C’est la rentrée !!!

RENTREE

Nous voici en cette veille de rentrée, j’en profite pour vous faire part de mes (bonnes) résolutions littéraires :

✅ Maintenir plus rigoureusement la rubrique Des Lignes et des Pages, chaque vendredi (ou samedi), les journaux font le point sur les lectures de la semaine, résumé et nombre de pages lues.

des lignes et des pages

Maintenant place aux Nouveautés de l’année :

✅ Le 10 de chaque mois, je vous présenterai un opus de la Série Les Rebelles, en septembre ce sera le premier :

le monde T1

✅ Le 20 de chaque mois, sera l’honneur l’univers BD, Mangas, Romans illustrés, ma première victime sera une BD :

bd

✅ Le 30 de chaque mois (désolée pour Février, je ne fais pas exprès) on parlera Classique, Historique, Feel good, Littérature Blanche, on débutera par une romance historique :

C'est le soir qui vient

✅ Ponctuellement, lorsque le temps me le permettra le 1er du mois ce sera un livre qu’on m’aura prêté ou offert !!!

Voilà vous l’aurez compris tous ces subterfuges n’ont que pour but de faire baisser toutes les PAL, maintenant y a plus qu’à comme on dit !!! Belle rentrée à tous !!! Et si vous avez des résolutions n’hésitez pas à les partager !!!!

 

 

Codex Aléra : Les Furies de Calderon (T1) de Jim Butcher

LES FURIES

Mon avis : Quelque chose se trame dans la vallée de Calderon, un grand danger plane. Une plaine prospère où se mêle travail de la terre et magie des furies. Et pourtant ce calme n’est qu’apparence vue que les Marats sont sur le point d’entrer et de tout ravager sur leur passage. Ces personnages que peu de gens ont eu la possibilité de croiser et encore plus rare sont ceux qui peuvent en parler, en effet ils se nourrissent de leur victimes.

Tavi, qui a pour rôle de ramener les moutons. En effet, les furies ne se sont pas encore manifestées en lui. Tout le monde le traite donc comme un moins que rien. Son oncle et sa tante veillent sur lui et l’entraîne. Un personnage, très touchant au vue de sa situation qui ne se déclenche pas, un peu à part des autres. Toute sa vie va basculer lorsqu’il va croiser la route des Marats. Sans magie, il va faire en sorte de sorte que la guerre n’éclate pas.

D’autres personnages, dit secondaires, m’ont également beaucoup plu ; de part leur prestance et leur rôle, qui n’est pas toujours définit et qui évolue au fil du temps et des événements. Je vous laisse les découvrir par vous-même.

En effet, les Marats sont-ils vraiment les seuls ennemis du Royaume ?

Toute de suite conquise par le thème de ce livre, les différentes références aux conquêtes et à l’espionnage ont rendu cette lecture passionnante au fil des pages. Nous découvrons un univers inconnu et pourtant certains éléments se détachent. La peur de l’inconnu, les morts sur le champs de bataille, les espoirs fondés sur une possible victoire. Tout repose sur les bras d’un seul Jeune Homme qui va voir en une nuit sa vie basculer. Le danger est partout, pas seulement de l’ennemi. Quand la quête de pouvoir grandit les alliances et trahisons sont au rendez-vous. Un premier volet placé sur le sceau de l’humain, du respect et de la confiance ; des notions parsemées tout au long de l’histoire. Des scènes très bien décrites qui embarquent le lecteur aux côtés des protagonistes. Elles sont rendues très vivantes également par les différentes alternances de rythmes. Je ne manquerai pas de découvrir les opus suivants afin de découvrir le sort réserver aux personnages et au royaume.

Résumé : Le sort du royaume repose sur les épaules d’un garçon qui n’a aucun pouvoir…
Depuis mille ans, les habitants d’Aléra repoussent les peuplades sanguinaires qui rançonnent le monde en usant de leur relation particulière avec les furies – les forces élémentaires de la terre, de l’air, du feu, de l’eau, du bois et du métal. Mais dans la lointaine vallée de Calderon, Tavi ne maîtrise encore aucun élément, à son grand désespoir.
À quinze ans, il n’a toujours pas de furie du vent pour l’aider à voler, ou de furie du feu pour allumer ses lampes. Pourtant, lorsque les féroces Marats font leur retour dans la vallée, le courage et l’ingéniosité de Tavi vont se révéler une force bien plus cruciale que n’importe quelle furie.
Une force qui pourrait lui permettre d’altérer le cours de la guerre…

Date de parution : 20.01.2012 aux Editions Bragelonne

jim butcher.jpg

Samedi, c’est permis (aussi) !! Des Lignes et des Pages #7

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 24 au 30 Août 2019 :

  • Des Visages et des Morts de Mickaël Koudéro : 546 pages

des visages et des morts

Résumé : Le froid de novembre. La neige et l’horreur. En France, à Lyon, un homme est assassiné dans une église. Son dos a été tailladé, sa langue, coupée. À sept cents kilomètres de distance, sa fiancée est retrouvée pendue à un arbre. Un meurtre maquillé en suicide. Très vite, le sang se répand jusqu’en Belgique. Dans un asile abandonné, on découvre le cadavre d’une femme entièrement nue, le visage arraché. Une folie sans nom. Les meurtres s’enchaînent, et tous portent la signature d’un tueur en série libéré un an plus tôt, le Borgne. L’homme aurait-il repris du service ? Difficile à croire vu son âge avancé et son état de santé. Non, la réalité est bien plus noire. Laura, Milan et Adami, des policiers venus de tous horizons, vont rapidement le comprendre. « Nous ne sommes pas face à un tueur en série, mais à une série de tueurs. » Et ceux-ci se sont réunis en force, décidés à marquer les mémoires de leurs crimes pour entrer dans la postérité.

 

  • Alice au Pays des Morts-Vivants III – Qu’on leur Coupe la Tête de Mainak Dhar : 160 pages

qu on leur coupe la tete

Résumé : Pour le Dr Protima Dasgupta, l’échantillon Z devait être une panacée, un remède miracle pour les soldats au système nerveux endommagé par leurs blessures de guerre. L’armée, elle, y a vu un tout autre potentiel : une arme bactériologique décisive.
Alors Protima a quitté le projet et est rentrée en Inde. Mais on ne peut pas échapper à l’apocalypse. Le virus est lâché et le monde court à sa perte…
Bientôt viendra le règne de la posthumanité, des zombies, et Protima sera leur Reine, la porteuse de leur livre sacré : Alice au Pays des Merveilles, régnant sur le Pays des Morts. Mais certains s’y étaient préparés et sauront encore tirer profit de la fin du monde…

 

  • Chroniques d’Une Vie de Flic d’Eric Oliva : 206 pages

chronique d une vie de flic.jpg

Résumé : Il existe une particularité dans le métier de flic : c’est que dans une même journée, vous pouvez traverser des instants de joie et de bonne humeur, pour vous retrouver aussi rapidement dans la souffrance, la douleur et la peine. Les nuits sont parfois courtes et agitées et amènent sur des matins d’autant plus difficiles. Si certains ressentis s’effacent avec le temps, les images, elles, ancrent leurs racines bien plus profondément.

 

  • Le Chien du Heaume de Justine Niogret : 222 pages

le chien du heaume.jpg

Résumé : On l’appelle Chien du Heaume parce qu’elle n’a plus ni nom ni passé, juste une hache ornée de serpents à qui elle a confié sa vie. La quête de ses origines la mène sur les terres brumeuses du chevalier Sanglier, qui règne sans partage sur le castel de Broe.
Elle y rencontre Regehir, le forgeron à la gueule barrée d’une croix, Iynge, le jeune guerrier à la voix douce, mais aussi des ennemis à la langue fourbe ou à l’épée traîtresse. Comme la Salamandre, cauchemar des hommes de guerre… On l’appelle Chien du Heaume parce qu’à chaque bataille, c’est elle qu’on siffle.
Dans l’univers âpre et sans merci du haut Moyen Âge, loin de l’image idéalisée que l’on se fait de ces temps cruels, une femme se bat pour retrouver ce qu’elle a de plus cher, son passé et son identité.

 

Seuls ont été comptabilisés les livres terminés, soit un total de 1 134 pages 

Si les petits cochons te mangent pas de Luc Fori

LES COCHONS

Mon avis : J’ai été ravie de retrouver William dans une nouvelle enquête. Toujours dans le Berry. Nous pouvons penser que cet ancien détective, devenu agent immobilier y coule des jours tranquilles, détrompez-vous !!! De nouveau il rempile pour de nouvelles aventures !

Un chef d’établissement pour personnes âgées réputé est assassiné. Toutes les pistes sont possibles, sa femme, la famille de patients… En parallèle un de ses amis veut vendre la maison de son père, placée au milieu d’une porcherie, attention au vent qui tourne.

Un personnage à la fois attachant dans son ensemble, que ce soit dans son rôle professionnel ou dans sa vie privée. En aucun cas, ce n’est une vie paisible. Depuis plusieurs opus, nous voyons sa vie personnelle évoluer avec ses hauts et ses bas. Parfois, il est un peu pataud, maladroit mais toujours avec une volonté de bien faire et de sortir ses amis de situations parfois inexplicables.

Une enquête rondement bien menée au final inattendu et pour le coup, souhaitons-nous vraiment que les coupables soient arrêtés ?

Un sujet qui divise est très abordé dans ce livre, je vous laisse le découvrir par vous-même.

Encore une fois, l’auteur a su me conquérir, un langage particulier, un style très reconnaissable mêlant humour et sarcasmes, mais toujours aussi attrayant. On ne s’en lasse pas. J’avais beaucoup apprécié les deux premiers et celui-ci les rejoint. Il ne m’en reste plus qu’un sous le coude, après Monsieur l’Auteur il va falloir en écrire d’autres !!!! Un très bon polar en cette fin estivale qui saura vous emporter !!!

Résumé : « Dans le cochon, tout est bon ! » Pas sûr se dit William Carvault en sortant de sa voiture et en respirant le moins possible pour échapper aux remugles fangeux de l’élevage industriel de son ami Robert… Drôle d’histoire en plus : un mort qui fait des excès de vitesse, une fille à moitié braque qui manque de vous écraser, l’élevage de porcs n’est vraiment pas un lieu de villégiature…sauf pour les deux sujets de sa Majesté qui ont décidé d’y poser leurs valises… Ils sont fous ces anglais, mais William n’en a cure : quand on est agent immobilier, on ne s’arrête pas à ce genre de détail !
Tombé par hasard au milieu d’une intrigue complexe mettant la police en échec, William va démêler une incroyable vérité !

Date de parution : 06.05.2015 aux Editions Polars Pavillon Noir

A découvrir également du même auteur :

Choc Berry Blues

Connexions Tragiques

luc fori

Utøya – L’affaire Breivik de Laurent Obertone

utoya

Mon avis : Nous sommes de suite plongés dans l’horreur de ce jour tragique du 22 Juillet. Les événements relatés sont à la fois surprenants et irréels et pourtant si proches de la réalité. En effet l’auteur a choisi comme angle d’écriture la première personne, nous sommes dans la tête de ce tueur sanguinaire qui n’hésitera pas à décimer une île après un attentat en ville.

Pas à pas, heure par heure, nous évoluons dans la tête de Breivik que ce soit dans son exécution que dans sa préparation. Tous ses ressentis, ses envies, ses choix et ses décisions sont communiqués. Une immersion totale, glaçante qui nous transporte au-delà de l’entendement, un réalisme frissonnant. Je salue par ailleurs la plume de l’auteur qui nous retranscrit ce récit dans les moindres détails avec une impression de « comme si on y était ».

Le livre se décompose en deux parties, la partie tuerie puis ensuite la partie procès. On ressent très bien au fil de la lecture la jubilation du meurtrier, l’effet théâtrale et sa mise ne scène, face aux victimes et aux familles en deuil. C’est révoltant une telle attitude mais elle correspond tellement au personnage que l’on se laisse transpercer par l’émotion et la révolte que les familles et la population ont dû ressentir. La dimension internationale de l’affaire place Breivik au premier rang de la scène médiatique pendant de longs mois. Il jubile, a l’impression d’exister, et de se sentir important. Le sourire ne s’efface pas de son visage. L’arrivée en prison sonnera le glas de son existence. Je vous laisse découvrir par vous-même.

Une lecture qui me marquera longtemps de par son authenticité, le travail d’écriture et d’ambiance afin d’emporter la lecture dans ses événements totalement fous et pourtant si réels. Une violence très bien dépeinte et un meurtrier sans remords ni égard pour ses victimes. Habituée aux récits de fictions où il est beaucoup plus facile de mettre de la distance et de prendre du recul. Ici, j’ai été totalement submergée d’émotions.

Sans conteste, fiction ou réalité, je poursuivrai ma découverte de cet auteur qui a su me toucher à ce point.

utoya ded

Résumé : Edition augmentée du chef d’œuvre romanesque qui retrace fidèlement l’une des plus atroces tueries contemporaines.

Le 22 juillet 2011 à quarante kilomètres d’Oslo, un homme de 32 ans est arrêté, à 18 h 34, sur l’île d’Utøya.
Il vient d’assassiner 77 personnes.
Dans un récit électrique et impitoyable, Laurent Obertone pirate la conscience du tueur de masse le plus diaboliquement efficace de l’histoire, pour offrir au lecteur une expérience inouïe : voir le monde à travers les yeux d’Anders Breivik, jusqu’au sanglant dénouement de sa solitude criminelle.

Date de parution : 03.11.2016 aux Editions La Mécanique Générale

laurent

Vendredi, c’est permis !! Des Lignes et des Pages #6

Après une pause et une tite panne de lecture, on s’y remet !!!

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 16 au 23 Août 2019 :

  • Dans la Toile de Vincent Hauuy : 366 pages

la toile

Résumé : Isabel Gros est une miraculée. Seule survivante d’une fusillade, elle a passé deux semaines dans le coma. Contrainte d’abandonner sa carrière de critique d’art et ne supportant plus la vie citadine, elle quitte Paris avec son mari, pour s’installer dans leur nouveau chalet, au coeur des Vosges. Souffrant de graves séquelles, Isabel pense se reconstruire grâce à la peinture. Mais le malaise qu’elle ressent dès son arrivée va rapidement se transformer en terreur.

 

  • Le Siège d’en Face de Yann Julien : Format Nouvelle Numérique (pas d’information sur le nombre de pages) (retour à venir sur le blog Collectif Polar)

Le-siege-d-en-face.jpg

Résumé : Catherine prend les transports en commun comme chaque jour pour se rendre à son travail. Pourtant sa vie bien tranquille va basculer lorsqu’elle va trouver un smartphone sur le siège d’en face où se trouvait un charmant jeune homme, quelques minutes auparavant.

 

  • Le Temps de la Vengeance de Yann Julien : Format Nouvelle Numérique (pas d’information sur le nombre de pages) (retour à venir sur le blog Collectif Polar)

Le-temps-de-la-vengeance.jpg

Résumé : Parce que sa femme est morte dix ans plus tôt, à cause d’un accident provoqué par un chauffard, Alexandre, veuf inconsolable, décide qu’il est temps pour lui de se venger. Un mystérieux inconnu fera irruption pour tenter de le faire renoncer à son acte désespéré…

 

Seuls ont été comptabilisés les livres terminés, soit un total de 366 pages et quelques