Aimer et Laisser Mourir de Jacques Olivier Bosco

AIMER ET LAISSER MOURIR

Mon avis : Quelle claque ce livre !! Ça tabasse, ça défouraille et ça se bastonne ! Oui tout cela mais pas que…

Une sacrée rencontre avec Lucas, tueur connu sous le pseudonyme « Le Maudit », exilé en Colombie. Un personnage attachant, mine de rien car même s’il est spécialiste dans l’élimination il a des principes « moraux », et des contrats qu’il choisit de ne pas honorer.

Mais là, il a besoin d’argent alors il va se retrouver au centre d’un sacré mélo qui va le contraindre de remettre les pieds en Europe et en France, au risque de se faire rattraper par son passé.

Amanda, escorte de Luxe, va avoir les yeux qui vont se trouver là où il ne fallait pas, un acte qui va à jamais bouleverser sa vie. Elle va se retrouver poursuivit par une horde de croates à ses trousses, la fine de la crème spécialisée dans le dressage et le commerce de filles. Ils vont s’en prendre à sa sœur, elle va tout mettre en œuvre pour la retrouver !!! Déplacer des montagnes, jouer de son corps et se rendre en Colombie…

Tout va basculer dès leur rencontre, le Maudit et Amanda vont se retrouver au milieu d’un traquenard international. Plus rien ne pourra redevenir comme avant, aucun retour en arrière n’est possible. Une fois la machine lancée, impossible de l’arrêtée.

L’auteur nous embarque avec un rythme très soutenu, passant d’un pays à l’autre, d’une situation à la suivante, sans jamais perdre le lecteur. J’ai apprécié beaucoup de chose dans ce livre, tout d’abord la mise en avant de certains faits réels le commerce de filles de manière très violente, et la drogue en Colombie ; le tout est très bien étoffé et rythmé. Mais l’auteur va au-delà, dans toutes les situations exposées, l’humain est au premier plan, la misère, le clan, les passes, les fêtes. Sur fond de noirceur et de violence, on ressent que derrière toutes ces facettes, il y un homme ou une femme, avec ses forces et ses failles.

Je n’ai rien vu venir, une fin qui m’a estomaquée et bluffée. J’ai été très émue, malgré le rôle de Lucas, il a suscité chez moi beaucoup d’empathie. Un tueur au sang-froid, mais pas que.

Le rôle des sentiments, de la famille, du clan, du respect ne sont pas laissés de côté, bien au contraire, de nombreuses situations sont le fait du respect d’un de ces principes. A chaque tribu, ses propres codes.

J’ai voyagé, eu des hauts de cœur puis tremblé pour certains personnages. Les émotions ne sont pas en reste lors de cette lecture. La manipulation, la vengeance, la famille du clan et le respect de certaines règles font que ce monde est monde. Chapeau à l’auteur !!!

Résumé : On dit d’Amanda qu’elle est la femme de tous les hommes… On dit du Maudit qu’il a dormi dans le lit du diable… Entre eux deux, et face au monde de dingues qui les entoure, ça sera à la vie, à la mort… Partis délivrer la sœur d’Amanda séquestrée par un réseau de proxénètes de l’Est, ils vont s’unir, s’aimer, se combattre et affronter le mal absolu, celui que tous surnomment Le Boucher !
Des cartels de Bogotá aux sinistres fermes des environs de Zagreb, des palaces de la côte aux clubs VIP des beaux quartiers parisiens, l’amour sera passionnel, la guerre totale, l’épopée sanglante, les corps cabossés et les âmes meurtries…

Date de parution : 10.09.2012 aux Editions Jigal

job

 

 

5 réflexions au sujet de « Aimer et Laisser Mourir de Jacques Olivier Bosco »

  1. Merci Maud et si Le Maudit vous manque, n’oubliez pas, il revient, un peu plus âge, dans « Et la mort se lèvera  » éditions 2010 mais disponible en poche chez Jigal 🙂 ( excusez pour la promo mais votre chronique est si enthousiaste ) 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s