Le #10, Les Rebelles : Les résistants : Volume 1, Jean Moulin et les soutiers de la gloire

Le 10 de chaque mois, je souhaite vous faire découvrir la Série Les Rebelles :

les rebelles

« Hommes d’actions, écrivains, penseurs ou artistes, ils ont un jour rompu avec les accommodements, les mensonges ou les préjugés de leur temps pour faire de leur vie un combat. S’ils se sont également battus avec la plume, c’est qu’ils étaient convaincus du formisable pouvoir des mots pour éveiller les consciences, résister à l’oppression et transformer le monde. Leur écrits n’ont rien perdu de leur force ni de leur justesse, et restent des manuels d’insoumission pour leur temps présent. »  Responsable Editorial : Grégoire Kauffman 

les resistants T1

Mon avis : Nous voici en présence d’un recueil de témoignages, chacun(e) à leur façon a choisi de laisser un message sur cette période de Résistance. Ils sont diverses et variés, politiques, personnels (correspondance avec la famille), chacun dénonce à sa manière la dure occupation allemande. De la montée du nazisme, en passant par les différentes prisons de France, les camps, les rafles, l’aspect économique, l’espoir d’un monde meilleur. La sortie de crise que chacun prie pour qu’elle soit la plus rapide, les solides attentes de voir les Alliés débarquer et sauver la France.

A travers ces différents écrits, on imagine très bien le dur labeur des différents réseaux mis en place, au péril de la vie de nombreux hommes et femmes qui vont faire en sorte que la France soit Libre aujourd’hui.

Ce saut en arrière m’a permis de voir tout un panel de réactions, certaines très connues, d’autres un peu moins et découvrir d’une autre manière l’ambiance de époque où planait l’incertitude, la peur.

Certaines correspondances, de prisonniers quelques heures avant d’être fusillés, sont très poignantes, ils décrivent leur ressentis et leurs souhaits pour l’avenir de leur proche dont ils ne feront plus partis.

Nous sommes loin des cours magistraux d’histoire, mais sous nos yeux défilent des courants de pensées, des vœux, des constats et des perspectives. Les Résistants font partis de notre Histoire, ne les oublions pas. Et espérons-le « Plus jamais ça ».

Auteurs des textes : Jean Moulin, Jacques Decour, Max Jacob, Pierre Bourdan, Madeleine Michelis, Jean Texcier, Marc Bloch, René Cassin, François Mauriac, Maurice Halna du Fretay, Emile Laffon, Honoré d’Estienne d’Orves, Arthur Loucheux, Michel Dabat de Lignières, Jean-Pierre Timbaud, Voris Vildé, Louis Aragon, Georges Politzer, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Daniel Mayer, Henri Fresnay, Berty Albrecht, Claude Bourdet, André Hauriou, Marie-Madeleine Fourcade, Gilbert de Chambrun, André Labarthe, Jules-Géraud Saliège, Pasteur Marc Boegner, Benjamin Fondane, Daniel Mayer, Charles Vallin, Pierre Brossolette, Georges Altman, Léon Blum, Georges Guingouin, Lise Ricol-London, Maurice Schumann.

Résumé : Chants, poèmes, lettres, discours, graffitis inscrits sur les murs des prisons avec leur sang, airs fredonnés par les « soutiers de la gloire », comme les appelait Pierre Brossolette…. De Jean Moulin à Berty Albrecht, du cardinal Saliège au pasteur Boegner, de René Cassin à Henri Frenay, de Louis Aragon à Max Jacob, les héros connus ou moins connus de la Résistance ont choisi de désobéir à des lois pour obéir à leur conscience. Les mots du peuple de la nuit évoquent moins la haine ou le désir de vengeance que l’espoir et la vie. Contre la terreur et l’arbitraire, contre le défaitisme et la résignation, ces voix de la liberté chantent à l’unisson la même leçon de courage et d’insoumission.

Date de parution : 09.11.2012 aux Editions Coédition Garnier

7 réflexions au sujet de « Le #10, Les Rebelles : Les résistants : Volume 1, Jean Moulin et les soutiers de la gloire »

  1. Je trouve ton article passionnant. J’ai toujours voué une profonde admiration pour Jean Moulin qui incarne le courage à l’état pur, l’héroïsme de celui qui se lève contre l’occupant. J’ai lu les livres de Daniel Cordier (La République des catacombes) qui était le secrétaire de Jean Moulin. Il est toujours vivant et approche des 100 ans. J’ai pleuré en lisant le récit du calvaire de Moulin avec le SS KLaus Barbie.. Tu as raison, il ne faut pas les oublier. Merci😊

    Aimé par 1 personne

    1. J avoue que j ai (trop) longtemps boycotté les livres d histoires. Maintenant je souhaite m y mettre. Cette série Les Rebelles trouvée au hasard d une brocante, me permet de lire les écrits réels des gens et pas un auteur qui raconte une histoire. Pour moi c est une début j ai adoré Mado de Chérif Zananiri qui raconte le retour du front des soldats pendant la 1er gm, leur rôle, comment ils intègrent que les femmes se sont débrouillées sans eux… je note ta référence sur Jean Moulin, car maintenant que j y ai goûté j ai envie d aller plus loin. Merci à toi!! (Suis touchée par tes mots)

      Aimé par 1 personne

      1. Ha oui en effet. J avoue, avant de m y mettre j avais la hantise que se soit un rabâchage de nos cours… et en fait non et c est bien mieux ☺

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s