Les Chiens de Détroit de Jérôme Loubry

les chiens

Mon avis : Détroit, théâtre de misère, finies les belles années luxuriantes, place au chômage, à la désolation, aux ruines et aux expulsions. Voici le cadre de ce livre où sur plusieurs décennies des enfants disparaissent et sont retrouvés quelques jours plus tard sans vie.

Qui se cache derrière ses drames ? Une légende plane, le Géant de Brume que les parents racontent à leurs enfants pour qu’ils restent sages. Réalité ou fiction ? Là se trouve le fond du problème.

Stan va enquêter d’arrache-pied afin de retrouver ce monstre. Il va y laisser ses nuits, son temps libre et presque son travail. Pour quel résultat ? L’affaire se classe car pas d’éléments et les événements tragiques s’arrêtent. Il ne lâchera rien, il continue à penser à cette affaire, elle le ronge c’est sa baleine blanche.

Son entourage professionnel s’inquiète car il fait peine à voir. Un personnage attachant car très sensible. Serait-ce parce qu’il est père lui-même ? Il va devoir faire face à ses démons afin de pouvoir rester dans le droit chemin.

Quand la série reprend, il croit devenir fou. Il est le premier à faire le lien et pourtant autour de lui l’on est sourd à ses théories. L’arrivée de Sarah dans l’équipe va changer la donne. Ensemble ils vont faire face à la réalité et à leurs fantômes. Vont-ils réussir à ramener la lumière sur Détroit déjà si sombre et glauque ?

Je découvre tout juste l’auteur, vous me direz : il était temps !!! Rassurez-vous je le pense aussi, bientôt 2 ans que ce livre sommeille dans ma PAL. Quelle puissance de ressenti ! L’auteur a su me faire ressentir, toutes les sensations, même le froid et la pluie. Un choix lexical qui hypnotise le lecteur et l’entraîne dans les profondeurs de la noirceur de l’âme humaine. L’ensemble est savamment bien construit, le dépaysement total et l’empathie à son paroxysme.

Une enquête, mêlant fausses pistes, espoirs et désillusions à l’image de la ville. Des personnages déchirés mais qui font face, rien n’est lisse dans ce livre. Tout nous ramène à la noirceur de l’ambiance, de misère, de problème d’argent. Même les forces de l’ordre ont du mal à exercer leur métier, faute de moyens.

J’ai bien sûr beaucoup aimé ce livre, émouvant, prenant et glaçant. Je n’attendrai pas 2 ans pour lire de nouveau l’auteur, c’est moi qui vous le dis.

LES CHIENS DED

Résumé : 2013, à Détroit. Cette ville qui a été la gloire de l’Amérique n’est plus qu’une ruine déserte, un cimetière de buildings.
Cette nuit-là, la jeune inspectrice Sarah Berkhamp mène le groupe d’intervention qui encercle une maison et donne l’assaut. Mais aucun besoin de violence, le suspect attend, assis à l’intérieur. Il a enlevé cinq enfants. Et il est sans doute le Géant de brume, le tueur insaisissable qui a laissé derrière lui sept petits corps, il y a quinze ans. Alors pourquoi supplie-t-il Sarah : « Aidez-moi… » ?
L’histoire s’ouvre donc avec l’arrestation du coupable. Et pourtant, elle ne fait que commencer. À Détroit, personne n’est innocent…

Date de parution : 11.10.2017 aux Editions Calmann-Lévy

LOUBRY JEROME

9 réflexions au sujet de « Les Chiens de Détroit de Jérôme Loubry »

    1. Oui oui une très belle rencontre au salon de Rosny 2018!!si j ai le temps de lire son deuxième qu on m a offert j aurai le droit de prendre le tout dernier dont tout le monde parle à Rosny 2020 😀😀

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s