Samedi, c’est permis aussi!! Des Lignes et des Pages 2021#17

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 15 au 21 Mai 2021 :

  • Solitudes de Niko Tackian* : 252 pages

SOLITUDES

Résumé : AUSSI ÉPAISSES SOIENT LES BRUMES QUI LES PROTÈGENT, CERTAINES VÉRITÉS NE PEUVENT ÊTRE OUBLIÉES.

Élie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Il y a douze ans, une blessure par balle l’a laissé totalement amnésique. Depuis, il s’est reconstruit une vie dans cette région aux hivers impitoyables, aux brumes si opaques qu’elles vous égarent en deux pas. Alors qu’une tempête de neige s’abat sur le Vercors, des traces étranges mènent Élie jusqu’à l’« arbre taillé », un pin gigantesque dressé comme un phare au milieu de l’immensité blanche. Une femme nue est pendue à ses branches. Cette macabre découverte anime quelque chose sur la toile vierge des souvenirs d’Élie.LA VICTIME EST UN MESSAGE À SON INTENTION, IL EN EST CERTAIN. ET IL EST TERRIFIÉ.
  • L’affaire Thomas Royer d’André Buffard  : 253 pages

L Affaire Thomas Royer

Résumé : Une journaliste d’un magazine féminin dépose plainte pour viol contre un acteur très connu. Les faits se seraient produits à l’Hôtel Intercontinental à Lyon et Thomas Royer désigne David Lucas pour assurer sa défense. Se pose immédiatement la question du consentement et de la crédibilité de la parole des victimes. Vérité, contre-vérité ? Alors que les médias et les réseaux sociaux s’en mêlent dans un monde post #MeToo, et que l’affaire Thomas Royer devient exemplaire, David Lucas va devoir jouer au plus fin, accompagner son fringant et ténébreux client dans le respect du secret professionnel, enquêter pour trouver les failles du côté de la victime, dans un contexte où l’innocence présumée de l’accusé, vole en éclats dès qu’il est question de viol. Coupable, non coupable ? C’est la cour d’assises qui tranchera…

  • Le grand vertige de Pierre Ducrozet : 368 pages

le grand vertige

Résumé : Pionnier de la pensée écologique, Adam Thobias est sollicité pour prendre la tête d’une “Commission Internationale sur le Changement Climatique et pour un Nouveau Contrat Naturel”. De ce hochet géopolitique, pas dupe, il tente de faire une arme de reconstruction massive. Au cœur du dispositif, il crée le réseau Télémaque, indépendant et parallèle, constitué de scientifiques ou d’intuitifs, de spécialistes ou voyageurs, tous iconoclastes, qu’il envoie en missions discrètes, du Pacifique sud à la jungle birmane, de Manaus à Moscou…
Tandis qu’à travers leurs récits se dessine l’encéphalogramme affolé d’une planète fiévreuse, Adam Thobias conçoit un projet communautaire aussi alternatif que novateur.

  • Ecume de Patrick K.Dewdney : 170 pages

Ecume

Résumé : Un roman noir qui évoque, sur fond d’une rivalité père-fils, l’âpre condition de marin, le pillage des mers et la misère des migrants. Quelque part en Bretagne un père et son fils, jamais nommés, marins-pêcheurs, partent sur leur bateau, la Gueuse (anciennement La Princesse mais qui a été rebaptisée depuis qu’elle n’est plus qu’un vieux rafiot à bout de souffle) pour ramener quelques poissons que l’Océan ne livre plus qu’au compte goutte à vendre à la criée, ils passent aussi des réfugiés pour pouvoir survivre, la pêche n’assurant plus leur quotidien. Leur relation est caractérisée par une tension extrême et un mutisme jamais brisé. Jusqu’à la rupture, le passage d’une famille de migrants qui va tourner au drame.

  • Le printemps des corbeaux de Maurice Gouiran* : 304 pages

Le printemps des corbeaux

Résumé : Mai 81. La France se passionne pour les prochaines présidentielles. Louka, jeune étudiant marseillais, cherche plutôt une idée pour gagner un peu de fric. Une mère aux abonnés absents, un père abattu lors d’un braquage, Louka a un passé chargé, trimbalé entre foyers et familles d’accueil. Pour l’instant, il va à la Fac, vit de petits boulots et de combines en tout genre. Mais Louka est intelligent, il fonctionne à l’instinct, maîtrise déjà les codes des voyous et ceux qui permettent de mener les hommes. Et c’est en lisant un article du Canard sur Papon que l’idée va jaillir… Sans aucun état d’âme, il met alors en place une redoutable machine à cash… Mais le chemin qui mène à l’enfer n’est-il pavé que de bonnes intentions ?

Et voilà 12 euros de plus dans la cagnotte pour le budget Livres de l’année prochaine !!! Les livres personnels sont à 2€ et les livres prêtés mentionnés par * sont à 3€

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 1 347 PAGES

17 réflexions au sujet de « Samedi, c’est permis aussi!! Des Lignes et des Pages 2021#17 »

    1. Oui oui mais là cagnotte n est consolidée que quand le livre est chroniqué et là je suis en retard !
      Oui oui j ai beaucoup aimé Solitudes 🤩🤩🤩🤩

      Aimé par 1 personne

      1. Bah oui lire seul est trop facile c est lire et chroniquer qui comptent donc c est le décompte des bilans 🤣🤣🤣
        Je comprends tout à fait que tackian soit un chouchou !! Je suis en train de lire Avalanche Hotel et ensuite je serai à jour 🤩🤣

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s