Les enquêtes du commissaire Payardelle Tome 3 : Disparitions de Jean Michel Lecocq

Disparitions

Lecture Mars 2021

Mon avis : Arménie – Lors d’un voyage organisé, un touriste français s’évapore dans la nature.

Marthe Senard, ex-adjointe de Payardelle est mandatée sur place pour trouver des indices.

Pendant ce temps, Théo Payardelle doit enquêter en Ecosse pour retrouver la trace d’un étudiant en archéologie, lui aussi disparu.

Qu’ont en commun ces disparitions ?

Préparez valise et passeport, Jean-Michel Lecocq va vous faire voyager dans tous les sens du terme.

Vous découvrirez l’Arménie et l’Ecosse, que l’auteur doit particulièrement affectionner, à travers leur histoire, leurs villages, leur gastronomie….

C’est bien beau de faire du tourisme, mais ça n’est pas suffisant !

L’auteur nous entraîne dans deux enquêtes complexes et réussit, avec talent, à les combiner sans devoir se triturer les méninges tant la corrélation est réfléchie et limpide.

Il nous dévoile aussi d’autres facettes de ses personnages fétiches.

On connaît Payardelle en tant que flic efficace et expérimenté, mais serait-il aussi fleur bleue ? A vous de le découvrir.

Je ne vous cacherai pas que, selon moi, ce polar est l’un des meilleurs de Jean-Michel Lecocq.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Résumé : En Écosse, un jeune thésard parti étudier un site mégalithique se volatilise. En Arménie, c’est un touriste niçois qui disparaît. Le commissaire Théo Payardelle part pour Édimbourg, Marthe Sénard, son ex-adjointe, s’envole vers Erevan. Les deux affaires ont-elles un lien ?

L’Arménie et ses paysages aussi mystérieux que stupéfiants, l’Écosse et son histoire aussi curieuse que passionnante, Le Haut-Var et ses petits villages aussi charmants que secrets…

Le commissaire Théo Payardelle, héros de Un charmant petit village et de La Caresse des orties, est de retour pour une enquête qui s’annonce aussi passionnante que dépaysante.

Date de parution : 20.11.2020 aux Editions Lajouanie

Jean Michel Lecocq

6 réflexions au sujet de « Les enquêtes du commissaire Payardelle Tome 3 : Disparitions de Jean Michel Lecocq »

  1. Un immense merci, Maud, pour cet avis. Je suis heureux de vous avoir procuré du plaisir à voyager au cœur de deux magnifiques contrées mais aussi aux côtés de mes enquêteurs fétiches. J’espère que vous les retrouverez avec autant de plaisir dans mon prochain opus qui sortira en octobre et qui, cette fois-ci, vous fera voyager dans le temps, de nos jours, aux côtés de Payardelle mais aussi en 1866 aux côtés d’Emile Gaboriau, le père du roman policier. Un très vieux cold case. Amitiés.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s