Au Vent Cristallin de Gérard Chevalier

au vent cristallin

Lecture d’Août

Mon avis : Je découvre l’auteur avec cette lecture qui m’a à la fois profondément touchée et émue. En effet, il a réussi à mêler la maladie, les conséquences, la convalescence et le polar.

Pierre reprend conscience à l’hôpital et n’a plus de souvenirs de sa vie d’avant. Suite à un AVC, il va devoir tout réapprendre, reconnaître, parler, vivre. Le lecteur le suit pas à pas dans son évolution, ses pensées et les doutes soulevés quant à ses capacités. Peu à peu, il reprend vie et va s’enticher de son infirmière.

Au détour de ses promenades dans les couloirs, il va surprendre des faits, puis des conversations qui vont l’intriguer, le rendre soupçonneux quant aux activités off de l’établissement dans lequel il se sent en danger, voir prisonnier. Peu à peu, le doute ne fait plus place face à l’écrasante vérité.

Il va ressentir de l’effroi, de la peur, mais rien ne va l’arrêter dans sa quête de vérité. Les événements et leurs enchaînements vont malheureusement lui donner raison, mais comment le prouver ? En effet, personne n’entend ses appels au secours. Il est simple de faire porter le chapeau à l’AVC… La crédibilité, comme la maladie sont très présents, à la limite de la personnification, nous les retrouvons à chacune des pages et pèsent sur l’évolution de Pierre et le regard que lui portent les autres.

Du rythme, des rebondissements, une intrigue dont le pelote va peu à peu se dérouler… Plus Pierre avance plus les questions surviennent… Il va se retrouver embarquer dans une sombre affaire où aveuglé par l’envie de revoir son Amour n’a plus de bornes.

L’auteur a su très habilement alterner les phases sur la maladie, les conditions à l’hôpital, le long chemin des malades, l’incompréhension des familles avec une enquête qui ne laisse pas de marbre.

Des personnages très bien dépeints que le lecteur a l’impression de les connaître. J’ai alterné les phases de rires et (presque) de larmes. J’ai beaucoup apprécié cette découverte, la plume de l’auteur à la fois directe et douce en fonction du passage narré. Une lecture qui chamboule, bouscule, percute aussi grâce au personnage de Pierre qui une soif insatiable de vivre et de découvrir la vérité. Un cocktail bien dosé dont je me souviendrai un long moment. Au Vrai Combat !

Résumé : Pierre Le Paugam, trentenaire victime d’un A.V.C., se réveille dans une clinique de Perros-Guirec, privé de ses repères, incapable de s’exprimer de manière intelligible ou de se mouvoir seul.
Il va peu à peu réapprendre à parler, à marcher, à structurer ses pensées, grâce à l’infaillible soutien de la belle Marie, infirmière dévouée dont il va tomber sous le charme. L’équipe qui l’entoure – kiné, orthophoniste… – est également aux petits soins pour lui.
Pourtant, lorsqu’il surprend une conversation qui va profondément l’intriguer, le comportement du personnel hospitalier vis-à-vis de lui change. Il soupçonne alors l’établissement d’être la plaque tournante d’un effroyable trafic.
Pierre va tant bien que mal mener sa propre enquête et tenter de lancer l’alerte, au mépris du danger. Mais qui est le plus crédible ? Un respectable directeur de clinique ou un patient ayant récemment subi un AVC ?

Date de parution : 24.01.2020 aux Editions Le Palémon

gerard chevalier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s