Cataractes de Sonja Delzongle

ca

Mon avis : J’ai terminé ce livre avec quelques larmichettes !! Dur et émouvant à la fois. L’auteur nous embarque totalement en Serbie aux côtés de Jan, rescapé d’une catastrophe naturelle pendant son enfance, il va une fois adulte revenir sur les lieux de son enfance.

La centrale a besoin de lui… Vladimir son ami, le contacte et voici Jan qui laisse sa famille à Dubaï pour retrouver les montagnes et le lac…

Les souvenirs remontent mais aussi ses doutes. Depuis son arrivée, une succession de morts rend l’ambiance tout à fait anxiogène. Sans parler de la magla, ce fameux brouillard opaque qui sévit de temps en temps, rendant les déplacements très difficiles.

Un voyage dont je me souviendrai longtemps. L’auteur distille aussi l’histoire de cette région, de ce pays qui a traversé une guerre qui est encore dans toutes les mémoires et qui forcément influence la vie quotidienne des habitants. Les traces et cicatrices laissées sont encore béantes.

Mêlant habilement l’enquête, l’aspect géopolitique, et le contexte économique et environnemental ; l’auteur tel une artiste d’exception jongle avec dextérité et joue avec les nerfs du lecteur. L’angoisse monte au fur et à mesure jusqu’à son paroxysme, c’est prodigieux.

Des personnages très bien décrits, étoffés, on a l’impression de les connaître de les côtoyer.

Les sentiments ne sont pas en reste dans ce livre, l’amitié, l’amour et la haine se succèdent au fur et à mesure de l’évolution de cette intrigue. Une enquête difficile, dans un milieu qui peut paraître hostile, de multiples suspects… Surtout quand Jan veut savoir tout ce qui produit dans sa région pendant son absence… Il n’est pas au bout de ses surprises.

Un excellent moment de lecture, j’appréciais déjà tous les autres livres de l’auteur et celui-ci ne fait pas exception. L’Humain est toujours au premier plan en parallèle à la Nature.

Une lecture qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Marsaufeminin

Résumé : Il y a quarante ans, le petit Jan Kosta, trois ans, a été l’un des rares survivants de la terrible catastrophe de Zavoï. Lors d’un gigantesque glissement de terrain, ce village des Balkans a été littéralement englouti sous des torrents de boue. Sauvé par son chien qui l’a traîné, inconscient, hors de l’eau fangeuse, Jan a perdu toute sa famille. Devenu hydrogéologue, Jan reçoit un coup de fil alarmé d’un ami ingénieur. Il se passe des choses étranges dans et autour de la centrale construite sur les flancs de la montagne de son enfance. Les gens ont des comportements imprévisibles, parfois violents. Les moines du monastère voisin ont tous disparu, et les bâtiments délaissés accueillent désormais un institut psychiatrique. Vladimir demande à Jan de venir étudier les faits. Que le mal vienne de la centrale, de la montagne ou des hommes, si un nouveau drame est sur le point de se produire, seul un survivant de Zavoï aura une chance de pouvoir tout arrêter.

Date de publication : 11.04.2019 aux Editions Denoël

A lire également la série : Dust, Quand la Neige Danse, Récidive 

One shot : Boréal 

D’autres avis sur ce livre : Sangpages Valérie, Collectif Polar,

sonja delzongle

 

6 réflexions au sujet de « Cataractes de Sonja Delzongle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s