Sale Temps pour les Grenouilles d’Isabelle Bourdial

sale temps

Mon avis : Nous suivons le parcours d’Hadrien qui passe d’éditeur à dépressif. En effet, sont très bien évoquées les différentes phases du processus qu’il va traverser, tout va commencer par l’arrivée de son nouveau chef. De nombreux bouleversements sont alors mis en œuvre afin de déstabiliser toute son équipe et tous les pôles. Changeant de lignes éditorialistes, on le charge d’écrire des retours sur les série, lui en parfait intellectuel qui n’a pas la télé. Cette nouvelle tâche va le faire sombre, il va s’hypnotiser devant les saisons et les épisodes au prix de nombreuses heures de sommeil. Et oui faut tenir la cadence.

C’est un personnage à la fois touchant et accessible. En effet son histoire peut parler à bon nombre personnes. Il va devoir faire le point, se reprendre, ne pas se glisser sur la pente descendante. Il devient spectateur de sa propre vie, sans pouvoir intervenir et redresser la barre. Il prend du poids, se laisser aller, se referme… Et pourtant, lors d’un énième visionnage, des idées vont germer et lui redonner courage.

L’auteur signe ici une très belle comédie dramatique, mettant en lumière un cheminement professionnel mêlant perfidie, harcèlement, qui vont mener tout droit Hadrien vers une descente aux enfers qui porte maintenant un nom : le burn-out. Entremêlant, humour, sarcasmes et vérités, le tout savamment dosés telle une recette de cuisine, l’auteur distille cette évolution et nous emporte au cœur des Editions Galvani, aux côtés de ces employés qui vont passer de la colère à la profonde souffrance. Les différentes étapes sont très bien dépeinte. J’ai passé mes heures de lecture en alternant l’effarement, le dégoût mais j’ai eu aussi de larges sourires car Isabelle n’est pas dénuée d’humour. Certaines description ou références aux séries m’ont franchement fait rire !! Un bon moyen de se détendre mais en prenant conscience d’un sujet grave : lisez ce livre !

ded.jpg

Résumé : Je m’appelle Hadrien Lapousterle et je travaille aux Éditions Galvani. De l’avis général, je suis un type posé et pacifique. Pourtant, il n’a fallu que quatre mois pour faire de moi un tueur. Ma cible, c’est mon chef, Grégoire Delahousse. Il vient d’être nommé à la tête du pôle Arts et Savoirs. Un harceleur, un costkiller… Cerise sur le gâteau, c’est le parfait sosie du Dr House, et il est aussi toxique pour son entourage que son modèle cathodique. Au bout de quelques mois, le service entier est en burn-out. Pas le choix ! Je dois me débarrasser de ce boss machiavélique. Souhaitez-lui bonne chance… Une comédie noire contre le harcèlement au travail et le burn-out, un hommage aux séries télévisées et à la culture populaire.

Date de parution : 25.03.2019 aux Editions Du Loir

isa.jpg

17 réflexions au sujet de « Sale Temps pour les Grenouilles d’Isabelle Bourdial »

      1. Oui oui c est vrai… de l extérieur ca parait facile… on voit les choses arriver grosses comme des maisons… mais de l interieur… rien n est moins sûr…

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s