Dimanche, c’est permis aussi !! Des Lignes et des Pages 2020#6

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 1er au 14 Février 2020 :

  • Freeman de Roy Braverman : 520 pages

freeman

Résumé : Patterson, en Louisiane.
Deux millions de dollars disparaissent. Pendant un ouragan d’une rare violence. Dans la maison du boss de la mafia locale.
La traque commence. Elle va faire se croiser et s’affronter un « parrain » amateur de cocktails, un fabuleux tandem de flics que tout oppose mais dont chacun poursuit une quête personnelle, une serveuse qui aime trop l’un des deux flics, le FBI, Freeman et sa fille Louise (celle-là même qui avait été retenue prisonnière quatorze ans dans un trou perdu des Appalaches dans Hunter), un collecteur de dettes arménien, et tout ce que La Nouvelle-Orléans compte de faune interlope, d’indics et de petites frappes…
Cela pourrait être le début de beaucoup de polars. Sauf que c’est au coeur du bayou, et que c’est Roy Braverman qui est aux manettes. Et que la traque va être bercée par le rythme envoûtant de la zydeco, imprégnée des senteurs de la cuisine cajun, caressée par les parfums sensuels de la flore de Louisiane, et rendue plus haletante encore par la menace des crocs acérés des alligators…

  • Pour le bien des enfants d’Alexis Aubenque : 504 pages

pour le bien des enfants

Résumé : Becky Parker mène une vie agréable au sein d’une famille modèle américaine dans la banlieue chic de Seattle. Élève brillante, bonne pianiste, elle vient de retrouver la trace de son frère, Oliver, adopté tout comme elle mais placé chez des parents bien moins aimants que les siens. La perspective de retrouvailles – ils ne se sont pas vus depuis qu’ils ont quitté tout jeunes la Sierra Leone – est assombrie par les circonstances : Oliver est soupçonné du meurtre du docteur Lens Morgan, un chirurgien réputé de Seattle. Le capitaine Mike Logan charge le lieutenant Rivera et son nouveau coéquipier, Liu Zhang, de cette enquête délicate où se croisent les bonnes âmes et les trafiquants d’enfants. Même si elle ne veut pas y croire, Becky s’interroge : son frère est-il une victime innocente ou un redoutable manipulateur ?

Et voilà 2 euros de plus dans la cagnotte pour le budget Livres de l’année prochaine!!! 

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 1 024 PAGES

2 réflexions au sujet de « Dimanche, c’est permis aussi !! Des Lignes et des Pages 2020#6 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s