On n’enterre jamais le passé de Nicolas Duplessier

Mon avis : Mais dans quel guêpier est-il allé fouiner ? Lukas a dû se poser cette question un nombre incalculable de fois. La mission paraissait simple, aller vérifier que le cambriolage annoncé n’était pas une escroquerie à l’assurance. Voilà son nouveau métier depuis qu’il a quitté la police. Sauf que l’objet du vol ne sont pas de simples bijoux mais des pierres très précieuses, d’une valeur supérieure aux diamants. Plus il avance dans ses recherches, plus les coups pleuvent et le brouillard s’épaissit.

De là, il va aller au-delà de ses prérogatives initiales, le flair de l’ancien flic va sentir qu’il y a quelque chose d’énorme à déterrer. De bagarres en courses poursuites, tout s’enchaîne à un rythme ahurissant. De nombreux rebondissements également. A force de creuser dans la vie des protagonistes, on trouve et parfois ça n’est pas très joli joli, des secrets bien gardés qui peuvent remonter à des décennies vont refaire surface et déballer au grand jour une sale affaire.

Lukas, personnage intéressant, bien travaillé, sous ses airs de baroudeurs va se révéler avoir un cœur…

L’auteur, signe ici une très très bonne enquête menée tambour battant, avec du rythme, j’ai lu ce livre d’une traite. Une fois commencé, très compliqué de s’arrêter. Les dialogues mélangent humour parfois noir, sarcasmes, mais aussi des échanges inter générationnels qui m’ont fait rire. Il manie les différents rythmes avec habilité, l’action et la réflexion ou explication. Un puzzle machiavélique qui s’emboite à merveille. De nombreuses références musicales et cinématographiques ponctuent ce récit, du coup le lecteur « s’imagine en son et image la scène ». J’ai beaucoup apprécié les différents jeux qu’emploient l’auteurs : les sons, les images, les ressentis. Malgré le côté sordide du fond de cette histoire, j’ai trouvé Lukas, Emmanuelle et Lily Rose, très vrais, très humains. L’Humain a une place dominante et est très bien représenté, tout comme le fait très habile de dénoncer les violences faites aux femmes. En bref, Bravo Nico !

nico ded

Résumé : Lukas, ex-flic, enquêteur pour une compagnie d’assurances, se voit chargé de retrouver un lot de pierres précieuses extrêmement rares, des cumengéites. Le job va s’avérer mouvementé : une meute de gros bras aux méthodes plutôt radicales s’en prend aux proches du voleur supposé… Parmi ceux-ci, une femme pas fatale mais presque et une charmante mais très délurée jeune fille qui ressemble à s’y méprendre à Lolita ou à Lisbeth Salander.

Date de parution : 22.11.2019 aux Editions Lajouanie

Auteur présent au Salon Lire C’est Libre

duplessier

 

3 réflexions au sujet de « On n’enterre jamais le passé de Nicolas Duplessier »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s