Des Lignes et des Pages #5

Comme les Journaux se sont bien amusés à compter les pages, ils ont décidé de continuer, voici leur bilan du 29 Mai au 4 Juin 2019 :

confessions

Résumé : Philippe B. n’aurait jamais dû se trouver à la place qui fut si souvent la sienne durant ces quinze dernières années : en tête d’une colonne d’assaut du GIGN ! Élevé à la dure, son aptitude aux arts martiaux l’amène très tôt aux frontières de la violence et de la délinquance. Pourtant, depuis qu’il a suivi en direct à la télévision le célèbre assaut du GIGN sur un Airbus à Marignane, alors qu’il avait 16 ans, Philippe B. a pour nouvelle ambition d’intégrer le « Groupe ». Après un parcours sinueux et semé d’embûches, il passe les tests de sélection et finit parmi les premiers de sa promotion, mais les psychologues s’opposent à sa candidature en raison de son profil pour le moins atypique et de ses erreurs de jeunesse. Les instructeurs en décident autrement : ils savent qu’ils vont pouvoir canaliser son énergie et lui offrir une nouvelle vie, celle d’un opérationnel du GIGN. Voici donc l’histoire de Philippe B., un « ops » au parcours hors du commun chuteur opérationnel, instructeur en sports de combat, expert en explosifs et tireur d’exception dont l’adresse sera déterminante pour la réussite de certaines missions. Entre son éducation « spartiate » et ses interventions en Libye, dans le golfe d’Aden, en Irak, ou ses dernières opérations antiterroristes sur le territoire national, il lève le voile sur le quotidien des opérationnels du GIGN. Ce sont des individus d’exception qui font la force du Groupe fondé par Christian Prouteau. Philippe B. fait partie de ceux-là.

 

  • Les Voix Meurtries de Cécile Pellault : 236 pages (retour à venir car sortie du 06.06)

les voix meurtries.jpg

Résumé : Quand LiNa, star de la pop américaine, qui a perdu sa voix, rencontre Nicolas, un Français expatrié en Floride et papa d’un petit Jay, cela aurait pu être le happy end de leur histoire. Pourtant, ce sera seulement le début d’une course contre la montre avec les ennuis : la réapparition de la femme de Nicolas, Cassandra et de son amant violent, les ambitions insatiables du producteur de LiNa qui ne souffrent aucune réponse négative de la star. La disparition de Jay, la violence du milieu de LiNa ne feront que les faire sombrer un peu plus. Auront-ils la force de tout surmonter, de puiser la force dans leur relation ou les blessures, la prison, l’alcool, l’enlèvement du petit garçon seront-ils fatales à l’image d’une plage de Floride à laquelle ils tentent de s’accrocher?

 

  • Je Vis Je Meurs de Philippe Hauret : 232 pages (retour à venir sur le blog Collectif Polar)

je vis

Résumé : C’est en noyant sa soixantaine désabusée dans un bar de quartier que Serge croise les yeux de Janis la première fois. Elle est jeune, jolie, serveuse de son état mais en proie à la violence quotidienne de son petit ami. De confidences en services rendus, de regards en caresses rêvées, une étrange amitié va alors se nouer… De son côté, l’inspecteur Mattis est proche de l’implosion. Divorce, alcool, sexe et dettes de jeux, un grand classique qui dégénère en spirale infernale. S’il tient encore à la vie, il commence sérieusement à être à court d’arguments ! En enquêtant sur une affaire de deal dans une cité, il croise la route de José, le fameux petit ami qui tient ici le business de la dope. Incidemment, l’engrenage vient de se mettre en place : l’espoir d’une autre vie, les rêves envolés, le fric, la violence, les flingues, la cavale… Jusqu’à la rédemption !

 

la valse des loups

Résumé : Sercy, enquêteur à la Brigade Criminelle de Marseille est affecté depuis 3 ans à la section « homicide dans le milieu ». Arrêter les tueurs à gages et leurs commanditaires, tel est son boulot. Mais, il le fait sans grand enthousiasme, au grand dam de sa chef de service, Lui, ce qu’il voudrait, c’est être réaffecté dans son ancienne section, celle des homicides crapuleux. Retrouver les meurtriers de victimes innocentes, voilà ce qui le passionnait vraiment, voire le hantait. Un jour, une tentative de meurtre a lieu sur l’un des plus puissants parrains marseillais, sa chef de service lui demande de retrouver au plus vite les auteurs de cette agression pour éviter que la ville ne s’enfonce dans une spirale de la vengeance. Mais, elle lui demande également de faire, dans le même temps, quelques recherches sur son défunt mari. Ce dernier s’est suicidé quelques mois auparavant, et elle ne se pardonne pas de n’avoir rien pressenti. Sercy, qui trouve cette requête tardive, stupide et sans intérêt, accède cependant à sa demande. Mais, il monnaye son coup de main, et exige de sa supérieure qu’elle le fasse de nouveau muter à la section « crime crapuleux » dès que possible. Elle accepte le marché, et voilà notre enquêteur menant de front, une enquête officielle inextricable, et une enquête parallèle qui finit par le devenir tout autant. C’est alors que croyant avoir tout vu, tout vécu, Sercy va comprendre, au fil de ses investigations, que sur fond de règlement de compte dans le milieu, la perfidie, le sordide, et l’horreur, se nichent parfois sous nos semelles sans même que nous puissions un seul instant le soupçonner.

Seuls ont été comptabilisés les livres terminés, soit un total de 1 231 pages 

4 réflexions au sujet de « Des Lignes et des Pages #5 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s