Samedi, c’est permis aussi !! Des Lignes et des Pages #16

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 26 Octobre au 2 Novembre 2019 :

  • L’Etoile d’Orion d’Aymeric Janier : 496 pages

etoile.jpg

Résumé : SPECTRE Derrière cet acronyme se cache une organisation aussi redoutable que mystérieuse, née sur la sol américain, en réaction à « l’incident du 20 janvier 1986 ». Ses agents, recrutés dans le plus grand secret, au terme d’une sélection draconienne, lui sont inféodés corps et âme. Sous couvert d’éliminer les menaces extérieures, l’organisation, tentaculaire, nourrit en réalité un tout autre dessein. Face à ce monstre aux multiples visages va se dresser un improbable trio. Trois individus pris dans une toile mondiale et qui vont se débattre pour faire éclater la vérité, au péril de leur vie. – Contenu numérique exclusif !

  • Le Tanneur de Borya Zavod : 160 pages

le tanneur.jpg

Résumé : Un futur proche, trop proche… Elle a pris le pouvoir, elle a ruiné la France. Le pays est sous la tutelle de la Russie. Plus de police, ou si peu. Il ne reste que les gangs de motards pour faire régner un semblant de loi. Dans ce monde post-apocalyptique, Tonton tanne. Il tanne la peau humaine, prélève les « patchs ». Jusqu’au jour où un drôle de zig vient lui proposer un marché : tanner une pièce de collection. Une oeuvre magistrale. Mais d’autres gangs sont aux aguets pour s’approprier la pièce unique. A côté de Borya Zavod, Mad Max c’est un Bisounours sur un karting.

  • Le Violoniste : Coup d’Archet de GE Froideval : 672 pages

violoniste.jpg

Résumé : Franz Schligg, violoniste de talent, est un homme adulé ou détesté : virtuose pour les uns, mégalomane pour les autres. Les femmes qu’il séduit puis rejette, le considèrent comme un monstre. Jusqu’au jour où, confronté à une femme qui lui tient tête, il la tue d’un coup d’archet. Accident ou pulsion ? Pris dans l’engrenage de sensations qu’il peine à contrôler, dépassé par ses actes et ses mensonges, sa vie bascule lorsqu’il devient le témoin d’un crime. Guetté par la folie, tiraillé par ses émotions, cerné par la paranoïa, Franz précipite sa chute d’un nouveau coup d’archet. Cet acte le conduit à Karl, un tueur à gages qui lui propose un sordide marché : contraindre le violoniste à remplir ses propres contrats lorsque la cible à atteindre est une femme. À contrecœur, Franz accepte afin de se donner le temps de trouver le moyen de s’affranchir de sa dette. Lorsque le corps de sa première victime est retrouvé dans d’étranges circonstances, l’étau se resserre autour du violoniste, lequel n’envisage qu’une seule solution à ses problèmes : la fuite. Mais à quel prix ?

SEULS ONT ÉTÉ COMPTABILISÉS LES LIVRES TERMINÉS, SOIT UN TOTAL DE 1 328 PAGES

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s