L’Etoile Jaune de l’Inspecteur Sadorski (tome 2) de Romain Slocombe

pixiz-18-11-2019-17-15-53.jpg

Mon avis : J’avais déjà été bouleversée par le premier volet, et là j’ai terminé ma lecture sur les genoux, l’estomac au bord de l’évier.

En effet, on retrouve l’Inspecteur Sadorski menant deux enquêtes parallèles. Un attentat d’un côté où un membre des forces de l’ordre est tué ; de l’autre une femme retrouvée abattue nue dans une forêt que Léon va découvrir au détour d’une promenade à bicyclette.

Parallèlement, les fiches des juifs s’empilent, les interdictions se multiplient à l’encontre de cette population et les événements s’enchaînent rapidement jusqu’aux rafles en masse, dont celle du Vel d’Hiv.

L’auteur a de nouveau réussi à me transporter dans cette époque effroyable, dans ce Paris des années 40. Je connaissais quelques brides de cette période mais je découvre avec effroi, grâce aux descriptions pointilleuses et étoffées, que j’étais bien loin de la réalité de ce désastre.

Le personnage de Sadorski est encore plus abject que dans l’opus précédent. Il n’hésite pas à menacer, violenter, exercer pression et chantage vis-à-vis de cette population déjà malmenée et écrasée par les nouvelles lois nazies. De plus, un côté malsain, provocateur, usant de tous les subterfuges afin d’obtenir ce qu’il veut des plus démunis. Il va également apprendre les conséquences de ses actes. Un mot apposé sur un document va faire basculer le sort de Julie, sa voisine de palier, sur lequel il fantasme alors qu’elle n’est qu’une adolescente.

L’enquête pour retrouver les responsables des actes odieux perpétrés va monopoliser son attention et ses moyens, jusqu’à en délaisser ses informateurs. Cette action sera elle aussi lourde de conséquences. Léon Sadorski, utilise, manipule, ment, trompe, harcèle, jusqu’à obtenir ses convoitises. Quand il se rend compte qu’il est allé trop loin, il est parfois trop tard pour stopper la machine infernale lorsqu’elle est lancée à plein régime, tel un rouleau compresseur.

L’auteur nous montre la vie de ces divisions de police et de gendarmerie, sous les ordres allemands, chargées de vider Paris des juifs et des communistes, sans tabous, sans surenchères. Les faits sont relatés tel un journal. Sont également très bien expliqués le contexte politique, géopolitique de Paris et de la zone occupée. Les scènes décrites, pendant la rafle, ou au Vel d’Hiv m’ont été difficilement supportables, tant elles montrent bien la violence et la réalité des événements de l’époque. Le style littéraire de l’auteur, la précision et la multitude de détails, rendent cette lecture à la fois écœurante et passionnante car j’ai appris énormément de choses qui ne figurent pas dans nos livres, qui ne nous sont pas enseignés et pourtant qui appartiennent à notre Histoire.

 Malgré mon soulèvement vis-à-vis de cette période, que je n’ai heureusement pas vécue, mon aversion vis-à-vis de ce personnage, je n’hésiterai aucunement à découvrir le troisième volet, lorsque j’aurai digéré celui-ci. En vous écrivant ces quelques lignes j’en ai encore la chair de poule.

Je remercie Geneviève du Collectif Polar pour m’avoir fait découvrir cet auteur et pour ce très joli cadeau.

slocombe ded

Résumé : Paris, 29 mai 1942 : une bombe explose devant le Palais de justice, dans un café fréquenté par les Brigades spéciales, faisant deux morts et plusieurs blessés. Quelques jours plus tard, le cadavre d’une inconnue est découvert en banlieue. Crime passionnel ou politique ?
Chargé d’enquêter sur ces deux affaires, l’inspecteur Léon Sadorski voit ses projets de vacances contrariés ̶ d’autant plus qu’il doit bientôt participer à la grande rafle du Vél d’Hiv, exigée par les nazis et confiée à la police française. Un destin tragique menace désormais sa jeune voisine Julie Odwak, la lycéenne juive qu’il convoite en secret et dont il a fait interner la mère.

Date de parution : 24.08.2017 aux Editions Robert Laffont – 23.08.2018 Aux Editions Points

A lire de préférence dans l’ordre :

L’Affaire Léon Sadorski 

romain

12 réflexions au sujet de « L’Etoile Jaune de l’Inspecteur Sadorski (tome 2) de Romain Slocombe »

    1. C est très bien résumé ! A Paris et en banlieue 😊 avec plaisir. C était dur mais très intéressant. Je prendrai le 3eme volet au salon de polar’osny 😊

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s