Mars, les femmes à l’honneur !

L’année dernière, j’avais apprécié mettre une femme à l’honneur le 8 mars, cette année j’ai décidé que se serait le mois entier. J’ai été ravie que d’autres pages ou blog fassent de même. Ma sélection n’aura pas pour thème le droit des femmes ou le féminisme, c’est juste que l’auteur est une femme.

Quand vous aurez découvert la suite, vous me trouverez très ambitieuse, même si Mars a 31 jours. Les livres marqués par * pourront être reportés dans le mois suivant qui sera « Les séries en folies », me mettre à jour des séries que j’ai commencé, mais nous aurons tout le temps d’en reparler plus tard.

Au programme, des sorties mais aussi des livres plus anciens. N’hésitez pas à me donner vos avis !!!

  • Corinne ATLAS

corinne atlas

L’auteur : Née à Paris, Corinne ATLAS est romancière, dramaturge et réalisatrice. Elle est également scénariste de téléfilms, dont Une Famille formidable et Le Triporteur de Belleville. Après Les Sœurs Ribelli (Fayard, 2012), finaliste du Prix des Maisons de la Presse, et Les Filles chéries (Le Seuil, 2015), Les Riverains est son troisième roman.

 

Les riverainsLes Riverains : Un immeuble ancien se dresse au sein d’un quartier de l’Est parisien, au passé
populaire et rebelle, et au présent « branché ». Ce microcosme chaleureux, à la population variée, mêle anciens Parisiens et nouveaux « bobos ».
Les habitants de l’immeuble se côtoient sans bien se connaître. Ils ont en apparence peu de choses en commun. Mais nous sommes le 13 novembre 2015. Et bientôt, la mort va interrompre le cours de ces vies ordinaires et singulières.
Comme tout Paris, comme toute la France, les riverains deviennent des spectateurs impuissants face au chaos prémédité. Alors se manifeste une évidence, la solidarité : une chaîne humaine protectrice contre la volonté de destruction.
Face à la terreur et à la mort revendiquées, quelque chose résiste : une foi dans la vie. Il n’y aura pas de héros dans cette histoire. Mais, chacun à sa manière, va se métamorphoser en brave, en lâche ou en ange de réconfort.

  • Cécile CABANAC

CECILE CABANACL’auteur : Cécile Cabanac est journaliste, réalisatrice et auteure. Elle fait ses armes en presse écrite au journal « Sud-Ouest ». Après une Maîtrise d’histoire contemporaine à l’Université Montaigne à Bordeaux, elle a ensuite intégré l’École supérieure de journalisme de Lille. Elle s’y spécialise dans l’audiovisuel. Diplômée de la 75e promotion, elle rejoint, en 2001, TF1 à Paris comme JRI (journaliste reporter d’images). Maniant avec dextérité la caméra, elle réalise de nombreux reportages pour journaux télévisés de TF1 et LCI. En tant que journaliste réalisatrice, Cécile intègre ensuite « Le magazine de la santé » sur France 5. Elle sera également chroniqueuse au « Magazine de la Santé » ainsi qu’aux « Maternelles » sur France 5. En parallèle elle réalise des documentaires de société pour France 5 et de nombreux numéros de l’émission « Faites entrez l’accusé » sur France 2. Passionnée par la création, l’art, la musique, la mode et l’image, Cécile a été chef de projet communication au sein de Bonne-Graine, de 2015 à 2016.
Des poignards dans les sourires (2019) est son premier roman.

des poignardsDes poignards dans les sourires : Catherine Renon n’a plus vu son mari François depuis des jours et ne semble pas s’en émouvoir. Dans ce coin d’Auvergne où les rumeurs blessent et tuent, pas question de prêter le flanc à la calomnie. Et surtout pas à sa belle-mère, veuve solitaire qui voue à son fils un culte tout en démesure.
Virginie Sevran et Pierre Biolet, du SRPJ de Clermont-Ferrand, ont été appelés pour constater la présence d’un corps démembré et en partie brûlé au Col des Goules.
C’est la première enquête de Virginie depuis qu’elle a quitté le 36, quai des Orfèvres pour la province, à la stupéfaction de ses proches. Quant à Pierre, il observe sa nouvelle coéquipière d’un oeil à la fois bienveillant et inquiet. Qu’est-elle venue chercher ?
Quand l’enquête met un nom sur ce corps, celui de François Renon, les questions les plus folles surgissent, avec une seule certitude : tous les meurtriers possibles de ce fils de bonne famille sont autant de facettes d’une victime annoncée.

  • Magali COLLET

magali collet

L’auteur : Née en 1972 à Colombes, Magali Collet est une passionnée des mots. Elle écrit des poèmes, des nouvelles et des chroniques depuis de nombreuses années. Sa sensibilité à la cause des femmes, celles qui souffrent de ne pouvoir échapper à leur condition, apparaît en filigrane dans tous ses textes. Avec son premier roman, La Cave aux poupées, elle plonge ses lecteurs dans les fosses ténébreuses des âmes, pleines de violences, d’angoisses, mais aussi d’un profond désir de rédemption.

la cave aux poupees

 

La Cave aux Poupées : Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge. En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé. Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale… Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

 

  • Sandrine DESTOMBES

SANDRINE DESTOMBES

 

L’auteur : Née en 1971, Sandrine Destombes vit à Paris et travaille dans la production d’événements. Madame B est son septième thriller. En 2018 elle a remporté, avec Les jumeaux de Piolenc, le Prix VSD RTL du meilleur thriller français présidé par Michel Bussi. Les jumeaux de Piolenc est traduit en 6 langues.

 

 

madame BMadame B : Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes et délits.
Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau-père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.
Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme  » assurance-vie », elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.
En menant l’enquête sur le maître chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré
les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraîne des conséquences.

  • Sonja DELZONGLE

sonja delzongleL’auteur : Sonja Delzongle est une femme de lettres française, auteure de roman policier.
Dana Skoll est son pseudonyme pour la littérature jeunesse et fantasy.
Née d’un père français et d’une mère serbe, elle a grandi entre Dijon et la Serbie. Elle a mené une vie de bohème, entre emplois divers (les plus marquants ayant été le commerce artisanal africain-asiatique et la tenue d’un bar de nuit) et écriture.
Après un DEUG en Langues et Lettres Modernes, elle s’attaque au concours de l’École des Beaux-Arts de Dijon et obtient un diplôme au bout de six ans. Elle peint et expose durant une quinzaine d’années, puis devient journaliste en presse écrite à Lyon.
Après l’écriture d’une nouvelle devenue depuis un roman court, « La journée d’un sniper » (2007), elle publie un premier thriller « À titre posthume » (2009), puis « Le Hameau des Purs », en 2011.
C’est en 2011 qu’elle commence l’écriture de « Dust ». Sa passion pour l’Afrique, qui remonte à sa petite enfance, l’a amenée à y faire de multiples séjours.
Son roman parait en 2015 chez Denoël et connait un succès éditorial et public. La même année, elle obtient le Prix Anguille sous Roche.
En 2016, parait « Quand la neige danse », toujours chez Denoël, qui met également en scène la profileuse Hanah Baxter et dont l’action se passe non plus au Kenya mais dans le froid nord-américain. « Récidive » paru en 2017 nous offre une troisième enquête.
Après une épopée arctique dans « Boréal » (2018), elle revient cette fois dans les montagnes des Balkans, ses racines, avec « Cataractes » (2019).
Sonja Delzongle habite Lyon depuis 2001.

cataractesCataractes : Il y a quarante ans, le petit Jan Kosta, trois ans, a été l’un des rares survivants de la terrible catastrophe de Zavoï. Lors d’un gigantesque glissement de terrain, ce village des Balkans a été littéralement englouti sous des torrents de boue. Sauvé par son chien qui l’a traîné, inconscient, hors de l’eau fangeuse, Jan a perdu toute sa famille. Devenu hydrogéologue, Jan reçoit un coup de fil alarmé d’un ami ingénieur. Il se passe des choses étranges dans et autour de la centrale construite sur les flancs de la montagne de son enfance. Les gens ont des comportements imprévisibles, parfois violents. Les moines du monastère voisin ont tous disparu, et les bâtiments délaissés accueillent désormais un institut psychiatrique. Vladimir demande à Jan de venir étudier les faits. Que le mal vienne de la centrale, de la montagne ou des hommes, si un nouveau drame est sur le point de se produire, seul un survivant de Zavoï aura une chance de pouvoir tout arrêter.

  • Line DUBIEF

DUBIEF LINEL’auteur : Née en 1961 en région parisienne, alors qu elle prépare son bac littéraire, Line Dubief choisit d interrompre ses études pour voyager. De petits boulots en petits boulots, de contrées en continents, toujours passionnée de lecture, elle finit par s installer en Franche-Comté. Elle y élève ses deux enfants et reprend le cours de sa formation. Aujourd’hui, ingénieur d études à l université de Franche-Comté, elle partage sa vie entre son travail, ses enfants et petits-enfants, son ami, ses amis, son jardin et bien entendu les livres et, depuis plusieurs années, l écriture. Meurtre sur Oléron, est son premier roman;

Meurtre en franch comtéMeurtre en Franche Comté *Le commissaire Eustache est contraint de quitter sa ville de La Rochelle pour s expatrier à Besançon. Très rapidement, alors qu il enquête sur une série de viols commis dans la cité bisontine, un corps est retrouvé au pied du Minotaure, gigantesque statue de bronze qui trône sur la digue au milieu de la rivière. Tout indique que ce cadavre est celui du violeur en série. Chahuté par les bourrasques de pluie, de vent et par les tribulations d une nouvelle vie, Eustache cherche le fil qui lui permettra de lever l ombre du monstre qui plane sur la ville.

 

  • Chrystel DUCHAMP

AVT_Chrystel-Duchamp_5831

L’auteur : Née en 1985, Chrystel Duchamp se passionne très tôt pour la littérature de genre, notamment le fantastique et la série noire. Elle et son conjoint, Eric Barge, montent la maison d’édition Le Miroir aux Nouvelles, où ils publient plusieurs romans illustrés de Chrystel : La Boîte aux objets perdus (2013), 47°9’S – 126°43’W (2014), La Vallée dérangeante (2015). Son dernier roman, À l’ombre des sureaux, a paru en 2018. Elle habite près de Saint-Etienne.

 

l art du meurtreL’Art du Meurtre : Quand le corps d’un riche collectionneur d’art est retrouvé mutilé et mis en scène comme une vanité artistique, cela ne fait aucun doute pour Audrey, lieutenant à la PJ : elle a affaire à un psychopathe. Nouvelle plume du thriller français, Chrystel Duchamp nous convie dans les milieux interlopes de Paris, à la rencontre de nos pires cauchemars…Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour un banquet. Un crime de toute beauté ! Dépêchée sur place, l’équipe de la PJ découvre que l’homme – un collectionneur – fréquentait les clubs sadomasochistes de la capitale. Et que, malgré sa fortune, il était à court de liquidités.
Quand le corps d’un autre amateur d’art – dont la mort a été soigneusement mise en scène – est retrouvé, le doute n’est pas permis : un tueur en série est à l’œuvre.
Pour le lieutenant Audrey Durand, cette enquête dans le monde de l’art contemporain sera-t-elle l’occasion de faire taire ses démons, ou se transformera-t-elle en une plongée hypnotique aux confins de la folie ?

  • Sacha ERBEL

sacha erbel

L’auteur : est fonctionnaire de police depuis 25 ans, et elle exerce depuis 16 ans au SDLP (Service de la Protection) dans lequel elle assure la Protection rapprochée de personnalités politiques et civiles. Passionnée par l’étude du comportement des criminels en série depuis de nombreuses années, Elle a repris des études en parallèle de son travail et a obtenu un diplôme en Criminologie appliquée à l’Expertise mentale de la faculté de médecine René Descartes à Paris, en janvier 2016.

 

 

nolaL’Ombre de Nola * : « Jamais je n’aurais soupçonné une telle tempête à l’intérieur de moi. Mon autre nature était enfermée comme dans une prison de haute sécurité avec ses écrous et ses barreaux. Ne laissant apparaître que naïveté et apparente légèreté. Mais le monstre a libéré un autre monstre. Et ce que toi tu m’as fait, je vais te le rendre. Je vais te le renvoyer tel un miroir et il ne manquera rien, tu peux me croire. Douleur, colère, terreur, vengeance, tout y sera. Et ce miroir reflétera toutes tes imperfections. Tel le portrait de Dorian Gray, ces imperfections deviendront pustules, pourriture de ce que tu es à l’intérieur de toi… » Depuis son retour en France, Talia a changé. Le don qu’elle a acquis à la Nouvelle-Orléans n’y est peut-être pas étranger. En ce début janvier, une nouvelle vision la perturbe. Un homme pendu. Talia sait que cela annonce un meurtre. Cependant personne ne la prend au sérieux. Etant donné ce qu’elle apprend, Charlie, sa meilleure amie depuis toujours, craint qu’elle ne souffre d’un important stress post-traumatique. Alors que les meurtres par pendaison se poursuivent, Talia décide de repartir à la Nouvelle-Orléans. Elle doit retourner sur les traces des esprits vaudou. Sur les traces de Baron Samedi. La porte s’ouvre à nouveau entre deux mondes. Tout n’a pas encore été révélé. Entrez, si vous l’osez… Un thriller haletant et captivant entre des meurtres étranges perpétrés en France, la Nouvelle-Orléans et une immersion dans son univers Vaudou. L’imaginaire s’associe aux légendes urbaines locales pour créer un incroyable récit. Un voyage au pays de l’étrange et des esprits malfaisants oscillant entre présent et passé.

  • Christine FERRET-FLEURY

CATHERINE FERREY

L’auteur : Christine FÉRET-FLEURY, auteur de La Fille qui lisait dans le métro, paru chez Denoël, a commencé sa carrière dans le monde du livre en étant éditrice auprès de Pierre Marchand, fondateur de Gallimard. Elle publie également des romans pour jeunes adultes dans le label  » Black Moon  » chez Hachette. Elle a fait partie des 103 auteurs francophones invités dans le cadre de  » Francfort en français  » lors de la Foire internationale en 2017 où la France était invitée d’honneur.

 

 

LA FEMME SANS OMBRELa Femme Sans Ombre : Sa passion ? L’opéra. Son métier ? Tueuse à gages.
Elle n’a pas de nom. Se tient à distance, de tout et d’abord d’elle-même. Restauratrice le jour, elle se transforme, la nuit, en machine à tuer.
Quand elle n’obéit pas aux ordres de ses commanditaires, elle court le monde, d’opéra en salle de concerts, pour écouter les œuvres de son compositeur fétiche, Richard Strauss.
Son prochain contrat ? Une cheffe d’orchestre à la célébrité naissante…
Elle s’appelle Hope Andriessen. D’origine rwandaise, elle a assisté au massacre d’une grande partie de sa famille. Depuis, la musique est son foyer et sa seule raison de vivre.
Après des années d’efforts acharnés, elle vient enfin d’être nommée à la tête d’un grand orchestre ; juste avant Noël, elle dirigera un opéra de Strauss, La Femme sans ombre.
Deux femmes que tout sépare, sauf leur passion pour la musique.
Et le fait que la première va devoir tuer la seconde…

  • Pascaline NOLOT

PASCALINE NOLOTL’auteur : Pascaline Nolot est écrivaine. Depuis 2012, elle a publié des nouvelles chez différents éditeurs : Sombres Rets, Elenya Éditions, les éditions du Chat Noir. Elle a également participé à l’ »Artbook Raconté » (2013) de Fleurine Rétoré. Les Larmes de l’Araignée, son premier roman, est publié aux éditions du Chat Noir en avril 2017. Il inaugure une nouvelle collection othique/horrifique destinée aux 9-12 ans. Elle est également auteure de la nouvelle, Là où danse le jour, publiée dans l’anthologie « Bal Masqué » (2017) des éditions du Chat Noir. Pascaline Nolot vit à Lille depuis 2008.

les orphelins du sommeilLes Orphelins du Sommeil : Bienvenue à l’Institut Dormance, spécialisé dans les troubles du sommeil de l’enfant et de l adolescent, isolé au milieu des montagnes enneigées. C’est ici que Marcus, atteint de paralysie du sommeil, tente de se soigner et se lie d’amitié avec Joane, qui souffre d’insomnie. Mais plus le temps passe et plus l’endroit leur apparaît étrangement inquiétant : un directeur qui ressemble à un cadavre ambulant, un règlement intérieur pour le moins insolite, des « exercices oniriques » plus que bizarres, un étage interdit d accès, une rumeur qui prétend que d’anciens pensionnaires auraient été pris d’un accès de folie… Les deux amis en viennent à soupçonner l’Institut de poursuivre un but inavoué, bien éloigné de celui de les guérir. Ils devront alors s’allier à d’autres jeunes patients pour s’engager dans une quête troublante et dangereuse, oscillant entre réalité, rêves… et cauchemars.

  • Gaëlle PERRIN-GUILLET 

gaelle

L’auteur : Gaëlle Perrin-Guillet est l’auteure de plusieurs romans policiers distingués par des prix littéraires. Avec Les Fantômes du passé, elle signe un nouveau volet de la série d’enquêtes de Henry Wilkes et Billy Bennett, qui se situent dans le Londres du XIXe siècle.

 

 

les fantomesLes Fantômes du Passé * : Londres, 1893  : une calèche explose, tuant sur le coup un notable. La police est désemparée, d’autant que le meilleur inspecteur de la ville, Henry Wilkes, a rendu son insigne. Aux prises avec ses démons intérieurs, il dépérit sous le regard inquiet de son fidèle Billy, le gamin des rues qu’il a recueilli.
Mais quand le «  meurtre de la calèche  » prend une autre dimension, Henry ne peut rien faire d’autre que reprendre du service. En effet, tous les indices désignent un coupable  : Gareth, le propre frère d’Henry… mort des années plus tôt  ! Est-ce une machination  ? Ou bien son frère serait-il encore vivant  ?
L’inspecteur déchu risque fort de réveiller les fantômes du passé dans cette ville où trahison et mensonges sont monnaie courante et où le danger est à chaque coin de rue…
Intrigues, menaces et complots  : une enquête dans les bas-fonds du Londres victorien.

  • Danielle THIERY 

DANIELLE THIERYL’auteur : Danielle Thiéry est née en Bourgogne, à Viévigne (Côte d’Or) en 1947. Etudes classiques, bac philo et droit, formation d’éducatrice spécialisée. En 1968, les portes de la police nationale s’ouvrent aux femmes. Concours d’officier de police en 1969, affectation à Lyon en 1970 : brigades des mineurs, des stupéfiants, du proxénétisme. Puis elle est chef d’un groupe de police criminelle dans un quartier difficile et passe le concours de commissaire de police. Une des premières femmes en France à accéder à ce grade en 1976. Tout d’abord, c’est la police des transports (police des chemins de fer, les gares et les trains, police de l’air, des frontières) dont les principales missions sont liées à la lutte anti-terroriste. L’accession au grade de commissaire divisionnaire en fait la première femme de l’histoire de la police française à décrocher ce grade. Elle dirige alors pendant trois ans le Syndicat des commissaires et hauts fonctionnaires de police avant de bifurquer vers d’autres horizons. En effet, son profil intéresse de grandes entreprises telles que Air France où elle est détachée pendant 4 ans, France Telecom, également 4 ans et enfin, La Poste où elle travaille comme directrice de la sûreté en charge de mettre en place les structures nécessaires afin de réduire les atteintes au réseau postal (attaques à main armée, vols en tous genres).
Fin de carrière policière en 2008…
En même temps, au début des années 1990, elle se lance dans l’écriture : romans policiers et scénarios pour la télévision. Une série, Quai N°1, évoque à la fois l’histoire de son arrière grand-mère, Marie Gare, enfant trouvée à Dijon et les aventures d’une jeune femme commissaire spécialiste des trains, dont certains reçoivent des prix littéraires, ainsi Des clous dans le cœur (Ed. Fayard) couronné par le Prix du quai des Orfèvres 2013. Des livres pour la jeunesse, Nuit blanche au musée, en 2004, Les trois coups de minuit en 2009 (Ed Syros).
Passionnée par le polar et les ambiances noires (comme celles de James Ellroy qui est un de ses modèles…), Danielle Thiéry explore à travers ses livres les réalités d’un métier aux règles impitoyables où le pire est vécu au quotidien mais où les relations humaines sont essentielles.
Mariée, deux enfants et cinq petits-enfants, elle vit aujourd’hui entre Paris et le Sud-Ouest de la France.

mise à mortMise à Mort * : Une femme, debout sur le parapet d’un balcon à Lyon, fait une chute mortelle. Une ancienne gloire de la tauromachie est retrouvée sauvagement assassinée dans une chambre d’hôtel sordide. A des centaines de kilomètres de là, dans un sous-bois, un cadavre carbonisé est découvert, lui aussi mutilé. Edwige Marion, jeune commissaire sémillante et déterminée, est confrontée à une série de meurtres atroces, apparemment gratuits. Les maigres indices dont elle dispose, des pollens de la forêt des Landes et quelques cheveux, confortent son intuition ces meurtres sont tous liés à la corrida.

… Et vous quelles sont vos envies? Vos Lectures à venir ?

21 réflexions au sujet de « Mars, les femmes à l’honneur ! »

  1. Quelle bonne idée de mettre les femmes à l’honneur pour mars !
    Je te souhaite de belles lectures ! je suis très tentée par « La Cave aux Poupées » que j’ai rajouté dans ma liste d’envie, j’ai hâte d’en lire ton avis 🙂
    Bonne fin de journée, à bientôt !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup !!! Oui j en avais envie cette année comme ça pendant tout un mois de mettre des femmes à l honneur. Pour le livre de Magali ce sera sur la 2ème partie du mois que j en parlerai suivant la date de sortie 😉

      J'aime

  2. Mais quelle belle idée que ce mars au féminin.
    Tu peux m^me rajouter le #MarsAuFéminin dans tes partages, ainsi tes lectures apparaîtront dans la liste du grand chalenge national. Et tu enrichiras du m^me coup quelques PAL.
    Certains titres déjà lu mais faut que je fasse le retour. Je pense à Sacha et Sonja qui sont dans mon mois de mars aussi.
    Certaines autres me font de l’œil, Sandrine et entre le Corinne Atlas…
    Alors belle lecture à toi et on va suivre cela

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j ai mélangé des sorties et des « débroussaillage de pal » 😃😀 je te remercie pour le taf je le rajouterai à chaque publication !!! J ai hâte de découvrir ton mois « aufeminin » également !! Je sents que bottin va chauffer 😃😀

      Aimé par 1 personne

      1. Oui j ai mélangé ça aussi avec la possibilité des suites à reporter en avril dont ce sera le thème 😀 je pense déjà à mon plan b 😉

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s