Meurtre sur Oléron, Les Mouettes ne se marrent plus de Line Dubief

meurtre

Mon avis : Une enquête menée en tandem en police et gendarmerie. La police de la Rochelle mandatée pour venir soutenir la gendarmerie de l’Ile d’Oléron. D’un côté le continent, de l’autre l’insulaire, deux façons de vivre et de mener l’enquête. Un sacré duo se forme, ils se complètent parfaitement dans le travail et en viennent même à sympathiser et à se charrier.

Alors justement, le meurtre d’un jeune homme sans histoire, menant ses études sur le continent et travaillant l’été sur son île natale va susciter le plus grand émoi et  de vives réactions. Qui s’en est pris à Mathieu que tout le monde connaît ? Un tueur en pleine saison. Tout le monde est sur le qui-vive. Où chercher ? Côté professionnel dans les marais, au vignoble ? Côté personnel à propos d’une fille ? Autant de réponses que les enquêteurs vont devoir mettre en lumière afin de démasquer le coupable et permettre aux parents de faire leur deuil.

Mathieu, personne timide, réservée, quelque peu efféminée, attachante. Il cumule deux jobs d’été, sort avec ses amis, joue au volley et fume un peu d’herbe. Qui va lui en vouloir assez afin de l’assassiner de mettre ainsi en scène son cadavre.

Plus de questions que de réponses, mais les fins limiers que sont le commissaire et le gendarme ne vont n’avoir de cesse d’éclaircir ce mystérieux crime. Ils ne vont pas hésiter à interroger tout le monde, notables y compris. Les indices vont peu à peu faire surface et entraîner le lecteur comme le duo d’enquêteurs sur des pistes pas toujours concluantes. L’ambiance insulaire est ici très bien dépeinte par l’auteur, le côté village où tout le monde se connaît mais qui en vérité personne ne se fréquente assidûment. Le bord de mer, la plage, les différentes parties de l’île sont très bien décrites. Le lecteur se croit les pieds dans le sable en train d’admirer les marées, les salants et tout l’environnement sous le soleil. De même pour la Rochelle où nous découvrons avec plaisir cette ville en période estivale. J’ai beaucoup aimé la précision de l’auteur tant grâce à ses descriptions que par le déroulé de l’intrigue. Les grains de sable semés qui mènent à la vérité. La précision quasi chirurgicale de l’auteur, combinée à une écriture fluide, haletante, vous promet un très bon moment de lecture. Je salue l’auteur pour cette construction, mêlant flash-back et déroulé du quotidien au cœur des investigations. J’ai également beaucoup apprécié l’association Police-Gendarme, peut aurons-nous la joie de retrouver Ray et Oscar dans d’autres aventures. En attendant je vous souhaite une bonne découverte !!!

Résumé : Sur une petite plage de l’île d’Oléron, un jeune homme est retrouvé mort, à demi enseveli dans le sable. Raymond Eustache, commissaire de police de La Rochelle, est dépêché sur place. Au rythme enivrant des effluves marins et des pineaux charentais, il arpente les marais salants sauvages et les vignobles de l’île. Au fil de ses rencontres, il s’imprègne de la vie insulaire. Alors que se profile la courte vie de la victime, les circonstances du meurtre se dessinent pour faire resurgir un passé implacable et douloureux.

Date de parution : 02.03.2017 aux Editions La Geste

line

 

8 réflexions au sujet de « Meurtre sur Oléron, Les Mouettes ne se marrent plus de Line Dubief »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s