Le dernier match de River Williams de Vincent Radureau

RIVER 

Mon avis : J’ai beaucoup aimé découvrir le monde de la NBA avec ses paillettes mais aussi les coulisses qui ne sont pas toujours à la hauteur de ce qu’on peut attendre du sport de haut niveau.

Un match au sommet, une finale sous haute tension !! De suite le lecteur est embarqué sous le feu des projecteurs et sur le parquet !

L’écriture est dynamique et rythmée ! Le monde du sport est impitoyable, la NBA ne fait sûrement pas exception. Quand Le joueur vedette disparaît, tout est remis en cause. Un monde s’écroule, les équipes bouleversées. Et tous les pronostics sont donc relancés !!

Sauf quand un corps est retrouvé… Plus de questions que de réponses pleuvent à cet instant… Et si… Et si… Toutes les spéculations sont permises avec leur lot d’aberrations et supputations. Sont-elles toutes si saugrenues que cela ?

L’auteur soulève très habilement le pouvoir et la place des sponsors, le staff, des médias et de l’argent dans le monde du sport. La place de chacun est définie et l’on veut en tirer le plus quitte à griller des cartouches, aller trop loin… Pour les médias, cette idée est très bien illustrée par le rôle de cette journaliste qui ne rêve que du scoop qui la fera sortir du lot quitte à blesser ou bouleverser des vies. Son envie passe avant tout et rien ne pourra l’empêcher d’acquérir à cette gloire tant convoitée, quel en sera le prix ?

Mais aussi, il souligne l’envers du décor d’un enfant prodige, en effet quand les parents poussent leurs enfants même talentueux et qu’ils vivent à travers les exploits de leur progéniture leurs propres échecs ou vie insipide. De plus le décor culturel est lui aussi très bien décrit, la place aux Etats Unis des origines, que se soit de naissance ou d’éducation.

Un livre à découvrir d’urgence, mêlant haute tension, rythme endiablé et douleur saupoudrée de souffrance. Une enquête bien menée, c’est grâce à la ténacité que la lumière sera faite sur la vérité. Une fin qui m’a émue et touchée. Le succès, la gloire et l’argent font-ils réellement le bonheur ?

Résumé : Finales NBA. Les Boston Celtics affrontent le Jazz de l’Utah. Les trois premiers matchs ont tourné à l’avantage des Celtics, qui ne sont plus qu’à une victoire de leur 18e bague de champion. Il faut dire que la franchise du Massachusetts compte dans ses rangs un joueur d’exception.
River Williams. Athlète hors pair. Ailier fort des Celtics. Capable de mener, dunker, contrer, mais aussi passer et shooter à longue distance.
River Williams, qui rend folles toutes les défenses de NBA.
Et qui disparaît à la mi-temps du match 6. Sans laisser la moindre trace. Sans que personne ne l’ait vu quitter l’Arena de Salt Lake City. Volatilisé.
Jusqu’à ce que, cinq ans plus tard, des randonneurs trouvent un cadavre au fond d’une crevasse, dans l’une des zones les plus impénétrables du parc national de Canyonlands, dans l’Utah.
Celui d’un géant d’au moins 2,20 m.
Pour les enquêteurs du State Bureau of Investigations de l’Utah, la question est aussi évidente que brûlante.
Et si c’était lui ?

Date de publication : 25.06.2020 aux Editions Hugo Poche

vincent radureau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s