Mises à Mort (tome 2) de Danielle Thiéry

pixiz-02-04-2020-13-35-52

Mon avis : Ravie de remonter le temps et de retrouver les premières enquêtes de Marion. Celle-ci particulièrement coriace qui la transportera de Lyon au sud-ouest. De multiples ramifications et pistes possibles pour ces différents assassinats qui semblent présenter des points communs et une forme de rituelle.

J’ai beaucoup aimé cet épisode, déjà parce qu’il m’a fait sourire à plusieurs reprises grâce aux personnages de Talon et de Lavot. En effet, livre édité en 1999 alors oui on retrouve des notions en francs, les réfractaires à l’utilisation de l’informatique, les avant-gardistes ou encore la lecture de carte routière.

Mais aussi car j’ai découvert la magnifique région des landes avec ses forêts, ses coutumes et ses traditions autour de la région bordelaise. La passion qui semble animée cette région, la corrida. L’auteur nous emporte totalement en immersion dans cette ferveur qui anime ce secteur. Au fur et à mesure que Marion enquête elle découvre les différents codes et omerta de certaines traditions.

Mais justement c’est ce que va mettre en lumière, la vie en limite autarcie avec les secrets qui ont la vie dure, l’absence de rébellion, les autorités locales qui ne cherchent pas vraiment les réponses mais se contentent de ce qu’on peut leur dire.

Le trio va se confronter à un accueil très réservé… On n’aime pas vraiment que des étrangers viennent mettre leur nez dans les histoires de la région.

Pourtant c’est bien un puzzle machiavélique que vont devoir reconstituer les protagonistes. Retrouver la source de cette haine et ce déferlement de violence acharnée et ciblée. Les réponses se trouvent souvent dans le passé et ce qui va resurgir ne va laisser personne indifférent.

En apprendre plus sur la tauromachie m’a beaucoup plu, que ce soient les codes, les règles, l’ambiance locale, le culte qu’on peut lui vouer. La relation entre l’homme et l’animal et les différentes parties de cette chaîne, de l’élevage à l’arène.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Alan, conseiller en forêt, qui va faire le pont entre les cultures locales et les lyonnais. Il est animé par cette passion de la nature et de la préservation des espèces.

Encore une fois, l’auteur signe ici un très bon polar, mêlant fausses routes et rebondissements, mais pas que, l’humain est aussi placé au premier plan avec la distillation des histoires de chacun des personnages qu’on apprend à connaitre peu à peu. Dans une ambiance estivale, particulièrement chaude, la nature relativement personnifiée ici, prend vie et le monde animal n’en est pas en reste.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Seriesenfolie

mise à mort ded

Résumé : Quand la mort sort de l’arène pour s’attaquer aux hommes…
Une femme aux longs cheveux danse sur le parapet d’un balcon lyonnais, et meurt ; une ancienne gloire de la tauromachie est retrouvée saignée à blanc, sauvagement mutilée, dans une chambre d’hôtel sordide ; à trois cents kilomètres de là, dans des sous-bois, un cadavre aux chairs carbonisées gît, mutilé selon le même rituel…
Edwige Marion, jeune commissaire décidée et gourmande de vie, est confrontée à une série de meurtres atroces, apparemment sans mobile. Pour tout indice, des pollens de la forêt des Landes, quelques cheveux et une intuition obsédante : tout semble lié à la corrida.

Date de publication : Février 1999 aux Editions France Loisirs – 25.01.2000 aux Editions Pocket – En numérique 10.01.2013 aux Editions Versilio/Robert Laffont

A découvrir également du même auteur :
Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma : Piquette à la Roquette

Sex Doll 

daniel

 

 

 

Avril, les Séries en folie

J’ai commencé plusieurs séries et je vais profiter ce mois-ci pour avancer un peu, n’hésitez pas à me donner votre avis si vous avez déjà lu ces livres :

#Seriesenfolie

  • Mourir en Scène (Tome 2) de Christos Markogiannakis

mourir en escèneUn été torride sur les bords de la Riviera athénienne. Tandis que des hauts parleurs déversent des mélodies pop, une foule électrisée danse pieds nus sur le sable devant une chanteuse propulsée jusqu’à la scène par un monte-charge pneumatique, telle Aphrodite jaillie des eaux. Cinquante mille fans de tous âges assistent aux adieux de leur idole lors d’un concert retransmis en direct par la seule chaîne musicale ayant survécu à la crise grecque. Le capitaine de la police Christophoros Markou, numéro deux du département des homicides de l’Attique, n’est pas là pour s’amuser mais pour assurer le service d’ordre de la star avec ses équipes. Lorsque, tout à coup, la fête tourne au cauchemar : la scène prend feu avant d’exploser. Accident ou attentat ?

  • Mise à Mort (tome 2) de Danielle Thiery

2 Mise à Mort

Une femme, debout sur le parapet d’un balcon à Lyon, fait une chute mortelle. Une ancienne gloire de la tauromachie est retrouvée sauvagement assassinée dans une chambre d’hôtel sordide. A des centaines de kilomètres de là, dans un sous-bois, un cadavre carbonisé est découvert, lui aussi mutilé. Edwige Marion, jeune commissaire sémillante et déterminée, est confrontée à une série de meurtres atroces, apparemment gratuits. Les maigres indices dont elle dispose, des pollens de la forêt des Landes et quelques cheveux, confortent son intuition ces meurtres sont tous liés à la corrida.

 

 

  • Meurtre en Franche Comté (tome 2) de Line Dubief

3 meurtre en franche comté

Le commissaire Eustache est contraint de quitter sa ville de La Rochelle pour s expatrier à Besançon. Très rapidement, alors qu il enquête sur une série de viols commis dans la cité bisontine, un corps est retrouvé au pied du Minotaure, gigantesque statue de bronze qui trône sur la digue au milieu de la rivière. Tout indique que ce cadavre est celui du violeur en série. Chahuté par les bourrasques de pluie, de vent et par les tribulations d une nouvelle vie, Eustache cherche le fil qui lui permettra de lever l ombre du monstre qui plane sur la ville.

 

 

  • Une Bête à tuer (tome 2) de Jean-François Régnier

4 une bete à tuerÇa fait huit ans que Weston Forrester et Duncan Smith sont recherchés par toutes les polices du monde après l’affaire du « Hangar de Newton ».
Que sont-ils devenus ?
Et si un désir de justice venait raviver un fait divers trop vite oublié ?
« Duncan se sent piégé, à nouveau piégé.
Il ne veut pas retourner vivre en autarcie, coupé du monde, déserteur, fugitif, froussard en quelque sorte.
Il pourrait se livrer à la police et tout révéler au grand jour. Grande incertitude, car sa bonne foi ne ferait pas le poids face aux mensonges que les médias avaient pu vomir jusque-là.
Non, Duncan doit agir seul et vite.
Il sait que Forrester n’oublie rien, qu’il est rancunier.[…]
Il se sent comme une souris avec laquelle Forrester, huit ans plus tard, continue de jouer.
Duncan le pressent tout prêt à bondir.
Comment retrouver Forrester, le faire sortir de son trou ? »

  • La Fureur de Frédégonde (tome 2) d’Eric Fouassier

5 la fureurAutomne 575. Depuis le décès de Clovis, les royaumes francs ont plongé dans l’instabilité, divisés entre trois héritiers qui s’affrontent pour monter sur le trône. Lorsque le souverain d’Austrasie est assassiné, sa veuve Brunehilde se retrouve prisonnière en territoire ennemi, séparée de ses enfants. Elle devra user de tous les stratagèmes pour survivre à la fureur de sa rivale Frédégonde, qui ne recule devant rien pour asseoir son pouvoir et éliminer ceux qui se dressent sur son chemin.
C’est dans ce contexte tendu que le jeune galloromain Arsenius Pontius est appelé à Tours par son parrain, l’évêque Grégoire, pour élucider des événements mystérieux avec l’aide de sa compagne Wintrude . Mais bientôt, les tumultes politiques rattrapent Arsenius et Wintrude, et pourraient bien les séparer à jamais.

  • Luca (tome 11) de Franck Thilliez

6 luca » Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ?  »
Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.
Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.

  • Bleu Blanc Sang (tome 2) de Bertrand Puard

7 BBSEva Brunante a promis au patriarche de la riche et puissante famille Tourre de l’aider à retrouver les cinq toiles de Justine Latour-Maupaz encore dispersées à travers le monde et dont on ignore tout. À la clef, ni plus ni moins que la survie de l’empire Tourre. Car une seule œuvre sur les douze de l’artiste est à même de sauver la vie de Clarissa, la petite-fille du patriarche, atteinte d’une maladie orpheline. Mais chaque seconde compte car en plus de l’état critique de Clarissa, son oncle, qui vient de conquérir l’Élysée, se lance lui-aussi dans la bataille pour priver sa nièce du remède et rafler l’intégralité de l’empire.
La quête des tableaux manquants de l’artiste fait entrer Eva dans une saga familiale haletante, traversée d’amours intenses et de haines féroces. Une quête qui poussera Eva à assumer son rôle, se révélant plein de ressources insoupçonnées, et à faire éclater la vérité contre ces hommes de pouvoir n’hésitant pas à salir la République dans le but de servir leur seul intérêt.

  • Celle qui pleurait sous l’eau (tome 3) de Niko Tackian

8 celleSi Clara n’avait pas aimé cet homme, elle serait toujours en vie.
Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.
Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, ne peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.
Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.
Qui rendra justice à celle qui pleurait sous l’eau?

  • L’assassin qui aimait Paul Bloas (tome 4) de Pierre Pouchairet

9 pierreÀ Brest, Léanne Vallauri enquête sur une macabre découverte faite à proximité de l’ancienne base des sous-marins allemands…
La commandant Léanne Vallauri a beau engranger les succès à la tête de la Police judiciaire de Brest, elle se retrouve engluée dans une méchante affaire. L’informateur qu’elle protégeait a été la cible de deux tueurs et elle encourt des sanctions disciplinaires et pénales. Alors que le moral est en berne, elle accueille avec soulagement l’occasion d’oublier ses ennuis en travaillant sur un nouveau dossier. La découverte d’un cadavre lardé de coups de couteau et abandonné à proximité de l’ancienne base des sous-marins allemands va l’entraîner dans une nouvelle aventure à hauts risques et lui faire découvrir des lieux dont elle n’imaginait pas l’existence. Les tunnels et les souterrains de Brest, vestiges de la guerre, recèlent bien des mystères et des dangers. Ils vont cette fois être le théâtre d’une impitoyable chasse à l’homme dont Léanne et son équipe ne ressortiront pas indemnes… Pierre Pouchairet nous montre ici toute l’étendue de son talent : intrigue captivante, suspense à couper le souffle, ambiance glaçante… Vous ne verrez plus jamais Brest de la même façon !

  • Charité Bien Ordonnée (tome 1) d’Alexis Aubenque

10 Charité

 

Mike Logan, l’ancien shérif de River Falls, est de retour à Seattle. Devenu chef du service des homicides, il est confronté en ce début de printemps au meurtre d’un jeune étudiant en beaux-arts. Il confie l’affaire à sa meilleure équipe. Très vite, les lieutenants Rivera et Nelson en viennent à enquêter sur la famille la plus influente de la ville, les Winedrove, et plus particulièrement sur leurs quatre enfants, qui ont chacun choisi des chemins bien différents…

 

 

  • Les Disparues du Festival (tome 1) d’Alain Decortes

11 Les disparues

Le rideau va se lever sur le festival de théâtre de Condrieu. La manifestation théâtrale est attendue avec impatience par certains, et décriée par d’autres. Pourquoi Julie, une des comédiennes, a-t-elle disparu ? C’est l’énigme qu’Arnaud cherchera à résoudre en compagnie de Stella, la petite sœur de son ami d’enfance, qu’il n’a pas revu depuis les bancs de l’école. 

Aidé par un médecin retraité, érudit du passé du village, Arnaud et Stella se mettrons sur la piste de Julie. Confrontés à des situations tantôt insolites, tantôt dangereuses, ils rencontreront d’étranges personnages qui livreront peu à peu leurs secrets. 

Mais la découverte de la vérité peut se révéler parfois très dangereuse. 

 

  • Le Maître des Limbes (tome 2) ‘Olivier Bal

12 LE MAITREQue se passe-t-il réellement lorsque vous vous endormez ? Quand vous plongez au cœur de vos rêves, êtes-vous certain de ne pas être manipulé ?
Il existe, aux quatre coins du monde, certains individus dotés d’une incroyable aptitude : ils peuvent contrôler les rêves des autres.
En tentant de percer le secret de nos songes, plusieurs personnages vont faire une découverte qui pourrait changer à jamais le cours de l’histoire.
Lee, une journaliste, enquête sur le virus du Marchand de sable, une étrange épidémie qui ne touche que des enfants.
Gabriel, un adolescent narcoleptique isolé des autres, a la sensation qu’il peut visiter et modifier les rêves d’inconnus.
James, à la tête de l’empire pharmaceutique ONIR, poursuit en secret des expériences débutées trente ans auparavant…
Tandis que la CIA et la NSA se mènent une guerre secrète pour obtenir le contrôle des Limbes, au plus profond de leur sommeil, nos héros devront choisir leur camp. Une bataille se prépare, car qui contrôlera les rêves, contrôlera le monde.

 

… Et vous quelles sont vos envies? Vos Lectures à venir ?

Bilan Mars 2020

Voici mon bilan des lectures et de cagnotte :

#Marsaufeminin

L’Art du Meurtre de Chrystel Duchamp*

Un Merci de Trop de Carène Ponte

Les Riverains de Corinne Atlas

Les Orphelins du Sommeil de Pascaline Nolot

Miracle de Solène Bakowski

Les Fantômes du Passé (tome 2) de Gaëlle Perrin Guillet

Cataractes de Sonja Delzongle

L’Ombre de Nola de Sacha Erbel

La Cave aux Poupées de Magali Collet

Madame B de Sandrine Destombes

tirelire

Selon mes bonnes résolutions et ce jeu très sympathique, mettre 2€ par livre lu dans une cagnotte et les livres prêtés mentionnés par * sont à 3€.

EN FÉVRIER ME VOICI DONC AVEC UNE CAGNOTTE DE 21 EUROS (TOTAL : 65E)

 

 

 

Madame B de Sandrine Destombes  

MADAME B

Mon avis : Une sacrée rencontre avec Blanche, malgré un prénom qui m’a de suite fait penser à une colombe ou qui m’a évoqué la pureté, elle exerce un métier tout à fait particulier et hors norme. En effet, on fait appel à elle pour nettoyer après un accident ou bien pire.

Son rôle est de faire « disparaître » tout forfait de son client. Elle a repris la suite de son beau-père et s’est bâtie une solide réputation.

Pourtant, elle va se rendre compte peu à peu que certaines choses clochent… Ses doutes vont se muter en certitude, serait-elle en danger ? Sa fragilité, son passé refont surface et son esprit est sacrément malmené. Va-t-elle tenir la route ou perdre les pédales ?

J’ai vraiment beaucoup apprécié l’originalité cette protagoniste, sa vie, ses interactions avec son beau-père et son métier. Loin d’être de tout repos, la dimension psychologique et la place que représente la manipulation rendent cette lecture à la fois stressante et glaçante. En effet, ayant eu beaucoup d’empathie et de sympathie pour Blanche j’ai réfléchi et cherché à une solution en même temps qu’elle.

Un puzzle grandeur nature sacrément bien réalisé par l’auteur qui nous plonge dans cette sombre poursuite. Des ombres planent, le passé refait surface mais qui est derrière cette fabuleuse machination. Je n’ai rien vu venir, bravo !!! La confiance, l’amour, l’amitié sont aussi des éléments ressentis lors de cette lecture ; en parallèle de la haine, la violence et la vengeance ont aussi leur rôle et tiennent leur promesse.

Une écriture fluide et un style efficace rendent très bien la dimension de cette histoire oppressante. Tout est pesé, posé, et parfois nettoyé.

De fausses routes en espoirs ou en désillusions, Blanche va devoir découvrir la vérité et affronter la réalité. De recherches de causes et des conséquences qui vont survenir à son insu. Comment va-t-elle réagir ? Jusqu’où sa santé mentale peut la porter ? Je vous laisse trouver les réponses à ces questions en lisant et découvrant ce personnage sympathique, mais pas que…

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Marsaufeminin

Résumé : Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages
et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes
et délits.
Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau-père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.
Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme  » assurance-vie « , elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.
En menant l’enquête sur le maître chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré
les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraîne des conséquences.

Date de publication : 05.03.2020 aux Editions Hugo Thriller

D’autres avis sur ce livre : Collectif Polar, Sangpages, Nigrafolia, Pausepolars

A découvrir également du même auteur : Les Jumeaux de Piolenc,

SANDRINE DESTOMBES

 

 

 

Vendredi, c’est permis !! Des Lignes et des Pages 2020#12

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 21 au 27 Mars 2020 :

#Marsauféminin

nola

Résumé : « Jamais je n’aurais soupçonné une telle tempête à l’intérieur de moi. Mon autre nature était enfermée comme dans une prison de haute sécurité avec ses écrous et ses barreaux. Ne laissant apparaître que naïveté et apparente légèreté. Mais le monstre a libéré un autre monstre. Et ce que toi tu m’as fait, je vais te le rendre. Je vais te le renvoyer tel un miroir et il ne manquera rien, tu peux me croire. Douleur, colère, terreur, vengeance, tout y sera. Et ce miroir reflétera toutes tes imperfections. Tel le portrait de Dorian Gray, ces imperfections deviendront pustules, pourriture de ce que tu es à l’intérieur de toi… » Depuis son retour en France, Talia a changé. Le don qu’elle a acquis à la Nouvelle-Orléans n’y est peut-être pas étranger. En ce début janvier, une nouvelle vision la perturbe. Un homme pendu. Talia sait que cela annonce un meurtre. Cependant personne ne la prend au sérieux. Etant donné ce qu’elle apprend, Charlie, sa meilleure amie depuis toujours, craint qu’elle ne souffre d’un important stress post-traumatique. Alors que les meurtres par pendaison se poursuivent, Talia décide de repartir à la Nouvelle-Orléans. Elle doit retourner sur les traces des esprits vaudou. Sur les traces de Baron Samedi. La porte s’ouvre à nouveau entre deux mondes. Tout n’a pas encore été révélé. Entrez, si vous l’osez…

la cave

Résumé : Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.
En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.
Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…
Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

Et voilà 4 euros de plus dans la cagnotte pour le budget Livres de l’année prochaine!!! Les livres personnels sont à 2€ et les livres prêtés mentionnés par * sont à 3€

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 577 PAGES

La Cave aux Poupées de Magali Collet

la cave

Mon avis : Livre écrit à travers les yeux de Manon, on la découvre peu à peu, sa vie, son enfance, ses journées.

Un huis-clos psychologique qui montre le quotidien violent de cette famille. Les mœurs ne sont pas épargnées au lecteur qui découvre avec effroi Manon et le Père.

Jeune femme en carence d’amour, d’amitié et de relations avec l’extérieur. Elle ne connaît le monde extérieur qu’avec les séries et la télé.

L’auteur a admirablement bien réussi à rédiger ce livre dans le langage parlé de Manon, qui ne sait pas lire, qui n’est jamais allée à l’école. J’ai trouvé que ce style employé rend encore plus crédible ce récit, de plus il le rend vivant. Le lecteur est spectateur statique de toutes les scènes décrites, il ressent à travers la narration de Manon ses pensées, ses justifications et ses actes. Comment ressent-elle sa vie ? Les descriptions très vivantes, le lecteur a vraiment l’impression d’être présent et d’assister lui-même à cette vie.

Manon a une définition bien à elle du bonheur qui se résume en « une journée sans aucune raclée, ni aucun abus », chaque jour est un combat. Elle côtoie également la mort… et a sa propre relation avec cette notion de disparition. La distance qu’elle maintient afin de ne pas souffrir plus. Mais que va-t-il se passer lorsqu’elle va abaisser les barrières ? Elle va commencer à se poser des questions…

Les violences et abus dont les femmes sont victimes est un sujet revenu en premier ligne des préoccupations de notre quotidien. J’étais un peu frileuse j’avoue et avais l’appréhension de me retrouver une énième fois face à un schéma que l’on commence à bien connaître. Il n’en est rien du tout, un parfait huis-clos, une histoire originale, des personnages bien travaillés. Aucune surenchère dans la violence, pas de surplus, simplement factuelle, pas de clichés. Un véritable travail d’imagination et d’originalité. J’ai ressenti cette violence comme un personnage, elle est présente, personnifiée, étoffée, elle évolue suivant les situations ; elle est vivante !!

L’humain, son pire comme son meilleur, est placé aux premiers plans de cette histoire.

Je recommande ce premier roman. Je me note de surveiller les prochaines sorties de l’auteur.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Marsaufeminin

Résumé : Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.
En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.
Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…
Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

Date de publication : 19.03.2020 aux Editions Taurnada

D’autres d’avis sur ce livre : Mes Evasions Livresques, PassionLectureAnnick, le ressenti de Jean-Paul

magali

L’Ombre de Nola (Tome 2) de Sacha Erbel

nola

Mon avis : Ravie de retrouver Talia et Basile rencontrés dans le premier volet, ils ont été meurtris et profondément blessés. Ils savent que leur vie ne sera plus jamais la même. Talia va devoir jongler et apprendre à vivre avec ses visions… Et Basile va devoir gérer son traumatisme.

Retour en France, une enquête difficile attend Jonah et Max, des hommes sont retrouvés morts après avoir été torturés… Mais ne pas se fier aux apparences car aucun indice n’est retrouvé sur les scènes des crimes. Mise en scène macabre ? ou Vengeance ? Là est toute la question.

Alternant des allers-retours entre la France et La Nouvelle Orléans, la géographie est différente mais pas seulement, le poids des croyances mystiques est diamétralement opposé et très instructif.

L’auteur mêle également très habilement les alternances passé-présent à travers la vie de Marie Laveau… J’ai apprécié continuer à apprendre sur le Vaudou et sa place dans cette ville américaine.

J’ai beaucoup apprécié toutes ces différences phases, assemblées comme un puzzle, à la fois instructif, dépaysant et bien sûr l’enquête qui va tenir le lecteur en haleine… C’est bien rythmé, addictif, entraînant et envoutant…

Un thriller à la fois poignant et intriguant… Le passé refait surface sous toutes ses formes et va bouleverser les protagonistes. Aucun ne sera épargné…

J’avais beaucoup apprécié le premier volet, dans cet opus l’auteur monte d’un cran, mêlant à ses ingrédients la notion de la psychologie qui va prendre tout son sens ici.

Une plume à la fois directe, incisive et accessible ponctue ce récit qui ne laissera aucun lecteur indifférent. Si vous l’osez, partez à la rencontre de Talia et bon voyage…Vous n’êtes pas prêt de l’oublier…

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Marsaufeminin

nola ded

Résumé : « Jamais je n’aurais soupçonné une telle tempête à l’intérieur de moi. Mon autre nature était enfermée comme dans une prison de haute sécurité avec ses écrous et ses barreaux. Ne laissant apparaître que naïveté et apparente légèreté.
Mais le monstre a libéré un autre monstre. Et ce que toi tu m’as fait, je vais te le rendre. Je vais te le renvoyer tel un miroir et il ne manquera rien, tu peux me croire. Douleur, colère, terreur, vengeance, tout y sera. Et ce miroir reflétera toutes tes imperfections. Tel le portrait de Dorian Gray, ces imperfections deviendront pustules, pourriture de ce que tu es à l’intérieur de toi… »

Depuis son retour en France, Talia a changé. Le don qu’elle a acquis à la Nouvelle-Orléans n’y est peut-être pas étranger.
En ce début janvier, une nouvelle vision la perturbe. Un homme pendu. Talia sait que cela annonce un meurtre. Cependant personne ne la prend au sérieux. Etant donné ce qu’elle apprend, Charlie, sa meilleure amie depuis toujours, craint qu’elle ne souffre d’un important stress post-traumatique.
Alors que les meurtres par pendaison se poursuivent, Talia décide de repartir à la Nouvelle-Orléans. Elle doit retourner sur les traces des esprits vaudou. Sur les traces de Baron Samedi. La porte s’ouvre à nouveau entre deux mondes. Tout n’a pas encore été révélé.
Entrez, si vous l’osez…

Date de publication : 26.04.2019 aux Editions Eaux Troubles

A lire également : L’Emprise des Sens (tome 1)

D’autres avis sur ce livre : Mes Evasions Livresques, Collectif Polar, Annielectures,

sacha erbel