Un Merci de Trop de Carène Ponte

un merci de trop

Mon avis : Juliette que l’on pourrait qualifier de petite fille modèle, va voir sa vie bouleverser, un virage à 180 degrés. La trentaine, elle va décider qu’elle ne se laisserait plus faire et que sa personnalité limite transparente doit laisser la place à quelqu’un qui s’écoute et qui s’affirme.

Tout va commencer par sa démission suite à la goutte d’eau qu’elle ne peut plus supporter. Elle va essayer de réaliser ses rêves. D’embûches en nouvelles rencontres, voici le personnage qui va se transformer et aller de l’avant. Nina sa meilleure amie à ses côtés car pas toujours facile de tout changer du jour au lendemain. Surtout lorsque des changements vont se réaliser tout seul, enfin presque.

Ce livre est frais, vif, avec un énorme fou rire lors de la scène du dîner chez les parents de Juliette. Les personnes ayant lu le livre comprendront ce que je veux dire.

De la légèreté, mais pas que. L’humain, l’amour, l’amitié et les sensibilités sont au centre de cette histoire. Les sentiments amoureux vont venir rajouter du piment dans les changements de la protagoniste. Un personnage attachant, même si parfois on aimerait la bousculer un peu, mais la vie va s’en charger.

Quelques passages peuvent donner l’impression que nous tournons en rond mais ils pimentent agréablement ce récit.

L’auteur jour avec l’ascenseur émotionnel du lecteur, on peut passer de la joie extrême à la grande déception suivant les anecdotes de Juliette.

J’ai passé un très bon moment de lecture, une belle découverte de l’auteur. Une pointe de douceur dans ce monde de brutes.

Une lecture commune organisée par Delphine du blog, Mes Evasions Livresques, voici son avis et qui rentre parfaitement dans mon thème de ce mois-ci #Marsaufeminin

Résumé : S’il fallait décrire Juliette en un seul mot,  » transparente  » serait sans nul doute le bon.
Depuis qu’elle est toute petite, Juliette a toujours fait ce que l’on attendait d’elle. Pour ne pas déplaire, pour ne pas décevoir. Mettant de côté ses rêves et celle qu’elle est vraiment. Résultat, à trente ans, elle mène une vie sans relief, ennuyeuse au possible. Une vie où choisir entre lasagnes et sushis est un événement.
Pourtant, elle se sent de plus en plus à l’étroit dans cette vie, dans cette peau. Elle a envie de crier qu’elle n’est pas cette fille sans personnalité. Elle a envie d’aborder son voisin pour lui dire qu’il lui plaît.
Et, par-dessus tout, elle a envie d’enfin réaliser son rêve, celui de devenir écrivain. Il n’est jamais trop tard pour devenir soi. C’est ce que va découvrir Juliette au détour d’un merci, un merci de trop. Même si elle est alors loin d’imaginer ce qui va en découler (une démission, une histoire d’amour et… une surprise) !

Date de parution : 09.06.2016 aux Editions Michel Lafon, 15.06.2017 aux Editions Pocket

Carène Ponte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s