Black Cocaïne de Laurent Guillaume

BLACK

#Marentréelittéraire2020

Mon avis : Dès les premières pages, l’auteur donne le ton. J’ai de suite embrassé les pas de Solo, un personnage attachant, il a quitté la France, son boulot de flic, et laissé son passé derrière lui pour commencer une nouvelle vie de détective à Bamako. Sur les traces de ses origines, il nous fait découvrir le pays de son père.

Il va se lancer à corps perdu en cherchant la vérité sur l’assassinat d’une jeune française qu’il avait fait libérer de prison pour une histoire de drogue. Sous la pression de sa sœur, il va malgré lui soulever tout un carcan opaque sur des méfaits qui font la fortune de certains.

Comme on s’en doute, il va déranger, s’attirer les foudres de nombreuses personnes, mettant chaque jour sa vie en danger. Il connaît par cœur les us et coutumes de ce pays, à qui s’adresser, comment opérer et se protéger. Pourtant rien ne le prépare à ce qu’il va devoir affronter. Jouant pourtant le jeu de la corruption et respectant les règles du milieu, la violence va de nouveau s’abattre contre lui.

Il a pourtant traversé des drames personnels qui l’ont marqué, il ne pensait pas devoir vivre de nouveau ce genre de chagrin et souffrances. Pourtant, il va poursuivre sa quête de lumière, quitte à remuer les ombres qui l’entourent.

L’auteur nous embarque totalement au Mali, j’ai découvert ce pays où je n’ai jamais mis les pieds. Mêlant très habilement ses intrigues et la présentation politique et géopolitique ; le lecteur est totalement immergé aux côtés de Solo. Il tremble et frémit pour lui tant l’ambiance est tendue.

Un livre coup de poing qui réveille, dépote, embarque et intrigue ! Une enquête rudement bien menée. Un suspense très bien incisé et maintenant jusqu’au bout. J’ai suivi les indices de notre détective, ses pensées et réflexions. L’ambiance est très bien retranscrite, l’impression d’y être est totale. De plus, le style de l’auteur très imagé donne l’impression de regarder un film. Il jongle habilement entre noirceur et espoir, ces trêves permettent au lecteur de respirer avant d’affronter de nouveau les actes diaboliques de certains êtres humains.

Je découvre l’auteur par ce livre, c’est certain que j’en lirai d’autres ! Totalement addictif et prenant !

black ded

Résumé : Viré des stups en France, Solo vivote comme détective à Bamako, capitale du Mali, en noyant ses souvenirs dans l’alcool. Une jeune touriste qu’il avait aidée à faire sortir de la prison où elle croupissait pour trafic de cocaïne, est retrouvée égorgée. Solo veut comprendre pourquoi, comme il veut comprendre pourquoi quelqu’un s’attaque à ses proches. Tandis que les cadavres se multiplient, il se lance à la poursuite des assassins à travers ce pays de chaleur, de poussière et de violence…

Date de publication : 12.03.2015 aux Editions Folio

Quelques mots sur notre rencontre

LAURENT GUILLAUME ET OLIVIER NOREK

En photo ici avec Olivier Norek 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s