La Cave aux Poupées de Magali Collet

la cave

Mon avis : Livre écrit à travers les yeux de Manon, on la découvre peu à peu, sa vie, son enfance, ses journées.

Un huis-clos psychologique qui montre le quotidien violent de cette famille. Les mœurs ne sont pas épargnées au lecteur qui découvre avec effroi Manon et le Père.

Jeune femme en carence d’amour, d’amitié et de relations avec l’extérieur. Elle ne connaît le monde extérieur qu’avec les séries et la télé.

L’auteur a admirablement bien réussi à rédiger ce livre dans le langage parlé de Manon, qui ne sait pas lire, qui n’est jamais allée à l’école. J’ai trouvé que ce style employé rend encore plus crédible ce récit, de plus il le rend vivant. Le lecteur est spectateur statique de toutes les scènes décrites, il ressent à travers la narration de Manon ses pensées, ses justifications et ses actes. Comment ressent-elle sa vie ? Les descriptions très vivantes, le lecteur a vraiment l’impression d’être présent et d’assister lui-même à cette vie.

Manon a une définition bien à elle du bonheur qui se résume en « une journée sans aucune raclée, ni aucun abus », chaque jour est un combat. Elle côtoie également la mort… et a sa propre relation avec cette notion de disparition. La distance qu’elle maintient afin de ne pas souffrir plus. Mais que va-t-il se passer lorsqu’elle va abaisser les barrières ? Elle va commencer à se poser des questions…

Les violences et abus dont les femmes sont victimes est un sujet revenu en premier ligne des préoccupations de notre quotidien. J’étais un peu frileuse j’avoue et avais l’appréhension de me retrouver une énième fois face à un schéma que l’on commence à bien connaître. Il n’en est rien du tout, un parfait huis-clos, une histoire originale, des personnages bien travaillés. Aucune surenchère dans la violence, pas de surplus, simplement factuelle, pas de clichés. Un véritable travail d’imagination et d’originalité. J’ai ressenti cette violence comme un personnage, elle est présente, personnifiée, étoffée, elle évolue suivant les situations ; elle est vivante !!

L’humain, son pire comme son meilleur, est placé aux premiers plans de cette histoire.

Je recommande ce premier roman. Je me note de surveiller les prochaines sorties de l’auteur.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Marsaufeminin

Résumé : Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.
En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.
Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…
Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

Date de publication : 19.03.2020 aux Editions Taurnada

D’autres d’avis sur ce livre : Mes Evasions Livresques, PassionLectureAnnick, le ressenti de Jean-Paul

magali

6 réflexions au sujet de « La Cave aux Poupées de Magali Collet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s