Le #30, c’est pas polar!! Il aura fallu une seconde d’Anne Sylvie Pinel

IL AURA FALLU UNE SECONDE

Mon avis : Léa grâce, ou à cause, d’un seul mot, va faire basculer sa vie du jour au lendemain. Elle va devoir chercher un nouveau travail, un appartement et retrouver l’Amour. Repartir de zéro dans tous les domaines, adepte de certains préceptes de vie elle va essayer d’appliquer tout ce qu’elle a appris pendant ses différents stage et auprès de son psy. Sa volonté de se stabiliser de nouveau dans tous les domaines vont la rendre encore plus surprise lors de sa rencontre avec Carmen. Cette dernière est tout l’inverse, elle vit au jour le jour, se contente de peu et de l’essentiel à sa vie.

Ensemble, elles vont à la fois se confronter à leur miroir et à leurs idées reçues. Elles ont la même veine, que cherchent-t-elles ou attendent-elles de la vie ?

Léa va devoir être à l’écoute de ses réelles envies et pas se soucier de ce qu’il est bien de faire. Deux opposées, Léa la timide, rangée, discrète et l’exubérante et extravertie Carmen qui ne fait que ce qu’elle veut et semble « se foutre » de l’avis des autres.

Une amitié va naître entre ses deux personnes. Elles vont se conseiller, se chamailler, et toujours avoir comme objectif de s’épanouir.

L’auteure signe ici un bel hymne à l’amitié à l’espoir, et donne envie de tout lâcher pour s’écouter et faire que ce dont nous avons envie. Elle démontre qu’être à l’écoute de ses envies, ne pas changer « pour faire plaisir », que si les contraintes sont trop fortes, un jour ou l’autre ça risque de valdinguer. J’ai beaucoup apprécié l’angle choisi, ainsi que le rythme qui entremêle très habilement la narration et les séances d’écriture de Léa avec son journal. Une fraîcheur et une dynamique ressort à l’issue de cette lecture. La notion de choix et des conséquences, la peur de la nouveauté sont des notions très présentes à travers cette histoire. De même que l’espoir qu’à n’importe quel âge, peu importe, la vie ne s’arrête pas et qu’au contraire tout est à bâtir. Enfin, j’ai ressenti lors ma lecture, le fait que la fin d’une chose n’est que le début d’une nouveauté. Les seules barrières ou frontières sont celles que nous nous mettons nous même. A découvrir !!!

Résumé : Du jour au lendemain, Léa voit son monde basculer. Plus de mec, plus d’appart, plus de travail : tous ses repères s’effondrent. Que faire quand on se retrouve sans rien ? Seule face à elle-même, la jeune femme va devoir affronter ses peurs et ses doutes pour tout reconstruire, pour se reconstruire.
De remises en question en coups de solitude, de grosses galères en petits miracles, elle va apprendre, pas à pas, à trouver son chemin. Un chemin qui la mène à la rencontre de Carmen, une danseuse aussi étonnante qu’inspirante. La vie de Léa prend alors un tournant inattendu qu’elle n’aurait jamais cru possible…

Date de parution : 30.03.2019 en Auto-Edition

il aura.jpg

 

2 réflexions au sujet de « Le #30, c’est pas polar!! Il aura fallu une seconde d’Anne Sylvie Pinel »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s