Avec le Chat pour Témoin (Tome 5) de Pierre Pouchairet

Mon avis : Léanne l’intrépide chef de la PJ de Brest, celle à qui rien ne fait peur, même le danger ne l’effraie pas, va devoir redoubler de finesse pour sortir son amie Vanessa de prison.

Et oui, là rien ne va plus. Accusée de meurtre et incarcérée dans une prison pour femme, Vanessa crie haut et fort son innocence, elle n’a pas tué son amant.

Faire des pieds et des mains, au nom de leur amitié, rien n’est un obstacle pour Léanne qui croit dur comme fer que le coupable est ailleurs, malgré les pistes suivies par les enquêteurs.

Tout comme moi, vous commencez à connaître Leanne, donc ça ne vous surprendra pas si, malgré les conseils, elle va faire son enquête de son côté. Cependant les tournures scabreuses que prennent cette histoire risquent de faire virer au cauchemar la situation déjà catastrophique. Et oui, on va en revenir aux différentes guéguerres en internes et autres rivalités. Elle ne veut pas que son amie en fasse les frais.

Aux enquêteurs, elle va essayer de faire comprendre que Vanessa, amoureuse n’avait aucune raison de commettre ce meurtre. Le mobile est ailleurs. Qui osera l’écouter? 

Défendre son amie sans se brûler les ailes, déjà bien abîmées… Courageuse et ingénieuse, elle ne va lésiner sur aucun moyen afin que la vérité éclate. Et si c’est bien un chat qui détenait les réponses ? Allez savoir !

L’amitié, la famille, l’amour (et donc la haine) sont des points forts de ce volet. J’ai vraiment beaucoup aimé la manière dont l’auteur met en avant ces principes, mais aussi la mise en lumière du milieu carcéral, ici une prison pour femme. On suit Vanessa et toutes les étapes de sa « nouvelle vie dans ce monde privé de liberté ». La notion de psychologie et du suicide sont également très habilement évoqués.

Cet opus est pour ma part un cran au-dessus des autres, plus machiavélique peut-être, plus tourmenté. On pourrait croire lorsque nous lisons une série, au bout d’un moment les personnages s’essoufflent ou perdent de leur attrait. Au contraire l’auteur sait très subtilement se renouveler et apporter à chaque épisode un nouveau piment en plus d’une nouvelle intrigue. Ici, un nouveau personnage, au tempérament bien trempé, fait son apparition et c’est juste de la dynamite qui ne demande qu’à exploser !!

Vous l’aurez compris, j’ai de nouveau été totalement conquise par cette enquête menée d’une main de maître par une équipe qui ne baisse jamais les bras et par une plume fluide et addictive qui saura vous emporter jusqu’en Bretagne !

Résumé : Quand le corps de Marc Chabot est découvert, les soupçons se portent sur sa maîtresse. Indices, témoignages, tout accuse Vanessa, bassiste du groupe Les Trois Brestoises. La suspecte a beau être une psychologue respectée, quand la machine judiciaire se met en marche, elle ne fait pas de cadeaux…
Pour Léanne, la chef de la PJ de Brest, l’amitié n’est pas un vain mot. Quelle que soit la vérité, elle est bien décidée à sortir Vanessa de prison. Et pour y arriver, tous les moyens seront bons !
Une enquête menée tambour battant entre Brest et Carhaix, en passant par la mystique Vallée des Saints.

Date de publication : 06.12.2019 aux Editions Le Palémon

Pour découvrir la série : Mortels Trafics, Haines, La Cage de l’Albatros, L’Assassin qui aimait Paul Bloas

A lire également : Tuez-les mais pas ici…