Mansour de Jean-François Pré

Mansour

Lecture Février 2022

Mon avis : Paris – Mars 2022 – Les élections présidentielles approchent à grands pas. Les candidats se bousculent mais plus pour très longtemps!

En effet, un tueur à gages est chargé d’éliminer les potentiels futurs présidents. La ministre de l’intérieur mandate Langsamer pour démêler l’écheveau et découvrir à la solde de qui travaille le fameux Mansour.
Jean-François Pré est en plein dans l’actualité avec ce roman, en espérant que les choses se passent différemment, si pas, mes amis français, ça va être l’hécatombe!
Il étoffe le récit avec des personnages hauts en couleurs, le premier étant Mansour. Professionnel du crime, celui-ci a pourtant des principes et ne prend aucun plaisir à tuer, il fait juste le job.
Langsamer sera épaulé par un couple de détectives amateurs plus que fantasques ayant des relations dans toutes les hautes sphères.
Fidèle à lui-même, l’auteur ne peut s’empêcher de placer le milieu hippique dans l’histoire et nous entraîne au Qatar où un marathon équestre a eu lieu en 93, à l’origine de tout cet imbroglio.
A travers le passé et le présent, on ne sait à quel saint se vouer pour découvrir l’identité de Mansour.
Entre polar, aventure et magouilles en tous genres, vous ne risquez pas de vous ennuyer avec la plume parfois acerbe de Jean-François Pré.

Résumé : L’élection présidentielle est dans quelques mois. L’opposition au président sortant cherche le candidat idéal. Un tueur à gages est chargé d’éliminer les prétendants. Qui l’a engagé  ? La ministre de l’Intérieur mandate l’ex-commissaire Langsamer pour le neutraliser. L’ancien policier va croiser, dans un monde dont il ne maîtrise pas tous les codes, bon nombre de suspects évoluant jusque dans les plus hautes sphères de l’État et va être amené à fouiller leur passé. Ce voyage dans le temps l’emmène, en 1993, jusqu’au beau milieu du désert qatarien, cadre insensé d’une prestigieuse course hippique  : le Marathon du Désert. Vendeurs d’armes, narcotrafiquants, émirs, politiciens, policiers, cavaliers émérites, patrons de presse, journalistes, officiers supérieurs… Langsamer affronte, dans cette enquête, une pléiade de personnalités. Toutes sont possiblement coupables. Un couple de détectives, hors du commun à plus d’un titre, va aider l’ex-flic à naviguer dans ce marigot. Une intrigue machiavélique. Chevaux et hommes se partagent comme toujours la vedette des romans de Jean-François Pré, notre Dick Francis.

Date de publication : 05.11.2021 aux Editions Lajouanie

Autres œuvres de l’auteur : Double JE, Vingt briques pour un pantinLes 9 jours du cafard, Episto,

jean francois pré

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s