Le jeu de la défense d’André Buffard

LE JEU

Mon avis : Livre lu d’une traite, responsable d’une courte nuit. Bon une fois que j’ai dit ça…

Mon premier livre de l’auteur et surement pas le dernier, heureusement j’en ai un autre sous la main pour bientôt.

Passionnée de polars et de thriller, nous sommes habitués à retrouver des policiers, gendarmes, justiciers ou privés. C’est ma première lecture à travers les yeux d’un avocat de la défense.

Grâce à cet angle nous découvrons l’ensemble des étapes, de la découverte du cadavre à l’énoncé du verdict.

A travers cette enquête passionnante autour du meurtre d’une jeune magistrate qui émeut l’ensemble de la profession. Toutes les pistes vont faire jour, mais principalement sa vie personnelle, elle avait un amant… Pour peu que ce monsieur fasse parti du palais, il n’en faut pas plus pour que l’affaire explose au grand jour et que les médias s’emparent du sujet.

La police, la scientifique, les juges, greffiers, les médias, tout ce monde qui gravite autour d’une affaire, où chacun peut avoir sa propre conviction.

Un style totalement addictif, des phrases courtes, de nombreux dialogues rythment parfaitement ce récit. De plus, le lecteur va de surprises en découvertes en même temps que l’avocat avance et accède aux éléments. A travers ses yeux et ressentis, on suit pas à pas l’évolution du dossier. Très habilement, l’auteur nous explique les points de procédure obligatoires et l’évolution que la justice a connu ces dernières années. Tout s’imbrique à merveille. J’ai particulièrement apprécié découvrir ce que pensait David sur la présence de l’avocat dès les premières heures de garde à vue. Les avantages, les inconvénients et la notion d’équilibriste qu’il faut parfois user pour caler l’imprévu dans un planning ultra chargé où chaque minute compte.

L’ambiance au palais de justice est très bien documentée, sans pour autant nous paraître barbante. Au contraire, j’ai eu l’impression d’être un caméraman qui suivait le protagoniste principal partout et accédait à ses réflexions et pensées.

L’auteur met très bien en lumière également comment une stratégie peut partir à volo si un nouvel élément surgit. Nous découvrons aussi la relation client-avocat, et l’établissement de la défense suivant les éléments ; mais aussi les dangers du mensonge.

L’humain est placé au premier plan, ce n’est pas la vérité mais la défense d’un justiciable que l’on découvre ici. Les faits, les acteurs, le rôle de chacun, l’image d’une scène de théâtre, la distance, sont d’autant d’éléments essentiels peut être pour l’enquête mais pour l’avocat de la défense sa priorité est et reste son client. Même s’il doit jongler avec plusieurs dossiers en même temps.

Même si je retiendrai que le « jeu », « la peur » et « l’adrénaline » sont parties prenantes dans ce rôle, les surprises de dernière minute, en règle générale, ne sont pas forcément les bienvenues.

Après cette première rencontre avec David Lucas, il est certain que j’irai découvrir ses autres affaires, avec les envers du décor.

 Résumé : Faire éclore la vérité dans une affaire criminelle ? Quand on est l’avocat de la défense, ce n’est pas notre problème. Seul le client compte. Est-ce trop cynique ? Voilà un cas qui fait chanceler les certitudes : à Lyon, une jeune magistrate a été battue à mort au fond d’une traboule alors qu’elle rejoignait en secret son amant. Plusieurs éléments accablent l’homme, notable et candidat à la mairie. La presse se déchaîne. Dans ce chaos, il a pris une bonne décision : me confier sa défense…

Date de publication : 14.06.2018 aux Editions Plon – 06.06.2019 aux Editions Points

ANDRE BUFFARD

9 réflexions au sujet de « Le jeu de la défense d’André Buffard »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s