Le Tueur en Ciré de Samuel Sutra

#Marentréelittéraire2020

LE TUEUR EN CIRE

Mon avis : Lire et découvrir un auteur, c’est toujours un grand moment ! Mais là au-delà de la nouveauté, j’ai surtout découvert un excellent jongleur avec les mots, un magicien !

Vous souhaitez que je m’explique ? Alors, allons-y !

Du grand burlesque sans tomber dans le grotesque ! De nombreux jeux de mots ou quiproquos qui m’ont beaucoup fait rire !! Tout en ayant un profond respect pour les victimes, si si quand même.

Si un jour je vais à Concarneau, je ne pourrais m’empêcher de penser au Chili-Concarneau. Vous ignorez ce que c’est ? je ne peux que vous conseiller de découvrir ce fameux concours de cuisine qui vire aux drames.

Des femmes assassinées sont retrouvées un peu partout dans la ville, en apparence, elles n’ont rien en commun. Et pourtant… certaines cachent peut-être bien leur jeu. Sur place, l’enquête piétine, mais alors quand le Commissaire va demander de l’aide à l’Élite Parisienne le fameux 36, tout va s’enchaîner…

Dépêché sur place Lambert n’a aucune conscience d’être toujours en France ! Et là c’est parti de bourdes en embrouilles, voir même en castagne ! Un véritable film se déroule sous nos yeux ! Une véritable comédie se déroule d’une main de maître.

Aucun moment de répit pour le lecteur, on se demande vraiment jusqu’où « cet original » va nous entraîner ! Sa façon d’enquêter peut-être affichée sur le « Panthéon de la Police », cet endroit n’existe pas ? Il faudrait le créer juste pour Lambert.

Sa hiérarchie tremble et sursaute à chaque appel téléphone craignant un nouveau drame mais consécutif à la présence ou aux actes de Lambert… Au-delà du fait personne ne le croit à la hauteur, chacun redoute surtout qu’il empire la situation déjà bien tendue. Heureusement les sentinelles veillent !!!

Un excellent moment frais de lecture, des fous rire !! Mais pas que, j’ai beaucoup aimé découvrir cette ville à travers les yeux d’un personnage atypique ! Sans aucun doute je resterai marquée par ces descriptions de la Bretagne « hors de France » où on parle français, à sa grande surprise.

Une plume qui m’a totalement séduite au sens littéraire. J’ai adoré. A oui, j’oubliais de vous préciser que cette enquête se place aux débuts des années 80, pas de portables, de GPS, pour notre plus grand bonheur avec ce fameux limier Lambert aux méthodes surprenantes ! Je n’oublierai pas son exposé afin d’établir la vérité, totalement magistral !

Bref, j’ai hâte de me plonger dans un autre « spectacle » de l’auteur, à qui je tire mon chapeau ! A déguster sans modération.

sam ded

Résumé : Concarneau, 1982.
Quatre meurtres émaillent la tranquillité de la ville. La police locale, dépassée, fait appel au 36 quai des Orfèvres pour l’aider dans cette enquête. Mais le commissaire parisien ne prend pas l’affaire au sérieux et envoie son pire collaborateur : l’inspecteur divisionnaire Auguste Lambert, un homme gentil, bien qu’un peu maladroit, mais surtout, qui semble vivre dans un autre siècle.

Quand la quatrième victime se révèle être la tante du préfet de Paris, le commissaire se retrouve dans une position délicate. Conscient de sa bourde et des répercussions sur sa carrière si l’enquête tourne mal, il décide de laisser Auguste Lambert en charge de l’affaire, mais envoie dix hommes en renfort, sous couverture, pour limiter les dommages collatéraux.

Leur mission : guider le maladroit Lambert dans sa quête du mystérieux Tueur en Ciré.

Date de publication : 07.06.2019 aux Editions Alter Real

Lien vers notre rencontre  

samuel et ge sans paul