« Le Top 3 de Toi » Hiver de Van Gyver

Van

Donc voilà, mon tit ciboulot a mouliné et l’idée du « Top 3 de toi » est née ! L’occasion pour moi de vous présenter cette nouvelle rubrique où je vais vous solliciter ! Une fois par trimestre, présenter vos 3 lectures qui ont retenu votre attention.

Je remercie Van Gyver d’avoir accepté de partager sa sélection ! 

On retrouve ses avis sur Instagram Van Gyver

1

« Je ne sais pas à quoi se shoote Luca Tahtieazym, mais il a encore trouvé le moyen de m’embarquer très loin, au fil de ses mots. Rires et sourires sont au rendez-vous, mais pas que. L’émotion se glisse çà et là, pas forcément au moment où l’on s’y attend. C’est donc bien dans un registre humoristique que cette fois Luca nous entraîne. Ceux qui ont lu Bagatelle savent que ce n’est pas un « coup d’essai », mais donc un nouveau « coup de maître ». Alors je ne peux que vous inviter à vous procurer ce livre et à nous rejoindre sur les sentiers explorés par Martin (oui, c’est lui le héros, suivez un peu…). Encore un grand bravo, Luca. »

Résumé : La ligne d’arrivée du semi-marathon auquel Martin participe chaque année est proche.

Une fois franchie, il retrouvera la routine d’une vie qui lui échappe. Alors, malgré le caleçon trempé de sueur qui le démange à l’entrejambe, Martin continue de courir.
Tant pis s’il ne sait pas où il va.
Après tout, ce n’est pas la destination qui compte, mais la manière de s’y rendre…

2

« « Zombies », ou quand la « Société » est décortiquée couche après couche, toutes classes confondues, avec une précision chirurgicale par Bouffanges. Plume ou scalpel, l’auteur fait mouche avec brio. J’ai souvent souri, parfois ri (jaune ou pas, c’est selon), mais ce qui m’a le plus marquée, c’est qu’en considérant les événements qui se produisaient à l’époque où ce roman a été écrit et la situation actuelle, je n’ai pu m’empêcher d’établir un parallèle. Si vous n’avez pas lu cet ouvrage, je vous encourage vivement à vous le procurer de toute urgence. Et quand vous l’aurez lu, ne manquez pas de poursuivre avec CALAMITY ZOMBIE.« 

Résumé : Lorsque les morts se mettent à sortir de leurs tombes, les questions fusent : Comment est-ce possible ? Quel danger ces zombies représentent-ils pour les vivants ? Que faire d’eux ?
Tandis que les journalistes s’enthousiasment et que les médecins s’émerveillent, les politiques tergiversent, le tout formant un brouhaha grotesque.
L’inaction devient coupable lorsque le nombre de zombies devient préoccupant, chaque semaine en offrant des milliers supplémentaires. Faut-il les renvoyer d’où ils viennent ? Les intégrer à une population inquiète ? Les éliminer ?

3

« Le moins qu’on puisse dire, c’est que Cetro ne fait pas dans la demi-mesure. Ici, point de dégradé de gris, le noir est noir et le blanc est blanc. D’un côté, les méchants, qui nous plongent dans le sadisme le plus abject et de l’autre, eh bien les vraiment très très gentils. Livre cru et brutal, donc, où l’escalade dans la violence est reine. Si vous avez le cœur bien accroché, vous dévorerez ce livre tout comme je l’ai fait. Bien que n’étant pas amatrice de sanguinolent du tout, pour ce qui me concerne, les moments « gore » sont passés comme une lettre à la poste. La plume de l’auteur n’est plus à vanter, le style est bel et bien là, les émotions très présentes. C’est un très bon bouquin que je recommande.« 

Résumé : Ce texte peut heurter les sensibilités par sa violence et son absence de concessions faites au politiquement correct.
Univers déjanté, outrancier, déconseillé aux personnes trop sensibles et bien sûr aux enfants de moins de 16 ans.
On pourrait qualifier ce roman de post apocalyptique… sauf que le grand boom nucléaire n’a pas eu lieu.
La seule explosion à déplorer ici, est celle des consciences et des valeurs, annihilées par la folie des médias. Le monde vire au cauchemar, à grands coups d’émissions barbares, télé ou internet, ne vantant les mérites que de ceux qui agressent, dénigrant les victimes.
Plus de règles établies, la boucherie est ouverte, et le plus gros scandale ne sera pas chevalin ni même Findusien. Autrui n’est plus qu’objet, et la cruauté de divertissement est omniprésente.
Dans beaucoup de chapitres, l’écriture traduit les pensées et paroles d’hommes dérangés, n’éprouvant pas la pitié. Autant dire qu’ils ne s’expriment pas comme le duc de Montmorency ou la baronne de mes deux fibres. Ici, les belles princesses ne font plus de jolis enfants ni de vieux os. Leurs princes charmants seraient plus enclin à leur distribuer du GHB qu’à leur prodiguer de chastes baisers.
Tom a tout pour être heureux. Une femme aimante et d’une beauté à saigner du nez, un enfant intelligent et beau comme un astre, un succès mérité en tant qu’écrivain.
Jusqu’au jour où, emportés par un accident de la route, sa famille disparaît, et lui tombe dans un profond Coma.
Lorsqu’il se réveille, 12 ans plus tard, bien des choses ont changé. Il va alors vivre un cauchemar éveillé.

Merci Van Gyver et bonnes futures lectures !!!! 
Vous connaissez ces livres ? 
Si vous souhaitez participer, rien de plus simple, par mail leslecturesdemaud92@gmail.com, ou en MP sur les réseaux sociaux.

Les Top 3 précédents : Maud, Morphéa, Sébastien, Lucile, Jean-Baptiste, Coati Râleuse, Florence, Annick, Isabelle, Estelle, Annie, Deborah, Gaëlle, JM, Lolo Brodeuse, Lou Verntet, Widad Chipye, Marie Nel, Oli Oli, Cherrybadaboomcreations, Nathalie Friquet, Delphine Leroy, Anne Sophie GL,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s