Mako de Laurent Guillaume

MAKO

Mon avis : Une première rencontre poignante et marquante avec Mako. Membre de la BAC, il va se retrouver à enquêter sur un viol violent, pris en flagrance. Il ne va avoir de cesse que le coupable se retrouve derrière les barreaux. Même ses collègues se rendent compte que ça frise l’obsession. Il va « traquer » sa proie et mettre en lumière un réseau de grande envergure mêlant trafics en tous genres.

Mako, un flic sur le fil du rasoir qui intrigue, révulse et attire. Même ses collègues peuvent être divisés sur ses méthodes et ses agissements. Le lecteur est emporté aux côtés d’un tourbillon assoiffé de justice et de vengeance. Tel un chien en chasse, il ne lâchera sa proie qu’une fois entre ses crocs, même s’il se met en danger ou courcircuite ses collègues. Catalogué de borderline, je l’ai trouvé très attachant tant la place de la victime est au centre de ses préoccupations, même si on ressent que justice ne rime pas forcément avec tribunaux.

Un excellent polar, très dynamique, aucun temps mort, avec comme protagoniste principal Mako dont je viens de vous parler qui réfléchit et agit à 100 à l’heure même si parfois ça n’est pas toujours dans cet ordre-là. Mais aussi avec d’autres personnages qui ont aussi une grande importance, très bien étayés, montrent l’envers des décors, au pluriel. Des situations révoltantes vont amener peu à peu le lecteur à épouser les agissements de Mako. En tout cas, ça été mon cas. Surtout lorsqu’on découvre que l’auteur des pires atrocités « bénéficie de protection », l’enquête va prendre une autre tournure…

J’ai beaucoup aimé cette aventure, plusieurs enquêtes en parallèle vont converger, ou non. L’auteur met en scène, différents services et montre les difficultés également face à la justice, afin de monter un dossier « solide ».

Une excellente lecture, punchie, ça tabasse, ça saigne mais aussi beaucoup d’émotions se dégagent de ce récit. La colère, l’amertume, l’impatience et la tendresse, j’ai été émue sur certaines révélations sur Mako… Un baroudeur dans une équipe en construction, quand les jeunes croisent la maturité. On voit bien qu’il y a une différence entre la théorie et la pratique.

Une superbe première enquête qui m’a totalement conquise, une chouette découverte de l’auteur dans un autre univers que Black Cocaïne que j’avais beaucoup apprécié déjà. Une écriture addictive tant par sa densité, que par sa fluidité.

Je n’ai qu’une hâte, retrouver Mako, l’avantage de découvrir une série « en retard », c’est que plusieurs tomes sont déjà sortis. On en reparlera très très vite.

Résumé : Paris, la banlieue… À la sortie d’un night-club, une jeune fille est victime d’une sauvage agression.
Mako, policier de la BAC, taciturne et endurci, obsédé par l’idée d’en punir lui-même l’auteur, s’investit dans l’enquête au-delà de la raison. Il déclenche une traque qui l’emmènera loin, aux confins de la folie, là où le bien et le mal se confondent. De l’enfer des trottoirs aux boîtes de nuit branchées, Mako hante les bas-fonds d’une société en perdition.

Date de publication : 12.03.2009 aux Éditions Les Nouveaux Auteurs – 10.03.2010 aux Éditions Le livre de Poche

Autre oeuvre de l’auteur : Black Cocaïne 

Quelques mots sur notre rencontre 

LAURENT GUILLAUME ET OLIVIER NOREK

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s