les conduire à se poser de questions sur la quête de Fantazmë et révéler ses motivations…
Les personnages qui se dévoilent dans cet opus, Tomar avec ses tourments sa puissance et sa sensibilité ; sa mère, très présente, une femme dure et émouvante à la fois, et toute l’équipe d’enquête. Ils vont être malgré eux confrontés à une horreur qu’ils n’imaginaient pas…Parallèlement le passé resurgit, qui pourrait bouleverser la vie de Tomar.
J’ai découvert l’auteur en 2017, avec Toxique, j’attendais avec impatience la suite ; il nous entraîne en immersion, grâce à une écriture fluide et rythmée, je n’ai pas pu refermer ce livre avant la fin. Cette dernière totalement inattendue et magistrale qui laisserait penser que nous devrions bientôt revoir Tomar (enfin moi je l’espère).

ded.jpg

Résumé : Une nouvelle enquête du commandant Tomar Khan.
Comment être un bon flic quand les victimes sont aussi des bourreaux ?
Janvier 2017. Dans une cave du 18e arrondissement de Paris, un homme est retrouvé, battu à mort. Sur place, beaucoup d’empreintes et un ADN ne correspondant à rien dans les fichiers de police. Le commandant Tomar Khan pense à un règlement de compte. Le genre d’enquête qui restera en suspens des années, se dit-il.
Mais voilà, l’ADN relevé sur les lieux a déjà été découvert sur le corps d’un dealer albanais, battu à mort dans une cave lui aussi. Et bientôt la rumeur court dans les quartiers chauds de Paris, celle d’un tueur insaisissable, un Fantazmë, le « spectre » en albanais.
Tomar et son équipe se lancent dans l’enquête et seront très vite troublés par le parcours des victimes, qui de leur vivant cultivaient carrément le sordide. Pourtant Tomar s’accroche à son devoir de flic, d’autant plus que son avenir lui semble menacé : un lieutenant teigneux de l’IGPN, la police des polices, a convoqué son adjointe, Rhonda, pour l’interroger sur un couteau, une pièce à conviction dans une affaire de meurtre mystérieusement disparue des Archives. Or, ce couteau, c’est celui de Tomar, et si on remonte jusqu’à lui…

Date de parution : le 03.01.2018 aux Editions Calmann-Lévy

A découvrir le premier volet : Toxique 

niko.jpg

Toxique (tome 1) de Niko Tackian

toxique

Mon avis : Un thriller époustouflant. L’intrigue très très bien ficelée, un dénouement tout à fait improbable. Tomar, un flic, très attachant, qui va être malmené afin d’aboutir à la résolution de cette enquête.
L’auteur, avec une plume remarquable nous entraîne dans cette histoire, ponctuée de rebondissements et de retournements de situation. Aucun temps mort. Des sujets sensibles sont intégrés à l’histoire sans en devenir le sujet principal.

toxique ded

Résumé : ELLE AIME SABOTER LA VIE DES AUTRES, ELLE N’ÉPROUVE AUCUNE EMPATHIE, ELLE POURSUIT UN BUT. ELLE EST TOXIQUE. Mais ça, Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne le sait pas. Nous sommes en janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 heures », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

Date de parution : 04.01.2017 aux Editions Calmann-Lévy, le 03.01.2018 aux Editions le Livre de Poche

niko tackian decitre