Le Raptor contre-attaque d’Isabelle Bourdial (Tome 2)

raptor contre attaque

Lecture Août  

Mon avis : Cette aventure fait suite à Sale temps pour les grenouilles, où nous avions fait la connaissance d’Hadrien and co. Une équipe d’éditeurs chez Galavani où il se passe toujours moultes remue-ménages.

On pourrait penser que maintenant tout va filer droit, mais c’est sans compter sur l’impitoyable remplaçante… Ils vont devoir compiler avec et s’adapter. J’apprécie beaucoup l’humour et les sarcasmes distillés qui nous donnent le sourire. Certaines anecdotes professionnelles relatées peuvent se transposer dans de nombreuses entreprises. En particulier, j’ai beaucoup apprécié l’arrivée des stagiaires qui va pimenter le quotidien des protagonistes.

Pourtant, le passé n’a pas l’air de vouloir rester à sa place, il semble vouloir revenir au-devant de la scène. Il plane au-dessus de leur tête et s’installe aussi dans leur esprit. Chacun va appréhender les événements à sa manière. La tension monte peu à peu, le lecteur le ressent parfaitement jusqu’à ce qui paraissait comme une évidence annoncée : un drame se produit.

J’apprécie l’habilité de l’auteure à mélanger à la fois certains codes du monde professionnel, particulièrement l’édition, les auteurs et les événements, mais aussi elle manie et manipule parfaitement le suspense dans la partie polar.

A la fois, je me suis dit « Isabelle elle y va fort »… Elle prend des risques, j’ai rigolé à certains passages car l’absurde a aussi une place sans tomber dans le grotesque. L’humour noir ici est savamment dosé. Cette lecture est vivante, punchy, osée voir « casse gueule » pour l’auteure, c’est tout à fait réussi.

Le lecteur est emporté dans cette histoire, il est plongé dans le monde littéraire jusqu’au cou(p), il découvre le back off, ce qui se cache derrière une sortie, un titre….

Quand tout part de travers, ça n’est pas à moitié. Hadrien va de nouveau se retrouver au-devant de nombreux doutes et questionnements. Pourtant l’union doit primer… Pourtant quand le doute se présente, il est difficile de le faire disparaître.

L’enquête va s’avérer, prenante, le lecteur se prête très facilement au jeu de retrouver qui peut être coupable de crime. A titre personnel, je n’ai jamais participé à un séminaire d’entreprise et je me dis que je loupe quelque chose, ou pas… Les différents profils, égos, regroupés au même endroit je pense que parfois ça peut dynamiter !

L’auteure a su également aborder certains aspects et les différents harcèlements professionnels et leurs conséquences. Un petit bémol malheureusement, qui n’engage que moi, l’ensemble de cet épisode est très très bien amené, les différentes avancées, les fausses routes, mais j’ai trouvé que le dénouement était un peu (trop) rapide.

Résumé : Hadrien Lapousterle a tout pour être heureux : il adore son job d’éditeur aux éditions Galvani, file le parfait amour avec la douce Raphaëlle tandis que son ex-chef psychopathe améliore l’ordinaire des poissons au large des côtes bretonnes. Seulement voilà, sa nouvelle boss se montre un peu trop sensible à son charme. Sans compter les stagiaires qui sèment le chaos dans l’open-space. Enfin, une série d’incidents inquiétants vient menacer la réputation de la maison d’édition. L’infâme Grégoire Delahousse serait-il revenu d’entre les morts pour prendre sa revanche ? Hadrien et ses alliés parviendront-t-il à vaincre cet ennemi de l’ombre ? Après la comédie noire Sale temps pour les grenouilles, la confrérie de l’Orient-Express reprend du service pour lutter contre le harcèlement et le burn-out au bureau.

Date de parution : 03.03.2021 aux Editions du Loir

Autres œuvres de l’auteur : Les Chasseurs d’esprit, Sale Temps pour les Grenouilles

Autres avis sur ce livre : Pause polars, Collectif Polar,

ISA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s