Octobre de Søren Sveistrup 

octobre

Lecture commune avec Nathalie du blog Mes Lectures du Dimanche, voici son avis 

Mon avis : Un livre qui peut impressionner dès le départ. Une belle pavasse, et pourtant c’est une lecture à la fois fluide et très dense. On alterne le passé et le présent. L’ambiance nordique, le temps météorologique a sa place très importante, tout tourne autour de cette saison l’automne.

Les personnages prennent corps, Naia Thulin inspectrice aspirante à évoluer et quitter sa brigade.  Maman célibataire, elle compile son rôle de femme, mère et flic et pourtant parfois l’accumulation peut devenir compliqué.  Une battante qui a soif de vérité, elle s’implique totalement dans cette enquête qui va se révéler très difficile. Copenhague, a vécu un drame il y a moins d’un an et de nouveau cette ville va sombrer dans l’horreur.

Un nouveau coéquipier va lui être alloué, Mark Hess, suspendu temporairement d’Interpol. Il est énigmatique tant par son comportement que par son attitude et pourtant il va s’avérer être un fin limier, lui aussi n’aura de cesse que de découvrir ce meurtrier qui sévit a un rythme effréné et qui semble avoir toujours un temps d’avance.

Dans cette enquête, qui déjà à elle-même constitue une grosse part de drames et de sordide, le contexte politique va également être de la partie et rajoute de la pression sur les enquêteurs. En effet, les doutes vont s’immiscer dans certains esprits jusqu’à remettre en cause des personnes ne voulant pas soulever les tapis ni rouvrir les affaires classées.

Voici l’ambiance pluvieuse et orageuse qui confère à cette lecture une dimension encore plus dramatique.

L’auteur avec un style à la fois très ciselé et aussi très prolifique en détails, peut parfois donner l’impression d’alourdir le récit, il n’en est rien, bien au contraire. Son habilité tient également, dans cette alternance passé et présent qui tient parfaitement le lecteur en haleine. L’attention de même que la tension montent au fil des pages et il distille parfaitement ses indices.

Un duo d’enquêteurs qui va contre vent et marrée comme on dit, tout faire pour faire éclater la vérité, non pas pour les lauriers dont ils pourraient bénéficier mais pour la justice. Deux tempéraments qui ne laissent pas indifférents, ils sont vifs, et n’ont qu’un seul but, peut importe le temps et les moyens, quitte à se bruler les ailes et se griller professionnellement. Des caractères auxquels je suis très sensible car on sait qu’ils ne lâcheront rien et ne baisseront jamais les bras, ni devant l’adversité, ni face aux injonctions hiérarchiques.

En clair, j’ai beaucoup apprécié cette lecture dynamique et avec un retentissement à la fois national et dramatique. Personne n’est épargné, le lecteur comme les enquêteurs suspectent tout le monde. Je me suis laissée également prendre à ce jeu de chercher par moi-même le coupable et ses motivations.

En sous texte, l’auteur met parfaitement en lumière, les violences faites aux enfants. Tant par la prise en compte de la population que de la mise en place de mesures afin de porter secours à ces innocents trop souvent victimes de la violence des adultes. Un aspect abordé avec à la fois de la pudeur mais aussi qui entraîne forcément à un questionnement général sur l’ensemble de la chaîne, la dénonciation, le suivi, la prise en charge et également la punition des auteurs de ces faits odieux et impardonnables.

Il est clair que cette lecture commune m’a à la fois plu et percutée. C’est incontestable je surveillerai de très près les futures sorties de l’auteur en français, j’espère qu’il récidivera car franchement je suis prête à me reprendre une claque (littéraire bien sûre).

Résumé : Le premier thriller du créateur de la série culte The Killing

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.

Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révèleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…

Date de publication : 27.02.2019 aux Editions Albin Michel – 26.02.2020 aux Editions Livre de Poche

D’autres avis sur ce livre : The Cannibal Lecteur, Signé C,

AVT_Sren-Sveistrup_5103

21 réflexions au sujet de « Octobre de Søren Sveistrup  »

      1. Je n ai pas lu de nouveau en numérique… depuis septembre dernier… avec liseuse nous sommes fâchées… après ma panne de lecture j ai repris le papier et maintenant j’ai pour objectif de baisser ma pal alors pour le moment la liseuse est de côté 🤩

        J'aime

      2. Tu as raison et je te comprends. Sur ma liseuse c’est essentiellement les sorties 😉
        Pour être sincère, la lecture liseuse devient un peu ma lecture au lit. Plus pratique à utiliser. Mais du coup je reste plus longtemps dessus. Et j’ai aussi constaté que j’avais plus de mal à parler de mes lectures numériques que papier…

        Aimé par 1 personne

      3. Moi je ne sais pas si j ai plus de mal à en parler….
        Car déjà j ai essayé plusieurs livres sur liseuse mais j y reviendrai… pour le moment c est papier uniquement… on verra 🤩🤩🤩

        Aimé par 1 personne

    1. Oui oui les pages se sont tournées toutes seules !! Addictif … avec plaisir et merci à toi zaussi ! On remet ça quand tu veux ! 🤩🤩🤩

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s